samedi 12 octobre 2013

[autarcie] L'automne est arrivé, le bon moment pour planter des arbustes à petits fruits

Myrtilliers, groseilliers, mûriers, framboisiers (et fraisiers aussi), tous ces arbustes se plantent à l'automne. Au prix de ces petits fruits, moyennant peu d'entretien, ils sont parmi les cultures les plus rentables à réaliser (d'après Grosléziat).



Et pourquoi pas ne pas s'en faire carrément une haie, avec quelques noisetiers et des sureaux, plutôt que ces bunkers en cyprès, lauriers et autres cochonneries uniformes, sans âme, incompostables et qui sont au jardin ce que le béton plastique est à l'architecture ?

Prévoir :
   filets de protection anti oiseaux.
   pour les framboisiers et les ronces, de quoi palisser (des piquets et des câbles).
   pour les myrtilliers, terre de bruyère ou mieux, compost de feuilles, fait soi même, pour avoir un sol un peu acide proche d'un sol de forêt.

Penser surtout à planter ces arbustes au minimum deux par deux, relativement proches, afin qu'ils soient pollinisés, surtout pour le myrtillier, qui semble de tous le plus compliqué à cultiver (besoin d'une terre acide, d'une exposition à mi ombre, plus long à fournir ses premiers fruits...). Sans pollinisation, pas de fruits.

Pour se faire une idée du prix des plants, un petit tour sur jardiland nous dit :
   framboisier : 6,50€
   groseillier : 7,50€
   myrtillier : 11,50€
   mûrier : 11,50€

Ou si vous le pouvez récupérez des drageons ou des boutures chez des proches (en sachant que ça prendra ensuite du temps pour obtenir le même plant qu'en magasin). Et dès la première année de plantation, pensez à multiplier les boutures pour ne pas avoir à en racheter pour agrandir votre plantation, les premiers plants ne devant être vus que comme une amorce.

Pour chacun de ces arbustes, il y a deux étapes essentielles : la plantation, la taille et le bouturage (à l'automne pour les deux). Pour le bouturage, vous avez une vidéo de Grosléziat assez générale en bas du post (le bouturage marche pour tous les petits fruits).

Fiches conseil :

   Framboisier


- planter le framboisier




Sinon voir ici cette vidéo rustica non intégrable sur la manière de le planter sans palissage dans une haie. Et voir aussi ici sur les différentes méthodes de palissage.

- tailler le framboisier (important !)


- bouturer le framboisier (pour ne pas racheter des plants)

   Myrtillier


- Planter le myrtillier en terre de bruyère :




- taille et soin d'hiver

- bouturer le myrtillier

   Groseillier


- planter un groseillier


- tailler et bouturer un groseillier




   Mûrier (ronce)


- planter une ronce :


- tailler et palisser

- bouturer la ronce

- la bouture des petits fruits en général :


Et n'oubliez pas aussi les fraisiers...

5 commentaires:

  1. ne pas oublier les associations de plantes qui peuvent être complémentaire ou ce protégé en elle

    autour du groseillier
    l'absinthe ou ciboulette,tanaisie perturberait l’installation de la rouille, responsable des petites pustules jaune orangé trouvées au revers des feuilles et de la défoliation de l’arbuste
    oignon et l'ail pour ses propriétés répulsives sur les ravageurs
    la carotte a cotes du groseillier c’est surtout sa floraison qui intéresse, car elle attire une quantité d’insectes prédateurs de pucerons. Les Ombellifères sont, comme les Astéracées, appréciées des insectes pour leur nectar.L’oignon protégera la carotte de la mouche et inversement
    la ciboulette protègerait les fruits de la gale
    les mellifères qui attirent les auxiliaire prédateurs des chenilles bleuet,bourrache.pour tous les arbres fruitier

    la fraise se marie bien avec la ciboulette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui.

      Faut regarder les vidéos postées. Grosléziat conseille notamment les myosotis pour chasser je ne sais plus quoi...

      Supprimer
  2. Ca peut vraiment remplacer une haie au niveau de l opacité en ce qui concerne la vision?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend. Un murier bien palissé, je pense que oui. Mais à mon avis, pour une haie, c'est à faire pousser avec des feuillus variés plus volumineux (noisettier, sureau...)... Faut penser diversité. Mettre plein d'espèces différentes. Et au milieu, dans les interstices, au devant, quelques petits fruits.

      Quoi qu'il en soit, pour une haie, proscrire tuyas cypres et lauriers.

      C'est la plaie. Incompostable. La haie, en plus d'être moche, devient une corvée au lieu d'être une source de compost.

      Supprimer
  3. Et ne pas oublier le figuier si votre climat le permet.

    C'est l'arbre fruitier qui demande le moins d'entretien. En fait il n'en demande aucun. Il assure une production abondante de fruits excellents (même pour la santé) et résiste extrêmement bien à la sécheresse (peut se passer d'arrosage même en plein été).

    Sinon j'ai une variété de ronce sans épine. Beaucoup de mûres mais elles sont moins bonnes que celles que l'on trouve dans la nature.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.