mardi 1 octobre 2013

Bien sur que non, la maçonnerie n'a absolument rien à voir avec la dictature mondialiste

Histoire de faire taire les niais qui se refusent à regarder les évidences, et alors que l'essentiel du gouvernement est franc-maçon, ainsi que tous les éditocrates de la pravda, je vous invite à écouter ces extraits d'une conférence que l'on m'a poussée en commentaire, et qui réunit différentes loges...

Colloque du 6 avril 2013 « L'Europe ! Et demain ? », Miguel Angel Martinez, Elisabeth Morin-Chartier, Jean-Marie Cavada, Anne-Pascale Vitale, Ghaleb Bencheikh, Axel Krause, Monique Castillo, Alexandre Adler, Zheng Ruolin, Bernard Guetta.
GLDF, 06/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien

La vidéo est en bas du lien.

Vous noterez le ton eucuménique. On est bien dans l'ordre de la religion.

Vous noterez également la présence d'Alexandre Adler, d'Antoine Sfeir et de Bernard Guetta, tous de grands propagandistes de la démocrature mondialiste.

Vous noterez bien aussi toute l'auto congratulation d'élites qui tournent en rond, entre médiocres faillis (vu qu'ils ont fait le vide de toute opposition). Pseudo élite éclairée qui prétend faire le bonheur du peuple contre son gré, amener à l’avènement de l'homme nouveau (qui ne peut passer que par la trahison pleine et entière de leur peuple enraciné). Leur blabla va vous sembler étrangement familier, vu que c'est en réalité toute la merde en branche que la pravda vous sert midi et soir depuis 30 ans... Car sans le savoir, sans que ce soit jamais assumé ouvertement et clairement (toujours cette idée de domination par le mensonge), depuis 30 ans, on se mange des prêches de frères la truelle à longueur de journée...

Vous noterez aussi tout le côté hors sol de leur doctrine. Tous les grands mots utilisés, les grands concepts creux, c'est complètement déconnecté du réel, du vrai monde. Leur universalisme crétin et niais (qui n'est pas d'ailleurs sans faire penser à l'universalisme chrétien) est dans le déni total et complet du réel.

Bref, comme je l'ai déjà écrit à de nombreuses reprises ici, on a ici un extrémisme, un totalitarisme, construit en opposition totale à l'extrémisme nazi, mais un extrémisme quand même. Et qui comme toute doctrine hors sol, viendra se fracasser sur le mur du réel. Ce qui a déjà largement commencé...

6 commentaires:

  1. Le dernier paragraphe est excellent.
    En mathématique booléenne, effectivement le NOT de 0, c'est 1. Et vice-versa...
    En politique, c'est plus compliqué, comme nous pouvons le constater. La négation d'un mal n'est pas un bien, mais un autre mal dans le cas qui nous concerne. Et c'est logique; le bien étant une "valeur humaine" dont chacune des valeurs unitaires n'est pas forcément partagé par tous.
    Le combat franc-mac/chrétienté, c'est, en première approximation, voire plus, une vieille guerre de religions qui ne dit pas son nom.
    Ni plus, ni moins.
    La chrétienté a perdu depuis longtemps mais les francs-mac et leurs valeurs "républicaines" ont continué a tapé.
    Rajoutons un coup de mondialisation (homme, fric, marchandise) à tout cela et bienvenue dans aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  2. Oui... Mais Tonio... en attendant... le Mur du réel... c'est nous qui nous le prenons en pleine poire.

    Les fascistes de la CGT continuent leur campagne de terreur. A la Khmer rouge.

    On te dit quoi bouffer, quand bouffer, quand faire tes courses.

    Tu la fermes, tu payes. Et surtout tu la fermes. Tu es un paillasson. On te marche sur la gueule.
    Et n'oublie pas de bien voter pour nous la prochaine fois.

    *************************
    Les 300 grands magasins Monoprix (groupe Casino) vont devoir fermer à 21H00 en raison d'un blocage de la CGT à un nouvel accord négocié sur le travail en soirée, a annoncé mardi la direction de l'entreprise.

    Cet accord, négocié après l'invalidation en avril de celui datant de 2006 par la cour d'appel de Versailles, prévoyait notamment de 25 à 35% de majoration de salaire pour le travail de soirée, mais "la CGT a exercé son droit d'opposition, rendant ainsi l'accord inapplicable", selon un communiqué de Monoprix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plus circonspect que toi sur cette affaire du travail le dimanche ou en soirée.

      J'ai surtout l'impression que le système kleptocrate profite de l'appauvrissement massif du travail par vampirisation de ce dernier par la dévaluation pour en rajouter une couche de dégradation de la qualité de vie...

      Cette affaire est un piège à cons.

      Supprimer
    2. Et comme d'hab, on aura 70% pour le travail des autres le dimanche et 30% qui accepteraient de travailler le dimanche.

      C'est un peu comme les retraités qui sont pour la retraite à 70 ans pour les autres bien sûr.

      De toute façon, avec 6 millions de chômeur, allez y lâchez vous, 48 heures par semaine, une semaine de congés payé par an et payé en dessous du SMIC.

      C'est beau le progrès.

      Supprimer
  3. Pffff... tu crois que ces vieux qui s'écoutent parler vont imposer une dictature de quoi que ce soit ?
    Non pas qu'ils soient dénués d'influence, mais c'est juste que ça ne suffira pas.
    Ce petit club élitiste n'est pas à même de mener les foules. Au mieux les traire à son niveau (c'est d'ailleurs la principale motivation de la plupart des membres) mais certainement pas susciter de grands changements.
    La preuve avec le gouvernement actuel...
    Leur projet de société tourne en rond depuis près de 300 ans, il ne sait pas se renouveler.

    Ne les surestime pas. Les Bilderberg, par exemple, c'est autre chose.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.