mercredi 23 octobre 2013

Ces retraités qui s’exilent au Portugal pour fuir l’enfer fiscal

Ces retraités qui s’exilent au Portugal pour fuir l’enfer fiscal
France 2 via Blog d'Olivier Demeulenaere, 17/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien



Très forte poussée du nombre d'«émigrés fiscaux» en 2011
Le Figaro, 22/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Voilà des chiffres qui vont alimenter le débat sur le niveau des impôts en France… Alors que le nombre de contribuables partis de l'Hexagone est resté relativement stable entre 2007 et 2009 (autour de 26.000 départs par an), qu'il a baissé en 2010 (à 21.646 départs), une augmentation spectaculaire a été observée au cours de l'année 2011, à la veille de la dernière élection présidentielle: 35.077 départs en douze mois, soit un bond de 62 % en un an!
Et ce sont les chiffres d'avant l'élection de François XVI...

16 commentaires:

  1. Comme tout les autres revenus de redistribution, la pension de retraite devrait être conditionnée par la résidence (donc la fiscalisation) sur le territoire français. Ecactement comme le chomedu, le RSA, les allocs... Tu quittes le territoire ? On te coupe ta pension ! C'est trop facile sinon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1

      L'UE n'est pas un pays, qui dit concurrence fiscale dit maintien des frontières.

      Supprimer
    2. Il y a une différence entre le chômage et la retraite d'un côté, qui relèvent de la cotisation et le RSA et les allocs de l'autre. En clair, les gens qui touchent chômage et retraite ont déjà payé (ensuite on peut discuter pour savoir si c'était assez). Alors que les allocs et le RSA sont des "dons"...
      Quand j'entends des raisonnements comme le tien, je suis assez content d'être parti de France et d'avoir maintenant une retraite par capitalisation. Cela ne garantit évidemment pas qu'elle vaudra quelquechose dans le futur (en fait, rien ne garantit le futur, quel que soit le système), mais au moins le pot sera à ma disposition et non pas à la tienne...

      Supprimer
    3. Tous les exilés ne le font pas pour des raisons fiscales.

      Si on considère que la retraite est légitime mais que l'exile fiscal ne l'est pas, il suffit de taxer les exilés à la source sur l'impôt qu'ils auraient payé en France et leur rétrocéder l'impôt qu'ils payent à l'étranger.

      Vu la complexité et qu'il existe aussi de nombreux riches étrangers qui prennent leurs retraites en France, autant ne rien faire.

      Supprimer
    4. Mais vous n'avez pas compris que tous ces expats sont le cheval de Troie pour plus de fédéralisme européen afin de préserver la zone Euro … !!

      Supprimer
    5. @ Anonyme 17.46
      Ca c'est pas complétement faux, au vu de ce qui s'est passé pour les retraités anglais en France...

      Supprimer
  2. a les 68 are, ils nos laissent une dettes astronomique ,détienne les richesses du pays
    ils partent au Portugal ou au Maroc au soleil des pays a bas coup c'est des rois la bas ,pendant que les jeunes connaissent la misère,le chomage, et paye la retraite de ces gens
    il y une génération perdu et une génération de voleur

    RépondreSupprimer
  3. Non Ced, epic fail.

    C'est notre tour maintenant de nous venger, et de faire tomber ce système pourri jusqu'à la trogne.

    Avant je préconisais le départ des actifs. Et la grève de la consommation pour ceux qui restent.
    Mais si les retraités s'y mettent en plus, alors c'est parfait !

    Papy Raymond 80 ans, 2 millions de patrimoine... Je dis bravo ! Le gars en 10 ans, sauvera de la rapine 300 000 euros d'impôts (!!!) plus 700 000 de droits de succession !!!!

    Et tu voudrais qu'il laisse ce pognon à Hollande, Taubira, Sarkozy, Moscovici, Duflot ? Tu rêves mon ami, tu rêves.

    On va les asphyxier.

    La peur change de camp.

    RépondreSupprimer
  4. Journal de France 2 de fin septembre. Durée 3 minutes
    http://www.youtube.com/watch?v=CnKInJ4-pH8

    Vs

    RépondreSupprimer
  5. +1 ... Cette génération de papy boomers (faut pas tous les mettre dans le même sac quand même) en aura bien profité:

    (A) plein emploi et croissance pour eux <-> dette et chômage de masse pour les autres ...
    (B) exil fiscal pour les retraites <-> augmentation des impôts pour les autres ...

    Tranquille la vie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une ex active;;; il ne vous vient pas à l'idée que c'est aussi pour nos gosse que nous partons, histoire de pouvoir leur laisser un petit peu de ce que nous avons réussi à sauvegarder! les papis et mamies aident non seulement leurs enfants mais aussi leurs petits enfants la plupart du temps(et ils ne sont pas tous riches , seulement ont eu la chance d'avoir un boulot c'est vrai et se sont battus pour le garder, pas de 35 heures forcement! pas de RTT à foison , et pas toujours le sourire aux lèvres mais ils ont pu et donc espère pouvoir donner à leurs enfants... mais pas à tous..; si vous voyez ce que je veux dire! vs ne pensez pas qu'il y en a qui profite du système ? pas tous? alors là non plus ne faisons pas d'amalgame...et respectons les choix des uns et des autres.. ce ne sont pas les gens des classes moyennes qu'il faut encore viser!!!!!

      Supprimer
  6. Voilà la politique de transfert dans la zone euro !
    Plutôt que de transférer la masse monetaire dans les pays du sud de l'Europe, envoyons leur nos retraités ! ;-)

    Sinon plutôt d'accord avec Ced.

    RépondreSupprimer
  7. Couper peut être pas. Réduire en fonction d'un ratio d'indice de niveau de vie serait sans doute plus "juste". Par contre si l'expat se fait dans un vie ou la vie est plus chere tant pis pour eux. Leur choix.

    RépondreSupprimer
  8. Me semble également évident, pas de retraite aux déserteurs

    RépondreSupprimer
  9. Cette génération aura été supérieure en plusieurs points par rapports aux médiocres générations les entourant. Ils ont tout compris alors que les autres cherchent encore les raisons du pourquoi du comment et pensent encore vivre dans un système aux règles immuables et équitables faites pour l'ensemble du bien collectif.

    La France devient une région de l'Europe, c'en est officieusement fini du statut de Nation. Avant les retraités se cassaient près de la Méditerranée, désormais ils vont dans l'équivalent régional à l'échelle européen. Pragmatique, économiquement parfait, du soixante huitards pur jus... What else?

    Les politiques vont s'inquiéter de cela? La bonne blague, à l'instar d'un Fredéric Mitterrand ou d'un Jacques Chirac, ca fait longtemps qu'ils ont flairé la bonne affaire.

    RépondreSupprimer
  10. EXCLUSIF. Nous avons retrouvé la soeur de Leonarda les Azjavi sont bien acceptés dans le village, même si les services sociaux ont pu juger leur attitude vis-à-vis des aides auxquelles ils ont droit comme "provocatrice". http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-soeur-qui-pourrait-accueillir-leonarda-en-france-23-10-2013-1747229_23.php

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.