mardi 8 octobre 2013

Comment nos "amis" américains nous ont chassé de l'Iran

Petit avant goût de l'accord de libre échange trans atlantique. Les USA ont forcé Peugeot et Renault à sortir de l'Iran, par la contrainte, et prennent la place...

Naturellement, les traitres qui nous dirigent feront des moulinets mais sur le fond s'en satisferont très bien. Comme pour l'histoire des écoutes de la NSA...

En Iran, l'offensive discrète des entreprises américaines
Le Figaro, Georges Malbrunot, 04/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien
General Motors noue des contacts à Téhéran. Au détriment de Peugeot et Renault, paralysés par les sanctions.

La filière automobile iranienne est particulièrement courtisée par General Motors. Le géant américain est entré en contact avec Iran Khodro, qui travaillait jusqu'en 2012 avec Peugeot pour fabriquer des modèles 206 et 405 que le groupe français a cessé de livrer à l'Iran à cause des sanctions occidentales imposées à Téhéran pour ses ambitions nucléaires. «Depuis au moins six mois que les émissaires de General Motors se rendent en Iran, ils n'en sont plus au simple repérage du marché», avertit l'industriel, «mais plutôt à l'ébauche du contrat de reprise des activités de GM», qui était solidement implanté du temps du chah.

Renault y étant le principal opérateur étranger avec 90 000 voitures produites en 2012, le décret américain visait clairement la France. D'autant que le 16 juillet, le puissant lobby United Against Nuclear Iran n'a pas hésité à adresser à Carlos Ghosn, le patron de Renault, une sommation de se retirer d'Iran sous peine de sanctions américaines.

À travers «l'Executive order d'Obama, c'est un véritable nettoyage du marché automobile iranien qui se prépare pour faire place nette aux industriels américains avant un deal politique entre Téhéran et Washington», regrette un sous-traitant français, qui dénonce le peu de réponse que ce décret a suscité de la part des autorités à Paris.

5 commentaires:

  1. Delanoë à enfin rempoté les jeux olympique pour 2018 contre Londre.

    http://www.jeanmarcmorandini.com/article-310827-paris-remporte-les-jeux-olympiques-gays-pour-2018-face-a-londres-et-limerick-irlande.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas les (vrais) jeux olympiques ?
      L'enculade sur 100 mètres, c'est un sport olympique ?
      Avec des LGBT ?

      La honte, l'humiliation, la décadence...

      Supprimer
  2. Affaire connue dans l'industrie depuis 6 mois au moins.

    PSA et la famille Peugeot s'est bien faite avoir dans l'affaire.
    Renault aussi.
    Les Allemands, Italiens etc... ont toujours fait profil bas.
    Nous, on a eu Sarko puis le couple Flamby-Fabius pour vouloir en faire toujours plus que la perfide Amérique.
    Pendant ce temps nous devons refuser du business avec les Iraniens ... et fermer nos usines ici en France.
    Certains politiques devront un jour être jugés et châties pour haute trahison envers la nation Française.

    RépondreSupprimer
  3. C'est une vraie trahison de nos élites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La trahison va aller bien plus loins encore puisque le droit US aura la primauté sur celle de l' Europe. mais c'est logique puisque l'Europe c'est la grande province des USA.
      l'empire est tenta-enculaire. Avec ou sans vaseline on a baissé notre froc et quoiqu'il arrive on aura mal.
      MASTER T

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.