mercredi 2 octobre 2013

En même temps, ça a beaucoup de sens...

Une stratégie américaine pour diviser 5 pays arabes en 14 petits Etats
Algerie Focus, 30/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les États-Unis d’Amérique auraient établi une nouvelle feuille de route dans la gestion des conflits qui frappent bon nombre de pays arabes. Cette nouvelle stratégique consiste à les démembrer en petits États afin de mettre un terme aux crises actuelles.

Ces pays sont la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen, l’Arabie Saoudite. Selon le New York Times, qui a publié cette étude inédite, le premier pays qui risque de voir ses frontières remises en cause est la Syrie.

En même temps, c'est pas con. Et de fait, c'est déjà ce qui se met en place. En Syrie, le régime tient le sud ouest, les rebelles le nord, et les kurdes le nord est. En Irak idem, la partition est quasiment actée... D'ailleurs sur la Syrie, on pourrait imaginer une réunion de la partie loyaliste avec le Liban.

Les frontières de ces pays ont été tracées à la règle n'importe comment suite à l'époque coloniale. Ces États n'ont aucun sens historique, et encore moins culturel et ethnique. Il serait peut-être temps de donner à ces peuples des vrais pays...

Reste la question du Kurdistan turc... Et j'attends de voir comment les Saoud vont réagir   

Voir le graphique complet sur le site du NYT (lien plus haut) :


En tous cas, voila qui n'est pas très mondialiste... Donner à ces peuples des pays cohérents à leur réalité charnelle, c'est pas très United Colors of Bandes de Cons tout ça... Encore un signe de plus de la faillite de la religion maçonnique qui vient se fracasser sur le mur du réel. Qui plus est, si on sort le moyen orient de ces luttes tribales, pour constituer des États cohérents, et que les peuples de chaque pays puissent avancer dans une même direction, c'est le premier pas vers le développement et une puissance retrouvée.

J'ai du mal à comprendre à quel jeu jouent les USA. On dirait qu'ils abandonnent la stratégie du chaos. Obama le mérite peut-être son prix nobel ?

En même temps, pour les USA, cynisme oblige, ils peuvent vendre ça aux Saoud en leur donnant le "Eastern Arabia", là où il y a le pétrole. C'est un moyen pour les Saouds de se débarasser d'un peuple qui ne produit pas grand chose, consomme de plus en plus de la rente pétrolière (en même temps, c'est tout ce qu'ils ont le droit de faire), pour pouvoir devenir un petit État pétrolier ultra rentier (style Qatar, Koweit...). Quant à la province de l'ouest, elle aura toujours la Mecque, achevée d'être transformée en Dysneyland pour les marchands du Temple, pour vivre...





Sinon, il y a toujours cette histoire de Grand Israel, qui pourrait être facilité par un morcelage des pays autour, mais 1), je ne pense pas que la constitution d'États cohérents facilite la tâche (cf a clean break, encore et toujours, et la planification de la stratégie du chaos), et 2) avec seulement une dizaine de millions d'israéliens juifs, cette histoire est un fantasme.

11 commentaires:

  1. Les US avaient également soutenu l'explosion de la Yougoslavie...

    En suivant cette logique on peut aussi faire deux pays à partir de l'Italie, trois ou quatre à partir de l'Espagne... Et pareil pour la France ou l'Allemagne...

    Par contre quand les Etats du Sud ont voulu faire sécession chez eux, ils les ont écrasés (guerre de Sécession) ...
    Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

    RépondreSupprimer
  2. Au contraire, cette stratégie d'atomisation est tout a fait mondialiste a mon avis, c'est d'ailleurs la même chose qui nous attends, avec le régionalisme en Europe.
    Avoir des minis états faibles, plutôt que des gros pays, le tout géré par l'ONU et les casques bleus ou bien l'OTAN qui sera un interlocuteur d'autant plus massif qu'il aura des petits en face.

    Les nouveaux échelons : région / continent / monde et au dessus ... le soleil ! lol

    C'est pas forcément con en plus pour le coup face aux bouleversements qui arrivent (fin du pétrole, village mondial, relocalisation forcée, redéfinition identitaire).

    Regarde même toi Tonio tu pourrais y trouver ton compte puisque c'est clairement en faveur du réenracinement (chose impossible à l'échelon national) ! La Suisse plus petite est une vraie démocratie car sa taille le permet. L'Islande a dit merde aux banquiers, et sa petite taille doit y être pour beaucoup car qui dit plus gros, dit plus complexe, et dit moins de transparence, plus de technocratie, et plus de recoins pour se cacher pour les banquiers faillis et jouer du levier.

    RépondreSupprimer
  3. En plus, même si l'Iran n'est pas (directement concerné) ca fait beaucoup de sens pour empêcher les pays d'obtenir la masse critique en terme de puissance économique qui permet d'acquerir des armes de destruction massives telles que le nucléaire.

    Donc, au contraire, moi je trouve qu'on est en plein coeur du mondialisme (version US, car il en existe d'autres versions).

    Je trouve aussi, je le redis, que ce n'est au final qu'un accompagnement d'une tendance naturelle a l'effritement a cause de l'effondrement du a la raréfaction du pétrole et de tout ce qui s'en suit.
    Rappel : la production "en baril" augmente, la production d'énergie finale utilisable via le pétrole diminue.

    RépondreSupprimer
  4. Et isra... oups, je crois que j'ai eu une pensée antisémite, je m'autocensure.

    RépondreSupprimer
  5. Allez rien à voir mais pour ce marrer un ptit coup au sujet de la polémique valls :
    Ami gaucho adopte un rom :
    https://www.facebook.com/photo.php?v=10200502264415285

    RépondreSupprimer
  6. "D'ailleurs sur la Syrie, on pourrait imaginer une réunion de la partie loyaliste avec le Liban"

    Non, on ne peut pas envisager une réunion de la partie loyaliste avec le Liban ! Sauf à y déclencher une nouvelle guerre civile. Vous savez ce qu'est le Liban ? Son histoire ? Vous vous croyez au Monopoly ?

    Vous ne connaissez pas le Liban... Et d'ailleurs vous n'y connaissez souvent rien sur beaucoup de choses de ces sujets, ce qui vous fait dire beaucoup d'anneries.

    "Les frontières de ces pays ont été tracées à la règle n'importe comment suite à l'époque coloniale. Ces États n'ont aucun sens historique, et encore moins culturel et ethnique. Il serait peut-être temps de donner à ces peuples des vrais pays..."

    La Syrie, Damas, un état qui n'a aucun sens historique.... ben voyons... vous allez vite en besogne... Et l'Egypte ? Et l'Irak, aurait il fallut partitionner l'Allemagne parce qu'il y a des catholiques et protestants ?
    Pour ne pas dire trop de bêtises et pouvoir remettre les choses en perspective, il faut lire les historiens qui connaissent et pas ceux qui veulent tout remettre en cause histoire de tout remettre en cause, dans le but politique de s'affirmer sur des différences.
    Par exemple, en commençant facile avec "Les croisades vues par les arabes" de Amin Maalouf.

    Avec votre logique sans perspective, la France, la Chine, l'Allemagne, les USA, la Russie et la plupart des états actuels n'auraient jamais pu exister.

    Quand au américains, qui à la libération en 1945 à Rome voulait créer des écoles pour enseigner la démocratie aux... romains.... pour ce qui est est des constructions intellectuelles géopolitiques, il faut remettre leur compréhension et culture du monde à sa place...
    Sachant en outre que les désordres actuels qu'ils veulent résoudre, ce sont eux qui les ont crée en foutant le bordel partout.

    RépondreSupprimer
  7. Mention grand gagnant pour la Turquie de Erdogan, qui en se la jouant perso, va faire lever la retenue tacite occidentale d'un état kurde... Erdogan se croit fort, oubliant juste la grosse épine kurde dans le pied qui peut se réveiller...

    Et comme par hasard cet article tombe quelques jours après l'achat de matériel militaire sensible chinois par ce pays de l'OTAN désormais récalcitrant...

    RépondreSupprimer
  8. Cette forte croissante de la population du Nigeria illustre le boom démographique de l'Afrique. "Au cours de ce siècle, le nombre d'Africains va quintupler, passant de 800 millions en 2000 à 4,5 milliards en 2100. L'Ined a dû revoir ses prédictions de 2011 à la hausse, le taux de fécondité diminuant moins vite que prévu. Ce dernier est actuellement de 4,8 enfants par femme sur le continent, contre 2,5 au niveau mondial. Le record de la natalité est détenu par le Nigeria (7,6 enfants par femme), suivi par la Somalie (6,8) et la République démocratique du Congo (6,3). "

    http://tinyurl.com/ph7vrve

    Un bon gros délire.... Ca fait froid dans le dos.

    RépondreSupprimer
  9. Oui Obama mérite son prix Nobel !
    Oui il mène les Israéliens par le bout du nez, parce qu'il n'en a rien à carrer d'eux. Et dans sa conscience, il est profondément anti-colonialiste et les territoires occupés, ça le débecte.
    Mais il doit composer avec ses lobbies surpuissants, et c'est pour ça qu'il fait tout un tas de pas de côté tout en jurant que si si, il veut terriblement tataner les méchants.
    Dans les faits, il fait rigoureusement le contraire, et pourrit toute action définitive.

    La nouvelle stratégie de morcellement US tient manifestement d'un revirement de cap. Finies les guerres perpétuelles. Ca coûte cher, trop cher. A la diète les militaires ! Donc c'est le coup classique : on règne mieux sur des pays divisés, et ça arrange les alliés fidèles comme l'Egypte. On conserve une influence à peu de frais. Ca rappelle les croisades, tiens. C'était déjà cette stratégie-là, on n'invente rien.
    Et puis le pétrole arabe semble moins stratégique puisqu'il y a les gaz de pshittt, et puis il paraît qu'on a fait des progrès en Alaska. Je ne suis pas certain que ce calcul soit viable à long terme mais une chose est certaine : la guerre c'est trop dangereux. On a besoin de stabilité, quand on veut continuer d'inflater la dette sans paniquer les marchés.

    Je l'ai dit et je le répète : vive la dette ! plus forte que la Bombe pour éviter la guerre !

    Les militaires israéliens veulent y aller malgré tout ? même pas cap...

    RépondreSupprimer
  10. Ça fait des siècles que les Kurdes se battent pour leur indépendances. Ils ont affronter les plus grands empire et un type assis dans son bureau pense que ça ne va pas poser de problème.
    Le problème c'est pas les peuples, c'est le type qui a formé le type assis dans le bureau.

    RépondreSupprimer
  11. Ce genre de stratégie fonctionne dasn deux cas de figure. Soit après un renversement brutal du régime en place et imposition de frontière à la Spykes Picot. Soit en temps de paix dans territoire homogène en ressources naturelles exploitables avec accord des parties.

    La chute violente n'étant pas à l'ordre du jour, et vu les déséquilibres des nouveaux territoire les uns par rapport aux autres, c'est aussi de l'ordre du fantasme. Jamais Assad ou les Seoud n'accepteraient une telle partition.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.