vendredi 11 octobre 2013

France: Le Role des Racailles

Point de vue intéressant...

15 commentaires:

  1. Bof il y a rien de convainquant. Dans la plupart des pays du monde, vous trouverez des quartiers chinois, africains, français, indiens etc Ce regroupement culturel se fait naturellement, pas besoin de racailles-géoliers pour ça.

    RépondreSupprimer
  2. Assez absurde son raisonnement...
    Si l'on transpose son raisonnement au Brésil ça donne : Le gouvernement brésilien laisse faire les narco trafiquants, pour que les habitants des favelas qui sont honnêtes ne trouvent pas de travail...
    Pas convainquant...

    RépondreSupprimer
  3. A toute personne qui donnerai un soupçon de crédit à cet énergumène au sujet du problème des cités en france, lisez le livre "le ghettos français' écrit par le chercheur Eric Maurin. Il décrit très bien les mécanismes de ghettoisations des cités. Livre court, accessible et très bien un écrit. Cela n'a bien sûr rien à voir avec le discours paranoiaco-délirant de notre ami aux lunettes d'aviateur qui disserte seul face à une caméra dans sa voiture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi la thése du bouquin...en gros ?

      Supprimer
  4. En tous cas il réfléchit, il dit ce qu'il pense, il est francophile....

    RépondreSupprimer
  5. On laisse les racailles prospérer pour monter le prolo blanc (FN premier parti ouvrier de France, ça me fait mal de le dire mais c'est vrai) contre le prolo moins blanc!!!
    Comme ça y'a pas d'entente possible et donc pas d'union contre les ploutos!!
    Le vrai profit pour le système c'est l'importation de demi-esclave soumis et le remplacement de la lutte des classes par la lutte des races!! Substituer dans la tête du quidam les problèmes sociaux (chômage, précarité, panne de la méritocratie) par des problèmes ethnico-religio-raciaux (crise identitaire et déracinement des 2 côtés)!!!
    N’oublions pas que le premier intérêt de la classe dominante, c’est de rester la classe dominante !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux, d’ailleurs c'est la raison pour laquelle le FN vire sans le vouloir de la droite dure à la gauche dure et bientôt l'anti racisme ET l'anti immigration.

      Et au final, on se retrouve avec des arabes prolo nés en France qui ont compris que l'immigration est l'armée de réserve du capitalisme et qui se sente proche du FN.

      Surtout que quand tu parle à un musulman primaire des valeurs de droite du FN, anti-PD, anti féministe et anti liberté sexuelle, il est sous le charme ...

      On a pas encore trouvé un parti libéral sur la vie privée, égalitaire sur les races et le genre mais patriote économiquement (et accessoirement pour la concurrence mais certainement pas libre pour ne pas être faussée justement).

      Supprimer
    2. Diviser pour mieux régner, cette pratique existe depuis la nuit des temps.

      La plus grande peur de nos élites dirigeantes c'est qu'on se regroupe jusqu’à former l'union complète des Français, a ce moment là on irait les déloger sans problème de leurs fauteuils dorée et pas de façon pacifique si vous voyez ce que je veux dire, leur tètes ne vaudraient pas cher, ils le savent très bien et ils font en sorte que ça n'arrive jamais.

      Nos divisions sont leur assurance qu'ils pourront continuer a nous la mettre sans aucun risque pour encore de longues années.

      A votre avis, pourquoi ils régularisent 200 000 étrangers chaque année et que les frontières sont grandes ouvertes ?
      Ce n'est pas juste leur rêve mondialiste qui les pousse a faire ça, c'est aussi leur garantie de garder longtemps le pouvoir et leurs avantages, rien d'autre.

      Supprimer
    3. "A votre avis, pourquoi ils régularisent 200 000 étrangers chaque année et que les frontières sont grandes ouvertes ?"
      Je sais qu'ici, ça n'est pas la principale référence, mais au XIXeme, Karl Marx dénonçait déjà les patrons anglais qui importaient de la main d'oeuvre irlandaise pour faire pression sur les salaires.

      En fait, ce n'est pas parce que la "gauche" est complètement à la masse qu'on est obligé de faire une lecture ethno-nationaliste de la situation (bien qu'on le puisse si c'est conforme à ses valeurs).

      La mondialisation a tout simplement créé une nouvelle donne dans laquelle la société en tant qu'ensemble population/culture homogène ne sert plus à rien : l'économie s'est émancipée de la société.

      Pour fonctionner, elle n'a besoin que de micro-sociétés :

      - Les classes aisées de cadres et autres consultants qui peuplent les grandes capitales comme Paris et partent en week-end dans d'autres grandes capitales mais n'ont jamais été au délà du périph'

      - Le lumpen-prolétariat d'origine immigrée, regroupé par communautés et par localisations, i.e. proche des centres d'activités où ils travaillent comme larbins des classes aisées.

      Tous les autres, improprement appelés classes moyennes, sont trop occupés à lutter contre leur mise progressive au placard de l'économie mondialisée pour se regrouper et déloger les "élites".

      C'est pour ça que je crois à l'avenir du régionalisme : non pas que je le soutienne car il y a derrière sa promotion une oeuvre de destruction, au choix des états nations ou de la république, laquelle oeuvre favorise le système mondialisé.

      Mais à mon sens, ça restera quand même la dernière issue honorable pour tous les gens du milieu de la société :

      - Car on ne peut pas accepter de se voir dire qu'on est rien alors que l'autre est formidable juste parce qu'il est autre, i.e. musulman, homosexuel ou je ne sais quoi,
      - Car il faudra construire une économie parallèle reterritorialisée et ça ne pourra repartir que du bas, puisque le haut n'y croit plus.

      Le présent est angoissant et l'avenir reste un énigme...

      Supprimer
  6. ouai pas très concluant les politiques n'ont pas d'excuse mais les racailles oui, faudrai qu'ils viennent voir le marché du travail dans les zones au services des papybomers c'est eux les racailles pas les racailles installer avec le faux argent redistribué par les politiques.

    RépondreSupprimer
  7. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/10/11/01016-20131011ARTFIG00449-lyon-un-mineur-fonce-sur-la-police-et-s-enfuit-du-tribunal.php

    celui de lorient est mort.

    très très peu de retour presse

    RépondreSupprimer
  8. autres racailles:les maires,les financiers,les assureurs,les concessionaires auto,la grande distribution,les journalistes etc.....ceux la n'habitent pas les cités mais ils tiennent leur rang

    RépondreSupprimer
  9. Il essayé d'expliquer la méthode de contrôle des masses selon Lynch.
    C'est la base...

    C'est bien que les gens entends ça avec des nouveaux mots, tel le patient qui va des années chez le psy pour trouvez les mots qui réveille le déclencheur et révèleront sa vérité.

    Les gens qui réfléchissent devrais chercher une méthode un peu plus évoluer pour contrôler l'homme qui pense ou ceux qui ont une QI supérieur à une racaille.

    RépondreSupprimer
  10. "Diviser pour mieux régner, cette pratique existe depuis la nuit des temps".
    Oui et non car pour le moment la montée du fn n'indique que une chose, ils échouent à diviser et ça commence a se voir (comme dirait quelqu'un).
    ..
    Je sais pas si vous avez vu ... Sur les 5 émissions de propagandes entre 17 et 20h, c'est la panique, ils ressortent même des papi avec leur histoire de Shoah... Hier il y avait un type qui disait le fin au pouvoir c'est 20% de plus sur le litre de super avec x millions de chômeurs en plus et toussa toussa (comme dirait le même).
    Les journalistes invitent toujours le même du fn (le numéro deux) car vraiment antipathique, imbus, hautain, hargneux qui coupe toujours la parole un cheval de Troie en quelque sorte.
    Ils arrivent pas à comprendre (umps) que cela va être un vote contestataire pur jus.
    Ils peuvent marteler comme ça jusqu'au printemps mais parlement europeen, les eurosceptiques vont voir leur nombre plus que doubler, en France quelques municipalités tombés dans l'escarcelle du front.
    Dommage les accords trans-atlantique seront surement terminés.
    Je sais pas vous mais moi je me régale comme en 1995.
    Ne perdez pas de vue que la délinquance est surtout dû à la pauvreté et à un faible niveau scolaire et non à la race
    les marocain en Espagne
    les turque en Allemagne
    les jamaïquain en Angleterre
    les latino au states
    les magrébin en France
    Que dans les paradis fiscaux la délinquance et quasi inexistante alors que ce sont ces pays qui en sont à la source.

    RépondreSupprimer
  11. Un poil tiré par les cheveux sa thèse de geôliers. Si ca avait été le cas, ce n'est pas très efficace, puisqu'un nombre non négligeable d'enfants d'immigrés redoublent d'effort et parviennent à s'élever socialement, de peur d'élever leurs enfants dans de telles conditions.

    Étant moi même enfant d'immigré marocain, en voyant la vague d'immigration noire africaine débarquer, j'étais au début très pessimiste pour eux. Et bah j'ai reçu une belle claque. Ils ont une énorme capacité d'adaptation et leur deuxième génération a déjà compris tous les rouages du système.

    Pour en revenir aux racailles, ils ne sont utiles au système que pour justifier leur discours sécuritaire et empêcher toute union entre classes populaires et moyennes. A un autre degré, c'est l'ensemble de la jeunesse qui est pervertie de différentes manières :
    - Promotion d'une sous-culture à travers le langage, les jeux vidéos, et le mauvais Rap (cf l'Effroyable imposture du rap) etc..
    - Politique anti drogue nulle, permettant de plonger dans une forme d'apathie l'ensemble des 15-25 ans de la population.

    Enfin, ces racailles sont des agents du système malgré eux. Ce sont les plus facilement manipulables par des grosses ficelles qu'ils identifient une fois la trentaine entamée. Les plus manipulables d'entre eux y rajoutent également une pointe de salafisme façon Mohamed Merah. Et là, c'est jackpot pour le système, des candidats idéaux aux futurs false flag.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.