samedi 12 octobre 2013

Le système monétaire et bancaire international étant en faillite, les pouvoirs publics, incapables de le changer, n’ont actuellement pas d’autre solution que de le manipuler à outrance pour éviter le plus longtemps possible sa chûte finale Par Pierre Leconte

Le système monétaire et bancaire international étant en faillite, les pouvoirs publics, incapables de le changer, n’ont actuellement pas d’autre solution que de le manipuler à outrance pour éviter le plus longtemps possible sa chûte finale Par Pierre Leconte
Le blog à Lupus, Pierre Leconte, 12/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Qu’il s’agisse des monnaies fiduciaires de papier, dont le pouvoir d’achat s’évanouit et dont la parité de change de l’une par rapport à l’autre varie tellement qu’elles n’offrent plus aucune valeur refuge, mais seulement une petite prime de court terme permettant de perdre un peu moins en plaçant temporairement ses avoirs dans l’une, puis en les changeant aussitôt dans une autre au moindre signe de faiblesse de celle précitée, à la condition de ne pas se tromper trop souvent;

Qu’il s’agisse des actifs financiers proprement dit, actions et obligations mais aussi de tous leurs dérivés ou sous-produits, dont la valeur ne reflète plus aucun paramètre tenant à la situation réelle des acteurs économiques (particuliers ou entreprises) pas plus que celle des États surendéttés comme jamais;

Qu’il s’agisse de la situation des grandes banques privées supposées “too big to fail” ou des banques centrales en faillite potentielle parce que les bilans des unes et des autres sont pourris;

TOUT EST DEVENU VIRTUEL. Surtout et y compris la valeur des actifs réels (or et autres métaux précieux par exemple) dont les pouvoirs publics font tout ce qu’ils peuvent pour casser les prix afin que la masse des épargnants-investisseurs ne se rue pas dans ce type d’actifs, ce qui accélérerait la faillite du Système monétaire et bancaire international. Voilà pourquoi l’or et les autres métaux précieux n’ont pas fini de chuter, maintenant que les manipulateurs en ont repris le contrôle. De telle sorte qu ‘il n’y a plus de moyens de se protéger pour un particulier, sauf à gérer de façon active et mobile ses avoirs pour tenter d’accumuler des profits répétés à court terme en se positionnant simultanément long+short sur plusieurs actifs qu’il ne faut pas hésiter à arbitrer ou à liquider en cas de fluctuation adverse. Les concepts de la “gestion de père de famille” ou du “bas de laine” ont fait long feu. Parce qu’il faut constamment se défendre…

Une répression financière féroce et des taux d’imposition confiscatoires se rajoutant à l’ “horreur étatique” décrite ci-dessus, accompagnés d’une baisse tendancielle des profits, revenus, salaires ou retraites, l’ “euthanasie du rentier” a été étendue à l’ensemble des agents économiques sans pour autant qu’ils se révoltent, tout cela pour payer des dettes publiques qui ne sont plus maitrisées ou pour sauver les institutions de toutes sortes devenues obsolètes (grandes banques privées par exemple ayant reçu “la licence de tuer” leurs clients et l’ensemble des contribuables). De telle sorte que gérer un patrimoine est devenu un parcours du combattant au milieu d’un champ de mines…

4 commentaires:

  1. Le FMI propose de ponctionner, pour 15 etats europeens surendettés, 10% de l'epargne totale en une seule fois!!. L'experience chypriote a fait des émules. Si la haute finance est déconnectée du reel (bulle des actions et produits dérivés) elle impacte malgres tout l'economie reelle en pompant l'argent a taux gratuit des banques centrales; cela n'empeche pas celles ci d'etre fragilisées dans leurs exposition au risque lié aux monceaux de d'actifs pourris et de contre parties insolvables qu'elles détiennent,par le risque systemique d'une tres probable implosion de la sphere bancaire/hedge fund.
    Donc, nous avons 3 épineux problemes intriqués les uns dans les autres: les etats, les banques et la déliquescence économique.
    La cliodynamique explique assez bien la confluence de cycles longs et courts, l'expansion par la croissance associée a une démographie elle meme croissante, une élite qui tire les marrons du feu mais qui croit elle meme en nombre et privileges. La croissance se réduit immanquablement mais pas la démographie ,de plus, apparaissent des problemes dans la répartition du gateau d'ou ces planches a billets répétées pour que la musique continue et que le festin s'éternise. Le probleme c'est que la richesse créée n'en est pas une mais il s'agirait plutot de valeur, ce n'est pas bien grave pour nos élites kleptocratiques puisque la valeur peut se traduire en richesse si celle ci se convertie en objet tangible acheté (une entreprise, des terres, du materiel, des matieres premieres...) ainsi la percolation des richesses reelles remontent vers les élites sur engraissées tandis que la population subit une redoutable répression financiere. Un nouveau probleme se profile car si les planches a billets s'amplifient, la pauvreté des peuples suit la meme tendance et les classes superieures qui gagnaient bien leur vie parcequ'elles tiraient profit de leur travail dans l'économie reelle perdent de plus en plus pied... la répression financiere couplée a une fiscalité de plus en plus confiscatrice devrait les amener a s'opposer de plus en plus violemment au systeme politique (droite et gauche confondue), une sortie hors des sentiers battus de l'alternance semble se profiler... elle ne sera bien entendus pas l'unique fait de la bourgeoisie laborieuse mais aussi de toute la frange de cocus du pays.
    Le chomage devrait croitre et avec lui une violence sociale de plus en plus pregnante. L'horizon économique devenant mortifere pour ceux qui conserveraient leur travail et l'enfer étant déja le quotidien des chomeurs (certains doivent payer leur maison sur évaluées sur plusieurs années comme on trainerait ses chaines dans des sables mouvants) la bombe sociale est en place et l'armée n'est pas tres loins de soutenir cette fronde, elle qu'on a desossé et réduite a la fonction d'entreprise de service pour quelques gros privilégiés en plus de n'etre plus qu'une division des USA. (lire: "le manifeste des sentinelles de l'agora pour la sauvegarde des armées", ecrit et supporté par un college informels de généraux des 3 armes)

    Le cycle de Kondratieff ( celui des grandes innovations technologiques) se termine en 2020 et les 2 cycles de Turchin aussi... belle coincidence non?
    Allez, le meilleur cotoiera certainement le pire mais quoiqu'il arrive demain sera bien different d'hier.
    MASTER T

    RépondreSupprimer
  2. Valls sur les terres de Phillipot nous apprends que la nation française est née en 1789 et créer par la gauche.
    La france maçonnique est en effet née en 1789.
    La vrai France est née en 496 avec le baptême de Clovis et le mélange de 3 peuples, même si on parlera encore des Gaules. Clovis c'est la transition de l'antiquité vers le Moyen-Age. La deuxième date à retenir est 987 et le sacre de Hugues Capet.

    RépondreSupprimer
  3. http://www.youtube.com/watch?v=uZ69E0YwiU8

    RépondreSupprimer
  4. Toujours plus loin dans la bêtise :
    Les bonus des banquiers font parti des droits de l'homme :
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20131009trib000789693/supprimer-les-bonus-des-banquiers-une-entorse-aux-droits-de-l-homme-.html

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.