mercredi 9 octobre 2013

L’effondrement économique aux États-Unis

L’effondrement économique aux États-Unis
Vol West via Egalité & réconciliation, 09/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien

8 commentaires:

  1. Bon, allons y !
    Déjà qu'il est lassant d'entendre dans toute phrase les mots "un peu", "un petit peu". Un travail préparé, un réponse argumenté sait se passer de pareilles approximations et répétitions.
    Sur LA (ville sans intérêt à mes yeux) oui le centre est vide, comme énormément de villes US. Voilà pourquoi : les américains aisés quittent les centres des villes pour les raisons suivantes : places de parking en nombre trop limité, dimension des pièces très réduites, confort général médiocre, éloignement des centres commerciaux, mauvaises fréquentations, ... Mais dire que les maisons des stars sont à un kilomètre c'est fortement exagéré : comptez plutôt de 10 à 25 kms.
    Personne ne travaille 72 heures sans s'arrêter ! Cela relève une fois encore de l'excès verbal, de la mauvaise préparation voir de la manipulation.
    Je pourrai en parler pendant des heures" revient trop souvent ! On demande une réponse pas de la gaudriole pour se faire mousser.

    Tout cela donne un aspect caricatural à cette intervention ; c'est bien dommage car il y a des choses à dire sur les USA, des choses autres que des lieux communs.

    - Par exemple, il existe un grand nombre de petites villes qui savent qu'elles vont disparaître. Leur tissu social et leur activité sont trop fragiles. Les américains le savent bien d'où leur capacité à s'adapter, changer de lieu de résidence sans trop de difficulté, changer aussi de travail ou en cumuler plusieurs et ce jusqu'à un âge très avancé (un peu comme au Japon).

    - Sur la santé je dois dire deux chose : oui, c'est cher, comme en France sauf qu'en France les gens abusent (patients comme médecins) en abusant de la sécurité sociale pour tout et rien.
    Par contre la qualité des soins est très élevée aux USA. Il y a belle lurette qu'ils nous ont dépassé !

    - Sur les pauvres : la France vit la même chose mais les pauvres "se cachent mieux chez nous" sauf la nuit bien entendu. Pour autant tout le monde les chasse, personne n'en veut. pourquoi ? Parce que la pauvreté est liée à trois fléaux principaux, les vols, l'hygiène et la drogue/alcool. Les douches municipales ont disparu, ça n'aide pas. Les vols sont autre chose qu'une phobie : nous n'avons pas à accepter d'être volés, point. L'alcool et la drogue sont l'apanage des crétins, des faibles et des âmes perdues. Autant j'ai de la compassion pour les âmes perdues, autant je voudrai que l'on lutte avec efficacité contre les deux autres. Les gens en bonne santé qui se massacrent la vie ne devraient pas être aidés au delà d'une première intervention, point. Ils nous coûtent un bras chaque jour !

    A y regarder de plus près, caricaturer les USA n'aide en rien à la juste compréhension du pays. Nombre d'états ont une population rurale très importante et ce sont les villes qui représentent l'essentiel des problèmes.
    Si vous avez cru en une croissance infinie c'est votre problème.
    Si vous avez comme but dans la vie d'avoir un écran TV dans chaque pièce c'est votre choix.
    Si vous croyez que c'est votre voiture qui détermine votre personnalité c'est votre vision.

    Je ne partage rien de cela et je fais des efforts importants pour vous supporter car vous êtes creux, sans idée, sans saveur ni caractère, sans valeur ; bref, vous n'êtes que des consommateurs au ventre bombé, aux idées courtes, qui attendent le WE pour "déguster" un chips/bière devant un match de foot/rugby.

    Triste quand on sait combien il est facile de côtoyer la culture, la qualité et aussi de modeler son esprit à plus de richesse intellectuelle.
    Ainsi va votre monde et le mien en parallèle.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre intervention est tout sauf cordiale.
      Et remplie de préjugés et/ou de mensonges éhontés. Vous ne connaissez rien des sujets que vous évoquez, et vous ne vous rendez même pas compte que vous ne faites que véhiculer des idées reçus à cent lieux de la réalité.

      Les centre-villes américains sont vides car totalement orientés "bureaux". Il n'y a quasiment plus de logements. Et la nuit, il n'y a plus personne, car les bureaux sont fermés. Donc les miséreux occupent cet espace, car on ne peut pas leur reprocher de troubler l'ordre public : il n'y a vraiment PLUS PERSONNE d'autre. C'est le seul endroit où ils peuvent se réfugier. Qui accepterait d'avoir une réunion de clochards autour d'un feu à 50m de sa maison ? Et les flics laissent faire car il n'y a pas de place en prison pour tous ces sans-abris.

      Bien sûr que si, il arrive que des personnes travaillent 3 jours d'affilée, avec quelques siestes de 10 à 30mns par ci, par là. Renseignez-vous sur la dégradation des conditions de travail des médecins urgentistes en France, par exemple. Je pense que vous serez sidéré.
      Pour ce qui est évoqué dans cette vidéo, il ne s'agit pas de travail, mais de médecins qui pratiquent le bénévolat, l'action humanitaire. Au tiers-monde, mais sur place, pas à l'étranger, tellement les besoins sont grands localement. Il n'exagère même pas quand il parle de stades où les gens défilent pendant 3 jours non-stop pour recevoir des soins de base qu'ils n'ont même pas les moyens de payer. Cherchez des vidéos sur le net, elles ne sont pas trop dures à trouver : cela fait des années que ça existe.

      Oui, il pourrait parler de la pauvreté aux Etats-Unis pendant des heures : c'est facile, ça concerne 25% de la population. Et on parle de la pauvreté, la vraie ! Celle où on ne mange pas tous les jours, où on ne peut pas se soigner, se laver, voire se loger. Celle qui, quand il n'y a pas de politique de santé publique (comme celle tant décriée en France, CMU par exemple), engendre des catastrophes humanitaires et les pires épidémies qu'a connues l'humanité. Vou pensez que j'exagère ? Que pensez-vous du fait de devoir amputer le pied ou la main de quelqu'un qui n'a pas fait soigner une simple engelure ou une petite coupure ? Le coût à long terme de tous ces handicapés (physiques ou mentaux, par la perte des repères et des valeurs) est bien plus élevé que le simple maintien de la CMU : cela a été étudié par de nombreux économistes. Sinon jamais la CMU n'aurait été mise en place : les valeurs humanitaires, laissez-moi rire.

      "Les américains le savent bien d'où leur capacité à s'adapter"
      Cela a un fort goût de "les plus forts survivront". Bien sûr que non. Une forte partie de la population n'arrive plus à s'adapter, car il n'y a plus rien, tout simplement. Même plus à manger. Et au Japon comme aux Etats-Unis, il s'agit bien d'un scandale, ces personnes âgées qui sont obligées de se remettre au travail car ils ont tout perdu à cause du ponzi des fonds de pension (je ne parle pas de ces rares personnes qui continuent à s'occuper car elles ne tiennent pas en place).
      Et étonnament, seuls les plus pauvres occupent plusieurs emplois car ils vivent dans la précarité salariale, ce qui permet aux dirigeants de s'engraisser des plus-values faites sur leur dos.
      (...)

      Supprimer
    2. (...)
      Non, la santé, ce n'est pas cher. On la transforme en produit de luxe, ce n'est pas la même chose. Et il y a une volonté de créer une médecine à deux vitesses : celle pour les pauvres, avec des soins médiocres, et celle pour les riches, qui fournit des soins de qualité très élevée, en France comme aux Etats-Unis. Sauf qu'en France, il y a encore une réglementation qui limite les écarts flagrants que vous pouvez constater aux Etats-Unis. Mais avec les PPP, ils arriveront bien à s'affranchir de ces limites.

      Encore non, en France il y a beaucoup moins de "pauvres" qu'aux Etats-Unis, en proportion de la population, et surtout, ils ne "se cachent pas mieux chez nous". Simplement, il y a des politiques sociales pour empêcher qu'une trop grande partie de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté sombre dans l'extrême-pauvreté. Enfin, il faut le dire vite, car ces politiques sont attaquées de toute part, les budgets réduits, et effectivement, l'effet à long terme sera de voir des bidonvilles réapparaitre dans nos rues. Que tous ceux qui prônent la baisse des dépenses publiques aveuglement soient là pour assumer les conséquences de leurs propos dans quelques années.

      Aussi, vous faites preuve d'une bêtise crasse et afligeante au sujet de la pauvreté [le terme bêtise est à prendre au sens littéral, pas au sens insultant]. Les "trois fléaux principaux" que vous évoquez sont la CONSEQUENCE de la pauvreté, et pas l'inverse ! Une infime minorité sombre dans la pauvreté à cause de la drogue (l'alcool en est une, mais légale). Et les personnes qui sont génétiquement prédisposées à la dépendance à l'alcool est un cas particulier, même s'il représente quelque chose comme 5% de la population (si, si, vous lisez bien, on légalise une drogue dont on sait que 5% de la population en sera victime d'office).
      En tout cas, par vos propos, on peut tout de suite déduire que vous n'êtes pas chrétien, en tout cas pas pratiquant ou croyant : le terme d'âme charitable vous est parfaitement étranger. J'espère que vous n'exercez aucune fonction de pouvoir, car avec une telle mentalité, vous seriez un danger pour n'importe quelle société (et oui, moi aussi je peux faire des jugements à l'emporte-pièce sans aucun fondement).

      Vous devriez relire Titin chez les Soviets : vous ne regardez que ce que vous voulez bien voir des USA, er refusez d'observer l'envers du décor. Même dans les espaces ruraux, la misère est patente. Sauf qu'il n'y a pas de village de tentes comme en ville, donc elle est mieux cachée.
      Vous discriminez tous les gens qui ont cru aveuglément au rêve américain (écran tv dans chaque pièce, règne des apparences avec la plus grosse voiture possible, etc...), mais vous ne protestez pas contre toute la propagande qui les a poussé à le croire. Et vous dites après coup que c'est leur problème : vous ne seriez pas publicitaire, par hasard ?

      Vous devriez quand même faire attention à vos choix de vie. A trop vouloir les cloisonner du reste de la société, vous pourriez vous retrouver un jour du mauvais côté de la guillotine......

      Supprimer
  2. Que vous voilà bien énervé !
    J'affirme ce que j'ai écrit comme étant ma vision des USA. J'y ai passé du temps et souvent loin des centre ville. J'ai vu les conditions de vie se dégrader au fil du temps, les enfants gâtés ayant trop longtemps cru à la croissance éternelle. Donc la chute a été rude...

    Vous venez à parler du Japon que je connais aussi et dont je pourrai tracer une évolution précise, tant sociale que financière (mais O-Delamarche en parle très bien).

    Mais y êtes vous allé au moins ?
    Côtoyez vous les gens, vivez vous à leur contact ?

    Bref, je ne crois pas que vos pulsions soient à même de renforcer vos propos bien au contraire.

    1) les américains sont comme je le dis : "chacun pour soi" et c'est bien comme cela que ça se passe d'où l'incapacité du gouvernement à faire passer ses lois sur la "sécurité sociale".

    2) oui les soins sont de qualité aux USA ; en France vous croyez que c'est gratuit ? Mon pauvre monsieur, je crois que vous êtes à côté de la plaque. C'est pourquoi je souhaiterai que les personnes fassent l'avance de leurs soins histoire de bien se rendre compte que RIEN n'est gratuit et là aussi je peux affirmer que je sais ce dont je parle.

    3) Qu'ai je donc dit de contraire concernant les centre ville US ? il faudrait au moins me lire avant de vous lancer dans force diatribe...

    4) "Une forte partie de la population n'arrive plus à s'adapter, car il n'y a plus rien, tout simplement. Même plus à manger." Ne pas trop exagérer ; cela porte atteinte à vos propos. Que diriez vous de l'Inde, de Djibouti par exemple ? Il faut raison garder et ses pulsions maîtriser.
    Et puis on se rend compte que vous n'avez même pas lu mon passage sur l'abandon des villes US...

    5) 5% de la population boit ? D'où tirez vous ces chiffres ? On est bien loin de la vérité ; voyons, restons sérieux et ne sombrons pas dans le troll. 5% ce n'est même pas le début de la queue du troll... Allez donc aux USA et vous constaterez l'incroyable volume des doses, le nombre de sachets en papier cachant l'alcool, les soirées où ce dernier coule à flot...

    6) Que vient donc faire la chrétienté là dedans ? Les américains, pourtant chrétiens, ont inscrit "In God we trust" sur leur papier monnaie ; c'est tout dire. Et il faudrait que ce soi moi le méchant ? Mon bon monsieur, les USA ne vous ont pas attendu pour extirper ce qu'il y a de mieux de leur population sans toujours la récompenser. Vous êtes un poil trop sensible aux manipulations de certains sites internet. Le peuple américain n'est pas sage : il croit fermement être le meilleur et donc mériter le meilleur. c'est d'ailleurs ce que disent tous les dirigeants et donc par voie de conséquence même des ouvriers ont cru dur comme fer qu'ils allaient devenir propriétaire d'une très belle maison. Ouvre les yeux, c'est tout simplement impossible mathématiquement.

    Au total : j'ai argumenté chacun de mes propos. Pas vous qui sombrez dans la caricature et frôlez l'insulte à plusieurs reprises.

    Quant à : "vous pourriez vous retrouver un jour du mauvais côté de la guillotine", j'en ri encore et pour longtemps, caché bien au chaud derrière votre clavier vous peinez à paraître le glorieux chevalier blanc ; c'est pitoyable.

    Vos élans vifs et incontrôlés vous font perdre le sens des choses.
    Faites attention aux publicités : ce qui vous est montré n'est que rarement vérifié.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh purée, vous me reprochez de ne pas avoir lu ce que vous écrivez, mais en fait, c'est vous qui n'avez strictement rien lu de ce que j'ai écrit.
      Un seul exemple : 5% des humains ont une PREDISPOSITION GENETIQUE à la dépendance à l'alcool. Il leur suffit de boire une gorgée de bière pour l'enclencher.
      Où ai-je parlé du nombre total de gens qui boivent de l'alcool ?

      Je sens que vous ne connaissez des USA et du Japon que ce que vous avez bien voulu y voir, de n'avoir fréquenté qu'une certaine catégorie de sa population (" les américains sont comme je le dis : "chacun pour soi" "). Donc vos conclusions sont totalement étriquées.

      Remettez-vous en question avant d'essayer d'imposer aux autres votre vision du monde.

      Supprimer
    2. à en croire Michael Snyders "ce n'est pas le Perou"

      http://theeconomiccollapseblog.com/

      Supprimer
  3. "5% des humains ont une PREDISPOSITION GENETIQUE à la dépendance à l'alcool."

    Vous en savez des choses ! L'alcoolisme génétique... et une seule gorgée (mais de bière, tiens donc ???) suffit.
    De mieux en mieux ! Relisez-vous monsieur.

    Et tout cela ne change en rien le fait que les américains sont pour le chacun pour soi...
    * j'arrête là, mort de rire. Quand on ne veut plus de son chien on dit qu'il a la rage ; quand on ne veut pas reconnaître ses torts on s'accroche à n'importe qu'elle branche.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous, renseignez-vous.
      Ce que je dis est aisément vérifiable.
      Enfin...aisément, vu votre niveau, peut-être que je me trompe.
      Quand on en est au "mort de rire" ou autre mdr.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.