lundi 7 octobre 2013

Les français et la République

A l'instant, émission pathétique de C dans l'air où la clique habituelle de foireux ne sait plus quoi faire pour continuer d'imposer l'agenda de la dictature mondialiste UMPS à une opinion qui les vomit de plus en plus ouvertement.

Et une réaction caricaturale et ô combien caractéristique d'Yves Thréard à une question comme quoi les français sont de moins en moins républicains.

Thréard s'empresse alors de définir la République comme la laïcité. C'est le seul mot qui lui vient   

La République, c'est pas la laïcité. La République française a été République avant d'être laïque. Des tas de pays autour de nous sont bien plus républicains que nous sans être laïcs.

La République, c'est avant tout l'égalité des chances. Le fait qu'un gosse de riche ne puisse pas acheter sa charge, et qu'un gosse de pauvre bien motivé et éduqué puisse réussir. C'est ça la République !

Bande de cons !

Pas vos obsessions maçonniques d'Homme Nouveau aculturé, de multiculturalisme, d'immigrationnisme et d'États Unis du Monde, concrètement dirigés par Goldman Sachs.

Merde à ces frères la truelle qui prônent le nouveau fascisme, et qui ont volé le mot de République. La République n'est pas la maçonnerie !

La France vous emmerde ! Et elle l'a encore prouvé.

14 commentaires:

  1. "La France vous emmerde !"
    Si seulement c'était vrai... Hélas la France votera encore et toujours pour eux, et elle en redemande. Pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  2. Euh non
    La république, ce n'est pas çà non plus.
    Elle vient de loin, de la guerre de religions, de l'édit de nantes, bien avant évidemment la première république....
    http://histoire.fdesouche.com/2509-alexis-corbiere-vs-jacques-sapir-la-revolution-francaise-et-la-nation-twitter
    .
    Jean Bodin "les 6 livres de la Republique"
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bodin
    "Jean Bodin, né en 1529 à Angers et mort en 1596, à Laon, est un jurisconsulte, philosophe et théoricien politique français, qui influença l’histoire intellectuelle de l’Europe par la formulation de ses théories économiques et de ses principes du « bon gouvernement ». Il est connu pour avoir introduit plusieurs concepts qui connaitront par la suite un fort développement "
    .
    tréard se mange, normal. Le XVI siècle, c'est loin.
    L'échange twitter est intéressant à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut même remonter jusqu'à Platon, Aristote et Cicéron. ;)

      Mais sinon, d'accord sur le fait que république ne signifie pas système du mérite. Même pas démocratie, en fait : l'URSS était bien un ensemble de républiques, et je crois même que l'Afghanistan en est une...

      Supprimer
    2. Je parlai juste dans le cas de la France.
      Sinon, c'est vrai, il faut remonter encore bien plus loin dans le temps, chez les grecs.
      Et il manque l'Iran :-)

      Supprimer
    3. République: la loi par la loi.

      Démocratie: le peuple par le peuple.

      Deux concepts stériles prétextent à l'emprise du Pouvoir. Aujourd'hui nous avons en plus: la technique par la technique, les médias par les médias, les religions par les religions, l'argent par l'argent, le bordel par le bordel, mais le dernier qui parle a toujours le plus gros flingue… à défaut du plus grand nombre.

      Abolir le pouvoir c'est abolir les politiques et leurs partisans. Vous ne le savez pas encore, mais nous n'avons plus besoin de concept pour avancer, si vous souhaitez préserver vos vies, il va falloir accepter l'emprise d'une force supérieure qui n'a rien à voir avec le nombre.

      Misère.

      Supprimer
  3. Ce petit mot juste pour vous dire merci! Cela fait quelques mois que je suis votre blog, et quand je lis ce genre de post, c'est un véritable défouloir, et un vrai sentiment d'apaisement!! "La France vous emmerde" !!! c'est jouissif!!!! Continuez comme ça, vous nous apportez un bol d'air frais, et cela vous donne le privilège de fédérer bon nombre de compatriotes. Bien amicalement. Alexandre

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi perdre ton temps avec ces émissions de merde...
    Tu leur permets de faire de l'audience (donc de revenir) et maintenant t'es énervé et tu vas mal dormir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'audience, c'est uniquement s'il regarde l'émission sur internet.
      Sinon, à moins d'avoir un boitier de mesure d'audimat à la maison, personne ne sait ce que tu regardes à la maison (pour l'instant).

      Supprimer
  5. t'aurais peu remplacer gosse de riche par gosse de la diversité pour coller a la ripoublique.

    RépondreSupprimer
  6. Dérivé du latin Respublica qui désigne le bien public, la propriété de l'Etat, puis l'Etat, le gouvernement dans ses rapports avec l’extérieur. Le mot a été repris dans le sens que nous devrions lui connaitre maintenant, à savoir "forme d'Etat dans lequel les citoyens exercent la souveraineté".

    A mon sens, c'est la notion de souveraineté du peuple qui doit prévaloir dans le terme République. Mais celà, nous l'avons perdu

    RépondreSupprimer
  7. Ministre: vient du latin MINISTER qui signifie au service de. République: RES PUBLICAE,la cause publique. Au service de la cause publique. Rien à voir avec la laïcité
    J'appelle à la Révolution. L'industrie doit être arraisonnée, les hommes politiques doivent être chassés et bannis, les lieux de pouvoir doivent être pris et fermés ou reconvertis, les discours et les idées doivent resurgir du néant politico-économique et investir la vie publique.
    La révolution est un processus, pas juste un acte isolé : c'est un jaillissement d'idées, de revendications, d'autorité populaires, de réappropriations, une coïncidence de soulèvements locaux, qui à force d'ébranler le pouvoir finissent par le faire chuter.

    RépondreSupprimer
  8. "Le fait qu'un gosse de riche ne puisse pas acheter sa charge, et qu'un gosse de pauvre bien motivé et éduqué puisse réussir."

    Et pourtant, c'est quasiment le cas. Le système appliqué par l'Education Nationale favorise indirectement cet état de fait. Ceux qui partent avec de l'avance, plus de culture, plus de moyens pour s'éduquer plus vite, iront plus loin, seront favorisés par ce système.
    Le fait de ne pas éduquer tous les enfants pour les mettre au même niveau, fait que les plus favorisés le sont encore plus. Combien de fils de directeurs finissent ouvriers ? Combien de fils d'ouvriers finissent ouvriers ?
    Le mérite, ce n'est que pour les plus défavorisés, pour avoir peut-être une chance de progresser. Et encore, quand on regarde le taux de perte, c'est aussi une loterie, un coup de bol.
    Alors que pour les nantis, il suffit de payer des cours spéciaux, puis de faire jouer ses relations, pour être sûr à tous les coups que ses enfants aient de bonnes places. Un exemple ? Prenons les fils de NS, au hasard. Flagrant, non ?

    RépondreSupprimer
  9. ”exemple ? Prenons les fils de NS, au hasard. Flagrant, non ?”
    un peu ridicule de parler de la ploutocratie comme universalisme, cette après midi sur france inter une camera cacher ”mesmere” dans une université, une chance pour la france à 26 ans apres avoir glandé pendant 8 ans et un Bep d'écide de s'inscrire en prepa sans bac on lui demande si c'est payant il dit oui 330€; par mois ? Non en inscription , pour fair quoi, eeeee un truc international ouaich ouaich.

    cela s'ajoute au fils de....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu...sérieusement ?
      Tu connais les pourcentages d'échec dans ces filières ?
      Et sur un CV, même s'il réussit, tu crois qu'il a une chance de trouver un poste peinard (genre directeur de l'EPAD) ?

      Pour la ploutocratie, je prends cet exemple exprès parce que c'est l'exact opposé de la république, dans sa définition stricte et dans son essence. L'affaire du fils de NS illustre parfaitement le "népotisme de nouveau riche" dont souffre la République Française.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.