vendredi 18 octobre 2013

L'indignation légitime de Kery James

Je ne connaissais pas cet homme. Je suis tombé dessus via une petite vidéo où il parle de Soral :


Un petit tour sur la page wikipedia de cet homme est des plus intéressant. Dans son parcours, on voit qu'il a compris bien des choses.

On notera d'ailleurs que c'est quand il a refusé de continuer de faire du rap poussant à la guerre civile que sa maison de disque l'a lâchée... Les bras m'en tombent   

Premier clip intéressant. On sent déjà un refus de sortir de la posture victimaire imposée :


Mais c'est surtout celui-ci qui m'interpelle :


A tous les énervés, les rageux identitaires, il est bon de rappeler l'existence de ces paumés déracinés que la "République" a fabriqué. On ne peut pas juste les nier, nier leur humanité.

Maintenant, j'aimerais aussi que ces gens style Kery James comprennent une autre réalité, s'ils ne l'ont pas déjà fait.

Je prends mon cas personnel. Je suis petit fils de maréchal ferrant jurassien mort de misère à 45 ans, du côté de mon père, et arrière petit fils de paysans et épiciers jurassiens du côté de ma mère. Tout ce petit monde n'a quitté son Jura que dans les années 60, après la décolonisation. Ils n'allaient jamais plus loin que Dole. Depuis toujours ils vivaient chichement et grattaient la terre de leur montagne. Ils ont vu le premier tracteur dans les années 60.

Comme le rappelle Lugan, après la guerre, le budget de l'État pour le développement des pays colonisés était supérieur à celui de la reconstruction de la France. La colonisation n'a été qu'un avatar de plus du groucho capitalisme compradore où les gueux payaient des impôts pour que ceux cis servent à enrichir jusqu'à l'obscène quelques élites dirigeantes (type Mendès France, BHL et la Becob) engagées dans l'exploitation des pays colonisés, et dont les profits étaient fabriqués par les impôts des gueux.

Donc voila, la colonisation, je n'ai rien à voir avec cette merde. Le fascisme ? Ma famille compte plusieurs résistants, dont un a continué dans l'armée et a fini colonel.

Donc qu'est ce que James entend par "République" ? Est-ce qu'il peut comprendre l'incompréhension et la colère de ce petit peuple autochtone, qui ne demandait qu'à vivre tranquille, et que ses élites ont même désormais condamné à disparaître ?

Moi ce que je vois c'est que toute cette merde de colonisation, ce sont les ancêtres des foireux de l'UMPS qui nous dirigent aujourd'hui qui en sont les auteurs. Cf Michéa, les bleus franc-maçons, les blancs réactionnaires, les rouges communistes, l'UMPS étant l'héritière intégrale des bleus.

discours de Jules Ferry le 25 juillet 1885 : On peut rattacher le système [d'expansion coloniale] à trois ordres d’idées : à des idées économiques, à des idées de civilisation… à des idées d’ordre politique et patriotique.

Ce qui manque à notre grande industrie… ce qui lui manque le plus, ce sont les débouchés… La concurrence, la loi de l’offre et de la demande, la liberté des échanges, l’influence des spéculations, tout cela rayonne dans un cercle qui s’étend jusqu’aux extrémités du monde… Or, ce programme est intimement lié à la politique coloniale… Il faut chercher des débouchés.

Il y a un second point que je dois aborder… : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question… Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je dis qu’il y a pour elles un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.

Il n’y a pas de compensation pour les désastres que nous avons subis… Mais est-ce que le recueillement qui s’impose aux nations éprouvées par de grands malheurs doit se résoudre en abdication ?… je dis que la politique coloniale de la France s’est inspirée d’une vérité sur laquelle il faut rappeler votre attention : à savoir qu’une marine comme la nôtre ne peut se passer, sur la surface des mers, d’abris solides, de défenses, de centres de ravitaillement.

Rayonner sans agir, en regardant comme un piège, comme une aventure toute expansion vers l’Afrique ou vers l’Orient, vivre de cette sorte pour une grande nation, c’est abdiquer.

Tout ça pue le purin maçonnique mondialiste de l'Homme Nouveau. Aujourd'hui, on est dirigés par les descendants, a minima spirituels, si ce n'est directs, de ces foireux.

Et que font ils aujourd'hui ? Ils essaient de diluer leurs crimes passés en les imputant à tout le petit peuple historique de France, voire fraichement immigré (polonais, italiens, espagnols) qui pour l'essentiel, n'a rien à voir avec cette merde, et qui a même dû payer pour.

Et alors qu'ils continuent d'importer du déraciné par centaines de milliers chaque année, ils montent ce petit peuple historique qui veut juste vivre tranquille dans ses traditions, contre un islam en France qu'ils fabriquent au forceps. Où comme le dit Soral, ils caressent l'immigré d'une main parce qu'immigré, et le talochent de l'autre parce que musulman.

Je n'ai pas la solution à cette merde. Une chose est sûre. Je n'ai rien à voir avec tout ça.

Et tout l'effort de culpabilisation de ces élites foireuses, et qui sont, elles et leur idéologie maçonnique, mouillées jusqu'au cou, et toujours au pouvoir, ne marche plus.


Premier acte de Hollande président : rendre hommage à Jules Ferry, qui comme le rappelle Sigault ou encore Jean-Marc Daniel dans une chronique, n'a pas inventé l'école gratuite et obligatoire (ce qu'elle était déjà sous l'ancien régime avant que la révolution ne l'abolisse, suivant les préceptes de Saint Voltaire : "Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu"), il l'a surtout faite laïque.

14 commentaires:

  1. Parfaitement d'accord avec ton analyse.
    J'aimerais que la France reste catholique mais à choisir entre une France islamisée et une France maçonnique... Avec certains musulmans, il y a des points d'accord. Par exemple le dajjal des musulmans correspond à l'antichrist chez les chrétiens.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.youtube.com/watch?v=h9oNC60pL2A

    Un petit groupe génial à la plume travaillée qui sur ce morceau renvoie Banlieusards à sa vraie place. Bref, mon coup de coeur.

    RépondreSupprimer
  3. Cette fameuse République de 1789 a surtout été le germe de divisions qui lézardent encore le pays : Affrontement avec l'église et les royalistes, bonapartistes et socialistes s'y invitant peu après.
    Duels ravivés par les vagues d'immigration nées des fascismes italiens, allemands ou espagnols.

    Mais lutte acharnée aussi contre les vivaces régionalismes, aires géographiques pourtant naturelles et quasi-universelles.

    Bref, une machine à diviser, déstructurer, mue par de beaux esprits (effectivement hors-sol) ardents de façonner l'homme nouveau.

    Quant à l'immigration, la France qui a vécu sur l'empire colonial, va maintenant en crever.

    RépondreSupprimer
  4. L'histoire bégaie la colonisation et la globalisation (qui je le rappelle est la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes) sont les deux faces d’une même pièce !!!
    Tonio tu vas finir par comprendre que le capitalisme est révolutionnaire, il détruit tout : frontières, état, culture, tradition…
    Pour je cite :
    Ce qui manque à notre grande industrie… ce qui lui manque le plus, ce sont les débouchés… La concurrence, la loi de l’offre et de la demande, la liberté des échanges, l’influence des spéculations, tout cela rayonne dans un cercle qui s’étend jusqu’aux extrémités du monde… Or, ce programme est intimement lié à la politique coloniale… Il faut chercher des débouchés.
    Lis Marx les contre tendances à la baisse tendancielle du taux de profit (ref Wikipédia) : « Cependant, Marx dit qu'il existe des contre-tendances à cette baisse. Les capitalistes tentent de la compenser en accroissant leur débouchés (impérialisme), ou en augmentant le taux de plus-value (qui est le taux d'exploitation pl / v, donc en baissant les salaires par exemple), et on pourrait envisager un état stationnaire, mais le problème est que la substitution du travail par le capital engendre de plus en plus de chômage, une armée de réserve de travailleurs, ce qui conduit inexorablement la société vers des conflits sociaux.
    À terme donc, le capitalisme croule sous le poids de ses contradictions, c'est l'état de crise permanent, qui ne peut être évité que temporairement par l'expansion économique à des marchés vierges, ou par l'emballement de la croissance technologique. »
    Je le répète l’analyse du capitalisme par Marx est pertinente, la solution qu’il préconisait a montré ses limites.

    RépondreSupprimer
  5. Quel tissus d'inepties Tonio...

    Kery James est un ancien voyou converti à un islam très conservateur. Il fait des morceaux démagos pour gagner des thunes...

    Kery James vient de la Guadeloupe. Ses ancêtres ont été mis en esclavage du temps de la MONARCHIE et non de la république. Le "Code Noir" tu connais ?
    L'esclavage a été aboli par la REPUBLIQUE et rétabli par Napoléon.

    Une grande partie de mes ancêtres sont Pieds-Noirs et ça m'énerve de te voir tenir de grands discours à partir que quelques articles et vidéos de chez Soral.
    La colonisation est un sujet trop complexe et sérieux pour se contenter des analyses de rapeurs ou de soraliens farfelus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complexe, pour toi, peut-être, au vu de ton histoire familiale.

      En revanche pour moi, c'est limpide. Je n'ai rien à voir avec cette merde. Et ils me fatiguent avec leur culpabilisation.

      Supprimer
    2. Non, complexe au vu de l'histoire tout court.

      Ca fait partie de l'histoire de ton pays, que tu le veuilles ou non.

      Supprimer
    3. Je rejette totalement cette méthode visant à rendre tous les français responsables de l'idéologie d'élites faillies, et toujours au pouvoir. Culpabilisation organisée par ces mêmes élites faillies qui essaient de diluer leur responsabilité.

      Supprimer
    4. Je ne parle pas de culpabilité ou de repentance. Bien sur que notre génération n'a colonisé personne.

      Supprimer
    5. Effectivement, il faut attendre combien de temps pour qu'il y ait amnistie ?
      l'esclavage à été définitivement aboli il y a plus de 150 ans soit 8 générations minimum, les descendants d'aujourd'hui connaissent ils le prénom de leur dernier ancètre esclave ?
      Il faut arrèter tout débat fondé sur l'esclavagisme, ça n'a pas de sens. en revanche on peut débattre du partage des richesses depuis 150 ans. manifestement les îles , nos îles, sont tenues par une poignée (une pincée) d'individus qui passent le territoire en coupes règlées.
      On avait exactement la même sctructure d'accaparement en Algérie. Et là aussi on ferait bien de rappeler que la page s'est tournée. On a même eu une guerre et un exode pour enfoncer le clou. Pourtant le petit peuple de "colons" algériens n'était plus dans une posture de colon ni d'occupant. la plupart avaient des ancètres qui avaient été déportés au 19 eme siècle (48, la commune entre autre) et n'avaint plus grand chose de commun avec la métropole.
      Idem pour la Nlle Calédonie, demandons aux descendants de Louise Michel s'ils se sentent légitimes ou pas là bas.
      Si on pousse le raisonnement à fond, on peut remettre au goût du jour la St Barthélémy et Alésia. tiens c'est une bonne idée ça, demandons réparation aux italiens, je suis sur qu'on a des droits sur la Toscane.
      alors non, on arrète de resasser des vieilleries bien confortables qui évitent de se poser les vraies questions, on arrête de se culpabiliser pour les uns, de se victimiser pour les autres.
      en terme d'esclavage et de colonisation, la France ne doit plus rien, les comptes sont clos.

      Supprimer
  6. Tonio, tu fournis aussi les fouets pour ce qu'on se flagelle ?

    RépondreSupprimer
  7. petit info qui a rien avoir
    Jeudi 17 octobre avait lieu le procès "Shoananas" en appel...

    A finalement été requis contre Dieudonné 20 jours de prison ferme pour avoir écrit mis en scène cette chanson. Le délibéré aura lieu fin novembre...
    http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/10/18/proces-dieudonne-la-ldj-sinvite-a-la-fete-black-out-dans-les-medias/

    RépondreSupprimer
  8. Le système divise tous les français entre eux pour évité le bien commun, manger vous entre vous et au final on est tous perdants, merci Tonio pour cette vidéo

    RépondreSupprimer
  9. tonio un petit audio de debreda musulman a écouté

    Audio M.Debreda Rocha "Le racisme n'existe pas..."
    http://www.youtube.com/watch?v=8RJ2S3WfxXE

    son site la boussole

    Audio M.Debreda Rocha "Nous n'avons pas les bonnes fiches..."
    https://www.youtube.com/watch?v=hU7A74RX9OA

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.