vendredi 4 octobre 2013

L'odieux clientélisme du pouvoir

h16 nous apprenait avant-hier :
En substance, on apprend donc que sur la dodue enveloppe de plus de 85 millions d’euros dévolue à éponger les bavouseries budgétaires départementales, la Corrèze a empoché à elle seule 12,3 millions d’euros soit 15% de l’enveloppe globale, dans la bonne humeur (on s’en doute), la décontraction (l’argent vient de chez vous, pas de ceux qui ont voté, hein) et surtout la discrétion la plus totale.

Hier voici encore ce qu'on lit sur le plan de restructuration des armées :
Le plan de restructuration suscite surtout des critiques en région. Parmi les premières unités touchées, le 1er régiment étranger de cavalerie (REC) quittera Orange, dans le Vaucluse, avec ses 900 hommes. Il rejoindra Carpiagne, dans les Bouches-du-Rhône, qui perd le 4e régiment de dragons. Sans attendre l'annonce officielle, le maire d'Orange (extrême droite ), Jacques Bompard, a appelé élus et habitants à manifester samedi pour dénoncer le «peu d'attention apportée par ce gouvernement à la concertation».
On sent bien que la ville d'Orange a été choisie au hasard...

Encore aujourd'hui avec Amazon, où après l'exception maçonnique culturelle à l'accord de libre échange avec les USA, le PS veut sauver les libraires en obligeant amazon à mettre des frais de port (et donc rendre les livres plus chers). Naturellement, dans le petit commerce, nulle protection pour les charcutiers ou les boulangers. La cûltûre môdâme, c'est différent ! Je passe sur l'aspect promotion de la diffusion de la culture en rendant les livres plus chers. Maintenant, je ne porte pas dans mon cœur amazon et ses méthodes. Avec eux, on est vraiment dans la matrice... Et je peux comprendre l'approche défendant le petit commerce. Je note juste tout de même qu'avec amazon, il n'y a pas de ligne éditoriale, et que tout est mis au même niveau. Pas un pet d'intention d'orienter le badaud vers la culture autorisée... Bref, une infamie pour le PS...

Le PS utilise son pouvoir national non seulement pour protéger ses rentiers, mais également pour effacer sa mauvaise gestion locale, ou pour punir les insoumis à la dictature maçonnique "République"...

7 commentaires:

  1. "Avec eux, on est vraiment dans la matrice"

    Là tu me fais plaisir Tonio, c'est un peu long à expliquer en détail, mais avec Amazon on a un service que les clients souhaitent et qui est rendu au meilleur prix mais voilà le coût à payer :

    - Employé robotisé et qui, en plus, devrait dire merci selon H16,
    - A terme zéro employé, pour remplir des cartons une machine est beaucoup efficace,
    - A terme, disparition de la concurrence (CDiscount, RdC ...). Qui peut lutter contre la puissance d'achat d'Amazon, une productivité au poil du cul et des économies d'échelle tous azimutes ?

    Ensuite, on a la part un peu plus grise du business :

    - Optimisation fiscal qui est en fait de l'évasion fiscal en ne déclarant pas honnêtement les profits réalisé par les différentes structures, mais en asséchant fictivement les activités taxées, pour charger les activités offshores.
    - Fraude sur la TVA : vous achetez sur Amazon un produit que vous recevez le lendemain ... et au miracle, il vient des US, vous ne pouvez pas avoir de facture avec TVA, donc pas la récupérer et Amazon n'y est pour rien puisqu'en fait le vendeur, ce n'est pas vraiment eux.

    Et la matrice s'étend de jours en jours à tous les domaines d'activités.

    Le plus flagrant étant la pharmacie. Savez-vous qu'il existe dans certaines pharmacies des machines qui distribuent les médicaments ? En pratique, le médecin pourrait saisir ordonnance qui serait informatiquement contrôlé à l'aide de votre dossier médical informatisé et vous retirez vos médicaments auprès d'une machine en ville. On peut se passer des préparatrices et pharmaciennes. En fait, les préparatrices peuvent toujours vendre de la parapharmacie de luxe mais ça divisera leur nombre par 3 et ça finira dans les galeries marchandes.

    Non, le travail n'est pas un gâteau qu'on se partage, c'est un gâteau qui se réduit et dont seul les plus compétent peuvent espérer en avoir une part.

    RépondreSupprimer
  2. Je me tue à vous dire que ces gens ne sont pas des zozos, des "branques", voire des doux dingues... Non. Ils sont en guerre.

    Contre nous. En tout cas contre une bonne partie d'entre nous.

    Ils sont violents. Dans leurs décisions, leurs pensées, leurs actes.

    Voilà pourquoi, il faut franchir une étape dans notre réaction. Il faut plus que jamais abattre le Système qui leur donne un pouvoir stupéfiant et totalement illégitime sur nos vies.

    Oui sur nos vies.

    Ces gens nous disent quoi manger, que manger, quand faire nos courses, quand travailler... la liste est sans fin. Et en plus ils utilisent notre travail, nos revenus.

    Nous sommes leurs serfs.

    Aucun espoir à attendre d'une solution politique (parti ou homme providentiel). Ils pêchent par le pognon, le pognon sera leur perte.

    Mettons les en faillite.

    -expatriation
    -réduction revenus, consommation et investissements

    C'est le seul moyen. Nous devons nous débarrasser de cette engeance, de ces guerriers qui nous asservissent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chose que je ne comprends pas : en quoi l'expatriation est une solution ?
      "Ces gens", comme vous dites, agissent contre tous les pays, non ?

      Supprimer
  3. "-réduction revenus, consommation et investissements" encore faut-il le pouvoir (endettement) ! ce qui est mon cas. J'y gagne en outre une meilleure qualité de vie avec davantage de temps de loisir. Loisirs qui peuvent être "rentables", dans mon cas le jardinage, ce qui enclenche un cercle vertueux.

    --neuneu

    RépondreSupprimer
  4. Rendons à César ce qui est à César : c'est une proposition de loi UMP.

    http://www.journaldugeek.com/2013/10/03/numerique-loi-anti-amazonfnac-et-encadrement-du-crowdfunding/

    RépondreSupprimer
  5. a propos d'amazon:j'ai commandé une imprimante qui a eu du mal a arriver,alors j'ai demandé a etre remboursé:c'est la que les ennuis ont commencé.impossible de contacter amazon autrement que par leurs formulaires tout prets.réponses d'amazon demandant de leur répondre a des adresses injoignables,bref les gros malhonnetes.resultat j'ai été a ma banque faire une demande de remboursement sur ma carte visa,et la,ça a marché!je crois que je ne vais plus trop acheter chez ces gens la et favoriser le commerce de proximité a peine plus cher.amazon c'est pas clair du tout!

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.