mardi 29 octobre 2013

Observatoire de la politique nationale BVA : Hollande s'effondre

Observatoire de la politique nationale
BVA, 28/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien










Sans surprises, l'effet du catapultage de la défense de Léonarda par toute l'oligarchie immigrationniste traitre à son peuple versus la réalité bretonne dans l'indifférence générale du pouvoir...

Vous noterez Duflot et Désir en personnalités les moins populaires... Le PS en terme de popularité est au niveau du FN désormais, effet cisaille entre un FN qui grimpe et un PS qui s'effondre. Mis à part Valls, en tête, et Montebourg, en terme de popularité, Marine le Pen est devant tout le monde à gauche.

Et si on sent une certaine radicalisation, il y a quand même toujours cette schizophrénie, alors que les personnalités les plus populaires sont Valls, Juppé et Borloo. De parfaits socialistes de droite, ou de droitistes de gauche, on sait plus trop. Des ni pour ni contre, bien au contraire. En tous cas des mollassons qui miment l'action, et surtout, de parfaits babeliens, étatistes, groucho capitalistes, cultivateurs de tomates hors sol, et frères la truelle compliant. Et qui s'ils étaient au pouvoir, ne feraient pas grand chose de différent de ce que fait Hollande actuellement. Bref, on n'est pas sortis du sable...

11 commentaires:

  1. Et oui

    Vous voyez là la culture politique du peuple de France : au niveau des pâquerettes.

    Tant qu'ils n'auront pas faim et que la paye tombera tous les mois, rien ne les incitera à se bouger de leur TV.
    CQFD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de culture politique dans une société individualiste, juste des comptables.
      Le culte TV-bagnole, la pollution de l'air et la pollution des idées, voilà tout ce qui importe à leurs yeux.

      Supprimer
    2. Juppé et Borloo ? Ah ah ah. Ces sondages sont de vastes blagues.

      Toujours au rayon blagues : le petit François (Bayrou pas Hollande) commence à faire ses besoins dans ses culottes courtes :

      "François Bayrou, le président du MoDem, s'est inquiété aujourd'hui d'une "marée qui monte" en Bretagne et ailleurs, avec un peuple français en "sécession" vis-à-vis de ses dirigeants."

      *********
      A relire cette brève, rien qu'avec le mot "MODEM" on ne peut réprimer un fou rire !

      Bayrou est un clown.

      Sécession, remarque le mot est intéressant. Mais n'oublions jamais que Baryou et son "MODEM" (ahhahahah) sont partie prenante de ce système d'oppression.

      Il est donc mal placé pour ramener sa fraise aujourd'hui. Allez ouste ! Avec tous les autres. Du balai.

      Supprimer
  2. On n'est pas sortis du sable, en effet.

    En Europe, les Etats sont hyper-endettés. Les dettes des Etats européens forment une gigantesque bulle qui va bientôt éclater.

    Et la dette privée ?

    Qu’en est-il de la dette privée ?

    En Europe, les ménages sont hyper-endettés, les entreprises sont hyper-endettées, et les banques sont en faillite.

    A propos de la dette des ménages et de la dette des entreprises, le Luxembourg remporte le championnat d’Europe de la dette privée.
    L’Irlande a la médaille d’argent.
    Chypre a la médaille de bronze.
    La France finit 14ème.

    Ces dettes privées forment une gigantesque bulle, encore une, qui va bientôt éclater.

    Depuis plusieurs années, l’économie des pays européens ne repose que sur … de la dette.

    Quand ces bulles éclateront, les pays européens vont connaître un effondrement économique et financier.

    1- Médaille d'or : Luxembourg : dette privée de 317,4 % du PIB (en 2006, c’était seulement 134,7 % du PIB).
    2- Médaille d’argent : Irlande : dette privée de 306,5 % du PIB (en 2001, c’était seulement 154,7 % du PIB).
    3- Médaille de bronze : Chypre : dette privée de 296,4 % du PIB (en 1999, c’était seulement 158,6 % du PIB).
    4- Danemark : 238,9 % du PIB.
    5- Portugal : 225 % du PIB.
    6- Pays-Bas : 221 % du PIB.
    7- Suède : 214,2 % du PIB.
    8- Espagne : 195,6 % du PIB.
    9- Royaume-Uni : 181,4 % du PIB.
    10- Finlande : 160,5 % du PIB.
    11- Malte : 155,4 % du PIB.
    12- Autriche : 147,5 % du PIB.
    13- Belgique : 146,4 % du PIB.
    14- France : 140,6 % du PIB (en 1999, c’était seulement 95,8 % du PIB).

    Source : Eurostat.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/tgm/table.do?tab=table&init=1&language=fr&pcode=tipspd20&plugin=0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la dette seule ne veut rien dire (surtout depuis la dette est notre monnaie). il faut la mettre en regard des collatéraux et aussi comparer son taux moyen avec le taux moyen de croissance (hors inflation).
      C'est la ou ça se complique, mais c'est aussi la ou ça devient intéressant.

      Supprimer
  3. A la dérive... Que c'est bon de les voir s'exploser la gueule contre le Mur de la Réalité.

    Petit Ayrault tente de sauver la face, en ajoutant de la veulerie à la veulerie !

    **************
    La suspension de l'écotaxe ne veut pas dire suppression, affirme le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

    Une réflexion aura lieu sur l'agroalimentaire et les régions périphériques a-t-il annoncé. "Nous prendrons le temps nécessaire pour corriger l'écotaxe", a-t-il précisé.

    RépondreSupprimer
  4. Florian PHILIPPOT a beaucoup de mal à faire oublier le sympathique JMLP.

    Vous cherchez un parti nationaliste qui reprenne en main la monnaie et la finance, prône le libéralisme quand c'est possible et la redistribution quand c'est nécessaire, le tout avec une grande simplicité dans les moyens, c'est possible ... mais ça n'existe pas.

    RépondreSupprimer
  5. à chaque minute qui passe la bête s'enrichit de nos forces de travail, de nos "impots", pour mieux nous contraindre et nous empêcher de nous révolter. Il n'est jamais trop tard mais à chaque jour qui passe, notre passivité les renforce et nous enferme un peu plus davantage.

    Qu'allez vous faire ? attendre d'avoir faim ? Voir vos proches mourir de misère ? avoir des chaines aux pieds pour délit d'opinion ?

    Notre inaction les rend jour après jour plus fort grâce à notre argent, grâce à notre force de travail !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1
      commencer à transférer son papier cul en or, argent... c'est une action qui donne un sentiment de liberté.

      yongtai

      Supprimer
  6. Tiens elle est pas morte, elle ?

    Toujours à ramener leur fraise. On ne veut plus de vous. Vous êtes inaudibles, insignifiants, et ridicules. Basta ! Ouste ! Dehors !

    ******
    L'ancienne ministre socialiste de l'Écologie Delphine Batho a déploré aujourd'hui la décision de suspension de l'écotaxe, estimant qu'"une fois de plus, c'est l'écologie qui trinque", et devient une "victime expiatoire de la crise".

    "L'écologie est en train de devenir la victime expiatoire de la crise, et cela me paraît dangereux pour l'avenir de la France", a déclaré la députée des Deux-Sèvres sur France Bleu Poitou.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Tonio, je ne sais pas si tu as entendu parler de ce documentaire passé lundi soir : http://www.france3.fr/emission/la-france-en-face
    Cela devrait t'intéresser.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.