mardi 15 octobre 2013

Panique chez les gloubi boulguistes de gôche "modernistes"

C'est la panique sur Radio J, Radio Immigration de Peuplement Diversité la Chance, Radio Bobo, Radio Socialo (avec vos impôts) :

Alain Finkelkraut
France Inter, 14/10/2013 (en Français texte en français )




Quelques morceaux choisis :
C'est dur de devenir minoritaire dans son propre pays

L'histoire du métissage de Todd est un mensonge. Cf Guilly.

Et une pépite :
Quant à être réactionnaire, je trouve cette expression hallucinante. Car elle est revenue depuis 2002 à travers des listes noires que l'on découvre tous les 6 mois dans les journaux. Des listes noires de réactionnaires. Cela au moment même où la notion de progrès entre en crise. Personne ne peut plus croire au progrès, l'écologie nous en convainc tous les jours. Et en même temps, il n'y a plus de progrès possible, mais il y a encore des réactionnaires. On va vers l'abime mais on n'a pas le droit de regarder derrière soi.

19 commentaires:

  1. Qualifier Finkielkraut de gloubi-boulguiste" montre que vous ne le lisez ou ne l'écoutez pas assez. C'est tout sauf un "moderniste" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus à la clique France Inter que je pensais.

      Je note en revanche que Finkelkraut et Zemmour sont les seuls autorisés à poser ce genre de questions. Surement une question d'appartenance communautaire. Et de contrôle.

      Hormis le Thomas Legrand qui fait office de kapo soumis à l'idéologie gloubi boulguiste imposée, y a qu'à voir le débat. Finklekraut répond à Cohen en parlant d'Askolovitch, et en citant Levi Strauss. Il y a un seul nom chrétien qui est prononcé, Maurice Barrès je crois, et c'est pour dire que c'est de la merde. Réécoute, tu verras...

      Jamais un français de souche chrétien ne sera autorisé par la Pravda à énoncer de telles évidences. Il n'y a qu'à voir l'allergie quasi vomitive de tout ce petit monde dès que quelqu'un du FN ose parler.

      En tous cas, je constate qu'au sein de la communauté dont on ne doit pas citer le nom, et qui nous impose son idéologie, il n'y a plus consensus.

      Sinon, on en revient toujours à la même réalité : on nous cultive comme des tomates hors sol. On n'est plus souverains.

      Je rappelle tout de même que Finklekraut déclarait en 2005 dans une interview à Haaretz : "Ce pays [la France] mérite notre haine".

      Visiblement, il y en a qui commencent à se dire qu'ils sont allés un peu loin dans le châtiment du pauvre petit peuple de France et que tout ça va finir par se retourner contre leur tronche...

      Supprimer
    2. Oui d'accord ; Finkielkraut qui a pas mal de sincérité se rend compte que toute cette merde immigrationniste, mondialiste et moralisatrice va péter à la figure de tout le monde, y compris à celle de sa propre communauté.

      Supprimer
    3. Sébastien Tellibag15 octobre 2013 à 12:50

      Va ptet falloir arrêter de chercher des modèles chez les juifs. Finkelkraut est une merde d'antiraciste des années 80 qui se rend compte que sa p'ite communauté va s'en prendre plein la gueule.....Qu'il crève.

      Supprimer
    4. D'ailleurs, quand j'y pense, dans le cas de Thomas Legrand, le bon mot, c'est pas kapo, c'est goule (lecture vampire).

      Supprimer
  2. C'est exactement le discours de JM Lepen. Exactement. Rappelez vous son propos à propos de Sarkozy qui n'est pas aussi français qu'un de souche. Donc je suis d'accord.

    Après le Finky il déconne en disant qu'il arriveront à prendre cette marque de fabrique que FN. 30 and de lavage de ceveau quaotidien, une génération élevée avec cette référence.

    Le Fn est là pour durer. Et devient synonyme de français de souche. Vu que tout le monde dans ce pays est économiquement socialiste c'est fini on va au conflit. pas de porte d esortie par le haut.

    Raph

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord pour dire qu'on ira au conflit, ça ne fait aucun doute.

      Maintenant reste a savoir quel sera le déclencheur et comment ça va se passer.
      Moi je pense qu'il y aura les grandes villes entre les mains des socialistes et leurs amis de la joyeuse diversité et de l'autre le milieu rural qui va entrer en résistance.





      Supprimer
  3. Ouais ben finalement, rien compris au positionnement de AF.

    RépondreSupprimer
  4. On voit bien que les socialistes sont acculés, ils ne sont plus que dans l'insulte, tout ce qui ne pense pas comme eux est traité de fasciste, de beauf, de con, de salop, etc....

    Moi ce qui m'inquiète c'est que derrière leurs airs de gentils bisounours de gauche, ils sont bien capable d'utiliser la force et la violence pour nous contraindre a leur idéologie et nous soumettre au mondialisme a coup de trique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est évident. Ces enfoirés sont investis d'une mission biblique. Ils sont persuadés d'avoir la légitimité divine de la nouvelle religion avec eux.

      D'ailleurs, on l'a bien senti qu'ils ne sont pas démocrates. Ils ne sont démocrates que tant que ça sert leur agenda. Cf Malekh Boutih l'autre jour.

      Ils essaieront comme d'hab : intrigues de cour, terreur intellectuelle.

      Mais ça, ça ne marche plus. C'est même de plus en plus contreproductif.

      Donc effectivement, la prochaine étape, ça va être de tomber le masque et d'assumer pleinement la dictature maçonnique.

      Supprimer
    2. Je leur souhaite bien du courage.Parce que quand les classes populaires vont se réveiller les bobos-mondialo-maçons vont s'en prendre plein la g... !

      Supprimer
    3. "quand les classes populaires vont se réveiller les bobos-mondialo-maçons vont s'en prendre plein la g..."

      j'ai longtemps pensé cela aussi mais je n'y crois plus, historiquement je crois ce n'est pas le peuple qui fait la révolution, il fait des jacqueries sporadiques et inorganisées, ce sont les bourgeois/classe moyenne supérieure qui font les révolutions en entrainant le peuple ( enfin une partie).

      Or les forces vives (jeunes diplômés ou non, et entrepreneurs) sont plutôt en train d'organiser leur expatriation que la prise de l'Elysée. je souhaite me tromper mais le panorama autour de moi est assez édifiant, une dizaine de mes amis est installée à l'étranger depuis 2 à 10 ans, une autre dizaine est partie de Paris pour la province, et le noyau qui reste ne parle que de déménager...

      "Finklekraut répond à Cohen en parlant d'Askolovitch, et en citant Levi Strauss. Il y a un seul nom chrétien qui est prononcé, Maurice Barrès je crois, et c'est pour dire que c'est de la merde. Réécoute, tu verras..."

      C'est vrai que l'on pourrait se demander à qui Finkielkraut pense comme premières victimes potentielles d'une immigration mal digérée...

      Dans un autre ordre d'idée je signale à tous que le napoléon 20 francs or est en dessous de 200euros sur le site "gold dreams"
      http://www.gold-dreams.de/themes/kategorie/index.php?kategorieid=230

      A bon entendeur!

      Supprimer
  5. Pour répondre à votre question, tout ce qui s'oppose au système sera taxé d'être d'extrême-droite. La preuve vient d'être donné par Jean-Marie Le Guen qui a qualifié Dupont-Aignan d'extrême-droite.
    C'est clair.

    RépondreSupprimer
  6. "Je rappelle tout de même que Finklekraut déclarait en 2005 dans une interview à Haaretz : "Ce pays [la France] mérite notre haine"."

    Incroyable ! Tu ne le connais vraiment pas. Il n'a jamais pu dire ça. C'est un vrai admirateur de la culture française ! Ne cite pas à la volée ! Ecoute son emission "répliques" sur France culture et tu comprendras qui est le bonhomme. Et tu auras en plus le plaisir de te cultiver. Les discussions y sont souvent d'un haut niveau.
    Julien P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il n'a jamais pu dire ça"

      http://www.haaretz.com/what-sort-of-frenchmen-are-they-1.174419

      Supprimer
  7. Bon monétairement il faut te mettre à jour

    http://www.youtube.com/watch?v=JGuNpqYBkZk

    RépondreSupprimer
  8. Finkie parle de délire mémoriel. Mais il ne s'interroge pas sur la provenance de ce délire.

    La raison, c'est la mémoire de l'holocauste. Il n'y a plus que ça qui compte. C'est devenu une nouvelle religion. Hitler et ses chambres à gaz incarnent le mal absolu.
    Alors comme tous ces bobos sont des gens qui veulent bien faire, ils prônent exactement l'inverse de ce qu'a fait Hitler, en croyant servir le bien absolu.
    Hitler était pour la pureté de la race ? Imposons le métissage !
    Hitler était pour le nationalisme ? Ouvrons les frontières à tous les peuples du monde,
    etc, etc.
    Tout se fait en réaction face aux actes d'Hitler. Il s'agit d'une opposition simpliste, manichéenne, systématique, si bien qu'on vit dans une sorte de IIIe Reich en négatif. Nous vivons dans un néo-totalitarisme rendu supportable par l'abondance (pour le moment) des loisirs, de la nourriture et des biens matériels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hitler était aussi végétarien et anti-tabac.

      Supprimer
  9. Confusion entre conservatisme et réaction, confiscation du conservatisme par les réacs dans l'espace médiatique.
    Cristallisation de la pensée politique sur deux pôles: les bleus (libéraux, "festivistes", déracinés 2.0) et les blancs (réacs de droite, déracinés 1.0).
    Pendant qu'ils s'écharpent entre déracinés, sur le terrain d'autres s'organisent en réseaux, font revivre des savoirs et des savoir-vivre anciens, et construisent les alternatives qui auront le plus de chances de tenir la route dans le peak everything.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.