mardi 15 octobre 2013

Quand l'immobilier des grandes capitales sert aux kleptocrates à "banquer" leur groucho monnaie

C'est comme dans le maillon faible quand ils banquaient leurs euros. L'immobilier des capitales et des lieux de villégiature pour kleptocrate mondialisé sert de plus en plus à l'oligarchie apatride à banquer la groucho monnaie qu'ils s'impriment et se distribuent sur le dos de la dévaluation des peuples (que-la-déflâtion-c'est-le-mââââl).

Ce qui est grotesque, c'est que quand l'effondrement, qui ne manquera pas de venir, surviendra, tout ça ne vaudra plus rien. Comme quoi cette oligarchie de kleptocrates est juste un ramassis d'abrutis qui ne touchent pas le sol, si jamais on avait besoin d'une confirmation (cf d'ailleurs ce qu'en dit San Giorgio dans sa conférence avec Pierre Hillard).

London Property Has Become A New Global Reserve Currency
Business Insider, Matthew Boesler, 14/10/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


"This is what happens when property in your city becomes a global reserve currency," writes Goldfarb. "The gap between London prices and those of the rest of the country is now at a historic high, and there is only one way to explain it. London houses and apartments are a form of money."

1 commentaire:

  1. J'ai toujours été persuadé que la bulle francilienne ne doit rien au hasard.
    La crise de 90 a laissé de trop gros trous dans les bilans pour qu'ils aient envie de laisser recommencer.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.