vendredi 4 octobre 2013

Quand l'oligarchie gloubi boulguiste et babelienne est confrontée aux conséquences de son idéologie nihiliste et mortifère

Bien fait pour leur gueule à tous ces traitres à leur peuple (même si dans le cas présent, il y a aussi une pauvre employée qui a morflé).

Il y avait déjà eu cet article comme quoi le nombre de cambriolages avait explosé à Paris. Mais là, on passe le niveau au dessus :

Impressionnant braquage d'une bijouterie rue de la Paix à Paris
France TV, 04/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Une quinzaine de malfaiteurs ont attaqué vendredi 4 octobre en fin de matinée une bijouterie-horlogerie de luxe, rue de la Paix, en plein coeur de Paris, emportant une vingtaine de montres de très grande valeur avant de prendre la fuite à pied.

Une voiture de policiers de la brigade anti-criminalité a pris en filature deux hommes, qui ont été arrêtés à plus d'un kilomètre des lieux du braquage, à l'angle de la rue d'Anjou et du boulevard Haussmann. Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression du banditisme. Selon les policiers, il s'agit de deux ressortissants des pays de l'Est.

Le 9 septembre, de l'autre côté de la place, des bijoux et de l'horlogerie de luxe avaient été dérobés lors d'un casse éclair à la voiture bélier pour un montant de deux millions d'euros.

Moi je les aime bien ces roms en fait.

Ils arrivent à concentrer tellement de nuisance en une seule personne, qu'avec 100 000 gusses, ils vont réussir à nous faire l'unanimité contre l'€URSS, leur grand merdier mondialiste et l'immigration n'importe quoi.

Même les gars de l'immigration maghrébine passée en ont plein le cul. Je vous renvoie à la fois où ils se sont fait justice eux mêmes et ont viré un campement il y a peu de temps. Peut-être que ces roms seront le révélateur pour que ceux qui sont issus de l'immigration comprennent ce qu'un français de souche spolié de son pays et de sa culture par une clique d'escrocs maçonniques a pu et peut ressentir, et finir par se dire également que s'ils veulent sortir de leur situation de lumpen prolétariat assisté (avec de moins en moins d'argent car il y en a toujours plus qui poussent derrière), ils ont peut-être intérêt à fermer la porte derrière eux...

Et même la maçonnerie PS n'arrive plus à tenir la ligne du "on-est-tous-les-mêmes-parce-que-quand-on-pète-ça-sent-pas-bon-pareil" tellement tout ça devient grotesque.

Et dans la série justice immanente pour les traitres, on notera aussi le cas Edith Cresson dans son château :
Saint-Sylvain-d’Anjou. Ils font leurs besoins chez Edith Cresson !
Courrier de l'ouest, 17/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Des centaines de gens du voyage se sont installés à Saint-Sylvain-d’Anjou près d'Angers et insupportent les riverains. Parmi eux, l’ancien Premier ministre, Édith Cresson, furieuse après le maire, qui s’en remet au préfet. « Ils ont des toilettes chimiques mais ils vont quand même faire ça chez nous. Le cabinet du préfet m’a dit que c’était une habitude culturelle ! », s’énerve Édith Cresson, 79 ans. Sa propriété de 7 à 8 hectares, non loin du parc-expo d’Angers, n’est pas entièrement clôturée.

L’ancien bras droit de François Mitterrand n’a pas l’intention de supporter plus longtemps « les désordres dans mon potager, les vols de fruits et de bois ». Elle compte déposer plainte dimanche.

Qu'elle se console en se disant que ça fait de l'engrais naturel et gratuit pour ses plantes. Et puis quoi Edith, merde ! Un peu d'humanité, après tout, on fait tous caca pareil   

Edith, tu t'es battue toute ta vie pour aboutir à ça, tu devrais être ravie. En quelque sorte, ces merdes dans ton potager et au pied de tes rosiers, c'est le couronnement de toute une vie !

27 commentaires:

  1. Les Roms ne sont pas vus comme un problème immigrationniste par les dirigeants. Mais comme un problème lié aux accords Schengen. Ce qui est dérangeant, plus que leurs origines, c'est leur mode de vie complètement déconnectés du système mondialiste.

    Ils ont un mode de vie semi-nomade et surtout refusent de passer par l'esclavage institutionnalisé qu'est le salariat. Ils agissent comme des parasites au système et sont au moins autant nuisibles que le web alternatif ou que les mouvements politiques populistes.

    Je pense cependant que le système adoptera des stratégies similaires qu'ils ont appliqués aux nomades européens et intégrés que sont les gitans. Ca prendra le temps qu'il faut mais ils rentreront dans le rang, ils sont trop en marge de nos sociétés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe quoi, la Roumanie n'est pas membre de l'espace Schengen.

      Supprimer
    2. @23.53

      "La vérité" ne me dérange pas, j'ai d'ailleurs exposé la mienne !

      Les lecteurs ont pu se faire une idée précise de la pertinence de votre argument ou plutôt de votre propagande.

      De grandes gueules comme la votre, j'en ai déjà fait fermer et c'est précisément ce que je m'apprête à vous imposer, en abandonnant cet échange...

      Je ne vous salut pas.

      PhiliP

      Supprimer
  2. ...."(avec de moins en moins d'argent car il y en a toujours plus qui poussent derrière), ils ont peut-être intérêt à fermer la porte derrière eux"...

    C'est précisément discours de Le Pen avant les législatives dernières, à Nice. Et d'enfoncer le clou en relevant qu'ils auraient, eux, encore plus intérêt à le faire que les français de souche qui bénéficient, ces derniers, le plus souvent, de l'héritage de leurs aïeux....

    J'ai par exemple reçu de mes parents, de leur vivant s'il vous plaît, un studio en IDF qui me sert d'habitation.. Mes deux grands pères étaient mineurs de fond, pas vraiment des nantis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah que si, tes grands parents étaient des nantis. Et des beaux!

      ...Sûrement des sacrés travailleurs, "dur à la tache", mais très très BIEN payés .

      Quand j'étais môme, la premières Citroën DS que je vis, fut celle du président de la république à la télé. Et la deuxième, celle d'un mineur de fond devant le "café de la gare"!!!

      Sans parler des innombrables avantages en nature, comme logement gratuit, réfection régulière des intérieurs et des extérieurs logements y compris papiers peints et sols!!!
      Potager.
      Eau gratuite.
      Soins de santé gratuits (hôpitaux et infirmeries, médecins des mines).
      Et avant guerre, "bons de charbon" et électricité de la régie minière gratuite.
      ...A quoi il faut rajouter, les salles de spectacle, les œuvres sociales, les associations sportives et tous ça, financés par le mécénat des "maîtres de forges".
      Et j'en passe!
      A j'oubliai,..... le logement c'était A VIE.

      Et si d'aventure le mineur décidait "de construire sa maison"(comme il disait), alors là, l'administration minière leur payer une bonne partie de la maison.
      En échange de leur renoncement au droit au logement gratuit.

      Bon, il faut dire qu'en tant que "bon communiste", cela ne les gênaient pas d'en vouloir toujours plus....au détriment des autres, et de la collectivité.

      NB : Moi-même petit fils de minière gâté par la vie et mes grands parents.

      Supprimer
    2. Oui ! Bien sûr !! Les mineurs roulaient en DS, c'est bien connu !!!

      Ceux qui ont lu Zola trouveront certainement un contrepied plus crédible à votre récit sur la position sociale des mineurs au sein de la société !

      Mes deux grands pères mineurs sont morts avant 65 ans : Courte donc, me semble t'il, "LA VIE".

      Pour ainsi dire une vie de travail à la mine et LA MORT, pas longtemps après.

      Ils n'ont quasiment rien laissé à mes parents : Des dettes pour l’hospice d'une de mes grands mères, dont je note au passage que le social, la santé, les œuvres et tout votre baratin n'étaient pas si "gratuit" que vous voulez bien le dire ou alors seulement le temps ou tout allait bien !!

      La fortune dont j'ai hérité viens d'arrières grands parents qui étaient agriculteurs (une vingtaine de bêtes ) dans le Jura....

      Des nantis ? Le père de mon père avait dix enfants (dont mon père) : Sur les photos de classe de mon père (ou plutôt LA photo de classe de mon père) il est un des seuls à porter une culotte courte.

      Je ne sais pas à qui profitaient les "Œuvres sociales" dont vous faites la promotion, mais ce que je sais c'est que mon père ne pratiquait pas de sport du tout et que personne ne lui a donné de pantalon le jour pour la photo. D'autres portaient des par-dessus ce qui me fait penser qu'elle fut prise en hiver...

      Mon autre grand père n'a jamais pris l'avion (mort en 84), possédait une 205.

      Votre exemple de mineur possédant une DS me parait bien anachronique et le portrait que vous peignez me semble de l'ordre du phantasme : Qualifier les mineurs en général de nantis me semble totalement injustifié et pour tout dire mensonger.

      Supprimer
    3. je me souviens en 90 de certaines rues de Douai où il n'y avait que des veuves. C'était les logements des mineurs et tous étaient morts de silicose. Le seul bonhomme survivant que j'avais rencontré était encore là parce qu'il n'avait jamais travaillé au fond.
      durée de vie d'un mineur, 65-70 an grand maxi, des conditions de travail que j'invite à connaitre à l'anonyme de 0h47, et même si ce n'était plus Zola depuis longtemps ça valait son pesant, de bonne payes mais pas mirobolantes non plus.
      et toujours pas de DS en vue...

      Supprimer
    4. Tu te nourris de tes fantasmes et tu revisites la "mythologie de tes origines"
      . Soit, mais tu ne referas pas les chiffres et les faits.
      ...Ne t'en déplaise.
      J'oubliai, dans les années 90 les mineurs de fer de l'est de la France se sont vus offert la possibilité d'acheter leurs appartements et ceci, pour une somme modique (ex: un deux pièces/cuisine pour le pris d'un garage!)

      Nb : Les DS n'existaient pas du temps de Zola!
      ....Et beaucoup de mineurs laissaient leurs payes au "point centrale ou de la gare". Va leurs demander, tu retrouvera peut-être la cagnotte de tes aïeuls! ;)

      Supprimer
    5. 00h47 te répond;

      Il y a quatre mois j'enterrai un très bon ami mineur. Quarante deux ans de véritable fond et vrai mineur* entrait en 1945, il avait 89ans.

      Cela dit, pour reprendre vos dires, oui les mineurs avaient une espérance de vie moyenne de 65/70 ans.
      Mais toute chose étant, je vous engage à comparer aux autres classes d'ouvriers et même sociales*.
      De plus, je vous ferai remarquer que le conjoint survivant CONTINUAIT à bénéficier gratuitement du logement. Ce qui vous en conviendrait est un avantage fort appréciable.

      * : http://www.cndp.fr/stat-apprendre/insee/par/demo/espervie.htm

      ** : Mineur, celui qui pose les charges d'explosif.
      Celui qui mine et fait "péter la bousin".
      C'est lui l'homme le plus payé des ouvriers du fond, et c'est lui l'homme à la DS!!!
      Les autres c'étaient moins,.... mais malgré tout très très bien!

      Ah le mythe Zola!....Une réalité fin 19°siècle, quand même!

      Supprimer
    6. @0h47,
      tu distile les infos avec parcimonie, bientôt on va apprendre qu'il était directeur de la mine ton "mineur à la DS".
      Quant à Zola, justement on s'évertue à te dire que ce n'était pas Zola (plus Zola comme tu veux) mais que le métier était tellement attirant qu'on se battait pour le faire.
      pensez donc, un petit métier sans risque, bien propret, où on ne risque pas de de finir emmuré, silicosé, "grizouté", et en plus on y bronze (d'où le terme de gueules noires).
      et en prime une DS toute neuve à chaque mineur.
      Y a pas à dire j'aime le monde parralèle de 0h47.

      Supprimer
    7. Les conjoints survivants dont vous faites état, ceux qui continuaient à bénéficier gratuitement de leur logement, avaient tellement bien prospéré sur le dos du reste de la classe ouvrière qu'ils n'avaient pas pu faire l'acquisition (de facto) de leur résidence principale (Dans mon cas, ils n'ont rien transmis)..
      Mais, comme vous le releviez plus haut, c'était des communistes, il avait sans doute choisi de ne rien transmettre par dévotion à la cause ! C'est évident !

      PS. Mineur : Qui travaille dans la mine :

      Si l'idée est qu'on (mineurs) était bien payé (idée que vous défendez mais dont j'ignore la statique au moment ou j'écris ces lignes), comparé au reste de la même classe (ouvriers) mais qu'on mourrait plus jeune (Je note au passage que votre exemple n'est pas une moyenne et que les nôtre constituent, à 65/70 (et encore, mes seuls trois exemples sont avant 65), non pas, à nouveau, une moyenne, comme vous l’insinuez mais un MAXIMUM MAXIMORUM), et que donc au final il est possible (en admettant, je le répète que les mineurs fussent mieux payés que les autres ouvriers) que le PIB du mineur (vie entière) fut comparable à celui des autres classes d'ouvrier, je suis curieux de savoir comment vous avez pu les qualifier de nantis !?

      Les stats que vous donnez ne témoignent que de l'évolution de l'espérance de vie depuis 90. En avez vous qui comparent les classes d'ouvrier entre elles ? Et aussi, la promotion sociales des enfants de mineurs comparée à celle des autres classes d'ouvrier dans la même période ?

      Supprimer
    8. Ps : Je n'avais pas vu 15.13

      Mais de quel chiffres vous parlez ? Ce que vous défendez pour l'instant sont ceux qui voudraient que les mineurs roulent en DS et qu'ils meurent, EN MOYENNE, à 70 ans ?

      "Les mineurs se sont vus offert la possibilité d'acheter leurs appartements et ceci, pour une somme modique."

      Exactement que, de la même manière, il fut, par exemple, aboli l'esclavage, cette offre a t'elle permis d'établir plus de justice sociale. Les affranchis sont ils devenus des nantis pour autant ?



      Supprimer
    9. PS : "Tu te nourris de tes fantasmes..".

      Si tel était le cas, je me servirais du creux de votre formule comme d'une assiette ;

      Supprimer
    10. La vérité vous dérange-t'elle?

      A la longue liste des très beaux privilèges majeurs que bénéficiaient les mineurs, vous ne répondez par une rhétorique à deux balles, tout juste digne de politicards que vous conspuez sûrement par ailleurs.

      Votre moraline déguisée est bien digne de ce temps de donneurs de leçons, où travestir la vérité est devenu la règle.
      Pitoyable!





      Supprimer
    11. @23.53

      "La vérité" ne me dérange pas, j'ai d'ailleurs exposé la mienne !

      Les lecteurs ont pu se faire une idée précise de la pertinence de votre argument ou plutôt de votre propagande.

      De grandes gueules comme la votre, j'en ai déjà fait fermer et c'est précisément ce que je m'apprête à vous imposer, en abandonnant cet échange...

      Je ne vous salut pas.

      Supprimer
    12. Commence par argumenter sur la liste des privilèges.
      Plutôt que de jouer les gros bras prétentieux bouffi de morgue que tu es.

      En vous saluant de très haut, bien à vous.

      Supprimer
  3. Tu vas un peu vite.... Les Roms n'ont pas l'habitude de ce genre d'attaque, frontale, spectaculaire.

    Mais plutôt cambriolages, pickpocket, vols discrets etc.

    En outre l'expression "pays de l'est" ne colle pas (plus) avec Roumanie, Bulgarie... puisque membres de l'UE.

    Peut être des géorgiens (on parlait de "gangs" géorgiens opérant en France) ?

    Enfin, un autre indice : 2 hommes "en costumes" ont d'abord pénétré dans la bijouterie.

    Tu as déjà vu des Roms en costard ?

    RépondreSupprimer
  4. pour info Édith Cresson a été condamnée le 11 juillet 2006 par la Cour de justice européenne pour corruption, là on est champion la 1ere affaire de corruption à l'union européenne c'est la france
    champion du monde! cococococoricooooooo!!!!!, et 1 et 2 et 3 zéro!

    RépondreSupprimer
  5. Au premier anonyme. C'est une erreur de croire que les Roms ne sont pas des esclaves. Si l'on en croit un de mes amis bulgares, qui n'a de cesse d'être estomaqué par leur violence dans son pays (pillage de villages entiers, par exemple), il existe même des marchés aux Roms en Bulgarie où des riches Roms achètent des enfants, des femmes, des familles Roms de caste inférieure, qui se retrouvent ici... Pour ceux qui sont destinés à devenir pickpocket, on leur sectionne la peau pour élargir l'écart entre le pouce et l'index...

    A propos des gitans sédentarisés, et pour ne pas parler de la France, allez donc voir en Espagne et parler à des Espagnols... beaucoup d'entre eux ont des choses à vous raconter sur les gitans, ou comment ils pourrissent des quartiers entiers en faisant fuir les autochtones par leurs fêtes nocturnes ininterrompues, l'insécurité très forte qu'ils amènent et les dégradations quotidienne et comment ils voient la valeur de leur maison divisée par deux dans les meilleure des cas (ce qui permet à d'autres gitans d'acquérir le bien...). Dans la ville où j'étais, les Espagnols de souche ne côtoyaient jamais ceux des Gitans qui n'étaient pas assimilés, c'est à dire la grosse majorité d'entre eux après des siècles et des siècles d'installation, jamais, jamais, jamais ! J'ai ainsi le souvenir d'un très joli endroit pour pique-niquer qui était en quelque sorte réservé de fait aux Gitans.

    Prix d'un appartement dans un quartier normal : 150 000 euros. Prix d'un appartement dans un quartier gitan : 15 000 euros. Et pour rien au monde un Espagnol de souche irait vivre là bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Foutaises et inepties !!! trop d'erreurs, de fausses idées et de stéréotypes sont véhiculés à l'égard des roms. En espagne, leur sédentarisation forcée n'a eu qu'un effet positif : les rendre visible au niveau artistique au point que même dans les émissions de très grande audience (prime time) les artistes gitans ou issus de familles gitanes sont les équivalents de nos vedettes de variétés nationales. En espagne, la culture et la musique gitane sont imprégnés plus ostensiblement et moins hypocritement dans toutes les strates de la société qu'en France. France ou il y'a même eu un préfet issu d'une famille manouche mais qui s'en est toujours caché car les préjugés ont la vie dure.
      Ce qu'on oublie c'est qu'officiellement et mondialement, les roms sont le dernier peuple à être sorti de l'esclavage alors que l'esclavage avait déjà été aboli. Renseignez vous !. Cette culture de l'esclavage imposé par les roumains valache envers les roms qui sont issus d'inde, laisse encore des séquelles aujourd'hui. D'ailleurs d'un point de vue transmission générationnelle il doit exister encore de très vieux roms vivant qui ont connu dans leur enfance cette situation d'esclavge qui ne pris fin que début 20ème siècle.
      Cette trace tout fraîche du passé certains comportements actuels. Notamment leur attachement à l'or car lorsqu'ils étaient en esclavage, ils ne pouvaient accéder à la "liberté" que s'ils pouvaient prouver qu'ils possédaient de quoi se racheter, d'où les signes ostensibles de certains roms avec dents en or, bagouses et colliers tape à l'oeil.

      Ce qui est sûr c'est que contrairement à toutes nos populations immigrés principalement par contrainte et force à l'origine, les roms sont venus d'eux mêmes par vague succéssive depuis le 15ème en france.

      Supprimer
    2. Ils n'ont jamais gobés les foutaises des siècles des lumières, des occidents supérieurs et plus riches.

      Et c'est là le principal problème qu'ils posent à nos élites c'est que leur mode de fonctionnement s'il venait à s'étendre à d'autres strates de la population française viendrait mettre en péril la fameuse cohésion nationale.

      Les roms et "gens du voyage" font tout l'inverse de ce que nos élites nous imposent et parviennent à obtenir de nous :

      - familles éclatés, individus isolés : les roms et "gens du voyage"vivent en familles élargies dont certaines comprennent en france plusieurs milliers de personnes
      - travail salariés, soumission, impôts en tous genres : les roms et "gens du voyage" dans leur grande majorité travaillent au noir pour eux mêmes et leur famille en payant un minimum d'impots
      - confiance aveugle dans nos élites, incapacité à vivre de manière résiliente : les roms et "gens du voyage" de par ce qu'ils ont endurés depuis des siècles en europe , ne votent pas ou peu, sont organisés pour survivre sans aucune aide du système (contrairement à l'idée de parasites que l'on a d'eux) et ce depuis des générations.

      Si depuis les premiers roms venus en france au 15ème siècle, devenus français, que nos élites de manières habilement stratégiques ont décidés d'appeler depuis la loi sur leurs titres de circulation en 1969 : "gens du voyage" sont autant stigmatisés c'est parce qu'ils sont un obstacle majeur à la cohésion nationale. Cette cohésion nationale qui est complètement dévoyé contre l'ensemble même des intérêts du peuple français.

      Les roms et "gens du voyage" privilégient leurs familles à toutes les injonctions et délires provenant de nos élites et mères-institutions.

      Ce que la majorité des personnes leur reproche c'est d'avoir conservé leur courage, leur dignité d'être humain, et d'oser vivre librement et simplement sur cette terre quitte à être d'apparence crasseuse et squatter au beau milieu d'un champ.

      L'être humain se croit supérieur aux animaux, pourtant chez les animaux le concept de sdf n'existe pas...

      Supprimer
  6. Suite au drame de Lampedusa en Italie des voix s éleve pour abolir les frontieres de l Europe! source itélé ce matin

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour

    et pour vous mettre de bonne humeur, après avoir lu vos commentaires, je pense que vous avez vraiment besoin d'un petit rappel théorique, artistiques et humoristiques hautement philosophiques de votre soumission consentie :

    https://www.youtube.com/watch?v=CHaS8-HyY7M

    Et pour ceux qui ne saisissent toujours pas le fond d'une manière un peu plus sérieuse :
    http://www.les-crises.fr/onubre-dette-insolvabilite-us/

    En commentaire dans le sujet :

    “Un système de gouvernement est condamné dès lors que sont mis à nu les ressorts secrets qui l’animent” – Cardinal de Retz

    https://www.youtube.com/watch?v=Fy2OKW4tDYo

    Après relisez tous les commentaires des deux derniers sujets proposés, par Tonio… certains comprendront le malaise pendant que les autres feront encore semblant… comme d'AB !!

    C'est rigolo l'histoire, même avec du sang…

    Misère.

    RépondreSupprimer
  8. Oui, c'est le sida mental.

    -des passeurs, des immigrés clandestins, sur un bateau qui traverse la Méditerranée
    -le navire sombre, ils meurent

    ... mais c'est la faute... des Européens !

    Pour certains (gogos bobos gochos) il y a donc bel et bien un sida mental, une inversion totale des causes et des effets.

    Mais pour d'autres, il y a plus que cela : une stratégie.

    Tout est bon pour briser le peu de frontières (y compris naturelle) que nous avons encore ! C'est une véritable entreprise de destruction de l'Europe.

    Ces gens voudraient abolir toutes les frontières de l'UE, ainsi... la planète entière pourrait débarquer en UE.

    Voilà pourquoi ils exploitent sans vergogne le drame de Lampedusa, pour pousser leur folie idéologique.

    RépondreSupprimer
  9. Tu rêves Tonio,
    regarde cette vidéo http://petitions.institutpourlajustice.org/referendum/video.php?utm_source=mail20131004&utm_medium=lienEmail_20131004&utm_campaign=referendum&IdTis=XTC-FZFW-FQCE9H-DD-7NVUI-9IY

    et tu vas revenir sur terre.

    RépondreSupprimer
  10. a ce rythme là marine lepen junior va être réélu en 2117

    RépondreSupprimer
  11. http://www.lepoint.fr/societe/ces-mafias-de-l-est-qui-pillent-la-france-13-06-2013-1688589_23.php

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.