mercredi 27 novembre 2013

Aubry à Matignon ?

On nous parle de plus en plus d'Aubry à Matignon...

Vous imaginez le tableau. Le premier disciple de Jacques Delors à l'Elysée, et sa fille à Matignon.

Delors. Le gars qui a monté l'euro en douce, en nous vendant du rêve, en mentant comme un arracheur de dents, en sachant pertinemment que ça ne marcherait pas sans fédéralisme. Le tout pour obliger à la constitution de l'€URSS.

Babel ira jusqu'au bout.

Et avec Aubry, ça va devenir festif. Ça va être l’extrémisme babelien décomplexé, et répression à tous les étages.

Le message sera très clair. Et on le voit déjà venir avec la grotesque campagne contre le racisme du PFTB PS. Soumettez vous à Babel, sinon, vous êtes des nazis !

M'est avis que ça ne prendra pas. Désormais, le peuple a compris et théorisé ce qu'est réellement ce pouvoir illégitime. Et quelqu'un qui a compris le projet réel sous-tendu par tous ces traitres, ne peut plus être soumis aux grotesques menaces d'excommunication ad hitlerum.

15 commentaires:

  1. C'est là que tu te trompes, le peuple n'a pas compris. C'est dans ton environnement que "le peuple" a compris car tous les gens que tu côtoies ou qui vont sur ton blog sont acquis à cette compréhension de la politique actuelle.

    Mais ce n'est pas le peuple qui va voter qui a compris, le peuple qui va voter en majorité regarde encore les téléralités et même pire, les infos de la télé ou des journaux grand public.

    Il va encore falloir attendre avant que la majorité de la population française en ait ras le bol et que la révolte finisse par fédérer tous les individualistes contre un unique responsable qu'on suppose être au pouvoir et qu'on veux faire payer pour ses prédécesseurs.

    Le peuple est passif et chaque individu égoïste, ce n'est qu'une fois que chacun sera atteint et que les gens n'auront plus le choix que sortir la bêche par ce froid pour retourner la terre du potager redeviendra un plaisir. Pourquoi? Parce qu'on pourra recommencer à se vanter de pouvoir "nourrir nos enfants". Patrick Raymond le résume bien, nous sommes les rouages d'un système asservis et les choix que nous faisons ne sont que contraintes à respecter.

    Nous autres individualistes éclairés (lecteurs de ton blog), que faisons nous? une voiture électrique dans le garage, du vélo, un potager et du composte? C'est un bon début...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire n'est pas faite par le peuple mon ami. L'histoire a peu ou pas de sens, une poignée d'Hommes et de Femmes, pourvu qu'ils le veuillent, peut la déterminer...et le peuple suivra ...Marine LE PEN !

      Supprimer
  2. @LePat
    "Le peuple est passif et chaque individu égoïste" ça faisais longtemps que je ne l’avais pas entendu ce cliché.
    pour toi, un petit livre salutaire : http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/NLEC.html
    banalité du bien et du mal...

    RépondreSupprimer
  3. Aubry, ce sombre Ayrault... lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ca me fait pensé a une chanson de noir desir, au sombre "ayrault" de l'amer ;)

      Supprimer
  4. Bonjour,
    il ne faut pas oublier le partage : partager, le geste qui sauve, celui qui permet la relation à l'autre. Mais qu'y a t-il donc à partager en ce moment ? Faisons un point rapide. L'€U semble vaciller car : 1) elle n'est pas reconnue ni accepte par les habitants 2) l'€uro est malmené et n'a jamais obtenu la confiance des habitants. Ah, ces habitants, pourquoi ne se contentent-ils pas tout simplement d'accepter ?
    Accepter quoi ? Les emplois disparaissent, le travail est aussi rare qu'un diamant de 50 carats !

    Madame Aubry, la fille de son père qui disait : "je ne peux me présenter car je ne veux mentir !" va se retrouver dans une position fort inconfortable. Si d'aucun lui ont trouvé moult casseroles tant dans le domaine privé que public, il est une question qui me taraude et à laquelle je n'ai pour l'instant aucune réponse. Que vient faire Babel dans cette histoire qu'il reste à écrire ? Et d'ailleurs, vous lisant je comprends de moins en moins qui peut-être identifié à cette forme que vous citez si souvent.
    Mais pour moi, il reste les durs propos de Madame Aubry envers Monsieur le Président de la République ; Est-ce compatible avec un travail d'équipe ? Je n'en sais rien mais à titre personnel je ne pourrai me démener pour la France avec une personne que je ne reconnais pas.

    Pour finir, le peuple on s'en fout ! C'est qui, c'est quoi ? Un amalgame de gens qui se moquent de leur avenir et au moins de celui de leurs enfants ! Ma génération en est victime ; pour la suivante ce sera bien pire. La pogne, rien que la pogne comme vecteur principal d'une maigre vie spirituelle dopée aux vidéos de Mr DorcXX, un recueil de savoir qui tiendrai sur une feuille de PQ, un QI proche de celui d'une poubelle du Bronx ! Et vous voulez que je me soucie du peuple !
    Qu'il aille se faire voir...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. un ticket AUBRY BORLOO ça aurait de la gueule
    signé:commité action viticole 34

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aubry-Borloo et les vins français sont sauvés ! Mdr

      Supprimer
  6. La grogne actuelle est survenue quand les takers qui n'avaient jamais payé un fifrelin d'impôts directs ont commencé à raquer. L'acte II arrivera quand ces mêmes takers ne recevront plus leurs allocations, retraites et rémunérations financées à crédit. Les charlots qui gouvernent n'ont pas compris que leur système clientéliste ne peut tenir que si une minorité de gens crachent au bassinet et je vois mal ces branquignoles renverser la table et cristalliser de la confiance et de l'optimisme.

    RépondreSupprimer
  7. En 2005, un rapport sénatorial avait accablé l'État pour sa «gestion défaillante» de l'amiante, jugée responsable par les autorités sanitaires de 10 à 20% des cancers du poumon et qui pourrait provoquer 100.000 décès d'ici à 2025
    pour rappel

    Martine Aubry est blanchie dans le dossier de l'amiante

    En parallèle à cette affaire de l'amiante, il y a l'affaire dans l'affaire, en quelque sorte, avec «l'affaire Bertella-Geffroy». Début mars, elle devait faire ses cartons, le ministère de la Justice ayant annoncé début janvier que la juge d'instruction devait quitter ses fonctions. La magistrate étant soumise à la loi qui limite à dix ans les fonctions d'un juge spécialisé. Mais, vendredi dernier, la Chancellerie a annoncé que la ministre de la Justice, Christiane Taubira, sollicitait l'avis du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) avant de se prononcer sur la mutation de la juge.
    . Nombre d'observateurs ont vu dans cette mutation une sanction de la juge pour avoir mis en examen Martine Aubry. «Il est évident que c'est la mise en examen de Martine Aubry qui a coûté sa place à Bertella-Geffroy», confie au Figaro une source judiciaire. «Le ministère s'est rendu compte qu'il faisait une connerie et que cette histoire allait lui revenir dans la figure comme un boomerang. C'est pourquoi Taubira a choisi de passer par le CSM pour lui refiler la patate chaude. Il fallait éviter que ce soit une décision 100% politique», raconte une autre.

    Enfin, cette phrase d'un avocat: «Pourquoi se séparer d'un juge qui ne sort jamais rien à part quand il met quelqu'un comme Martine Aubry en examen? C'est complètement contre-productif!» Conclusion de tous ces interlocuteurs: la mise en examen de Martine Aubry va être levée et la juge Bertella-Geffroy restera à son poste pour les deux ans qui lui restent avant de partir à la retraite. Balle au centre.

    RépondreSupprimer
  8. "Delors. Le gars qui a monté l'euro en douce, en nous vendant du rêve, en mentant comme un arracheur de dents, en sachant pertinemment que ça ne marcherait pas sans fédéralisme. Le tout pour obliger à la constitution de l'€URSS. Babel ira jusqu'au bout."

    - "Delors (...) mentant comme un arracheur de dents" : RefNec. Je ne vois pas le mensonge. Tout était clair. Tout ce qu'on peut dire, c'est que Maastricht a été adopté de peu ; mais bon, il a été approuvé.
    - L'euro peut tout à fait marcher sans fédéralisme.
    - L'€URSS n'existe pas. L'URSS, elle, a existé. L'€URSS est juste un ensemble de lettres (bien trouvé) qui fait croire à celui qui l'utilise qu'il n'a pas besoin d'argumenter.
    - Il n'y a pas de rapport entre "Babel" et l'union européenne.

    C'est ce dernier point qui est le plus facile à attaquer. Je vous mâche le travail : "méé euh Durand, tu vois bien qu'on parle pas la même langue, c'est comme ce qui est écrit dans la Bible".

    RépondreSupprimer
  9. Je vote pour !

    Car nous aurions au moins l'extrême satisfaction de voir sa sale gueule s'écraser contre le Mur de la Réalité.

    Eh oui les gars, vous allez un peu vite en besogne... vous semblez faire abstraction de l'environnement !

    Et il va être saignant (récession officielle en 2014, hausse chômage, fermetures de boites, un festival).

    Voilà pourquoi seul un fou, une folle (voire un alcoolique souriant aux anges), pourrait prendre le job de premier ministre !

    Un suicide.

    Donc, je vote pour.

    Et un ministère régalien pour Harlem Désir aussi (faudra bien le récompenser le pauvre, en plus ça fera bien au rayon "diversitude").

    Plus on foutera la merde dans ce pays, plus nous aurons la possibilité de provoquer un vrai changement.

    Aubry à Matignon ! Et des deux mains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Desir il se fait pantoufler à l'Europe avec Peillon.

      Supprimer
  10. Sauf qu'Aubry et Hollande ne se supportent pas mutuellement. Non je n'y crois pas.

    En revanche un autre babélien extrémiste, libéral-libertaire bon crin dont le mandat à l'OMC vient de s'achever, Pascal Lamy, ça oui c'est bien possible. Un pur produit hors sol pour "manageriser" la province France.

    Ou alors Flamby change complètement son fusil d'épaule et nomme Valls a.k.a "j'ai la langue mieux pendue que les cojones" histoire de maintenir l'illusion encore un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. -> un libéral pour engager les réformes structurelles, j'attends de voir le
      hollandisme révolutionnaire promis par E. Todd! Lol

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.