jeudi 7 novembre 2013

Farage vs Van Rompuy : une tempête électorale arrive

9 commentaires:

  1. Je crois que c'est juste la chaos qui arrive.
    Il n'y a pas d'offre politique alternative crédible.
    On est juste en train de sombrer parce que la compétition pour les ressources restantes se durcit et que notre système devient trop complexe pour nos petits cerveaux.
    Faut dire ce qui est : on est dépassé.

    RépondreSupprimer
  2. quelle répartie il a ce ... Van Rampuy!
    il m'a scotché avec sa réponse.
    c'est vraiment un grand homme politique aucune doute
    :8)
    et c'est sur aucune tempête en vue...

    RépondreSupprimer
  3. La BCE vient de baisser son taux et le prix des actions bancaires monte en flèche.
    Ce système est vraiment pourri jusqu'a l'os.
    C'est a vomir.

    RépondreSupprimer
  4. Roger. Aucune surprise. Et nouveau signe que "c'est la reprise". ;-)

    Et dire qu'il y a encore des guignols pour penser que les "taux vont monter", que le "marché va sanctionner Hollande, le déficit et les dettes".

    Ils n'ont pas compris.

    Il n'y a plus de marché.

    Ce sont les banques centrales qui contrôlent les taux. Il n'y a pas d'alternative. Sinon le système implose.

    Voilà pourquoi Hollande semble pépère : il n'aura AUCUN problème du côté des taux... Les déficits seront poursuivis (malgré le théâtre avec la Commission européenne).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non,ce n'est pas tout a fait vrai:les banques centrales peuvent avoir intéret a laisser remonter les taux pour freiner les bulles,notamment l'immobilière qui reprend un peu partout

      Supprimer
    2. Tu parles d'un intérêt tout... théorique.

      Dans quel pays as tu vu une banque centrale agir de cette façon... quand de manière pratique... elles font exactement le contraire, c'est à dire pour regonfler des bulles (c'est particulièrement vrai aux USA !) ????

      Il ne sert à rien de gloser sur le "possible". Il faut analyser les faits, et le "probable".

      Je répète qu'il est aujourd'hui impossible pour les BC de remonter les taux, car il y a un risque existentiel pour le système.

      Ce vieux paradigme ("je monte les taux quand ça chauffe trop, je les baisse quand ça refroidit trop") n'a plus cours depuis 2008.

      Supprimer
  5. y a pas de soucis la bourse monte, Hollande va baisser le chômage avant la fin de l'année (dans la nuit du 24 au 25 y en a qui vont avoir un contrat de travail dans leurs souliers!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bourse monte mais la note de la France baisse. :)
      A suivre, l'OAT 10 ans. A 3.5% on sera parti pour le chemin des Pigs.

      Supprimer
  6. je crois qu'il faut se mettre un peu à la place de ceux qui travaillent dans la Finance. Ils ont intérêt à un certain moment à faire éclater la bulle, une fois leur position prise en short.

    yongtai

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.