jeudi 7 novembre 2013

Florian Philippot du FN sur le barnum médiatique autour du racisme

La collabo babelienne young leader de la 2ème émission de BFM est à elle toute seule, et à sa manière de débattre, une caricature et une vérification parfaite des discours de Soral...

Quant à Philippot, il a parfaitement raison de refuser la criminalisation de l'immigrationnisme comme étant du racisme. D'ailleurs on le sent bien que la dictature babelienne crève d'envie de faire exploser l'immigration. On le sent bien avec l'histoire autour de Lampedusa ou encore Valls qui donne des papiers à tout va aux clandestins.

Ils sont acculés. Ils commencent à se rendre compte qu'ils n'ont pas dégénéré assez vite les peuples occidentaux en masse informe sans cohérence pour en finir avec les nations, instaurer leur meilleur des mondes et pouvoir tenir le pouvoir.

Cf l'erreur d'analyse grotesque de Terra Nova d'ailleurs. Ils se sont cru 40 ans en avance sur l'agenda.

Ils essaient de nous refaire le coup des années 80. Mais cette fois, ça marche plus.

D'ailleurs, Brunet s'en sort avec un brunetmétrie à 80% dans son émission.





Quant à Djamel le collabeur avec son nouveau film de propagande sur la "marche des beurs", je ne l'ai pas vu, mais je suis à peu près certain qu'il ne doit jamais y être fait la moindre mention du détournement du mouvement par l'UEJF, et que les keffiehs palestiniens que les jeunes de gauche portaient à l'époque auront tous disparu...

Ça ne prend plus !

La France vous emmerde !

Et pire que tout pour les babeliens, le rappeur de gôche payé d'une manière ou d'une autre à nous réciter son discours éculé, était lui même obligé de constater que de plus en plus de gens de la France issue de l'immigration emmerdent également Babel !

14 commentaires:

  1. Les Babéliens s’aperçoivent qu'ils perdent la main et ils n'ont plus que l'insulte a la bouche pour tenter de décrédibiliser le FN.

    Un exemple:
    Hervé Morin qui traite le FN de nazis: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/07/97001-20131107FILWWW00374-morin-le-fn-est-un-parti-national-socialiste.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie Antoinette aussi méprisait son peuple....Un temps !

      Supprimer
  2. Quand Madame Diallo demande a Monsieur Philippot comment mettre un terme aux contrôles aux faciès, celui ci ne répond pas, c'est ennuyeux.
    De même quand elle lui dit que les Etats Unis sont racistes car les prisons sont remplies de personnes de couleurs.
    Il a quelquefois des difficultés a répondre sur ce genre de commentaires ridicules.
    Mais on peut comprendre qu'il prend des pincettes pour éviter les dérapages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, puis elle a un débit de parole monstrueux. pour le coup elle "gagne", mais bon quand tu es noire et que tu attaque un mec du FN, tu parts avec 10 000 points d'avances. vue que personne ne va la critiquer pour racisme.

      on note bien qu'a aucun moment elle ne dit qu'elle est française. Quand philippo l'attaque sur le sujet, elle oriente vers "oui, donc ce sont des êtres humains"

      Supprimer
    2. Pas aussi serin que d'habitude le FP, dommage car son discours est imparable quand il est énoncé amicalement et avec calme.

      Supprimer
  3. Rien à voir, pour la détente, Ce serait franchement dommage de manquer cette explication (fiscalité) :
    https://www.facebook.com/video/embed?video_id=10151576426352030

    RépondreSupprimer
  4. Parlant de film nul pro-babel je sais pas si vous avez vu "l'Italien" avec Kad Merad bon sang quel machin larmoyant, quel info pub pour babel. Tout y est, le bon arabe dans la gentille famille arabe, que tous les arabes ils sont bons et gentils et tout le monde se fait des sourires et ça danse et c'est des farandoles, l'immigration la chance et que si la France était peuplé que de ces gens et bien elle irait bien mieux. Il y a aussi le méchant blanc français pure laine extra, raciste mais que le bon patron va démasquer, parce que le bon patron il est PS, alors. J'ai jamais vu un tel ramassis de niaiseries, j'en suis encore tout retourné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kad Merad joue le rôle d'un arabe bien intégré qui bien sûr n'existe pas dans la vrai vie d'Agan, sauf que justement dans la vrai vie Kad Merad est un arabe bien intégré.

      Toi par contre tout baigne, très bon esprit de réconciliation.

      C'est ce qui est un peu casse couille avec le FN de Philippot, c'est qu'il doit ce traîner des boulets comme toi.

      Heureusement, si le FN les tolère en privé (vu que c'est la fondation), lorsqu'ils sortent du bois, c'est coup de pied au cul même si ça fait mal à la jambe.

      PS : revoit ta notion de babel, dans ce film KM essaye de suivre (pour une fois) le ramadan pour faire plaisir à son vieux père mourant : ni islamisation excessif, ni rejet de la tradition et surtout un désir féroce d'intégration !

      Supprimer
  5. on confond racisme et xénophobie.les français deviennent xénophobes puisqu'on leur pique leur pognon pour arroser généreusement les émigrés fraichement arrivés.c'est une réaction logique,pas besoin d'etre FN

    RépondreSupprimer
  6. On sent depuis quelques semaines une montée en puissance de l'hystérie anti-FN et de tout ce qui peut s'apparenter à une forme de dissidence dans la presse subventionnée de droite comme de gauche. Les blogs invités sur le Nouvelobs en particulier se surpassent. La diarrhée d'un pisse-copie comme Bruno Roger Petit illustre très bien cette nouvelle levée de boucliers. Plus ces types ont la "République", "le vivre ensemble" et le "respect des valeurs de la démocratie" à la bouche plus j'aurais envie de sortir mon révolver si j'en avais un. (Et je suis un ex centriste mou)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas reprocher à certain d'avoir de la mémoire ...

      D'ailleurs, le FN a-t-il vraiment changé ?

      Réponse : On s'en fout de toute façon, il faudra bien qu'il fasse bon gré mal gré avec les enfants de l'immigration, pour le meilleur et pour le pire.

      Supprimer
  7. Quand vous ouvrez les portes a l'immigration sans vous interroger sur les conséquences sociales, vous criminalisez une situation rendue tendue, par l'apport, des effets déléteres et amplificateurs de la crise. Si l'apres guerre et la necessite de reconstruire pouvait justifier une telle decision ; si le patronat trouvait justification a l'embauche de millions d'immigrés hier, aujourd'hui la situation est inversée. Le probleme n'est pas de dire qu'il y a racisme dans le pays mais de pouvoir le quantifier et l'observer dans son évolution. La ghettoisation et la montée d'un chomage structurel acté depuis les années 1970 aurait du logiquement, chez nos politiques, avoir pour résultat rationnel de réduire drastiquement l'immigration, hors rien n'a été fait.
    Affirmer qu'il y a une forte proportion de gens d'origine immigrée dans nos prisons est un fait incontestable qui ne releve pas du racisme. Le chomage grossit en meme temps que l'industrie s'effondre, hors celle-ci etait la grande pourvoyeuse d'emplois de faible niveau scolaire. Aujourd'hui, le secteur tertiaire rejoint la grande hécatombe des pertes d'emplois et l'immigration continue d'enfler dans nos grandes mégalopoles (cf "la france invisible")... Mécaniquement, il est parfaitement logique de constater une montée du FN.
    L'immigration n'est d'ailleurs pas le seul vecteur puisque le dénis de démocratie (Traité de Lisbonne), la pravda mediatique et son enfumage boboisé parisianiste concourent au rejet (légitime ) des francais de "souche" ancienne ou récente (2eme generation).
    Mettre en concurence déloyale les francais c'était les diviser, les opposer et leur imposer le "dumping salarial" au niveau national. L'excuse que l'immigré illétré d'afrique noir fraichement débarqué en France accepte le boulot que le francais refuserait est cynique: modifions l'assistanat (payé par l'impot) et relevons les salaires d'esclaves qu'on leur propose.
    Beaucoup de francais ne sont pas dupe de la situation: on lamine la Nation, on dilue le corps sociétal en lui instillant une immigration déracinée et culurellement inissamilable puisque le temps et la conjoncture jouent contre elle. La crise va aller croissante et les recettes fiscales s'effondrant on ne pourra plus acheter la paix sociale: 2005 n'était qu'un coup d'essai.
    Conclusion, la France etouffe sous le poids des indigences cumulées de nos politiques, le crime est historique et les conséquences en seront desastreuses. Les victimes sont les francais tout comme les immigrés... a qui profite le crime?
    MASTER T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poussons plus loin le raisonnement, sans immigration, pas d'esclave à bas prix et donc hausse des salaires pour les boulots les plus pénible (ce qui n'est que justice).

      Pour rester compétitif, il aurait bien fallu contraindre les salaires des boulots qui requièrent du talent.

      Et comme les Français talentueux peuvent trouver à l'étranger des esclaves qui ne leurs feront pas concurrence => fuite des talents.

      Le deal a donc été : importation à n'importe quel prix des esclaves pour l'enrichissement immédiat quitte à se retrouver avec le même problème dans 30 ans mais en pire.

      Supprimer
  8. "et que les keffiehs palestiniens que les jeunes de gauche portaient à l'époque auront tous disparu..."

    Dans l'eau :

    http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/537/21053766_20131029173427819.jpg

    Cependant, ça ne remet pas en cause ton discours (et d'ailleurs combien de jeune connaissent le sens de ce foulard).

    Là où il y aurait un big fail de notre part, c'est que ce film parle de la récupération de l'UEJF !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.