mardi 19 novembre 2013

La pravda babelienne en déroute

Audiences radio : NRJ reprend le leadership à RTL, bonne rentrée pour Europe 1 et RMC, chute confirmée pour France Inter
ozap, 19/11/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Ce matin, Médiamétrie a levé le voile sur les audiences radio pour la période septembre à octobre 2013.

France Inter est sur la troisième place du podium, avec plus de 5,23 millions d'auditeurs, en baisse de plus de 348.000 auditeurs sur un an (-6%). Une chute vertigineuse qui confirme une tendance déjà constatée en avril/juin qui place la radio publique en dessous des 10 points, à 9,9%.

Mais Skyrock fait une très mauvaise vague et perd 407.000 auditeurs (-10% sur un an).



Pantalonnade... Et Humour noir...
La chute, Patrick Raymond, 19/11/2013 (en Français texte en français )
→ lien
"La presse doit pouvoir exercer son métier, ses fonctions essentielles, sans se bunkériser".

C'est absolument désopilant de voir un ministre sortir une telle ânerie.

Il y a belle lurette que la presse est bunkerisée dans ses certitudes, ses finances, et en guerre contre la population appelée "peuple", qui ne comprend pas les "nécessités", de partir à la retraite à 80 ans, en ayant eu une vie de misère, passeuqueu il faut faire l'Union Européenne.

Le dit journal Libération, qui ferait mieux de s'appeler "collaboration" (au pouvoir européen), est un journal en déconfiture complête, avec un lectorat en chute libre (- 16,5 %) et des ventes internet en expansion "forte", nous dit on. Mais comme elles font 10 % du total...

Pour les ventes en kiosque, c'est pas loin de - 30 %.

La sanction du "peuple", est donc sans appel. La presse collabo (au gouvernement européen), est donc durement sanctionnée par le lectorat, qui ne s'en sert même plus pour mettre le poisson (sans doute, suite à la fermeture de la poissonnerie Ordralfabétix), ni même pour se torcher.

Les trois dernières mamelles du pouvoir médiatique, sont donc les subventions, et les ventes par lots, ou contraintes, par la bienséance, et la pub, synonyme d'achat du silence par les grandes entreprises.

Le lectorat est resté fidèle très longtemps, plus longtemps qu'il n'aurait du, et je rappellerais la phrase suivante ; "Sans bruit, le peuple se détache du régime".

Et le régime, c'est aussi une presse inféodée, parfois trash à la mode anglaise, mais qui ne pose jamais les bonnes questions.

L'adhésion à une doxa vomie, vaut crime contre le "peuple roi", selon les critères de 1793. Comme je l'ai dit, l'état, la classe politique, la classe médiatique, sont en guerre contre le peuple, depuis bien longtemps déjà.

Il ne faut donc pas qu'ils s'étonne que ce mouvement arrive à maturité. Les fous sont toujours ceux qui partent en premier, et les victimes, toujours innocentes.

3 commentaires:

  1. En même temps, il s'agit juste "d'un vague sentiment d'insécurité", si cher à nos bobos de Libé... Quand ça ne concerne que la plèbe ignorante et raciste qu'est le peuple, ils s'en foutent. Les Français vivent ça tous les jours. Maintenant, bien sur, s'en prendre à un pauvre gars sans doute pigiste et payé au lance pierre, ça n'amène pas grand chose. Si il y a réellement une revendication derrière tout ça, il est plus intelligent de viser les "Demorand" et autres vendus. Sinon je trouve qu'on n'est pas loin de la trilogie, journaliste, banque et politique. Si ce gars est logique et a vraiment un objectif, alors la prochaine cible sera un politique. De quoi faire passer encore plus de lois sécuritaires toussa toussa... Oui je sais ça fait très complotisme mais pourquoi pas... Des gars à bout qui comprennent enfin dans quel système absurde ils survivent, il y en a de plus en plus et la botte de la réalité si chère au camarade Lénine commence à se mettre en branle. Ce n'est qu'un début et ça ne me réjouis pas, car j'ai connu le délitement d'une société naguère imparfaite mais vivable jusqu'à la guerre civile, que je ne souhaite à aucun peuple.

    RépondreSupprimer
  2. Cette petite frappe boboïde de Demorand qui pose en victime ça me fait vomir. Se pose-t-il seulement la question : "Pourquoi Libé ?"... Il ferait dans sa culotte.

    RépondreSupprimer
  3. "qui ne comprend pas les "nécessités", de partir à la retraite à 80 ans, en ayant eu une vie de misère, passeuqueu il faut faire l'Union Européenne."

    Même la faillite du système de retraite français est de la faute de l'UE ?!?! Génial. Un tel niveau de déconnexion complète de la réalité est inimaginable.

    Arrêtons immédiatement de réfléchir et chantons en coeur :

    La dette ? => c'est passeuqueu il faut faire l'Union Européenne !
    Trop d'impôts ? => c'est à cause de l'euro !
    Chômage ? => méchants Allemands !
    Corruption, "affaires" ? => la faute à Bruxelles !
    Fuite des diplômés ou entrepreneurs ? => c'est passeuqueu il faut faire l'Union Européenne !
    Résultats PISA en chute ? => c'est à cause de l'euro !
    Meurtres au fusil à pompe à Marseille ? => méchants Allemands !
    L'immobilier est cher ? => la faute à Bruxelles !
    La France pays du tiers-monde dans 35 ans ? c'est passeuqueu il faut faire l'Union Européenne, ma bonne dame !
    C'est pas nous, c'est l'UE ! Nous on n'y est pour rien ! La preuve : on vote blanc car les partis politiques sont tous pareils. Méchants européens qui font semblant d'être nos alliés !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.