vendredi 29 novembre 2013

La "slow TV", le concept qui cartonne en Norvège

VIDÉOS. La "slow TV", le concept qui cartonne en Norvège
Le Huffington Post, 28/11/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Répit salutaire pour une société habituée à courir contre la montre, la "slow TV" bat des records d'audience en Norvège avec des heures, voire des jours entiers d'images de paysages, de tricot ou de pêche.

la chaîne publique norvégienne NRK propose occasionnellement de suivre, en prime time, le voyage au très long cours d'un paquebot le long des fjords ou un feu de bois qui crépite. Pouvant durer jusqu'à... 134 heures sans interruption, ces programmes forment un genre télévisuel nouveau, la "slow TV", une sorte de "téléscargot" dont la Norvège a fait sa spécialité.

Le succès est inespéré. Environ 1,2 million de personnes, près du quart de la population norvégienne, suivront au moins une partie du voyage de 7 heures et 16 minutes sur NRK2.

C'est un succès retentissant. Quelque 3,2 millions de téléspectateurs suivent --ponctuellement -- la croisière. Des centaines de badauds se massent dans les ports de relâche et, quand le paquebot croise le yacht royal, la reine Sonja en personne se poste sur le pont pour saluer les téléspectateurs.

Très intéressant, surtout que tout ça se passe dans un pays extrêmement prospère...

Naturellement, le "professeur" stipendié payé par les impôts des gens à leur expliquer comment ils doivent se soumettre à Babel et au sens de l'histoire de Taubira, ne peut que mépriser ces affreux réactionnaires...
Pas du goût de tous

"Affreusement ennuyeux", tranche Trond Blindheim, recteur de l'Ecole de management d'Oslo. "Que dire de sensé sur des gens qui se collent à leur téléviseur pour regarder la proue d'un bateau et des personnes qui agitent leurs bras sur la rive", confie ce sociologue de formation.

On pourrait imaginer ça aussi en France. Avec un long plan séquence sur un beau paturage avec des vaches qui broutent, les coquelicots, le bruit des abeilles et les pâquerettes. Faut en profiter tant que ça existe. Le traité transtalantique va se charger de transformer toutes nos campagnes à usine à merdo bouffe chimique. L'exception culturelle, c'est réservé aux fonctionnaires artistes de la culture d'État chargés de soumettre le peuple au "sens de l'histoire".

Et qu'on aille pas me parler de budget. Avec les 600 000€ que coûte un adjoint de Delanoé, je vous fais ça...

Mais rassurez vous. En France, les traitres babeliens veillent. Ils vous portent la Lumière (à traduire en latin). Ça sera donc comme toujours télé décadente, immorale, indécente et épileptique pour tout le monde.

10 commentaires:

  1. Sur une chaine allemande, la nuit, il y avait la Bahn-TV avec une camera à l'avant d'un train qui filme les parcours pendant des heures. Bon, faut aimer quand même :) Mais c'est vrai qu'entre les ch'tis à las vegas, splash le grand plongeon et ca, pourquoi pas...

    HS : grosse cartouche de Zemmour :
    https://www.youtube.com/watch?v=zEc9mGGu27I

    RépondreSupprimer
  2. Lucifer, le porteur de lumière
    Lux et je ne sais plus.
    Pas faux sur le fond

    RépondreSupprimer
  3. 15 décembre 2008 Jean-Claude Paye

    Un grand marché transatlantique à l’horizon 2015

    Une résolution du Parlement européen de mai 2008 opère une légitimation du projet de création d’un grand marché transatlantique pour 2015. Elle prévoit l’élimination des barrières au commerce, d’ordre douanière, technique ou réglementaire, ainsi que la libéralisation des marchés publics, de la propriété intellectuelle et des investissements. L’accord prévoit une harmonisation progressive des réglementations et surtout la reconnaissance mutuelle des règles en vigueur des deux côtés de l’atlantique. Dans les faits, c’est le droit américain qui s’appliquera.
    Parallèlement aux négociations sur l’existence d’un grand marché, des discussions discrètes se sont développées afin de créer un espace commun de contrôle des populations. Un rapport secret, conçu par des experts de six Etats membres, a établit un projet de création d’une aire de coopération transatlantique en matière de «liberté de sécurité et de justice», d’ici 2014. Il s’agit de réorganiser les affaires intérieures et la Justice des Etats membres «en rapport avec les relations extérieures de l’Union européenne», c’est à dire essentiellement en fonction des relations avec les Etats-Unis.
    http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=1324

    Depuis 2008, ça nous a laissé pas mal de temps pour réagir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que les élections européennes de 2014 sont la dernière sortie possible de cet autoroute infernale. Problème, on a tellement de vitesse maintenant, par la folie de l'endettement et de l'interconnexion de tout, qu'on risque de se crasher même avec cette dernière chance.
      Mais en théorie, sortir de l'euro ferait capoter le bazar transatlantique. S'ils arrivent à mettre en place cette usine à gaz, ils pourront faire exploser les 2 monnaies en même temps et créer un dollar transatlantique ou un eurodollar.

      Supprimer
  4. Ca m'est arrivé de me mettre des vidéos de plus d'une heure de feu qui crépite sur Youtube.

    C'est très bien pour s'endormir.

    Ca aussi ça peut le faire :

    http://www.youtube.com/watch?v=AdKNlGfkyhc

    RépondreSupprimer
  5. Moi cela me fait surtout penser à Soleil Vert,
    enfin cela en donne comme un avant goût

    RépondreSupprimer
  6. Pas étonnant, c'est le cas sur YouTube depuis quelques années. Les ASMR ont aussi un fort succès.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est nul mais ma prefere :

      http://m.youtube.com/user/softlygaloshes?&desktop_uri=%2Fuser%2Fsoftlygaloshes

      Supprimer
  7. Trond Blindheim, recteur de l'Ecole de management d'Oslo vous dit bonjour : http://www.petterandresen.no/blogg/wp-content/uploads/2011/06/BlindheimFinger.jpg

    RépondreSupprimer
  8. En même temps il y a quelque chose qui me chicotte là-dedans. On dirait des vaches (des veaux?) qui regardent passer les trains. Ça fait un peu cervelles vides, non?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.