jeudi 21 novembre 2013

Scoop du New York Post : les chiffres du chômage américain sont truqués depuis 2012

Scoop du New York Post : les chiffres du chômage américain sont truqués depuis 2012
Rue89 via Blog d'Olivier Demeulenaere, 20/11/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Olivier Delamarche dirait que la manipulation dure depuis bien plus longtemps. Mais l’article du Yéti est croustillant…

"Une question : savez-vous comment sont recensés les chômeurs américains ? Parce que là-bas, pas de Pôle emploi, pas d’inscriptions sur des listes, pas de pointages. Non, aux États-Unis, les chômeurs (et ce qui reste de salariés) sont recensés par sondage.

Chaque mois, le très officiel Census Bureau procède à 60 000 appels téléphoniques. Pour être pris en compte, le nombre de réponses crédibles doit être au moins égal à 90 % du total. Exit les zigotos qui raccrochent précipitamment en disant qu’ils sont aux toilettes ou que leur cuisine est déjà suffisamment équipée.

Eh oui, une simple enquête par téléphone ! Mais attention, vu l’importance de l’échantillon retenu, un sondage considéré comme « scientifique ».

Et alors, direz-vous, quid si par accident le Census Bureau recense moins de 90 % de réponses acceptables ? Il ne publie pas de stats ? Si, si, vient de révéler l’honorable New York Post, il bricole. Laisse les agents compléter eux-mêmes des fiches d’entretiens inaboutis.

Scientifiquement.

Des instructions venues d’en haut

Le lecteur soupçonneux aura vite compris les possibilités de manipulation offertes par ce zinzin impossible. Eh bien, la réalité lui donne raison. Les chiffres de 2012, par exemple – oui, oui, ceux qui précèdent la réélection de Mr Obama – étaient bel et bien trafiqués.

Selon le New York Post, un des agents les plus zélés du Census Bureau, Julius Buckmon, s’est fait pincer et a vendu la mèche. Rappelez-vous, cette sidérante baisse du taux de chômage US en septembre 2012, passant aussi sec de 8,1 à 7,8 % sans aucune raison économique. Julius Buckmon était à la baguette magique et le Census Bureau le savait déjà.

Mais, hého, se défend l’indélicat, j’étais pas tout seul ! D’ailleurs, insinue une autre source sous couvert d’anonymat (mais prête à en discuter avec le ministère du Travail et le Congrès si demandé), on avait des instructions venues d’en haut. (Aux dernières nouvelles, ni le Ministère du Travail, ni le Congrès ne se sont manifestés.)

Eh oui, les stats US, c’est comme le vent et les promesses des candidats politiques. Vous remarquerez aussi que les chiffres du chômage américain se sont encore améliorés (7,3%) depuis septembre 2012, en dépit de la situation économique et sociale catastrophique constatée sur le terrain.

Pas grave, par temps hostile, le rêve américain impose de ne pas trop se réveiller".

Rue89, le 20 novembre 2013

7 commentaires:

  1. "Pas grave, par temps hostile, le rêve américain impose de ne pas trop se réveiller".
    Je plusois !!

    RépondreSupprimer
  2. Etats-Unis :

    « Employment-Population Ratio » = pourcentage de la population qui travaille.

    Quel est le pourcentage de la population des Etats-Unis qui travaille ?

    1- LA STAGNATION : janvier 1948 – mars 1983.
    Janvier 1948 : 56,6 %.
    Mars 1983 : 57,1 %.
    De janvier 1948 à mars 1983, ce pourcentage évolue peu : il reste autour de 57 %.

    2- L’AGE D’OR : mars 1983 – avril 2000.
    A partir de mars 1983, c’est le début de l’Age d’or : le chiffre monte, monte, monte.
    De mars 1983 à avril 2000, c’est une période euphorique.
    Avril 2000 : 64,7 %. Ce chiffre de 64,7 % est un record dans l'histoire des Etats-Unis. Jamais ce chiffre n’a été aussi haut.

    3- LA DESCENTE AUX ENFERS : avril 2000 – décembre 2009.
    A partir du mois d'avril 2000, c'est une chute.
    A partir d’avril 2000, c’est la descente aux enfers.
    Le chiffre baisse, baisse, baisse.
    Décembre 2009 : 58,3 %.

    4- LA STAGNATION : décembre 2009 - ? ? ?
    Cette descente aux enfers s’arrête en décembre 2009 : le chiffre se stabilise autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, ce chiffre évolue peu : il reste autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, les Etats-Unis sont incapables de créer des emplois.
    En octobre 2013, seulement 58,3 % de la population travaille.

    http://data.bls.gov/timeseries/LNS12300000

    Pour voir le graphique depuis janvier 1948 jusqu’à aujourd’hui :

    Sélectionnez les années 1948 et 2013, puis cliquez sur « GO ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf qu'il semblerait que la magouille sur les chiffres du chômage ("arranger" les résultats du sondage) se pratique depuis les années 80.
      Donc il n'y aurait jamais eu d' "Age d'or". Ce qui n'est pas très étonnant, si on y réfléchit : une progression du pourcentage de la population qui travaille, suite aux chocs pétroliers, cela n'est pas très sérieux. Les années 80 sont connues pour l'explosion du chômage et de la misère économique dans le monde occidental.

      BA, les données économiques américaines, c'est comme la preuve des armes de destruction massive irakiennes présentée à l'ONU : du bidon.

      Supprimer
    2. si c'est plausible avec le développement de la finance

      Supprimer
    3. Avec l'activité des femmes aussi. Faites le compte : aux USA il y a 40 ans une famille de 4 vivait très largement avec un salaire. Aujourd'hui deux salaires et les gens sont endettés jusqu'au sourcils.

      Supprimer
  3. The American Dream is a Nightmare !!!

    RépondreSupprimer
  4. Mais non, les gars, écoutez les pub sur BFM.
    Faut z'y croire !
    Encore que vous noterez, que même les Zexperts de ce matin étaient un tantinet prudents avec les chiffres du chômage aux USA (je n'ai pas retenu la périphrase qu'ils ont employée, caramba, mais ça valait son pesant de nouilles).

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.