mardi 24 décembre 2013

[autarcie] BRF, mais pas trop

2 commentaires:

  1. De quel type de haie parle t elle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des haies de feuillus, genre bétulacées comme les coudriers etc...avec des rameaux de calibres < ou = à 7cms.
      Cette technique colle parfaitement au cycle des cultures pluriannuelles comme la vigne ou l'arboriculture fruitière. La phase de compostage, phase humide et oxydée, se fait en surface, à la lumière du jour, je précise. Le paramètre Oxygène qui concoure à la fragmentation des chaines moléculaires longues n'est pas le seul facteur discriminant. Le BRF suit une phase végétative durant laquelle les photons étaient les seuls vecteurs énergétiques. Logique donc qu'en phase BRF, à la surface du sol, il y ait encore besoin de ces mêmes photons. Mais peu à peu les éléments issus de la fragmentation biologique de surface ont partiellement tendance à se réorganiser, plus en profondeur. C'est à ce niveau-là que deux approches agronomiques opposent des lectures qui, d'après mon humble avis, ne sont que complémentaires.L'une qui affirme que seule une évolution dans le sens de complexes moléculaires de plus en plus courts ne peut exister, et l'autre qui raisonne à son opposée. Si l'évolution vers des composés de plus en plus simples est avérée, cela n'exclue en rien qu'une partie de ces composés ne soit réorganisée au travers des acteurs biotiques du sol vers des composés plus complexes à vocations plus structurales qu'édaphiques. C'est tout le mystère de l'agronomie.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.