mercredi 18 décembre 2013

[autarcie] Dominique Soltner : Guide du nouveau jardinage

J'avais déjà posté un lien vers une vidéo du même auteur sur la manière de faire un potager sans travail du sol, uniquement avec des paillages.

Je suis en train de parcourir son livre, et c'est une véritable bible.



Il vous explique comment faire (re)vivre un sol, pratiquement, à partir de tous vos déchets verts. Et comment cultiver tous types de légumes.

Je mets à part le chapitre sur la culture sur compost vert, vu que pour ma part, j'ai vraiment une petite surface. Je vais fonctionner en terrines pour les poireaux, et hormis les carottes que je désherberai attentivement, je n'ai pas grand chose comme petites graines à faire pousser en semis en pleine terre. Et pour les salades, j'achèterai des plants.

Il explique aussi comment s'en sortir quand on a un sol lourd. Visiblement, l'engrais vert est votre ami.

C'est vraiment passionnant. Et superbement illustré.

Mais à la limite, je me rends compte que je suis limite en terme d'alimentation en déchets verts.

Là, j'ai couvert les 30m² effectifs de potager que j'ai (30m² de cultures réelles, sans les allées). Les composteurs sont quasi vides, toutes les feuilles y sont passées, et j'ai mis à peine 5 à 10 cm d'épaisseur sur toute la surface (ce qui en cas de sol lourd, n'est peut-être pas un mal pour commencer). Mais je me rends compte que le sol reprenant vie avec le temps, je vais vite être à court de sources de paillage...

Quand je pense que pour certains, la tonte du gazon et les tailles de haies sont une corvée et que ça part à la déchetterie... S'ils savaient combien c'est précieux   

14 commentaires:

  1. Il est vrai qu'avec cette technique il faut une quantité hallucinante de déchets verts. Perso j'ai recouvert le plus que je pouvais sur mon jardin avec des feuilles mortes prises dans une allée arborée à coté de chez moi cet l'automne, je n'ai pas compté les trajets avec la brouette mais j'en ai fait plusieurs dizaines. Ce n'est pas très fatiguant mais ça prend un temps fou. Et ensuite on a juste la haine quand un grand coup de vent arrive et envoie tout promener au fond du jardin.
    Je ne doute pas que c'est une bonne méthode pour entretenir l'humus mais j'ai des doutes pour le désherbage. Ça ne suffit visiblement pas, ça continue de pousser à travers.
    Quand aux semis sur compost, oui, mais il faut avoir une plateforme à compostage dans les environs, c'est pas gagné.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez déjà essayé le Daikon ? Comme engrais vert et pour aérer le sol ?

    RépondreSupprimer
  3. Classer toute cette série de billets dans "Autarcie", au lieu d'Autonomie par exemple, montre la faille de raisonnement, la corruption présente dans les convictions.
    La durabilité ne peut être réaliste que dans son environnement, donc avec la communauté environnante. Sinon c'est voué à l'échec...

    http://2ccr.wordpress.com/2013/12/16/permaculture-et-survivalisme/


    Et pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi ça pousse très mal à certains endroits :

    http://www.naturalnews.com/043238_Wi-Fi_routers_radiation_plant_growth.html#

    RépondreSupprimer
  4. Ca me désole aussi quand je vois toutes ces feuilles mortes et ce gazon tondu qui est méticuleusement ôté à nos vues qui veulent que le monde soit aussi stérile que leur pensée. Question d'éducation, on préfère apprendre à l'école à dresser un bilan comptable qu'à enseigner comment fonctionne la nature.

    RépondreSupprimer
  5. je crois avoir entendu qu'au fil des années les mauvaises herbes deviennent plus rares mais les premières années oui il faut les enlever comme dans le potager traditionnel.
    pour empêcher les feuilles de s'envoler on peut les couvrir d'un filet. ou mettre des branches en travers si on en a.....

    RépondreSupprimer
  6. wahou je viens de regarder le prix sur amazon, c'est pas donner : 63 euros

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi, ça m'a calmé...
      J'imagine que les illustrations sont top qualités ;-)

      Supprimer
    2. Ben c'est bizarre, moi je l'ai eu sur amazon à 25€... :/

      J'ai peut-être commandé le dernier...

      Supprimer
    3. Vous l'avez aussi ici, directement sur le site de Soltner...

      Site de Soltner

      Supprimer
  7. Euh disco, tu saurais où je peux trouver ce livre? Il est en cours de réapprovisionnement partout :-(

    RépondreSupprimer
  8. non mais les déchetteries que tu paye les valorises c'est une obligation légale et tu peu récupérer de la terre gratuitement.

    RépondreSupprimer
  9. les feuilles tombées en automne, c'est du "vert" (azote) ou du "brun" (carbone) ? personnellement je trouve que les feuilles sont un trop bon refuge pour les limaces : j'attends un peu puis je les rammase et les noient (les feuilles donc les limaces qui s'y sont collées) dans un grand tonneau hermétique pour que les limaces y crèvent.

    tu peux récupérer du BRF au parc de Mussonville (Bègles). Il en reste encore qques m3 mis à dispo du public (savent pas quoi en faire !) au fond, limite du bois --attention à l'accès : travaux du tramway en cours.

    pour le paillage/fumier, voir les centres équestres qui en donnent (sinon ils paient pour le faire enlever) ; il y en a un à Villenave, chemin de Leysotte, à coté de l'institut du vin (derrière Robert Picqué, côté Talence)

    --neuneu.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Disco,
    http://scinfolex.com/2013/12/18/proposer-des-grainotheques-en-bibliotheque-pour-favoriser-le-partage-des-semences-libres/
    Cordialement

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.