vendredi 20 décembre 2013

Babel contre le reste du monde

   Brésil : le Rafale échoue encore à l’export (Les Echos)

   Le Graphique du Jour: Une singulière reprise de l’immobilier US ! (Avec Commentaire de Bruno Bertez) (ZH via le blog à Lupus)


   Fukushima: des dizaines de soldats américains ayant paticipé aux opérations de sauvetage souffriraient de cancers (Les moutons enragés)

   Plus d'un million de bénéficiaires aux Restos du coeur (Europe 1)

   Merkel souhaiterait assister aux JO de Sotchi (Ria Novosti)
   Syrie : l'Occident n'exige plus le départ du président Assad (Ria Novosti)
   Russie: protéger la société des "pseudo-valeurs" (Poutine) (Ria Novosti)

   Italie: Les “forconi” dans la rue contre les impôts trop lourds (euronews)

   Olivier Berruyer : "L’union bancaire est une vaste escroquerie" (BFM Business via Olivier Demeulenaere)

8 commentaires:

  1. Le rafake échoue pour des raisons politiques, l'achat d'avions de guerre a toujours eu lieu, partout au monde, pour des raisons politiques car c'est l'arme la plus prestigieuse et la plus spectaculaire, et aussi la plus coûteuse.

    Le Brésil veut se défendre contre les USA, mais ne veut pas que ce soit une opposition frontale. Donc, pas d'avions US ni de Russe, il leur faut quelque chose de neutre. C'était la "niche" politique des ventes d'armes françaises depuis De Gaule.

    En principe vu ses excellentes performances, c'était du tout cuit pour le rafale. Sauf que nos élites ont décidé depuis quelques années de se mettre à la botte des US, à tel point que nous ecoeurons les observateur par notre servilisme et que Us ou France c'est devenu kif kif d'un point de vue diplomatique.

    Ceux qui s'oppose aux US achètent Russe, ceux qui sont neutre... bin ne reste guère que Suédois, et ceux qui suivent les US... bin US tient pardi !

    Je m'attend fortement à ce que nous perdions le marché Indou pour ces raisons...

    RépondreSupprimer
  2. Lisez cet article hilarant :

    Avant de se retrouver à 28, les ministres de la seule zone euro s’étaient réunis mardi soir pour se mettre d’accord concernant le “filet de sécurité” public, ou “backstop” à mettre en place pour que le système puisse fonctionner en attendant que le fonds atteigne sa pleine capacité, qui devrait être de 55 milliards d’euros en 2026.

    J’éclate de rire !

    Si tout va bien, le fonds européen atteindra 55 milliards d’euros en 2026 !

    55 petits milliards d’euros en 2026 !

    Hier, nous apprenions que le secteur bancaire espagnol était dans une situation encore pire que ce qu’on pensait :

    les banques espagnoles ont dans leurs livres 190,97 milliards d’euros d’actifs pourris !

    Rien qu’en Espagne, le secteur bancaire est dans une situation qui nécessiterait des sommes bien plus énormes que ces ridicules 55 milliards d’euros en 2026 !

    Lisez cet article :

    Espagne : les créances douteuses au plus haut en cinquante ans.

    Les créances douteuses des banques espagnoles ont grimpé à 13% du total des crédits en octobre, soit un record historique en plus de cinquante ans, malgré la prochaine sortie du pays du programme d’aide européen au secteur, selon les chiffres officiels publiés mercredi.

    Ces créances, surtout présentes dans l’immobilier (crédits de promoteurs et de particuliers risquant de ne pas être remboursés), s’élevaient à 190,97 milliards d’euros en octobre, soit trois milliards de plus qu’en septembre, a annoncé la Banque d’Espagne.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hAsYS9stMmzhIJle0pSIjFVFm6qg?docId=e58107cf-beea-4051-a767-a414d978a93a

    RépondreSupprimer
  3. Salut BA.

    Ca fait longtemps que je ne t'ai pas taquiné.

    Alors... tu ronges toujours ton frein ?
    ;-)

    Les crapules en ont sous la pédale... et font tout (y compris les pires saloperies) pour faire durer le status quo.

    Je te rappelle tes dernières "prédictions" : après l'élection de septembre en Allemagne... on allait voir ce qu'on allait voir.
    ;-)

    Bilan : rien bien entendu.

    Merckel est COMPLICE, c'est ce que tu as toujours refusé de comprendre.

    Anyway. Si tu veux précipiter la chute du Système, il n'y a qu'une seule méthode : l'asphyxie financière.

    C'est particulièrement vrai en France : c'est en diminuant le robinet à pognon (impôts, taxes, TVA etc.) que l'on diminuera le pouvoir des crapules.

    J'ajoute : il faut également jouer sur l'autre levier pour obtenir un effet ciseau : c'est à dire les dépenses.

    Nous devons donc tout faire pour :
    -accroître les dépenses (vive la CMU, les embauches de fonctionnaires, les interventions militaire à la con, etc)

    -diminuer les recettes (on travaille moins, on s'expatrie, on diminue consommation et investissement, on célèbre la faillite des PME, la hausse du chômage etc.)

    Mais si tu continues à attendre l'épiphanie de la part des "marché" (obligataire, actions etc.), tu continueras à attendre longtemps.

    Comme depuis... 2008.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant, tu te moques de BA mais tu fais le même rêve ... on va les asphyxier ... MDR.

      Supprimer
    2. Absolument pas

      Moi je propose un moyen réel, concret.

      Je ne fais pas qu'"attendre" un "black swann" financier, un crash boursier, un crash obligataire (qui je l'ai démontré N'ARRIVERA PAS), voire une guerre.

      Supprimer
    3. Avec ta méthode de suicide de l'hôte pour tuer le parasite, on va finir par regretter la guerre.

      Supprimer
  4. Non.

    Je ne vais pas attendre longtemps.

    Depuis 2008, je regarde les bulles gonfler.

    Et depuis 2008, les bulles sont devenues absolument gigantesques, à un niveau jamais vu dans l'Histoire.

    Or, nous savons comment finissent les bulles.

    Toi, tu le sais, et nous, sur ce blog, nous savons TOUS comment tout ça va se terminer.

    Mais nous ignorons la date du "Plop !"

    RépondreSupprimer
  5. jesus est revenu sur terre :

    A l'époque soviétique, c'est l'idéologie qui prédominait, a-t-il expliqué.

    "Quelle que soit notre attitude à l'égard de cette idéologie, il s'agissait de valeurs suffisamment accessibles et quasi-religieuses. Le code du constructeur du communisme est une piteuse copie de la Bible. On y trouve toutes les idées mais exprimées dans une langue primitive et raccourcies jusqu'à en devenir méconnaissables. Ce code a expiré et seules les valeurs traditionnelles peuvent le remplacer, sans quoi la société se dégradera. Nous devons revenir à ces valeurs et sur leur base progresser de l'avant", a annoncé le président russe.

    "C'est une approche conservatrice, mais c'est un conservatisme qui n'empêche pas le progrès vers l'avant et vers le haut", a conclu Vladimir Poutine.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.