lundi 16 décembre 2013

Bernard Lugan : le vrai Nelson Mandela

Bernard Lugan : le vrai Nelson Mandela
12/12/2013 (en Français texte en français )

8 commentaires:

  1. le décor derrière lui ,ça en jette,avec la tete de cerf au mur!on sent la joie de vivre dans ce domicile,couleurs chatoyantes,lumières vives,bibelots exotiques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca change des intérieurs standardisés made in Ikéa.

      Tout est "vieille France" chez Lugan : son intérieur, sa moustache, ses vêtements, ses expressions mythiques ("queues plates de sous-préfecture", "lapins de coursive",...).

      Supprimer
    2. T'est qui toi, pour décider comment les gens doivent arranger leur intérieur ?

      Supprimer
    3. quand on est de goooche, on se crampe a ce que l'on peut.

      Supprimer
  2. ben vous vus trompez,je ne suis ni de droite ni de gooche,je ricanais seulement,Lugan,je ne suis ni pour ni contre!voila,certains sont devenus trop crispés,finalement c'est cela qui manque a notre pays ,un peu d'humour.regardez les italiens,les brésiliens,bien plus dans la merde que nous,et bien plus marrants et heureux de vivre!finalement,on se fait chier en france,les français sont chiants!un excellent marché pour ikéa,amazon ,la fnac ou télérama.

    RépondreSupprimer
  3. Ce serait plutôt une antilope, non ?

    Mais sans rien enlever à la force des mots de M. Lugan, c'est vrai que ce n'est pas du meilleur goût, ces trophées accrochés aux murs...

    RépondreSupprimer
  4. Mise en scène avec petits symboles divers:
    Sacré-coeur sur la gauche, croix pattée sur la droite... à vos interprétations !

    RépondreSupprimer
  5. Il y a effectivement beaucoup à dire sur le personnage et le mythe Mandela. Mais à trop vouloir démontrer, Lugan n'est pas plus crédible que ceux qu'il veut dénoncer. La preuve, encore une fois, qu'un excès engendre souvent un autre inverse et qu'il ne suffit pas d'être contre pour être dans le vrai.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.