vendredi 13 décembre 2013

Interview d'Alain Soral par BFM TV

Interview d'Alain Soral par BFM TV
Egalité & réconciliation, 13/12/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La chaîne BFM TV a diffusé un court reportage sur le geste « polémique » de la quenelle dans l’émission Grand Angle du jeudi 12 décembre 2013. À cette occasion, un journaliste avait interrogé Alain Soral, dans l’espoir d’inclure un extrait de l’entretien dans le reportage. Mais aucun de ses propos ne semble avoir intéressé la chaîne... Une équipe d’ERTV était sur place pour filmer l’entretien, que nous vous proposons ici en intégralité.

18 commentaires:

  1. Celui qui aura le courage d'inviter Soral à la télévision va faire un max d'audience. J'espère juste qu'il aura le niveau intellectuel pour débroussailler ce qui est intéressant de ce qui est farfelue chez ce personnage si tourmenté.

    RépondreSupprimer
  2. merci pour la video
    splendide soral

    RépondreSupprimer
  3. Au final, c'est le tango entre l'ex-victime devenue bourreau et sa nouvelle victime bourreau futur à son tour d'une cause ou d'un peuple encore à définir. Quand l'humanité va donc pouvoir guérir de ce genre de malédiction ?
    C'est à croire que des drames collectifs passés exonèrent les descendants de leurs victimes de répéter les mêmes injustices et sévices à autrui !
    Où es-tu Yahvé ??

    RépondreSupprimer
  4. Il vise juste et il frappe fort le Soral !
    Personne n'osera jamais l'affronter de face...

    RépondreSupprimer
  5. jai trouvé le ” journaliste ” plus tourmenté d'incompétence si cela est possible.

    RépondreSupprimer
  6. Ca je dois dire... BFM a envoyé un stagiaire. Une honte.

    Sinon, Soral était bon. Comme d'hab'. Oui il cogne.

    Un truc me surprend sur la polémique au sujet des "quenelles". la symbolique est très claire.

    Il suffit de voir Dieudonné dans son sketch au sujet du PS et leur film à la con "le changement c'est maintenant".

    http://www.youtube.com/watch?v=-PpbJQnw9CE

    Regardez c'est clair.

    "Double quenelle, une dans ta gueule, une dans ton fion".
    ;-)

    La quenelle est un fist fucking... et même un arm fucking. Quelque chose donc de très vulgaire.

    Absolument pas un salut nazi !

    RépondreSupprimer
  7. Le trouduc qui est là pour l'interviewer est d'un nul. Je pense qu'il on dû prendre le concierge de BFM et lui ont dit: "écoute mec ce soir tu interview Soral, voici les questions". C'est presque pas humain comment il est bleu le type. Mais Soral est dans une forme resplendissante et ses arguments sont béton.

    RépondreSupprimer
  8. A ces romain, il avait 2000 ans d'avance, il pratiquais déjà le salut nazi.
    D'ailleurs, es-ce une honte d'être nationaliste et socialiste ? C'est pas le nombre de mort qui compte dans leur argumentation ?
    Quand les Etats-unis et leur alliée crée des camps comme Guatanamo tout autour de la terre
    pour y faire disparaitre des gens. Quand ils tuent des centaines de millier de femmes et d'enfant avec leur embargo comme en Irak (un pratique plus pervers que les camps) qu'elle est la différence qui permet à ce système de légitimé un comportement pire qu'Hitler. Hitler lui avais annoncé la couleur et cela n'as pas empêche les capitaliste, les États, les banques et les multinational de le sponsorisé. Les mêmes qui aujourd'hui joue les vierges effarouchée et qui serrais prêt à parier sur le mouvement de la quenelle si ça pouvais leur rapporté du pognon.
    =/====>

    RépondreSupprimer
  9. J'ai trouvé Soral plutôt mauvais. C'est vrai qu'on lui avait envoyé un stagiaire mais quand même. Il n'a pas écouté le journaliste et a essayé de placer son argumentaire soralien habituel. C'est vrai qu'il a été percutant mais toujours dans l'aggressivité, c'est un dragon et c'est sa vrai limite. Le fond est intéressant et la forme est atterrante. Je suis surpris que les commentaires le donnent vainqueur par KO alors qu'il ne s'agissait pas d'un match. Il aurait été plus constructif de laisser le journaliste avancer ses pions et les combattre pied à pied. Il se décrédibilise à jouer la victime d'un complot médiatique, l'utilisation de la forme interro-négative aurait été bien plus forte, l'utilisation de silence aussi. Bref si le père Alain ne s'améliore pas sur ce point il plafonnera en audience et sera toujours écarté des plateaux, ce qui à mon sens s'explique à 80% par le fond mais aussi à 20% par la forme. Je suis assez proche des idées dissidentes et factuelles d'AS mais j'ai envie qu'on puisse en débattre dans une atmosphère apaisée propice à la réflexion. La politique n'est pas un combat de boxe... française !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réflexion, ensuite le silence et pour finir, si finalement la politique n'est pas un combat de boxe française, un combat de boxe ou un combat tout court, ...la soumission !

      Supprimer
    2. C'est vrai, je l'ai trouvé également assez relou.
      Il ramène tout à sa personne et se victimise en permanence.
      On sent qu'il en a gros sur la patate, et il est vrai qu'il doit s'en prendre plein la tronche.

      Mais il en fait aussi son fonds de commerce, sur un air de revanchisme permanent.

      Si un jour un gaullien reprenait les rênes du pouvoir, on le laisserait parler librement... et j'ai l'impression qu'il n'aurait plus grand chose à dire (toutes proportions gardées ; en tout cas ça aurait bien moins d'impact).

      Supprimer
    3. à Ztong

      "Tout" ? Rien d'autre ?? Le temps qu'il fait, si l'on vous suit bien ???

      Quand vous dites qu'il fait de la victimisation son fonds de commerce, vous manquez effrontément de pragmatisme : Son fonds de commerce est, me semble t'il, l'édition...

      Quand à l'"air de revanchisme" auquel vous faites allusion, cela s’appelle "résistance" et si le concept vous était connu autrement qu'en perception, vous sauriez que la résistance a souvent pour conséquence la douleur.

      J'ai oublié de signer 7.48...

      PhiliP

      Supprimer
  10. Ya plus que des fayots et des fils a papa sortit avec le diplome de journaliste?

    RépondreSupprimer
  11. C'est marrant, alors que dans les médias, il traîne toujours l'hypothèse du salut nazi inverse, ici, sur le blog du nain, pourtant plein de bobo/gocho/bisounours/anti liblib (j'en suis un), personne pour défendre cette théorie absurde.

    En écrivant ça, je me rend compte qu'on peut double-inverser les valeurs (et retomber sur ses pattes) :

    La thèse du salut nazi inversé, ne serait-ce pas un thèse du complot nazi-soral-dieudo !!!

    Bou, les vilains complotistes parano du complot mondial nazi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme disait Dieudo, il y a les bons et les mauvais complots.

      Mais effectivement, il faut prendre l'habitude retourner les armes contre leur créateurs. La gauche a créé tout un arsenal de mots en "iste" qu'il faut impérativement leur faire ravaler. Devant un gros bobo bien gluant, rien de tel que de lui faire ravaler son grand complot de la caverne afghane du 11/9, son complot catholique, son grand complot nazi, son complot anti DSK...

      Dans un même ordre d'idée, il faut automatiquement traiter de partisan européiste fasciste les opposants du souverainisme. D'athéiste fondamentaliste les zélés de la laïcité. De négationiste sexuel les partisans du gender theory...

      Supprimer
  12. Euh... Tu peux nous la refaire, dans l'ordre et en reprenant ta respiration ?

    De quoi tu parles avec tes nazis du nazi inversé nazifiant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis lentement ou demande à Ced.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.