lundi 2 décembre 2013

La contestation est partout

On commence par les gros fails et les manipulations habituelles du pouvoir afin de perdre le peuple, sauf que ça ne prend plus :
   Marche contre le racisme : entre 3.900 et 25.000 manifestants dans les rues de Paris
Un chiffre bien supérieur à celui transmis par la préfecture de police de Paris qui a comptabilisé 3.900 personnes.
Et vu que c'est une manifestation du pouvoir, autant dire que la police n'a pas de consigne pour minimiser les chiffres. Bref, 4000 personnes de drainées sur l'agglomération parisienne. Autant dire qu'une fois retiré tous les encartés obligés de venir afin de continuer de manger à la bonne sousoupe du pantouflage socialiste, tous les professionnels de l'indignation tarifée et subventionnée, personne...

   Idem pour Mélenchon : "Révolution fiscale" : la marée basse de Mélenchon (métro news) Avec également cet article de Bertez qui explique très bien comment Mélenchon sert de soupape au système en forçant à la division des rebelles au système.

Maintenant, on passe au sérieux.

Avec tout d'abord ce qui peut sembler anodin, mais qui pour ma part m'apparaît comme important, à savoir la une subtile mais profondément "décente", enracinée, anti Babel de Marianne, dont on sait qu'ils sont à la recherche d'une nouvelle ligne :


   Les Français sont convaincus d'une explosion sociale (Reuters) 76% des français pensent que ça va péter :
La moitié des Français (49%) jugent probable que la France connaisse une explosion sociale dans les mois qui viennent et plus d'un quart (27%) estiment qu'elle est même certaine, selon un sondage Ifop pour Ouest France Dimanche publié samedi.

L'institut de sondage souligne que la proportion de personnes interrogées (76%) qui jugent certaine ou probable cette éventualité n'a jamais été aussi importante.

   Europe : l'écart se creuse entre la Grande-Bretagne et le reste de l'UE (RTL) Il n'y a plus que 36% des français favorables à l'Europe :
L'enquête montre également que seuls 26% des Britanniques pensent que l'UE est une "bonne chose", contre 62% de Polonais, 55% d'Allemands et 36% de Français. Mais 9% des Allemands, 15% des Français et 33% des Polonais pensent que la Grande-Bretagne est une "force positive" dans l'Union.

   Un raz de marée de 35.000 Bonnets rouges déferle à Carhaix... (Boursier)
Si les organisateurs de la manifestation revendiquent la présence de 35.000 personnes, le mouvement aurait seulement rassemblé 15.000 personnes selon la Préfecture....

   Camions et chevaux promettent un lundi noir sur les routes françaises (Nouvel Obs)
Opérations escargot, barrages filtrants... La circulation risque d'être fortement perturbée par les routiers et les manifestants contre l'"équitaxe", notamment en région parisienne et aux abords de Lille.

A noter également cette vidéo qu'on m'a poussée en commentaire, et dont je ne garantis pas le sérieux :

10 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec le Bertez du jour sur Mélenchon.

    Bertez: "l’Europe ne se fait pas dans la diversité, elle se fait dans l’hégémonie et le très grand patronat français, héritier de la CGPF, des Maitres de Forges et de la Banque Worms souscrit à cette hégémonie qui lui rappelle tant de bons souvenirs."

    Voilà pour moi la véritable Europe qui nous attend: on nous la vend comme une Europe fédérale alors que c'est une Europe impériale.

    Pour moi une fédération nécessite un projet commun de long terme et doit se faire par stratifications successives à partir de la base de sorte qu'à chaque étape de la construction fédérale le tout soit plus que l'ensemble de ses parties, qu'il y ait du liant, de la stabilité. Exactement le contraire d'une construction impériale qui n'a pas d'autre projet que d'assurer sa survie au jour le jour en appliquant systématiquement le "diviser pour régner". Une société construite sans liant, sur le "diviser pour régner" est une société "tas de sable": l'Histoire est jonchée d'écroulement d'empires.

    Pour moi le projet de long terme, la cause finale, est d'atteindre une société dans laquelle l'individu a une liberté/bien être maximum, une société sans grand chef ni petit, une société anarchique (étymologiquement sans commandement), genre Abbaye de Thélème de Rabelais. Le fédéralisme est pour moi une étape nécessaire. Il faut donc que chaque nation d'Europe se fédéralise avant de construire une Europe réellement fédérale (et non impériale). La France jacobine a du pain sur la planche! Pour moi la base de la construction fédérale ne peut être que la famille (où il y a, en principe, un liant naturel qui fait que le tout est plus que l'ensemble des parties).



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec l'idée fédérale et/ou anarchiste à un point près : aucune société humaine ne peut se maintenir sans un universel qui se situe au dessus de la communauté.
      Sinon, chacun en revient au constat pratique qu'au delà de ses proches, il n'a pas grand chose en commun avec ses voisins, surtout s'ils sont quelques millions.

      Autrefois, il y avait les dieux, expression du génie national de chaque peuple (Osiris, Jupiter... Yawhé).
      Ce n'est plus vrai pour les chrétiens, du moins pas en Europe, mais ça l'est toujours pour les musulmans.
      C'est d'ailleurs la seule explication de la fièvre islamique qui gagne tous ces pays dans lesquels la population a pourtant des défis plus importants à relever que la burka pour toutes.
      Ca ne va pas fort mais sans Allah ça serait encore pire : guerre civile permanente partout... et sans aucune aide de la CIA.

      Il y a bien sûr d'autres modèles. Par exemple : la nation, généralement incarnée par un roi ou une reine.
      Bien naifs ceux qui pensent que le libéralisme anglais est la panacée. Ca ne fonctionnerait jamais sans la monarchie qui va avec.
      C'est d'ailleurs étonnant qu'en Europe, où on aime à se croire si démocratiques, tant d'états soient toujours des monarchies...

      Historiquement, il y a aussi eu un modèle original bien que peu souhaitable : la révolution, incarnée par le parti et ses membres interchangeables.
      C'est d'ailleurs la vraie raison pour laquelle le communisme ne pouvait jamais fonctionner : la révolution devait y être permanente sans quoi l'universel était voué à s'évanouir.

      Il existe encore un autre modèle qui nous concerne au plus près : la république, incarnée par un président (ce n'est pas un hasard si la France et les Etats-Unis ont des régimes présidentiels forts.)
      Mais quand les présidents sont incapables de se hisser à la hauteur de leur fonction, la symbolique de l'universel s'effondre et ne restent plus que des gens qui se demandent ce qu'ils ont en commun les uns avec les autres.
      En France, c'est ce qui explique que la contestation est aujourd'hui portée par les "réacs", mais au fond cela n'exprime rien des valeurs réelles portées par la population, ou, soyons fou, du génie spécifiquement français.

      Et la question de la fin : si partout en Europe, c'est à l'effondrement de l'universel qu'on assiste (tentations séparatistes au Royaume-Uni, en Espagne, en Belgique...), quel nouvel universel pourrait être si puissant qu'il parviendrait à lier ensemble le destin de plusieurs centaines de millions de citoyens parlant des dizaines de langues sur tout un continent?
      Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, j'ai une petite idée sur l'avenir de l'UE... ou son absence.

      Supprimer
    2. Je (ne) suis (que) matheux. Et je suis passionné par l'oeuvre du mathématicien philosophe René Thom. Pour lui les maths apparaissent dans les sciences du vivant par l'analogie différentiation des fonctions/différenciation cellulaire, développement de Taylor/développement embryologique. Thom fait la liste des 7 catastrophes élémentaires "de codimension au plus 4" qui apparaissent dans l'espace-temps et qui, selon lui, régulent le développement embryologique réel.
      Ce développement serait dirigé par la catastrophe "double cusp" de codimension 7. Et cette catastrophe serait associée à la formule canonique des mythes de Lévi-Strauss.

      http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1988_num_28_106_368968

      http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1995_num_35_135_369946

      Pour Thom il y a de profondes analogies entre biologie et sociologie justement parce ce sont les mêmes catastrophes qui interviennent dans l'homéostasie du corps humain et du corps social.

      "...aucune société humaine ne peut se maintenir sans un universel qui se situe au dessus de la communauté".
      La catastrophe "double cusp" serait-elle cet universel? Platon: "Dieu, toujours, fait de la géométrie"...

      Je trouve tout ça fascinant!

      Supprimer
  2. Il rêve éveillé, le Bertez.
    La France jacobine a disparu.
    C'est le génie de 60 ans de formatage à base de fausse alternance droite-gauche : l'alternative, la troisième voie, a disparu.
    Et un congrès sert-à-rien pour les Verts, qui restent l'accessoire des roses.

    On n'en sortira pas.

    Grosse râlerie oui. Révolution non.

    RépondreSupprimer
  3. Lundi 2 décembre 2013 :

    Selon l'Autorité des Marchés Financiers, tout était normal et légal dans l' "affaire EADS".

    Selon l'Autorité des Marchés Financiers, les dirigeants d'EADS étaient blancs comme l'agneau qui vient de naître.

    Des membres de la nouvelle aristocratie avaient blanchi d'autres membres de la nouvelle aristocratie : l'affaire EADS était une affaire classée.

    Mais aujourd'hui, patatra ! La justice française renvoie les dirigeants d'EADS devant le tribunal correctionnel !

    Lisez cet article :

    France : Lagardère et Daimler seront jugés pour délits d'initiés sur EADS.

    Les groupes français Lagardère SCA et allemand Daimler AG seront jugés devant un tribunal correctionnel pour délit d'initiés dans la vente de titres EADS début 2006, a appris lundi l'AFP de source judiciaire.

    Sept anciens cadres dirigeants d'EADS comparaîtront également, dont l'ancien coprésident du groupe aéronautique européen, Noël Forgeard, a-t-on ajouté.

    Daimler et Lagardère avaient été mis en examen (inculpés en droit français) début 2011 par un juge financier pour délits d'initiés.

    Ils avaient annoncé le 4 avril 2006 la vente de 7,5% chacun du capital d'EADS à des actionnaires institutionnels.

    Les deux groupes sont soupçonnés d'avoir bénéficié d'informations privilégiées sur les programmes du très gros porteur A380 et de l'A350, et d'avoir vendu leurs titres deux mois avant l'annonce d'un retard de six à sept mois du calendrier de livraison de l'A380, qui avait entraîné la chute du titre EADS.

    Les ventes contestées de titres EADS ont eu lieu essentiellement entre janvier et mars 2006, alors qu'étaient connues des dirigeants les difficultés des programmes de l'A350 et l'A380.

    L'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme français de la Bourse, avait un temps soupçonné de délits d'initiés 17 dirigeants, passés ou actuels, du groupe aéronautique, ainsi que ses actionnaires français Lagardère et allemand Daimler.

    Mais tous avaient été finalement blanchis en décembre 2009, le gendarme boursier estimant qu'ils n'avaient pas utilisé d'information privilégiée pour s'enrichir indûment en vendant des actions.

    Le volet judiciaire de l'affaire avait continué et plusieurs inculpations avaient été prononcées dans ce dossier, dont celle de l'ancien coprésident d'EADS, le Français Noël Forgeard. Le directeur commercial d'Airbus, l'Américain John Leahy, l'a été à son tour en novembre 2010.

    Des responsables inculpés avaient manifesté leur agacement de devoir faire face à deux procédures, d'abord de l'AMF et maintenant de la justice française.

    http://www.romandie.com/news/n/_France_Lagardere_et_Daimler_seront_juges_pour_delits_d_inities_sur_EADS70021220131534.asp

    RépondreSupprimer
  4. http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/mariage-tous-%C2%AB-gouvernement-tromp%C3%A9-tout-monde-%C2%BB-bruno-retailleau20131202.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le destin de l'Europe (donc de nous tous) se joue en ce moment, les négociations de l'Union Transatlantique se font en ce moment et VA reste bloqué sur le mariage gay...

      C'est bien connu : le nombril est la plus importante partie du corps.

      Supprimer
  5. L'article de Marianne parle en gros cinéma et gastro. Un peu le retour de dupont et son beret. C'est loin d'être un article de fond. L'époque de Marianne et JFK est révolu (même si c'était loin d'être encore très abouti question sérieux)

    JP

    RépondreSupprimer
  6. Il y a une Europe qui se couche et une Europe qui s'assume.
    La période est propice à l'abandon de vieilles (et mauvaises) habitudes, notamment la perméabilité aux lobbies.
    Le GEAB évoque une croisée des chemins : http://www.leap2020.eu/GEAB-N-79-est-disponible--2014-internationalisation-du-yuan-ouverture-de-l-Arabie-Saoudite-explosion-de-l-UE-trois_a15010.html

    RépondreSupprimer
  7. +1 à ta vidéo "pas sérieuse" sur les manifs anti-Islam !
    Ces frenchies qui speak very well american !
    En Ukraine, ça a donné une révolution colorée (orange, rien à voir avec l'opérateur de téléphonie).
    Bon, oui, ça fait un peu pathétique de Gross Propagand à la Goebbels..

    Mais l'islamophobie est un fond de commerce à protéger. Les Méchant Barbus n'ont pas fini de nous menacer, ces vils gourgandins qui nous inviteront, nous pauvres moutons apeurés (après tout on a une bombe grâce à de Gaulle, mais c'est pas pour s'en servir, hein ?) à nous réfugier sous le bouclier rassurant d'Oncle Sam qui rame à payer ses fins de mois.

    Qui a dit que les Méchants Barbus s'alimentaient des deux côtés ? quand on a une minorité de blocage, on tire un bénéfice maximal à souffler le chaud et le froid, c'est bien connu. D'ici à ce qu'on découvre un brin de provoc à l'origine de la glorieuse (si si, c'est joué d'avance) intervention française en Centrafrique...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.