vendredi 20 décembre 2013

La France de retour en chute libre

Tous les indicateurs avancés sont en chute libre :
Politique Friction du Jeudi 19 Décembre 2013: Douce France/Croissance-Emploi-L’embellie n’a pas duré. Et la rechute semble rude! Par Bruno Bertez
Le blog à Lupus, Bruno Bertez, 20/12/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Vous vous souvenez de la campagne électorale ? Vous vous souvenez des premiers pas européens de François Hollande et de Moscovici. Oui, bien sûr, c’est encore présent dans toutes les mémoires. Ils n’avaient de cesse de proclamer qu’ils étaient partisans d’une politique de croissance ! Encore ces derniers mois, au cours de l’été, les dirigeants français faisaient les gros bras et assaut de rodomontades. On allait voir ce qu’on allait voir, la croissance était là. Ils le savaient, ils l’avaient vue. Hélas, après une toute petite amélioration technique, la conjoncture française a à nouveau piqué du nez. L’embellie n’a pas duré. Et la rechute semble rude.

Il y a toute chance, avec pareils chiffres, que les prévisions optimistes de l’INSEE pour le 4ème trimestre ne puissent être tenues. Et ce malgré les ventes artificielles réalisées en anticipations de la hausse de la TVA dans certains secteurs comme l’automobile.

Alors qu’une amélioration semble effectivement se dessiner un peu partout, la France, fidèle à sa singularité, fait quasi-cavalier seul, si l’on en juge par la chute des indices Markit qui viennent d’être publiés.











Le Markit Flash PMI fait ressortir une baisse de quasi tous les indices, on redescend aux niveaux les plus bas atteints il y a 7 mois :

- Le Composite Output Index chute à 47 contre 48 en novembre

- Le Service Activity Index chute à 47,4 contre 48 en novembre ; c’est un plus bas de 6 mois

- Le Manufacturing Output Index s’effondre à 45,3 contre 48 en novembre, plus bas de 7 mois

- Le Manufacturing PMI lui pour sa part revient à 47,1 contre 48,4 en novembre, là aussi plus bas de 7 mois.

Tout glisse, que ce soit dans le secteur manufacturier ou le secteur des services. A noter que les baisses sont plus sensibles encore que celles de novembre. Ce qui est frappant, c’est la chute des services, ce qui traduit bien le malaise intérieur puisque les services concernent surtout l’activité domestique.

Les entreprises interrogées soulignent la réduction des commandes nouvelles et l’attentisme des principaux clients.

Du côté de l’emploi, les choses ne vont guère mieux. Les embauches ont continué de baisser en décembre ce qui fait que l’emploi dans le secteur privé français a baissé 21 mois sur 22, au cours des deux dernières années.




50 entreprises étrangères installées en France tirent la sonnette d’alarme
Les Echos, 18/12/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Pour les 50 signataires, le constat est sans appel : « Depuis quelques années, nous avons de plus en plus de mal à convaincre nos maisons mères d’investir et de créer des emplois en France ».



L'Insee ne prévoit aucune inversion de la courbe du chômage en France
Le Figaro, 20/12/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Selon l'Insee, le Produit intérieur brut de la France (PIB) devrait progresser de 0,2% aux deux premiers trimestres 2014. Quant au chômage, il devrait culminer à 11%, loin de l'inversion de la courbe promise par le chef de l'État pour la fin de cette année.

4 commentaires:

  1. Un concentré de bonnes nouvelles.

    Car nous devons tous comprendre, maintenant, que seule la mise en faillite de cet infâme bordello pourra nous libérer, nous affranchir de la servitude.

    Il n'y a rien à attendre de "réformes", d'"élections", de "discours" (ça fait 30 ans que ça dure)... face à l'obscénité du Système, il faut simplement lui couper les vivres.

    Sans argent, sans rapine, sans endettement... tous ces parasites n'existeraient pas.

    J'ai un truc infaillible :
    -visualisez Jean-Vincent Placé, le soit disant écolo, qui ne paye pas ses 18 000 euros de PV et qui vous chie à la gueule, en riant.

    Voilà.

    Tout est dit.

    Sans notre argent, et celui des générations futures via l'endettement, ce type serait un gratte-papier quelconque.... bref il n'aurait AUCUN pouvoir de nuisance, il n'aurait AUCUN privilège.

    Donc, pensez-y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1000
      tu ne signes jamais depuis que tu es sur ce blog, mais on reconnait ton style.
      saches que tu nous apportes beaucoup sur ce blog.
      alors merci.

      yongtai

      Supprimer
  2. Il est clair qu'avec une telle clique UMP que nous avons depuis une bonne dizaine d'années qu'on est mal barré a défaut et ce que je crains que ça soit la faillite et le déclin de notre pays,j'en ai bien peur...

    RépondreSupprimer
  3. La croissance, s’il l’avait vraiment voulu, il aurait pu l’avoir, et notamment avec une politique du logement novatrice et ambitieuse.

    Une demande forte en logement, un grand pays avec beaucoup de place disponible et des niveaux de prix « de référence » élevés (quoique un peu trop) , des taux bas, : c’était une équation fabuleuse pour relancer la construction ? Il n’y avait qu’à
    - libérer un peu de foncier (pour quand même faire baisser le prix scandaleux de l’immo sans pénaliser la valeur travail),
    - retirer le droit de distribuer les permis de construire aux maires (qui ne veulent pas bâtir) pour le donner à des gens compétants et non motivés par leur rélection ou la volonté de maintenir à tout prix les prix par la rareté,
    - éventuellement mettre un peu à mal le sacro saint droit à la propriété privé (mais bon de toute manière en France, de droits à la propriété privé, il y en a trop ) en préemptant les terrains nécessaires… etc.
    .
    Mais non, au lieu de ca, on change rien, La seule mesure prise ; le duflot nouveau pour remplacer le scellier et laisser la mainmise du marché de la construction aux lobbys et aux investisseurs.

    Un lien qui mesure à lui tout seul l’étendue de la gabegie, de l’incompétence, pour ne pas dire du SABOTAGE (qui nous coute au bas mot un demi point de croissance):
    http://www.lesechos.fr/opinions/chroniques/0203186920097-la-pire-des-erreurs-de-hollande-la-politique-du-logement-636995.php

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.