mercredi 11 décembre 2013

Le Point et les néocons

Le Point et les néocons
Petit Européiste via Blog d'Olivier Demeulenaere, 11/12/2013 (en Français texte en français )
→ lien
le point-propagandeUn article du Petit Européiste : "J’étais chez mon marchand de journaux la dernière fois mais pas pour y acheter des magazines car en général c’est pas très intéressant, non j’y étais pour passer le temps à l’intérieur, chez mon buraliste, car il fait vachement froid dehors en ce moment. Là je suis tombé sur la couverture d’un magazine qui s’appelle Le Point, c’est un magazine très connu, et qui aime bien faire des couvertures chocs qui font super peur aux gens.

Cette fois-ci ça m’a attiré car il y avait écrit en grosses lettres capitales Les «NEOCONS». Néocons en fait c’est un diminutif américain à la base et qui veut dire néoconservateurs (mais quand on l’écrit en gros et en français ça fait super débile mais ça permet de glisser un gros sous-entendu puisque y’a le mot con dedans et qu’il ressort vachement).

le point neocons
Malgré les apparences c’est la couverture officielle

En fait cette couverture elle est super réfléchie et elle est tout plein de manipulations avec des choses qu’on voit pas au premier coup d’œil et d’autres qu’on voit même pas du tout si on a pas l’habitude d’analyser ce qu’on nous présente, je vais essayer de vous en décrire le plus dans le détail

Alors déjà y’a de la manipulation avec les mots car ils disent que les néocons ils détestent l’Europe, le libéralisme et la mondialisation, comme ils utilisent le verbe détester qui est très négatif et bien ça laisse penser qu’il faut être bête de détester tout ça à la fois (ou même qu’il faut être con puisque c’est écrit en gros juste en dessous) et donc si on est intelligent et qu’on lit Le Point ça veut dire qu’il faut aimer les trois.

Là ou ils ont bien raison Le Point c’est que les trois ils sont superliés alors on va quand même leur reconnaître ça. Parce que c’est bien l’Europe qui a fait développer le libéralisme et la mondialisation parce que dans le traité de la Constitution Européen y’a tout plein d’articles qui permettent la libéralisation comme l’article 63 du TFUE par exemple.

Après ils utilisent aussi de la manipulation visuelle qu’on saisit pas si on est pas attentif : au centre de la couverture il y a un château de sable avec un drapeau français dessus comme si la France elle était sur des bases fébriles et qu’elle allait s’écrouler. Ça du coup ça rajoute encore plus à l’idée qu’ils veulent donner que ceux qui détestent l’Europe, le libéralisme et la mondialisation ils sont bêtes car avec cette image ils disent mais sans l’écrire que la France elle est faible car elle est fait en sable alors que l’Europe elle est forte.

Après ils utilisent d’autres mots négatifs comme quand ils parlent du triomphe de l’idéologie du repli, en disant ça ils veulent que les lecteurs ils comprennent une bonne fois pour toute que c’est mal de ne pas aimer l’Europe et que c’est être un arriéré qui ne comprend rien que de s’attacher à des pays tout sableux.

Et après ils ont mis une liste de personnes qui ont rien à voir entre eux pour dire que les néocons ils ont des réseaux de gauche à droite en passant par Marine Le Pen jusqu’à Montebourg et Jean-Pierre Chevènement comme si il y avait un club secret ou les néocons ils se rencontraient le soir pour conspirer contre l’Europe.

Alors du coup, là ou ça devient vachement rigolo, c’est que quand on l’a comprise on peut utiliser leur technique et on peut changer les termes et les images avec par exemple à la place de néocons en gros on met néocollabos avec une liste de personnes.

Les néocollabos ils détestent la France mais ils adorent la libéralisation, la mondialisation et la finance (Hollande il a été mis dedans car il avait dit que c’était son ennemi la finance mais c’était juste du bluff) et tout ce qu’ils ont réussis à construire c’est un tas de sable qui ressemble à pas grand-chose avec deux drapeaux dessus.

neocollabos

Notre enquête : L’amour caché des néocollabos pour les GOPE

Je sais pas vous, mais en fait en regardant les deux, j’ai l’impression que le pastiche il est plus proche de la réalité que l’original".

Le Petit Européiste, le 9 décembre 2013

10 commentaires:

  1. les cons c'est eux, les traitres c'est encore eux et ceux qui ont peurs du chateau de sable c'est encore eux avec le publique bien évidemment a qui parle cette couve.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai visité son site et cela vaut son pesant d'humour dissident.... si il y a quelques anti europeens ici qu'ils se fassent plaisir, le ton est semblable a l'article ci dessus et les informations toujours pertinentes.

    MASTER T

    RépondreSupprimer
  3. C'est quoi la France ? C'est Etat qui à forcé tout le monde à parler la même langue pour que les poilus comprennent les ordres du Lieutenant qui les menaient à l'assaut des tranchées de 14-18?

    C'est quoi la justice sociale ? C'est le vol organisé par l'Etat de 80 % du fruit du travail des quelques français qui portent tous les autres sur leurs épaules ?

    C'est quoi la démocratie ? 51 % des français qui s'emploient à voler les 49 % restant ?


    Par ailleurs, les Attali, Joffrin et consorts n'ont absolument rien de libéraux. Ils veulent juste que le totalitarisme ne s'exerce plus au travers de l'Etat nation mais d'un Etat mondialisé.

    SJA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêtez avec les vrais "libéraux" c'est comme ceux du quand d'en face parle de vrais "communistes"... Adam Smith, Basquiat et Tocqueville ont été trahis comme Marx l'a été, le monde à changer aujourd'hui c'est Mital et BNP qui donnent des ordres au gouvernement (qui n'est pas l'état, l'état-nation c'est avant tout un peuple)!!! Il y a le Libéralisme des livres, Le communisme des livres et le réel : dans la réalité l'un même à la ploutocratie et l'autre à la bureaucratie.
      Dans un système vraiment libéral on pourrait par exemple décider de toucher ses revenus en liquide et de ne pas avoir de compte en banque, on pourrait décider de ne pas avoir d'assurance habitation ou voiture, et c'est aujourd'hui impossible!!! A qui profitent ces obligations à l'état ou au capital?
      La plus part des normes réglementaires et des obligations ne profitent pas à l'état mais sont dicté par des lobbys privés pour étendre les profits potentiels. La dernière que j'ai en mémoire les lois sur les semences paysannes, c'est bien sur les fonctionnaires qui en profitent et pas du tout les semenciers !!
      Dans la réalité : Joffrin, Atalli et consorts sont pour la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes: ce sont des libéraux!!!

      Supprimer
    2. "51 % des français qui s'emploient à voler les 49 % restant ?"

      ça me fait toujours marrer, barre toi sur une île desserte, même pas seul, avec 10 000 de tes coreligionnaires, tu fais quoi ?

      L’essentiel de notre richesse nous vient d'un héritage civilisationnel : connaissance et infrastructure, notre rôle se limite à faire perdurer la machine.

      Dans ces conditions, personne ne peux prétendre se goinfrer l'héritage commun, simplement parce qu'il est un peu plus doué que son frère pour entretenir cette machine.

      D'ailleurs, on imagine très bien une société débarrassé de la surconsommation, où 10% travailleraient (essentiellement agriculture et logement) pendant que le 90% se formerait, se cultiverait, se reposerait ou aurait une activité sportive non consommatrice (rando, course, escalade ...)

      C'est de cette façon que les chrétiens se représentent le paradis (les vierges, c'est pas mal non plus, mais c'est assez peu crédible et assez méprisant pour cet autre être humain qu'est la femme :-)

      Supprimer
    3. Il y a une vrai différence entre le libéralisme et le Marxisme.

      Lorsque le libéralisme est appliquer nous avons droit à un bond civilisationnel.

      Exemple : la jeune République romaine et la jeune République américaine.

      Ensuite oui en effet, dans le réel le libéralisme tourne en socialisme par le haut (capitalisme de connivence) puis, par compensation, en socialisme par le bas (assistanat) puis en totalitarisme (puisque tout le monde ne rêve que de se barrer) puis en effondrement final.

      Et Attali et Joffrin ne sont pas des libéraux. Un libéral est quelqu'un qui pense qu'aucun citoyen n'a le droit de demander à l'Etat autre chose de d'assurer son autodéfense puisque chaque citoyen n'a d'autre droit sur les autre citoyens que ce droit d'autodéfense.

      Les gens précités sont des constructivistes voulant bâtir un monde fidèle à leurs idées soit des antilibéraux.

      SJA

      Supprimer
    4. Se débarrasser de la "surconsommation" ?

      Pourquoi pas. Il faut voir que la surconsommation en occident est le fruit du Keynésianisme qui voit la consommation comme un moyen et non comme une fin.

      SJA

      Supprimer
  4. moi je vois d'autres manips dans cette couverture :
    - un château fort : moyen-âge, anti-1789, donjon humide, cachot, inquisition : berk !
    - le seau et la pelle : ils font mumuse dans leur bac à sable, on peut les mépriser comme des gamins : sont vraiment cons ces néocons !
    - néocons : cf néonazi, heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire : re-berk !
    - la mer qui monte derrière : vous ne pourrez rien faire, c'est inéluctable, vous allez disparaitre
    La contre-couverture est géniale du coup.

    RépondreSupprimer
  5. Production industrielle en zone euro :

    Août 2013  : + 0,9 %.
    Septembre 2013 : baisse de 0,2 %.
    Octobre 2013 : baisse de 1,1 %.

    Jeudi 12 décembre 2013 :

    Zone euro : la production industrielle chute de 1,1% en octobre.

    http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_la_production_industrielle_chute_de_11_en_octobre_dev72121220131131.asp

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.