vendredi 20 décembre 2013

Pierre-Yves Rougeyron : Qui veut la peau de l’État français ?

Qui veut la peau de l’État français ?
Pierre-Yves Rougeyron via E&R, 04/11/2013 (en Français texte en français )




9 commentaires:

  1. Pour l'instant j'ai écouté les 9 première minutes....
    et j'ai l'impression qu'il loupe l'éléphant dans le couloir la !
    c'est le projet de l'Europe de démanteler les états à terme. Alors ca fait un peu "je viens de découvrir l'eau chaude" si on n'entre pas dans le vif du sujet !

    Je vais écouter la suite, mais pour l'instant ...

    RépondreSupprimer
  2. Toujours aussi éclairant ce Rougeyron.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien Rougeyron, extrêmement érudit. Mais trop abscon, pas assez structuré. Difficile de pas être noyé dans les détails. J'ai du mal a évaluer son intelligente opérationnelle.
    S'il améliore son discours, et qu'il met en avant son esprit de synthèse, il peut cartonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a que 26 ans, ne pas l'oublier.
      Ayant 23 ans, je peux t'assurer que c'est rare dans nos générations.
      Ça redonne espoir.

      Supprimer
    2. C'est clair que c'est pas une quiche !

      Supprimer
  4. Conférence très dense, je suis impressionné par sa culture, ses références et ses analyses. Le point essentiel à retenir: la stratégie de la dette pour mettre l'état à genou. Après plusieurs années de reflexion, c'était la seule explication qui semblait logique... mais dure à accepter, car cela mettait en cause toutes nos élites: politiques, médiatiques et économiques, et ce sur des dizaines d'années. Mais il y a de toute évidence des preuves écritent noir sur blanc, c'en est que plus incroyable.

    Si les plans étaient si clairs, comment nos élites ont pu laisser faire ça?! Pas un seul n'a osé dénoncer cela, pas un! Ils font donc tous parti du projet et sont donc tous à pendre haut et court pour haute trahison.

    Non seulement ils font de la dette en ménageant les plus riches, mais en plus en augmentant les dépenses des collectivités territoriales. Il nous ont inventé une machine à perdre.

    Combien de temps les français vont-ils encore se laisser faire?

    Petite remarque sur la forme: Rougeyron fait vieux dans un corps de jeune :o) Il fait un peu prétentieux et imbus de lui-même. Et il est un peu comme Hillard, des milliards de références qui donne mal au crâne pour quelqu'un de petite culture comme moi, mais je lui pardonne, car sur le fond, ce mec est excellent. A suivre.

    RépondreSupprimer
  5. Seul reproche, je n'aime pas trop le ton qu'il utilise. Mais sur le fond, sa conférence est extrêmement riche et il aborde les problèmes d'un point de vu différents, avec d'autres arguments, d'autres acteurs et d'autres textes. Il ne se contente pas de répéter ce que d'autres ont dit avant lui. Si les jeunes pouvaient s'intéresser à nouveau à la (vraie)Histoire au lieu de regarder la télé-poubelle, le système exploserait vite.

    RépondreSupprimer
  6. Mouai, ce Rougeyron me parait un peu factice. Question que je me pose à chaque fois avec ces nouveaux "dissidents" : qui est ce monsieur concrètement, ses études, ses croyances, de quoi vit il, quel est son projet personnel et de société ?
    Il vend certes des bouquins mais à mon avis juste de quoi se payer un cheeseburger...
    Bref pour qui roule t'il ?
    Sur le fond il est interessant mais c'est quand même un redit de Hillard avec le coté catho en moins et une pointe de Asselineau.
    J'ai comme un soupçon que ce gus est un agent infiltré des services. Il ne faut pas oublier qu'en 1968 les premiers castagneurs et fouteurs de bordel chez les gauchistes étaient des agents infiltrés (ça fait plus crédibles).

    RépondreSupprimer
  7. "Du gauchisme au libéralisme, vous ne passez pas à droite, vous passez à l'ouest."

    Pas mal :-)

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.