samedi 11 janvier 2014

Comptabilité macabre mais nécessaire

En ces temps d'hystérie mémorielle, il me semble qu'un petit rappel historique dépassionné s'impose...

Tout d'abord ce tableau sur wikipedia qui donne les pertes humaines de la seconde guerre mondiale, notamment en pourcentage de la population. On y lit notamment : URSS, 16%, Pologne, 16%, Allemagne, 9%.

A titre de comparaison, la France, avec ses 567 000 morts (2.6% de la population) passerait presque pour une chanceuse.

Je pense qu'on n'arrive pas à imaginer le déchainement de violence et d'horreur qu'a pu constituer cette guerre, surtout à l'est.

Maintenant, plus particulièrement, dans ce bilan de "50 à 70 millions de morts", il y a de 5 à 6 millions de juifs. "entre cinq et six millions de Juifs, soit les deux tiers des Juifs d'Europe et environ 40 % des Juifs du monde".

Mais au risque de choquer, la shoah, si elle concerne aussi les juifs de France de l'époque, concerne surtout et essentiellement les populations juives des pays de l'est, qui elles ont été effectivement massacrées. Dans cet article ci, on a un recensement des différentes population juives d'Europe en 1933. Le gros de la population juive se trouvait en Pologne (3 millions), Roumanie (750 000), URSS (2,2 millions), pays baltes (255 000), Allemagne (500 000), Hongrie (450 000), Autriche (190 000), France (250 000), etc etc.

Les 5 à 6 millions de morts juifs de la seconde guerre mondiale sont ceux issus en grande partie des pays de l'est.

Plus spécifiquement, sur le cas français, voici ce qu'on peut lire ici et ici (après une rapide recherche google) :
En France, il y a eu 120 000 morts en déportation. Dont environ 75 000 juifs, 28 000 résistants, et 16 000 pour des raisons autres.

Ces 75 000 juifs sont à rapporter aux 250 000 (voire plutôt 300 000 comme on lit ailleurs) juifs de France.

Sur ces 75 000 juifs, on compte :
"- 25.000 sont des Juifs nationaux
- 50.000 sont des Juifs non nationaux: Polonais, Allemands, Russes, Roumains, Grecs, Turcs, Hongrois... "

Et là, je renvoie à ce qu'expliquait Soral sur le très lourd passé de l'ancêtre du CRIF dont le nom m'échappe. Mais en gros, on voit que l'essentiel des déportés juifs français ont été raflés parmi les immigrés, et que la population juive française installée de longue date, a perdu 25 000 membres. Ce qui, en prenant une population de 200 000 personnes installées de longue date, nous fait un "taux" de pertes humaines de 12%, dans le cas de la communauté juive française installée de longue date. Et sur la totalité, un taux de "pertes humaines" de 25%.

A titre de comparaison, le génocide vendéen (dont étonnamment, les frères la truelle au pouvoir ne parlent jamais), a fait 120 000 morts sur un total de 800 000 (14% de la population). Et on rappellera aussi le taux de perte de 16% parmi la population de l'URSS.

Maintenant, cette comptabilité est vraiment macabre. Et la comparaison victimaire encore plus. Elle ne tient pas compte non plus de toute la somme des souffrances, de la peur, des exils forcés, des spoliations. Mais puisque certains veulent absolument jouer sur ce registre là, en s'instaurant en martyrs comme base de réflexion à tout (si la réflexion est encore autorisée), il est important de remettre les choses à leur juste place. La communauté juive de France a certes été durement touchée durant la guerre, c'est incontestable. Sans parler de cet acharnement sur une population donnée, et des conditions de mort atroces inhumaines "industrielles" mises en place, mais les pertes sont à remettre en perspective.

Et on voit la limite de ces bilans par amalgames. Et plus on descend finement, plus on tombe sur des situations particulières, le taux de perte allant jusqu'à 100% pour les individus effectivement morts, et à 0% pour ceux ayant survécu.

Rappelons d'ailleurs à ce titre que le taux de perte de la communauté juive séfarade vivant alors en Afrique du nord, avoisine les 0%.

Toutes mes pensées à Anne Franck pour ses souffrances. Mais aussi aux petits Adolph, qui n'ont pas choisi leur prénom, morts sous les bombes à Dresde ou dans la grande expulsion des allemands de l'est qui a fait 500 000 morts, dans l'indifférence générale, encore aujourd'hui.

On se rejoindra en tous cas au moins tous sur une chose : plus jamais ça.

62 commentaires:

  1. a tout les anti fascistes : chanceux et fière d’être français pas la peine de faire à l'ouest ce qui a été fait à l'est.

    RépondreSupprimer
  2. http://fortune.fdesouche.com/325766-que-faire-reponse-de-claude-et-lydia-bourguignon

    RépondreSupprimer
  3. "On se rejoindra en tous cas au moins tous sur une chose : plus jamais ça. "

    Alors là depuis deux jours, j'ai un sacré doute…!!! Et les mesures prises sont capitales.

    Mais si un bouffon crée le malaise, c'est qu'il a touché juste et la quenelle qu'il a glissée va puer vraiment lors de son éjection…

    Vu le retournement de vestes ces derniers temps et la radicalisation de ce sujet, il se passe quelques choses de très inquiétant, que Marine Le Pen résume très bien par deux choses l'une : soit, vous êtes antisémites, soit vous ne l'êtes pas.

    Il n'y a jamais eu de peuple élu, les juifs sont les premiers à le savoir. La crise financière rentre dans une nouvelle dimension, ne cherchons pas le coupable idéale: la race.

    RépondreSupprimer
  4. Tonio, je crois qu'en faisant ce genre de comptabilité
    --Un, tu éloignes le débat du moment dans des considérations qui vont faire hurler ceux qui ne cessent de se servir de cette terrible page de l'histoire pour en occulter d'autres, bien réelles et actuelles.
    --Deux, ça contribue à répéter une révision permanente du passé qui sera toujours abondée d'analyses plus ou moins sélectives et partiales. En effet, et la guerre d'Algérie : + de 10% de la population non européenne décédée à plus de 50% sous la torture !!
    Ce faisant, tout le monde peut réaliser qu'il a droit à avoir des ressentiments contre presque tout le reste de la planète. Déjà que nous sommes tous comptables d'un système qui est à revoir de fond en comble, ce faisant, nous avons plus que jamais besoin d'être dans notre mésaventure collective un peu plus solidaires les uns des autres. En rajoutant de l'huile non pas sur les articulations qui font mal mais sur le feu, je ne crois sincèrement pas que nous allons mieux nous en sortir du CACA dans lequel nous sommes enlisés, tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos chiffres sur la guerre d'Algerie sont fantaisiste ...

      Supprimer
    2. 900 000 morts pour une population totale de 12 millions dont 2.5 d'européens......
      Certains affirment le chiffre très basde 500 000.
      En coupant la poire en deux on reste autour de 800 000 pour 9.5 millions de musulmans auxquels le droit de vote avait été refusé.
      Je ne vois pas du tout l'intérêt d'avoir à amplifier ou à minimiser ou à occulter des faits parfaitement avérés.
      L'art de faire mine de ne rien voir ou d'être amnésique de façon sélective parlerait plus facilement de fantaisie quand ça l'arrange, n'est-ce pas ?

      Supprimer
    3. " à plus de 50% sous la torture"
      Source ?

      Vous dites que 50% des 800.000 algériens sont morts sous la torture !
      Merde la France a torturé 400.000 algériens ! Ils se sont d ailleurs ensuite empressés de venir chez leur bourreau....
      Votre 50% na pas de source, vous racontez des âneries.

      Supprimer
    4. 50% est un minimum estimé par Aussares , donc les âneries relèveraient des anciens tortionnaires eux-mêmes. Vous y étiez, pour avoir autant d'aplomb ?

      Supprimer
    5. Aussaresses,....
      Le nombre de soldats français tombés au combat multiplié par un facteur de 10 (ce qui est énorme) pour les fellagas combattant en rase campagne laisse quand même une marge assez importante en victimes après ou sous la torture + éxecutions sommaires. On va arrêter là cette comptabilité qui n'avance à rien. Nous en sommes tous affectés, il est inutile d'en rajouter en nous chipotant ainsi.

      Supprimer
  5. Toujours un billet intelligent et très juste. Longue vie à ton blog.
    Merci Discotonio d'exister, tout simplement.
    Et très bonne année à toi et tes proches, ainsi qu'à tous ceux qui te lisent.
    pimo74

    RépondreSupprimer
  6. "Mais aussi aux petits Adolph, qui n'ont pas choisi leur prénom, morts sous les bombes à Dresde ou dans la grande expulsion des allemands de l'est qui a fait 500 000 morts, dans l'indifférence générale, encore aujourd'hui."

    Je constate que tu essaies de nous faire pleurer sur les boches, alors que quand tu parles des français en difficulté (au chômage par exemple) , tu le fais sans AUCUNE COMPASSION, sur un ton glacial et même avec mépris.

    Même si tu lèches les fesses des boches, ils ne te reconnaitront jamais comme un des leurs, ne rêves pas. "Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt."...

    RépondreSupprimer
  7. Tout ça n'a aucun sens, il n'y a aucun intérêt à faire des distinctions envers les victimes et leurs familles. La seule chose qu'on puisse faire, c'est avoir de la compassion et aider les familles que la perte a mis dans l'embarras financier.

    Si possible, le bourreau prendra en charge cette assistance mais dans le cas de la seconde guerre mondiale, les responsables sont morts à le guerre, en fuite ou pendu à la fin de celle-ci.

    Si il y a un traitement différencié à faire, ça concerne le bourreau, certains meurtriers se verront remettre une médaille, d'autre seront pendu. Effectivement, il y a une énorme différence entre tuer un homme pour se défendre, pour le voler ou pour exterminer sa race.

    Concernant la shoah, ça ne m'apprend RIEN sur les victimes mais énormément sur les bourreaux.

    Et puisque c'est la "race" juive qui a été ciblé, j'ai de la compassion pour eux, mais ne me demandez de payer pour un crime que je n'ai pas commis, pas plus que l'état français qui n'a jamais collaboré librement mais seulement sous la contrainte de l'occupant qu'elle a combattu avant de subir une défaite.

    RépondreSupprimer
  8. Tout à fait d'accord. Les massacres ethniques et religieux ont jalonné l'histoire de l'humanité et cette qualification de "crime ultime" me paraît indécente, et être obligé d'établir une comptabilité mortuaire pour le prouver bien triste.
    Mais il y a une dimension nouvelle dans ce massacre, qui le rend peut-être à ce point de vue plus horrible, et peut-être annonciateur de choses terribles : c'est l'union du progrès et de l'extermination humaine. La marche industrielle dans toute sa splendeur. Alors c'est vrai que ce n'est que le balbutiement de l'industrie, les trains étaient précaires, les conditions d'exécution longues. Tout comme les massacres à la machette sont salissants alors que les exécutions par peloton beaucoup plus civilisées. Cela ira en s'améliorant. Les techniques d'aujourd'hui serait à la hauteur de la technologie. L'avancement des civilisations porte cachée sur son dos l'avancement de la barbarie.
    Engel disait déjà : "derrière la fausse humanité des modernes se cache une barbarie ignorée de leurs prédécesseurs".

    RépondreSupprimer
  9. C'est exactement ça: on oublie souvent de rappeler que lorsque l'on parle des 6 millions de juifs morts, on en parle en France mais on oublie que ce n'étaient pas des juifs français.
    Ce sont surtout des juifs qui avaient fraîchement immigré en France qui ont été déportés. Est-ce qu'ils étaient des "sans-papiers"? (pour reprendre une question qui revient tout le temps)

    En outre on oublie souvent que les français ont sauvés des juifs.
    On parle assez peu du fait que dans les camps d'extermination ils n'y avaient pas que des juifs: il y avait des tziganes, des noirs, des communistes, des homosexuels,et des résistants.
    On oublie aussi le génocide commis contre les ukrainiens "holodomor" qui aurait causé entre 2 et 5 millions de morts.
    Enfin chose très importante, beaucoup de personnes du CRIF qui parlent du génocide de la 2ème guerre mondiale se focalisent sur les juifs, oublient de rappeler que ce génocide n'a quasiment touché que des juifs ashkénazes. Actuellement les juifs français sont très principalement des séfarades donc ils parlent d'un génocide qui ne les a pas touchés directement.
    Enfin il y a truc qui me chiffone: lorsque l'on parle de la deuxième guerre mondiale: on a l'impression que les français se la coulaient douce et que tout se passait bien avec les Nazis.
    Le peuple français a aussi souffert.

    RépondreSupprimer
  10. J'habite en Bretagne, pas loin des patelins inondé, ca fait 3 semaines que les habitants du patelin a coté attendent l'arrêté de catastrophe naturel de la part du ministre de l'intérieur et en quelques heures ils sont capable d'arrêter (sans jeux de mot) le spectacle d'un bouffon...

    RépondreSupprimer
  11. "plus jamais ça."
    Ok, !
    Tout les "bas peuples" le souhaitent, car c'est dans leur intérêt bien compris.
    Mais faudrait que certains autres y mettent de la bonne volonté!
    Car les même causes engendrent toujours les mêmes effets.
    Et seuls les fous imaginent le contraire.

    Haro sur la base.

    RépondreSupprimer
  12. Nous avons tous appris à l' école que durant la 2nd guerre Mondiale, c' est l' URSS qui s' en pris plein la figure ( dans le palmarès des morts ).

    En même temps on nous parle des héros américains alors que plus de 80% de la Wermacht (armée allemande ) se battait dans le front de l'Est.

    Ce dont vous ne parlez pas c'est d' aujourd’hui' hui : la France est le pays d' Europe qui a la plus grande population juive :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Juifs_et_juda%C3%AFsme_en_Europe

    Les personnes de confession juive sont bien représentés dans les hautes sphères politiques de notre pays , par exemple notre ancien Président, notre ministre des Finances ou le président de l UMP.

    Si j' étais au pouvoir , je serai même en essayant d' être le plus impartial concerné par ma communauté : les salariés , techniciens , ingénieurs de l' Industrie qui se fait massacrés tandis que de l' autre côté du Rhin , les concurrents de renforcent......

    J' ai même une petite pensée pour ceux qui souffrent le plus , les salariés de la branche sous-traitante de l' automobile...

    RépondreSupprimer
  13. Plus jamais ca ? C'est mal connaitre l'histoire humaine..
    rwanda, bosnie ?
    il y en aura d'autres, car il y aura toujours des humains.

    RépondreSupprimer
  14. Pour rester dans la comptabilité macabre, j'ai appris il y a peu le terme d'Holodomor, qui désigne la grande famine organisée en Ukraine par le régime Stalinien. Encore une abomination communiste passée sous silence. Il est question de 2,5 à 6 millions de morts. Au cours de mes études plus ou moins supérieures, je n'avais jamais entendu parler de ce fait historique. Comme quoi, dans la concurrence victimaire, certains ont de meilleurs attachés de presse que d'autres.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor

    RépondreSupprimer
  15. Au sujet de la communauté juive séfarade vivant alors en Afrique du nord , a t il protection de la part du Roi du Maroc en leurs égards ? Où le débarquement américains à Casablanca en 1942 leur a évité la déportation.

    A signaler que lors de l' Operation Torch, des militaires francais ont combattu contre les Alliés sur ordre de Vichy :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Torch

    RépondreSupprimer
  16. 5 a 6 millions de juifs qui sont morts, donc 45 a 65 millions de non juifs qui sont morts.
    Mais qui sont donc ces 45 a 65 millions de morts qui ne sont pas juifs et dont personne ne parle ?
    ....

    RépondreSupprimer
  17. Valls va devoir s'expliquer et rendre des comptes, ainsi que tous ceux qui le soutiennent.

    Le seul discourt sensé dans cette affaire Dieudo : https://www.youtube.com/watch?v=2lbpqdiTq3s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour le lien, très synthétique et intelligent !
      c'est vrai que notre pays est devenu une honte
      yongtai

      Supprimer
    2. +1 Excellente interview. A faire tourner d'urgence !!!!

      Supprimer
  18. Pour compléter cette comptabilité macabre, on peut évoquer le million d'Algériens (Sur les 3 à 5 millions) morts entre 1830 et 1890 des suites de l'occupation française dans le but plus ou moins assumé d'une extermination. Ou les 500 000 Algériens 'Sur 9 millions) morts entre 1954 et 1962.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais alors Quid des massacres de Berbères par les arabes qui occupent le Maghreb depuis des siècles ? Interdisant aux Amazigh toute identité alors que ce sont les indigènes !

      Supprimer
    2. On s'en sort plus, vu les guerres incessantes et toutes plus dégueulasses les unes que les autres qui ont jonché l'histoire humaine ...

      Supprimer
  19. Je ne comprends pas quel est l'enjeu ou l'idée sous-jacente de cet "article". Est-ce de constater que, d'un strict point de vue "statistique" - que l'on connaît déjà par ailleurs - les juifs ont finalement moins "souffert" en France ? Je ne comprends pas...

    RépondreSupprimer
  20. Personne n'est mort en Vendée parce que né vendéen.
    Encore un article puant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si: les enfants et les femmes enceintes vendéens. Argument rejeté.

      Supprimer
    2. Puant ? Non nausé ah bon !

      Que ton père soit mort en 194x sur le front, sous les bombes des alliés, au STO ou déporté car juif ça change quoi ?

      Certaines victimes des nazi seraient elle plus méritante ?

      Le génocide augmente un peu plus l'horreur des crimes des nazi, mais ne change rien à la douleur des victimes.

      Supprimer
  21. Sur la politique de la France de collaboration avec l'Allemande nazie voir les vidéos d'Annie Lacroix Riz. La techno-structure des années 30-40, sous contrôle des syndicats patronaux, (traumatisés par 14-18 ?), a majoritairement fait le choix de la défaite et de la collaboration. Aux grands profits de quelques uns, qu'elle appelle compradores, mais au prix pour la masse des français de 50% de perte de pouvoir d'achat et 12kg de moins sur la balance par personne en moyenne à la fin de la guerre.

    Hollande est la déclinaison actuelle de cette stratégie française qui date au moins de Louis XI : l'achat de la paix à l'ennemi par la technostructure en échange de son maintient au pouvoir et aux frais du contribuable.

    Ceci dit, et Tonio le relève bien, au final la France s'est plutôt moins mal sortie des années 30-40 que les autres. Après notre "shoah" mémorielle de 14-18, malheureuse rencontre du patriotisme et de l'industrialisation des techniques militaires, la seconde guerre mondiale nous laisse un nouveau marqueur mémoriel, la Shoah, malheureuse rencontre de l'industrialisation et de la répression ethnique et politique.

    Tout comme Pétain, Hollande en bon collabo, estime négocier au moins pire avec les puissants du moment. Ce qui n'est d'ailleurs pas facile quand ces derniers ne parviennent pas à se mettre d'accord. Comme dans les années 30-40 les français s'appauvrissent mais finalement pas tant que les autres. Hollande doit estimer qu'il fait le bon calcul et/ou redouter une fin à la Strauss Kahn s'il venait malgré ses efforts à gêner quelques puissants intérêts.

    f.

    RépondreSupprimer
  22. Je cherche l'intention réelle de cet article... J'ai peur de la trouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intention est claire. Il n'y a pas d'arrière pensée. Je cherchais juste à exprimer que la communauté juive française commence à nous gonfler avec son orgie victimaire et son monopole de la chouinerie, qui semble hors de proportion de la réalité historique, en France.

      Supprimer
    2. Vraiment, publier un truc pareil, tu devrais sérieusement te remettre en question.

      "il me semble qu'un petit rappel historique dépassionné s'impose"
      Tu prends des chiffres à la louche, et tu arrondis là où ça t'arrange : tu n'as aucune rigueur scientifique. Arrête de bidouiller des chiffres, franchement.
      Ce que tu fais ici est tout sauf dépassionné, vu que tu le fais en réaction, et que tu tournes les choses pour arriver au résultat que tu souhaites. Éthique = 0 , objectivité = 0 .

      L'historien Martin Gilbert estime que 5,7 (78 %) des 7,3 millions de juifs vivant dans les territoires occupés par l'Allemagne ont été victimes de la Shoah, donc on peut aussi dire qu'on est largement au-dessus des 2/3 que tu indiques.
      Quasi 80%, il est effectivement important de remettre les choses à leur juste place. Et 30% (plus proche de la vérité que tes 25%) de la population juive avant-guerre en France, si en plus tu prends en considération la spoliation des biens et tous ceux qui ont fui, je crois que la communauté juive de France a été plus que durement touchée durant la guerre. Alors explique un peu mieux ta remise en perspective, parce que tu t'enfonces...
      80% et 30% me paraissent des taux assez élevés pour faire preuve d'orgie victimaire. Surtout quand j'entends encore de nos jours des gens croire à la propagande du document "Les Protocoles des Sages de Sion".

      "le taux de perte allant jusqu'à 100% pour les individus effectivement morts, et à 0% pour ceux ayant survécu."
      Et là, tu touches complètement le fond. Prends-tu en compte ceux qui ont survécu aux camps, de concentration ou de travail, et que tu les ranges dans les 0% de perte ? Je me demande si tu tiendrais le même raisonnement si cela arrivait à ta fille...(moi aussi, je peux faire preuve de bassesse)

      Ta compagne et tes parents, ils approuvent quand tu écris des trucs pareils ???

      Ps: il y a effectivement une population qui, en pourcentage, a encore plus souffert que les juifs pendant la WWII, ce sont les Roms. Mais eux, on continue à leur taper dessus, parce qu'il n'y a pas de Crif ou autre association pour les défendre.

      Supprimer
    3. Belle exemple de chouinerie !

      Si la fille de Tonio était violée et tuée par un pédophile, c'est sûr qu'il se sentirait beaucoup mieux que d'apprendre sa mort dans un génocide.

      Désolé Tonio mais cette différence victimaire me dégoute.

      Mon arrière grand mère a perdu ses trois fils de la tuberculose dans les années 20, ils avaient 22, 25 et 27 ans. Ouf, il ne sont pas mort dans un génocide, quel soulagement !

      Le génocide est sûrement le crime le plus terrible mais les victimes ne le sont pas plus que n'importe qu'elle autre.

      Supprimer
    4. Martin Gilbert:
      http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/biography/sirmartingilbert.html
      no comment.

      Supprimer
    5. Je précise la pensée de Caldera :

      Autant prendre Maurice PAPON pour nous faire les décompte des juifs de Bordeaux déporté vers Drancy.

      Supprimer
    6. En fait comme tu le vois Tonio, il semble même interdit de s'intéresser à l'histoire de la Shoah de façon mathématique. Seul le domaine lacrymal est libre de droit.
      De toute façon j'ai toujours su que l'angle d'attaque de Soral et Dieudo était totalement improductif et j'ai moi-même toujours été contre cet acharnement. Ce qui est triste c'est que cette censure, tout en censurant, confirme ce que Dieudo et Soral disent quand à l'intouchabilité de ceux-dont-on-ne -peut-pas-dire-le-nom. Mais ça ne m'empêche pas d'être outré aujourd'hui de la cabale contre une expression de parole. Ce sont les actes qui peuvent être au besoin sanctionnés. La parole n'a pas à l'être. Jamais, surtout pas en France, qui entretien avec la langue, et donc avec l'esprit, un lien unique au monde et à l'histoire.
      Bref la juiverie n'est qu'un pignon dans l'engrenage de la machine à faire de l'argent qui broie le monde, les peuples, et les cultures, même pas la peine qu'on s'y intéresse. Moi mon angle d'attaque, c'est de reprendre le pouvoir politique monopolisé par les républicains, et de le donner au peuple entier, car c'est lui le démocrate. Il n'y a pas de sauveur particulier à attendre, il n'y a qu'une responsabilité entière à acquérir. La responsabilité, c'est un risque, un labeur, des échecs possibles, mais c'est avant tout avoir son destin en main.

      Supprimer
    7. Je suis Anonyme13 janvier 2014 00:38, et non, je ne suis pas un chouineur.
      J'ai toujours été pro-Arafat, et estimé son décès comme une perte incommensurable pour les palestiniens.
      Je pratique depuis longtemps le boycott des produits en provenance d'Israël. Et vous, le faites-vous, au moins ? Vérifier que les fruits et légumes que vous achetez n'en viennent pas, par exemple ? Au lieu de geindre sur le net, agissez ! Surtout que ça marche...
      http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-extension-du-boycott-inquiete-de-plus-en-plus-israel?id=8173262

      Sinon, il n'a jamais été question de dire que des victimes sont plus victimes que d'autres. Vous biaisez les propos et le débat. Il s'agit de parler d'une population qui a payé un lourd tribut à la folie humaine, et de considérer ce que veulent dire les chiffres dans la réalité. Avez-vous au moins essayé d'imaginer ce que pouvait représenter la mort de 80% d'une population ? Que 80% des membres de votre famille, des gens que vous connaissez, que vous fréquentez, meurent de manière organisée, avec l'assentiment d'une majorité de la population du lieu où vous vivez ? Car c'est d'abord cela, une comptabilité macabre, et donc pas du tout nécessaire.

      Et par pitié, laissez tranquilles les abrutis se servir de la Shoah pour casser un débat. La meilleure arme est de ne leur faire aucune publicité et de les ignorer complètement, sans rien leur répondre. Zappez, si vous regardez encore la télé : les audiences parleront d'elles-même.

      Supprimer
  23. On ne m'a jamais expliqué ce nombre de 5 à 6 millions de juifs atrocement éradiqués. Quelqu'un aurai des pistes ?

    Car j'ai lu je ne sais plus ou que même les instances juives, avant guerre, n'en dénombraient pas autant en Europe. Intox ?

    RépondreSupprimer
  24. Au fait, vous l'aviez vu celle là ? non non, ce n'est pas un fake ! c'est bien réel....

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/10/01016-20140110ARTFIG00295-un-stage-au-memorial-de-la-shoah-pour-les-auteurs-d-actes-antisemites.php

    RépondreSupprimer
  25. On mélange tout là. Je ne vois pas l'intérêt de graduer l'horreur. On joue à celui qui a eu le plus de morts? Désolée Tonio, mais là je trouve ça limite. Je ne vois pas de remise en perspective dans ce compte.
    La mise en perspective, à des échelles pareilles (millions de personnes) ne se fait pas sur le compte mais les conditions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'horreur c'est l'horreur mais il reste toujours intéressant de mettre les causes et leurs effets en perspective quand certaines victimes tendent à imposer un monopole de la victimisation.
      Et pour rappel, dans les années 70 on disait "la déporation", "les déportés" que cela ait touché des juifs ou d'autres individus, indistinctement. La shoah étant une partie de ladite déportation et ne pouvant prétendre à représenter toute l'horreur.

      Supprimer
  26. En effet ce n'est pas uniquement une question de comptabilité mais l'horreur de la méthode. Une organisation "Taylorienne" du massacre mettant en cause non seulement le gouvernement mais tous les échelons de l'Etat et la population par son indifférence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En quoi la méthode rend la victime plus victime ?

      La méthode aggrave la faute du bourreau, mais en quoi la mort de très parents dans un génocide ou dans le cambriolage d'une bijouterie te rend plus ou moins victime ?

      Supprimer
    2. La France aurait-elle tuée un seul juif si l'Allemagne ne l'avais envahie ?

      Non, d'ailleurs la France était une terre de refuge, excusez nous d'avoir perdu la bataille !

      Si ça vous chante, allez demander des comptes à l'Allemagne, même si je trouve ça degeulasse, le peuple allemand a assez souffert des nazi.

      70 ans après, allez plutôt vous occuper des éternels déportés que sont les palestiniens.

      Supprimer
    3. La méthode n'est pas indifférente. Mourir dans un accident de la route ou dans une chambre à gaz ce n'est pas la même chose.

      Supprimer
    4. Bien sûr que ce n'est pas la même chose pour le bourreau mais pour la victime, ça change quoi ?

      En quoi un enfant qui perd ses parents dans un accident avec un chauffard ivre dont TOUT le monde se fout aura plus de chance qu'un enfant survivant d'un génocide et pour qui le monde entier et particulièrement sa communauté génocidée, aura tout les attentions (ce qui ne me choque pas sauf peut-être quand ça dure 60 ans).

      ICI vous pouvez reprendre votre souffle.

      Et en 2, je me sens terriblement insulté lorsqu'on me dit que la France est co-responsable de ce génocide. Je pense que les français de l'époque qui ont eu une responsabilité ont été traqué et punis. J'ai la plus grande bienveillance pour les chasseurs de nazi mais réglez vos comptes entre vous, bourreaux et victimes, venez pas me faire ch..er :

      http://www.onac-vg.fr/fr/missions/indemnisations-orphelins-guerre/

      Supprimer
  27. Plus jamais ça...
    Après le Cambodge, après le Rwanda, on se dit qu'il faudrait le rappeler.
    Et c'est bien, de rappeler les chiffres. Nul n'a le monopole de l'horreur ni de la mémoire. Tout le monde a droit au respect.

    Dieudonné te dirait : il manque les chiffres sur la traite des Noirs (un truc qui lui tient à coeur, semble-t-il).

    RépondreSupprimer
  28. http://mouvida.com/le-patron-de-lexpress-presente-sa-solution-finale-pour-eradiquer-lartiste-dieudonne/

    RépondreSupprimer
  29. bonjour,
    votre décompte est particulièrement étrange. Vous reprochez aux citoyens français de confession juive de n'avoir pas été assez déportés dans les camps de la mort allemand ? quelle immense consternation.
    Sans les américains et leur incroyable machine de guerre, Hitler aurait eu le temps d'organiser la solution finale également dans l'hexagone.
    70 ans nous sépare de cette monstruosité et vous avez une pensée aussi émue pour les morts allemands durant la guerre que ceux passés dans les chambres à gaz !
    Wahoo, les bras m'en tombent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au secours, les millions d'allemands qui n'étaient ni nazi ni antisémite et qui ont été victime de la guerre totale d’Adolf Hitler, c'est bien fait pour eux.

      Il ne sont pas autant victime que les juifs déportés ?

      C'est vraiment un raisonnement génocidaire que de reporter la faute sur tous les allemands. Ça ne vaut pas mieux que l'antisémitisme.

      "Sans les américains" mais vous avez quelques notions d'histoire ? Les russes avaient déjà quasiment gagné la guerre contre l’Allemagne nazi quand les alliés ont débarqué en Normandie. Ils étaient où nos alliés américains en 1940 et 1941, en tous cas pas en guerre contre l’Allemagne qui occupait la France.

      Heureusement qu'il y a eu Stalingrad "fosse commune pour les Allemands".

      Supprimer
    2. Ben oui ya eu 6 million de juif de tuer et 60 millions de non juif, il est plutôt étrange qu'on ne se réfère qu'au premier, dans une guerre un mort n'est ni bon ni méchant, il est juste... mort, je ne comprends pas cette distinctions. Au passage, vous seriez pas un peut négationniste? entre 75 et 85% celons les sources de l'armée allemande à été exterminé à l'est de Berlin, par conséquent venir parlé d'une incroyable machine de guerre américaine, c'est au mieux du révisionnisme historique. Ils ne sont intervenus qu'a partir du moment ou un des deux camps prenait le pas sur l'autre entre l'Allemagne et l'URSS (ils en avaient un peut rien a foutre des juifs, des français ou autre nationalité sous la botte germanique) et aurait préféré en se qui concerne la France traité avec Petains qu'avec de gaulle. C'est la jeunesse russe et rouge qui à libéré l'Europe (et dieu sait que je porte pas les cocos dans mon cœur mais je sait reconnaitre leur mérite dans cette histoire), la seul offensive que les anglo américains on subit a faillis se finir en catastrophe (ils ont vite courus à Moscow demandé a Staline de reprendre l'offensive a l'est pour les soulager). D'ailleurs si vous regardez tous les conflit post 45 les usa se sont toujours foutu dans la merde et n'ont jamais réellement gagné de guerre depuis (c'est tous de suite plus dur quand il n'y a plus de russe pour faire couler leur sang).

      Supprimer
    3. "Anonyme 13 janvier 2014 16:49"

      Tu m'as fait plaisir :-)

      Pour être honnête, ajoutons que si les russes sont pour l'essentiel de la victoire sur l'Allemagne nazi, heureusement que les anglo-américains étaient là pour nous éviter de tomber sous la botte de ces même russes. Et qu'enfin De Gaulle nous ait évité une trop grosse domination de ces mêmes anglo-américains.

      Supprimer
    4. Sans la logistique américaine, sans le décryptage d'Enigma avec les premiers moyens de l'époque en matière d'informatique par les britanniques, la bataille de Koursk aurait été perdue par l'armée rouge. Les soviétiques étaient avertis 12 heures avant les opérations des mouvements des divisions allemandes. Les fameux tanks tigre se retrouvaient assaillis de tanks adverses exactement sur leur passage et aux limites du soutien de leur artillerie. Le positionnement des lignes de défense des soviétiques bénéficiaient des informations transmises à flux tendus depuis Londres......
      L'armée rouge a disposé de très bons stratèges quand en face ils avaient un débile qui commandait une mécanique normalement imbattable, dans l'absolu. Sans le coup de pousse des Anglos-saxons, je doute que Berlin eut été atteinte par l'armée rouge avant l'orée de 1946. La contre offensive des Ardennes n'avait pas pu aboutir.....faute de carburants.

      Supprimer
    5. Eric personne ne nie que de nombreux soldats US sont mort pour abattre l'Allemagne nazi, ni le soutien logistique et autre mais ceux qui se sont les plus saigné se sont bien les russes. Ils ne l'ont pas fait pour nous, ils nous ont même trahit au début de la guerre. Mais les faits sont là, c'est bien les russes qui ont payé le prix du sang et on fait couler le plus le sang de nos ennemis.

      Supprimer
    6. Ok, mais il est peu probable que l'engagement des russes eut été aussi TOTAL sans l'espoir tangible de renverser la vapeur à un certain moment donné. Sur l'arrière des lignes, notamment en Ukraine et même en Biélorussie, les populations étaient plutôt pas trop "rebelles" à l'égard des troupes occupantes allemandes, non ?
      Dès l'instant où la victoire semble pencher du côté d'un camp, ce dernier peut compter sur l'engagement TOTAL des populations. C'est comme ça depuis la nuit des temps. Ca n'enlève rien au mérite des russes, mais le relativisme doit être partie intégrante de ce genre de considérations.

      Supprimer
  30. Quand je pense à toutes les pressions qu'ont été faites par la communauté organisée pour empêcher que le terme génocide ne soit utilisé dans le cas du génocide arménien. Les juifs auraient bien voulu conserver le "trade mark" du mot génocide pour leur délire victimaire, ça a fonctionné pendant des années mais un moment donné la pression à été trop forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben non, nier le génocide arménien n'est pas un crime :

      "Ainsi, sur un plan purement juridique, dans un procès qui opposa le Comité de défense de la cause arménienne au consul général de Turquie à Paris pour négationnisme du génocide arménien sur un site Internet, le jugement rendu par la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris le 15 novembre 2004 démontre que la contestation en France de ce génocide n’est pas un délit"

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_pour_l%27histoire

      Liberté pour (presque toute) l'histoire : "Lors de l'émission de Frédéric Taddéi, Ce soir (ou jamais !), consacrée aux lois mémorielles (20 octobre 2008, France 3), le président de l'association, Pierre Nora, a déclaré qu'il ne s'agissait plus pour « Liberté pour l'histoire » d'abroger la loi Gayssot."

      Pierre Nora en couple avec Anne Sinclair, a qui il ne viendrait pas à l'idée de se marier avec un non juif ... et c'est Dieudo le raciste.

      Tout baigne en France, c'est un peu comme le boycott, c'est légitime sauf quand c'est contre Israël : http://www.youtube.com/watch?v=yAVS-zOX-3w

      Supprimer
  31. combien d'enfants allemands ou russes jetés dans un four ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal, principalement des juifs.

      Ceux qui ne l'étaient pas furent jetés dans un trou.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.