mardi 28 janvier 2014

La BundesBank veut qu'on taxe l'épargne nationale avant tout appel à la solidarité européenne

Germany’s Central Bank Proposes "Wealth Tax" On Depositors
ZeroHedge, 28/01/2014 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


The German central bank raised the idea of an emergency “capital levy” in its monthly report.

The Bundesbank said that the levy would have to be a one-off “imposed in conditions of extraordinary national crisis”, in order to limit negative consequences for investment, and potential capital outflows.

It acknowledged that a nation in crisis would have difficulty making a convincing case to depositors and investors that any such levy would be a one-time measure.

11 commentaires:

  1. En quelque sorte, nationaliser les pertes et européiser les bénéfices. Tiens, tiens ca me rappelle quelque chose. A chaque fois que quelque chose est positif, il est attribué à l'ue et quand il est négatif, il est attribué à la nation.

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait leur signaler qu'il y a une autre solution évidente, juste et morale... Que ceux qui ont prêtés à ces états en dépit du bon sens assument les pertes.

    RépondreSupprimer
  3. D'un autre coté, je pense que ce n'est pas une si mauvaise idée que ça. En France, par ex, pays soit disant touché par la crise, l'épargne privée est à des niveaux littéralement obscènes. 233,6 milliards d'euros pour le livret A. 1 458,3 milliards d’euros à fin novembre 2013 pour l'assurance vie, soit une progression de 5% sur un an. L'évolution de l'encours du livret A depuis 2008 est intéressante : http://www.journaldunet.com/economie/finance/en-chiffres/encours-du-livret-a.shtml.

    Bref, depuis la crise les Français n'ont jamais eu autant d'argent. Les coffres forts explosent, les stations de ski battent records sur records, l'immobilier n'en fini pas de monter (le rêve du français moyen, dont moi, faut être honnête : la position de rentier. Gagner de l'argent sur le salaire des autres). Il me semble d'avantage logique de mettre à contribution, à partir d'un certain seuil, l'épargne privée, qui ne rapporte rien au pays, que les entreprises qui créent des emplois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et selon toi, l'argent des investissements il vient d'où si ce n'est pas de l'épargne. Innocent ! Ou tu as vu (dans quel délire) de l'épargne privée qui ne rapporte rien au "pays"...

      Supprimer
    2. Cette épargne privée rapporte au contraire beaucoup au régime en place car les banques investissent pour partie cette épargne en achetant de la dette émise par le régime UMPS.

      Le mieux est d'exfiltrer votre épargne hors de l'UERSS si vous le pouvez.

      Supprimer
    3. Innocent ?

      L'argent sur le livret A est prêté, il n'est pas réellement investi sinon il y aurait un risque.

      Si il y a bien une chose dont on a pas besoin pour les prêts, c'est de l'épargne. L'argent est crée à partir de rien, puis détruit, l’intérêt servant à compenser les défauts et à rémunérer les frais de gestion.

      L'argent crée de cette façon est parfaitement fini puisqu'elle dépend de la capacité des emprunteurs à rembourser qui n'est pas infinie.

      Aujourd'hui l'épargne sert principalement à éviter de creuser le déficit commercial, si les gens se mettaient à dépenser leur épargne, ça serait plutôt bon au début, puis on aurait rapidement une grosse inflation des matières premières et du déficit commercial.

      Supprimer
    4. "L'argent est crée à partir de rien" il faut arrêter de picoler... C'est l'épargne qui est prêtée par les banques... Seules les banques centrales peuvent créer de l'argent à partir de rien... Et encore elles ne le font pas... car l'argent qu'elles débloquent est en contrepartie de dépôt de créances... Pas de créances déposées... Pas de chocolat...

      "L'argent sur le livret A est prêté" => il est investi...

      Supprimer
    5. Réveille toi vieux, on est plus dans les années 70 et encore même à l'époque, l'épargne ne servait pas à faire des prêts mais seulement de garantie très partielle.

      Quand au pipo des banques centrales qui ne créent pas de l'argent en achetant des créances ?!?! T'es à l'ouest ou quoi, elle est où la réserve fractionnaire issu de ton épargne quand la BC reprend des dettes ?

      Tu ne te rends même pas compte qu'en 4 lignes tu prouves que l'épargne n'a rien à voir avec les prêts. A moins que tu n'ais de l'épargne à la banque centrale ?

      On s'appelle quand les BC pourront détruire cette argent crée à partir de rien et notamment quand les états auront remboursé leurs dettes, c'est à dire .... jamais !

      Supprimer
    6. Rigadin va...

      "tu prouves que l'épargne n'a rien à voir avec les prêts"

      Hahaha l'épargne n'a rien à voir avec les prêts... C'est la meilleure de l'année !

      Supprimer
  4. Tiens mignon de 09:32 je t'ai édité une phrase du rapport financier de la SG :
    - Ratio crédits/dépôts à 110% : baisse de -2 points sur le trimestre

    Ben voyons et d'où crois tu qu'ils proviennent les prêts si ce ne sont pas des dépôts + fonds propres des banques ?

    Tu trouveras cela là :

    http://www.investisseur.socgen.com/phoenix.zhtml?c=217918&p=irol-irhome

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oulla, à ce niveau de connaissance du secteur financier, là je baisse les bras.

      On se demande bien pourquoi ils font Bâle III et pourquoi, finalement ils ne le feront pas ...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.