mardi 21 janvier 2014

La fortune des 85 personnes les plus riches est égale à celle de la moitié de l’humanité

La fortune des 85 personnes les plus riches est égale à celle de la moitié de l’humanité
Blog d'Olivier Demeulenaere, 21/01/2014 (en Français texte en français )
→ lien
D’après un rapport sorti le 17 janvier dernier, la richesse combinée des 85 personnes les plus riches du monde est égale à celle de la moitié la moins riche de l’humanité.

« Même si la crise a momentanément entamé la part des richesses mondiales détenues par les plus riches, ces derniers se sont depuis largement rattrapés, » remarque l’Oxfam dans son rapport.
Merci les grandes politiques zumanistes de gôche de planche à billets afin d'empêcher le jubilé de la dette (officiellement pour lutter contre le chômage, cela va sans dire    )

26 commentaires:

  1. "Merci les grandes politiques zumanistes de gôche de planche à billets" Tu délires! Abe un gôchiste? Bernanke un gôchiste? Sois honnête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas nouveau ici pourtant.

      Sache que sur ce blog, toute la classe politique mondiale est de gauche, même Adolf H ou Ronald R, c'est dire.

      Et pourtant l'esprit de ce blog est à gauche, paradoxe !

      Pas tant que ça en fait, car à travers le monde se développe une solidarité entre les plus riches et la classe dirigeante et la mise en compétition permanente entre les autres.

      Par exemple : on privatise les gains et on socialise les pertes.

      Supprimer
    2. Ce sont des communistes entre eux pour protéger leurs intérêts. Par contre ils nous enseignent le capitalisme sauvage pour nous diviser et nous plumer et ça marche.

      Supprimer
    3. toi faudrait que tu apprennes ce que c'est que la gauche.
      indice : gauche <> marxiste.

      Supprimer
    4. Ben oui ce sont des socialos... Ils veulent faire participer les gens dont ils n'ont rien à foutre aux pertes pour engrosser ou sauver... leurs privilégiés... Cela s'appelle du socialisme. C'est de la politique de gauche... Contrairement à la droite où c'est : chacun sa merde...

      Supprimer
    5. "sauver... leurs privilégiés... Cela s'appelle du socialisme."

      Heu, je dirais plutôt du monarchisme.

      La haine de la gauche, tel qu'elle nous est servie, est tel qu'elle fait dire n'importe quoi.

      Il n'y a que H16 qui n'est pas social et encore concernant l'éducation, il est favorable à un chèque éducation pour chaque enfant, si c'est pas du socialisme ça ....

      Supprimer
  2. Disco, voir l’excellent billet du jour sur le blog d'O. Berruyer: http://www.les-crises.fr/les-elites-francaises-honte/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sur le blog d'OD repris par Berru.....

      Supprimer
  3. Oué c'est horrible toussa toussa, on a tous passé la nuit à pleurer en lisant ta news.

    Bon, sinon au delà de l’hypocrisie politicienne convenue face aux conséquences de la loi de pareto on fait quoi ?

    Je suis assez convaincu (je n'ai pas de références malheureusement) que cette accumulation de richesse (mais le pire est l'accumulation de pouvoir) n'est possible que grâce à un travail séculaire : l'héritage.

    Si on veut vraiment agir contre ce scandale, il faut abolir l'héritage. Et donc pour le faire accepter par les foules, il faut abolir son vecteur principal : la famille ... et même la nation. Ça vous rappelle quelque chose ? tant mieux !

    Qui y est prêt ?

    Parce que si on doit faire quelque chose contre l'accumulation de richesse, on est tous concernés au premier plan, nous les "riches" français. Même un pauvre français est riche a l’échelle de la planète et devrait en principe partager et s'appauvrir encore plus pour égaliser tout ce merdier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle enfumage yoananda, bien que tu n'en soit pas conscient.

      Je ne vois pas très bien en quoi, les occidentaux sont responsable du retard pris par l'Inde, l'Asie en général ou même l'Afrique ?

      Pour l'Afrique, on peut discuter de la corruption des élites mais on a de plus en plus la même et c'est d'ailleurs la cause de ces inégalités monstrueuses.

      Revenons donc à l'Inde, n'est-ce pas un pays autonome et sous l'influence de personne ?

      Ils ont juste un retard d'éducation et d’infrastructure énorme qui les empêche de décoller.

      Ce qui est vrai que l'occident ayant pris le train bien en avance, on a bien entamé à notre profit les ressources naturelles et la lutte continue mais elle n'a rien d'illégitime.

      Bien sûr, si un jour il y avait une union internationale, il faudrait réfléchir à mieux répartir les richesses et les infrastructures mais pour l'instant l'héritage se partage au niveau des pays et à ce niveau là, il est flagrant que certains se goinfrent l'essentiel de l'héritage.

      Supprimer
    2. Et, Bernard Arnault, 10° plus grosse fortune mondiale a débuté sans un rond.
      ...Mais avec un réseau et un beau carnet d'adresses.

      Et Soros...

      Et Bill gates...

      Et , etc, etc.....

      J'ai bien peur que ta prose, de fort courant marxiste, soit un tantinet obsolète.
      Face à la remodélisation du monde, façon multinationales et prédateurs en tout (houps!) en un genre, ton analyse sent le rance.

      Il est certain que dans un monde idéal, ce raisonnement fort juste aurait toute sa place, mais pour cela va falloir franchir quelques indispensables étapes préliminaires....

      Haro sur la base.

      Supprimer
    3. "que ta prose, de fort courant marxiste, soit un tantinet obsolète."

      A partir de quel moment tu trouveras que ce n'est plus obsolète ?

      Lorsqu'un joueur de foot gagnera 1 milliard par mois ?

      Lorsque le 1% du 1% multipliera ses revenus par 10 en une année et que 50% de la population verra son revenu diviser par 2 ?

      Avec ton état d'esprit, je suppose que tu ne seras convaincu que lorsque tu seras toi même touché par le chômage ou la faillite.

      Et pendant ce temps là, alors que le petit restaurateur se casse le cul à faire du bon boulot et paye normalement ses charges, les rentiers de MacDo échappent à la solidarité avec le bénédiction de la classe politique corrompu.

      Supprimer
    4. 19:15,
      T'es sûr que tout va bien?
      Ou peut-être que tu n'as pas compris que je m'adressai à yonanda ?

      Sinon, personnellement je ne comprend pas ta réponse , qui est complètement hors sujet.

      Je t'engage à lire le capitale de Marx (marxiste...) et ses dire sur l'héritage. Tu verras, c'est très instructif.

      Ps: J'ai été chômeur,.... mais cela est hors sujet!

      Supprimer
  4. ils appliquent des méthodes de gauche, ce sont donc des gauchistes. CQFD

    RépondreSupprimer
  5. Voilà le peu de cas que les zumanistes de gôche font de l'argent public et du patrimoine national :

    http://fr.sott.net/article/19036-Elysee-des-revelations-fracassantes

    RépondreSupprimer
  6. J'ai parfois du mal à comprendre ce qui se passe dans le tête de Disco. Pour moi Babel=UMP=UDI=PS. Et Babel=4ème Reich. Car cette idée de 4ème Reich développée il y a quelque temps par MASTER T en commentaire sur ce blog me plaît, idée que Bruno Bertez reprend aujourd'hui (à la Disco, le problème c'est la gôche) sur son blogalupus. Pour moi le problème n'est pas la gôche, le problème c'est Babel. 85=3.500.000.000, c'est ça le problème. Adam Smith: "Aucune société ne peut être florissante et heureuse si une écrasante majorité de ses membres vivent dans la pauvreté et la misère".

    RépondreSupprimer
  7. http://actu.voila.fr/actualites/france/2014/01/21/suicide-de-bernard-fragneau-ancien-prefet-de-la-region-centre_17502671.html

    RépondreSupprimer
  8. fabius un gochiste soit honnête

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Fabius
    http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F20781.xhtml

    RépondreSupprimer
  9. Oui ou autrement dit, pour que peu ait beaucoup, il faut que beaucoup ait peu. Voila le système actuel dans lequel nous vivons. Une oligarchie domine la majorité (nous, la merdasse comme dirait D i e u d o), la méprise et la rackette. Ce système n'est évidemment pas pérenne, puisqu'il repose en plus sur une dette exponentielle, non remboursable. Deux choix s'offrent à nous, la guerre ou la faillite bancaire généralisée. Accrochez vous, ça va secouer.

    RépondreSupprimer
  10. http://www.les-crises.fr/bfm-20-01-2014/
    O.B.: "C'était le général De Gaulle ! il savait quoi faire ! [...]
    C'est pas de Gaulle qui est au pouvoir aujourd'hui. Donner des pouvoirs dictatoriaux a des bras cassés, franchement je suis très inquiet "
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est gentil, bras cassés.

      Faut pas déconner, n'importe quel modeste lecteur de ce blog se rend compte que la gestion de droite comme de gauche est calamiteuse. Comment ces gars qui ont tout de même fait quelques études et sont dans le jus toutes la journées pourraient ne pas s'en rendre compte ?

      Il n'ont aucun sens du devoir, seul la gamelle compte : corruption, copinage, clientélisme, cooptation (tiens ça fait 4 C), c'est leur seule ligne et celui qui s'en écarte sera black-listé.

      Il n'y a qu'à voir le recasage dans les organismes bidons, la banque ou les élections européens.

      Je suppose que c'est humain et que 90% d'entre nous ferions pareil, donc il faut changer les règles de nomination du personnel politique et/ou de son CONTRÔLE.

      Ou continuer de se faire tondre et en prime de voir le pays décliner.

      Supprimer
  11. Les prêts des banques européennes au secteur privé sont en bleu :

    http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user5/imageroot/2014/01/November%20Eurozone%20Loan%20Creation.jpg

    Ce graphique montre que le LTRO (1019 milliards d'euros) est un échec total : les banques européennes prêtent de moins en moins au secteur privé.

    En Europe, les prêts au secteur privé s'effondrent.

    L’économie réelle n’a pas du tout profité des 1019 milliards d'euros du LTRO.

    En réalité, que font les banques européennes des 1019 milliards d'euros que leur a prêtés la BCE en décembre 2011 et en février 2012 ?

    Réponse : plutôt que de prêter au secteur privé, chaque banque préfère prêter à son Etat.

    Conséquence : pour plusieurs Etats européens, la dette publique a commencé à baisser.

    Mais en revanche, pour d'autres Etats, la dette publique continue à augmenter.

    Mercredi 22 janvier 2014 : Eurostat publie les chiffres de la dette publique du troisième trimestre 2013.

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 317,310 milliards d’euros, soit 171,8 % du PIB. Ces deux chiffres sont en hausse.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2068,722 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB. Ces deux chiffres sont en baisse.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 210,965 milliards d’euros, soit 128,7 % du PIB. Ces deux chiffres sont en baisse.

    4- Irlande : dette publique de 204,696 milliards d’euros (en hausse), soit 124,8 % du PIB (en baisse).

    5- Chypre : dette publique de 18,403 milliards d’euros, soit 109,6 % du PIB. Ces deux chiffres sont en hausse.

    6- Belgique : dette publique de 393,603 milliards d’euros, soit 103,7 % du PIB. Ces deux chiffres sont en baisse.

    7- Espagne : dette publique de 954,863 milliards d’euros, soit 93,4 % du PIB. Ces deux chiffres sont en hausse.

    8- France : dette publique de 1900,848 milliards d’euros, soit 92,7 % du PIB. Ces deux chiffres sont en baisse.

    9- Royaume-Uni : dette publique de 1431,399 milliards de livres sterling (en hausse), soit 89,1 % du PIB (en baisse).

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22012014-AP/FR/2-22012014-AP-FR.PDF

    RépondreSupprimer
  12. Tonio, il n'y a pas de droite ni de gauche, il y a seulement des euro-mondialistes adepte du nouvel ordre mondial, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  13. Les fortunes des quelques uns les plus riches sont tellement indécentes que l'on peine à trouver des équivalents dans l'histoire.
    Comme échelle de grandeur, j'avais lu quelque part mais je ne retrouve pas où, que la fortune d'un Bill Gates, rapportée en "équivalent temps plein", donc en nombre de jours et de salariés qu'il est susceptible de mobiliser, lui permettrait de faire construire à la main selon les méthodes antiques une pyramide de Pharaon...
    F.

    RépondreSupprimer
  14. L'esprit de gauche auquel Tonio fait référence je crois que c'est le progressisme aveugle, le "Complexe d'Orphée" identifié par Michéa (Orphée qui revient des enfers (en l'occurrence les guerres de religion) a l'interdiction absolue de se retourner). Si le progrès en soi, comme toute autre chose, utilisé avec raison, réflexion et accord, n'est évidemment pas condamnable, en revanche son application arbitraire et systématique relève du totalitarisme. "La continuité est un droit de l'homme" Dupont-White.

    La "gauche" est historiquement le porteur de Lumière "officiel" de ce progrès, mais la droite contemporaine l'est toute autant, cela relève simplement d'une convention rhétorique, un jeu sémantique électoral. D'ailleurs comme dit Michéa "Toute droite est une ancienne gauche".


    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.