vendredi 24 janvier 2014

Le phénomène Dieudonné

A lire... Je vous mets le début...

Le phénomène Dieudonné
AgoraVox, Serge Uleski, 24/01/2014 (en Français texte en français )
→ lien
A propos de ce « phénomène » d’aucuns avancent une explication qui répond au nom de « populisme ».

Soit. Mais alors à la définition suivante « Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques, prenant pour cible « les élites » et prônant le recours au « peuple » s’incarnant dans une figure charismatique » on opposera celle-ci : « Le populisme, c'est l’autre, toujours ! L'adversaire ! Celui par qui le scandale et le danger arrivent ! Sa dénonciation n'explique rien mais révèle tout : un parti pris… de classe le plus souvent dans le style "Si c'était différent, ce serait pire encore ! "... tendance « grands bourgeois lettrés ou non mais pétés de tunes et morts de trouille - classe politique, journalistes-chroniqueurs des médias dominants inclus -, à l’idée de devoir répondre à la question suivante : qu’avez-vous fait de notre souveraineté et de notre liberté ? »

Ce qui recadre sensiblement le propos de ceux qui n’ont qu’un objectif : discrédité Dieudonné et son public : « Dieudonné est un populiste dangereux et son public des moutons égarés », ce qui pourrait, si l’on n’y prend pas garde, justifier toutes les mesures répressives et liberticides à l’endroit du coupable d’un tel méfait.

Et comme un fait exprès, ces mesures ont déjà été prises contre l’intéressé et par ricochet… contre son public privé de spectacle.

Ce qui n’est pas sans rappeler ce qui suit : le fascisme langagier - intimidation et dissuasion -, consiste à exposer un individu à un vocabulaire qui n'admet aucune ambivalence ni aucun "oui mais". Le fascisme langagier et sa dictature, c’est donc le choix d’un vocabulaire contre lequel personne n’osera énoncer de contradictions sans courir le risque d'un verdict-anathème qui équivaut à une mort sociale, médiatique et professionnelle.

Aussi, tout individu qui refuse d'adhérer à l’univers conceptuel de ce vocabulaire et de le valider pour mieux l’intérioriser et le reprendre à son compte jusqu’à l’adapter à sa propre personnalité, - l’ajuster à sa taille -, peut se voir qualifié ou bien plutôt disqualifié en tant que…

[...]

18 commentaires:

  1. C'est un bon début, mais il vas falloir courir maintenant.

    Extrait :

    Mais alors… si tout est anti-sémitisme et négationnisme… c’est que tout est juif ?

    Oui ? Non ?

    Ou bien, alors… si tout est anti-sémitisme et négationnisme c’est que plus rien ne l’est.

    Oui ? Non ?

    …………………………….

    Allô ? Vous êtes là ?

    Fin de citation.

    Bon vous commencez à comprendre ?

    Où vous souhaitez parler Pouvoir ?

    Pourquoi Les Juifs sont au parlement Eu alors qu'ils sont les moins nombreux en EU ? WHY ?

    Pourquoi vos banques à majorité juive sont à découvert ? WHY ?

    Le vrai pouvoir est de vous tenir par les couilles, mais quand vous n'en avez pas comment faire ?

    Demandez à Hollande, et espérez en sa bonne étoile…

    Et dites bonjour, au passage, aux flics qui ne comprennent plus rien pourquoi ils vous écoutent…

    RépondreSupprimer
  2. On s'adapte !
    Si on a quelque chose à dire contre l'attitude des faucons israéliens, on évite de faire un packaging d'avec des considérations d'ordre financières comme suite aux crises de 23 et 29 en Allemagne, on le dit clairement sans faux fuyants pour ne pas s'exposer à une vague de réactions hostiles de la part d'une communauté qui a su se serrer les coudes malgré l'avatar du sionisme. Ils sont brillants, on ne peut pas leur en vouloir pour ça, mais par contre dès qu'une partie de leur communauté transgresse des règles de libertés avec la pratique de l'apartheid ou de la mise en camisole de populations entières, là il faut savoir dire STOP, sans ambiguïtés, avec efficacité.Et Dieudo est l'exemple à ne pas suivre, désolé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ils sont brillants"

      C'est dégelasse de dire ça et si on peut dire qu'ils sont brillants, on peut aussi dire que c'est des escrocs, des rats, des parasites, une race intrusive et à exterminer.

      On prend un juif au hasard, je ne vois pas en quoi il sera plus brillant que toi et moi ?

      Pas plus brillant, ni plus escrocs, ni plus à exterminer que toi ou moi !

      C'est avec des raisonnements comme ça que ça fini mal.

      Pour le reste du discours, c'est pareil, de nombreux juifs israéliens sont contre le racisme et l’expansionnisme de l'état d'Israël (ils sont bien placés pour le voir), il y a même eu une époque où ils étaient majoritaire.

      C'est Jacob Cohen qui en parle le mieux (pas un grand orateur mais un contenu émouvant) : http://www.youtube.com/watch?v=dvk8bPptu6s

      Et pour Dieudo, rien à redire sur ses spectacles, très drôles, c'est bien de l'humour ! On peut éventuellement combattre ses actions politiques, mais aujourd'hui, elles sont inexistantes.

      Supprimer
    2. C'est quoi ton message?
      En clair svp.
      Merci.

      Supprimer
    3. Qu'est-ce qui ne te semble pas clair ?

      De rien.

      Supprimer
    4. @Anonyme 22:38;

      ......" C'est dégelasse de dire ça et si on peut dire qu'ils sont brillants, on peut aussi dire que c'est des escrocs, des rats, des parasites, une race intrusive et à exterminer".........................

      Alors ça c'est la meilleur, si nous ne pouvons même pas dire qu'ils sont EFFECTIVEMENT plus brillants que la moyenne, là ça devient vraiment craignos
      Vous ne voudriez pas non plus que je sois interdit de parler du sujet ?
      Votre logique qui consiste à dire que si quelqu'un écrit ou dit quelque chose de positif à leur égard c'est la voie ouverte à ce que vous, et vous seulement, avez insinué. C'est grotesque. C'est méprisable et parfaitement malhonnête. Je maintiens, les Juifs ont été de tout temps brillants car ils ont su capitaliser beaucoup de cultures et de savoirs-faire différents. Ici, au Pays Basque quand ils furent refoulés d'Espagne sous Fredinand VII (je crois), ils se réfugièrent entre autre ici, ils introduisirent dans pas mal de corps de métier du bâtiment , de la ferronnerie, entre autres, des innovations techniques encore apparentes à Labastide et à Bayonne. Le nier est minable. Maintenant si, en réalité, c'est à cause de ce préambule que mon discours critique vous indispose, tant mieux, les masques n'en tombent que plus vite. Adischatz !

      Supprimer
    5. "les Juifs ont été de tout temps brillants"

      Tu peux le dire et je peux te dire que c'est dégueulasse et la porte ouverte à toutes les saloperies (même si je suppose que tu t'emballes et que tu ne te rends pas compte de ce que tu dis).

      Très bien, avançons alors, les non-juifs sont-ils inférieurs aux juifs ?

      Les blancs sont-ils supérieur aux arabes ?

      Ou alors, tout le monde est brillant (sauf les noirs peut-être ?) et c'est génial, on va tous s'embrasser ?

      Supprimer
    6. En tous cas, moi, il y a un point dont je ne démords pas, c'est sur l'arnaque de leur soi-disant compétence en matière financière. Tout dépend ce qu'on entend par compétence. S'il s'agit de s'enrichir soi même par le ponzi et l'arnaque, là effectivement, ils sont forts. Si en revanche, il s'agit de construire un système honnête conçu pour l'intérêt général, là y a plus personne... Tout dépend envers qui le talent s'oriente...

      Supprimer
    7. Anonyme 14;54 :

      Dis autrement, les religions n'ont pas le même rapport à l'argent. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un fait, c'est historique. Pour ne pas polémiquer sur telle ou telle religion qui aime l'argent, ne parlons que de notre cas.
      La France catholique n'aimait pas parler d'argent, la pub de la BNP de 1973 "à vrai dire, votre argent m'intéresse" avait fait scandale. Preuve qu'elle s'est depuis bien décatholicisée. Et ce n'est pas fini, Peillon l'a promis.

      Supprimer
    8. Einstein, Freud et celui de Nazareth, c'étaient des couillons ?
      Ils ont, comme tout le monde sur cette planète, les défauts de leurs qualités. Pourquoi donc nier ce qui est évident sur l'autel de ce qu'il ne faille rien comparer. Et l'étude PISA et celles des inégalités, celle des défauts à la démocratie ? zut !
      Vous semblez vouloir répéter exactement ce que vous dénoncez, à savoir qu'il y aurait des sujets ou des approches tabous.
      Pédagogiquement, vous savez très bien que pour bien faire passer le message d'un petit sermonement, il est souvent indiqué de présenter en préambule le meilleur côté de l'intéressé afin qu'il puisse être le plus réceptif possible (technique très élaborée chez les jésuites).
      Pétard, c'est compliqué de comprendre çà ?

      Supprimer
    9. ....." Les blancs sont-ils supérieur aux arabes ?"....

      C'est vous qui faites des comparaisons, pas moi. Quand j'ai écrit au tout début que les juifs sont brillants, je n'avais pas écrit qu'ils étaient PLUS brillants que qui que ce soit, c'est donc bien vous qui, insidieusement, manœuvrez pour nous entraîner vers les sables mouvants des comparaisons. Là-dessus, il vaut mieux y mettre un terme car , batailler contre pareilles sournoiseries, c'est perdre son temps.

      Supprimer
    10. Et ben voilà Eric, Tonio vient de te faire une démonstration éclatante de ce que ton racisme positif entraîne fatalement un racisme négatif.

      De toute évidence, de nombreux juifs font parti de la direction du système financier mondial et il s'agit là de la plus grosse escroquerie de tout les temps.

      Et ben devine quoi ... la plupart des juifs sont victime de cette escroquerie, y compris l'infime minorité de brillant scientifique dont tu parles.

      Supprimer
    11. "je n'avais pas écrit qu'ils étaient PLUS brillants"

      Rhoo quel mauvaise foi, mais si c'est ce que tu as voulu dire et tu as même donné des exemples et je de donne ne partie raison :

      La communauté juive a surement donné certain des plus grand scientifique et proportionnellement aux autres peuples, il y a un taux de réussite beaucoup plus élevé.

      Mais cela correspond à quel pourcentage de cette communauté ? 0.001%, 0.01 % ?

      Un pourcentage ABSOLUMENT infime qui ne te permet pas de qualifier tout un peuple.

      Mon intime conviction, c'est que quand tu nais dans une communauté où : tu es plus ou moins le peuple élu, tu es plus où moins sous la menace mortelle de tous les non-juif, tu ne fais pas noël car tu es juif c'est à dire autre -> Tu as peut-être moins envie de prendre la vie relax et tu prends peut-être plus les choses de la vie au sérieux.

      Petit réflexion aussi, si le peuple juif avait été un peuple noir parmi les autres peuples noir -> ZERO prix Nobel ! Je ne sous-entend pas par là que le blanc est supérieur, juste qu’historiquement dans ces derniers siècles, l'homme blanc a pris une avance phénoménale. J'ai aussi une conviction sur les raisons de cette avance et elles n'ont rien à voir avec la génétique ou le religieux. Je te garantie que mon médecin noir est bien supérieur à n'importe quel homme de main de la mafia italienne/corse/russe/juive/japonaise/chinoise ...

      Supprimer
    12. Décidément, vous ne comprenez rien à rien; Pour faire passer un message dans le style d'une bonne paire de gifles, rien de tel que d'entamer par un préambule flatteur à l'instar de ce que pratiquent avec brio les jésuites. Pour des couillons, vous en êtes de bons exemples, Oh lala !!

      Supprimer
    13. Ok, si tu veux et les arguments, ils ont où ?

      Je te rappelle : " Ils sont brillants, on ne peut pas leur en vouloir pour ça"

      et ma réponse : "Mais cela correspond à quel pourcentage de cette communauté ? 0.001%, 0.01 % ?

      Un pourcentage ABSOLUMENT infime qui NE te permet PAS de qualifier tout un peuple."

      Conclusion : non, ils ne sont pas spécialement brillant, raison de plus pour ne pas leur en vouloir.

      Je suis blanc et je comprendrais très bien qu'un noir puisse m'en vouloir de considérer que les blancs sont brillants puis que c'est parfaitement faux pour la majorité d'entre nous (et vrai pour une minorité d'entre eux !).

      Supprimer
    14. Dernier message à titre pédagogique.
      Quand nos sociétés moyen-âgeuses étaient atomisées par des rivalités seigneuriales, c'est l'église de Rome qui a contribué à restaurer une ébauche de ce qui avait été jusqu'au milieu de 5 ième siècle l'Empire Romain. Pour ce faire, elle a mis à disposition des rois des gens d'église formés pour constituer l'embryon d'une administration. Et dans la partie comptable, le recours aux juifs fut un succès avéré. Dans l'Espagne sous gouvernance musulmane, l'amorce d'une petite civilisation Almohade s'est faite autour de musulmans éclairés, de juifs et de catholiques eux aussi éclairés. Ca ne veut pas dire que les juifs sont au dessus de tout, mais, pour le moins, ils n'ont pas été médiocres. Quand on parle d'une civilisation judéo-chrétienne, c'est bien, mais sans la contribution des musulmans et des juifs on serait peut-être sans l'alphabet, sans les mathématiques et j'en passe. C'est notre petite arrogance d'occidentaux post-moyen-âgeux qui nous interdit de dire que ces groupes religio-culturels ont été précieux pour l'Occident des chevaliers teutons. J'affirme donc que l'adjectif BRILLANT ne correspond pas à un terme raciste que soit de façon positive ou encore moins négative, bijective ou encore transitive. Elle n'est que réflexive. C'est mathématique, et tergiverser en rond comme certains le font n'est pas correct mathématiquement. Même pas philosophiquement, mathématiquement. Pour affirmer que l'usage d'un adjectif puisse être corrélé à un autre, en l'occurrence celui du racisme, il tiendrait à apporter la preuve que le terme BRILLANT puisse être tout à la fois réflexif, bijectif et....transitif. La bijectivité se vérifie quand il y résonance entre deux sujets porteurs de ce qualificatif.Il y a-t'il automatiquement résonance entre une oeuvre brillante et son auteur ? Il y a transitivité quand trois sujets sont associés par la même caractéristique avec un lien bijectif, est-ce réellement le cas là ? NON !

      Supprimer
  3. Trouvé également sur Agora Vox :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-antisionisme-de-dieudonne-146096

    RépondreSupprimer
  4. Qu'est ce qui est le plus raciste , se moquer de toutes les races ou bien interdire l'humour lorsque cela concerne les associations ou des personnages publics d'une certaine communauté (comme sont en train de le faire gouvernement et médias main dans la pensée unique et obligatoire) .
    parce que concernant les pygmées , les arabes , les cathos ... Dieudonné a fait bien pire en humour noir sans que toute cette bien-pensance ne réagisse une seule seconde .

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.