vendredi 3 janvier 2014

Quand le système fait bloc

C'est étonnant tout de même de voir à quel point le système fait débilement bloc, jsuqu'au plus petit lampiste, sous peine d'exélitation immédiate, pour dénoncer les affreux Dieudonné et Soral, sans jamais pourtant répondre à une seule des questions légitimes qu'ils posent...

Comme par exemple, le fait qu'on aie un BHL qui passe son temps à chanter l'anti racisme United Colors of Bandes de Cons pour le petit peuple de France et s'affirme comme un soutien inconditionnel à un Israël théocratique et farouchement identitaire... Et on peut faire de même avec une liste interminable de nos élites de gôche... Notamment l'essentiel des ministres des plus grands ministères.

Idem, le fait que plus de la moitié des ministres soient frères la truelle, ça ne choque personne. On n'en parle pas. Comme si c'était naturel. Un non événement... Imaginez le merdier que ça serait si on avait eu plus de la moitié de catholiques dans un gouvernement ? Et pourtant, les frères la truelle sont bien moins nombreux en France que les catholiques... Surement même moins que les musulmans...



Ça crève les yeux de tous. Mais il est interdit d'en parler. Verbotten !

La réalité est simple. La dictature babelienne avance masquée.

L'instauration de l'Homme Nouveau déraciné, aculturé, privé de famille, mc donaldisé, parqué dans un appart en béton plastique hors de prix, simple machine à faire du travail salarié prolétarisé versus de la consommation marchande (pour le plus grand bonheur de Goldman Sachs et de toute la kleptocratie qui veut de la croâââssance), cette religion ne veut pas être vue et surtout, comprise de tous.

Et le vrai, le gros problème avec Soral et Dieudonné, c'est qu'ils éclairent. Certes avec tous leurs excès, leurs outrances, leurs approximations, leurs obessions, etc etc... Mais ils mettent Babel en plein jour. Et ce pous des centaines de milliers de personnes. Voire des millions.

Et ça c'est insupportable. Il ne faut pas instruire massivement le peuple du grand projet. Il pourrait ne pas être d'accord. C'est même certain qu'il ne sera pas d'accord pour être transformé en tomate hors sol.

Et maintenant que le grand dogme de leur religion s'effondre sur le mur de la réalité (méchant Malthus, méchant !), à savoir le mythe de la "modernité et du progrès" permanents (garanti sur facture, pour peu que l'on suive les préceptes penta-truelliques à la lettre), ils deviennent méchants...

Les gens commencent à avoir des envies de retrouver des "attaches pré républicaines". Ils vont à l'encontre de l'agenda. Détruire le catholicisme, ça, c'est passé tranquille, et mine de rien, ça arrangeait tout le monde, même le petit peuple. Mais nier la nature (avec de vrais morceaux de gender dedans), détruire la famille, imposer le métissage obligatoire, là, ça frotte... Pire, le peuple se met à cracher ouvertement à la gueule du "nouveau clergé" identifié comme tel... Les "nouvelles tables de la loi", ils se torchent avec... Il faut reprendre tout ça en main. Et régner par la terreur.

Car le système doit faire taire toute contestation avant que la masse des gens qui ont compris devienne trop importante. Et il doit le faire, en plus, sans dévoiler à la grande masse de ceux qui n'ont encore rien compris (grosso modo les 50 ans et plus), la vraie nature des enjeux. D'où les mensonges, l'éxélitation ad hitlerum sans aucune discussion, etc etc...

Ils sont acculés. Ils agissent en se disant qu'ils ont encore une majorité suffisante de veaux encore informés au C dans l'air et à la pravda, pour continuer d'avancer leurs pions sur l'agenda de l'Homme Nouveau.

Ils pensent que les dégâts sur le cerveau global sont encore maîtrisables...

Moi je crois pas...

46 commentaires:

  1. Finalement, je glisse mon commentaire sur ce post-ci, plus adapté.

    Donc, la Quenelle vu des USA, par Counter Punch : http://mounadil.wordpress.com/2014/01/02/la-campagne-contre-dieudonne-vue-par-diana-johnstone-pour-le-magazine-americain-counter-punch/

    RépondreSupprimer
  2. J'ai tendance à être d'accord avec toi. Dieud0, même mémé elle finit par être au courant car il suffit de lui montrer des vidéos d'Internet ou il a un droit de réponse. Et la, toute la propagande des médias mainstream appairait au grand jour.
    Qu'on soit pour ou contre Dieudo, la n'est pas la question : ils mentent en permanence sur lui, et ça, tout le monde peut le voir.
    Et donc s'ils mentent sur lui, ne le font-ils pas sur Poutin ? Assad ? Kaddhafi ? etc...
    Le doute est un poison lent.
    Plus ils sont prix la main dans le pot de confiture, plus ils sont obligé de mentir pour couvrir les mensonges précédents.
    Jusque la, ça passait parce qu'il n'y avait pas Internet.
    Mais maintenant ... c'est une autre paire de manche.
    Donc...
    ils vont essayer de faire taire Internet. C'est la seule issue.
    C'est pour ça que je pousse pour les logiciels libre depuis longtemps, car c'est la que sera l'enjeu, la clé pour l'humanité future.
    Tout ce qui centralisé est facile à censurer du point de vue technique.
    Je connais pas blogspot mais de ce que j'en sais, si qqn de haut placé décide de faire fermer ton blog, tu n'a pas d'archive, non ?
    Avec Wordpress, tu es maître de tes données, tu peux facilement migrer en t'auto-hébergeant ... bref, on dirait la même chose mais c'est un autre monde en réalité.
    C'est le monde du partage non monétisé qui les fait chier ...
    http://yoananda.wordpress.com/2012/10/17/la-nouvelle-economie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " ils mentent en permanence sur lui, et ça, tout le monde peut le voir.
      Et donc s'ils mentent sur lui, ne le font-ils pas sur Poutin ? Assad ? Kaddhafi ? etc..."

      Exact, et moi qui suit un pure gauchiste, je ne peux plus les voir en peinture.

      Je ne sais pas si tous voient les choses comme moi, mais si c'est le cas, ça va être une boucherie aux prochaines élections.

      Ce qui est surement le plus raide, c'est l'attachement éternel à l'état d'Israël. Pour un athée de gauche, le soutien à un état dirigé par une extrême droite souvent religieuse, ça a du mal à passer.

      Par ailleurs, s'agissant d'un soutient, le terme "éternel" n'a pas de sens sauf dans le cadre d'une religion.

      Supprimer
  3. Dans un monde où bientôt tout le travail sera pris par des automates ou des prolétaires des pays émergents, il faudra bien abrutir les 95% d'inactifs qui ne vivront que des aides de l'état, les plus éclairés étant parti. Smartphone, console de jeux et télé réalité, voilà le cocktail qu'on nous offre.

    RépondreSupprimer
  4. Est-ce qu'on est antisémite si on n'aime pas les juifs sauf ceux qui ne soutiennent pas l'état d'Israël ?

    Est-ce qu'on est raciste si on n'aime pas les noirs et les arabes sauf ceux qui accepte de s'intégrer dans la société française ?

    Par ailleurs, j'ai beaucoup de respect pour les juifs qui critiquent l’expansionnisme de l'état d'Israël et pour les africains qui souhaitent s'intégrer dans la société française. Dans les deux cas, ils sont très nombreux et c'est un plaisir de les entendre.

    RépondreSupprimer
  5. Etre informé, c'est cool, ok, mais dans une société de plus en plus atomisée savoir établir des réseaux de résistance, c'est nettement plus efficace !

    RépondreSupprimer
  6. C'est pourtant simple :

    -l'islam et le sionisme sont des idéologies, politiques, sociales.

    Dès lors : on peut en effet ne pas aimer, dénoncer l'un et l'autre SANS ETRE RACISTE ET/OU ANTISEMITE.

    Les clowns peuvent continuer à pérorer "raciste ! ", "nazi ! ", "antisémite" à tout va, à tord et à travers... ça ne sert à rien. Au contraire : cela réveille de plus en plus de gens...

    RépondreSupprimer
  7. Le viol, c'est l'amour sans le consentement. C'est un consentement forcé de mon corps via un corps plus fort.
    La république, c'est un consentement forcé de la politique. Un consentement forcé de ma société via les urnes.
    Mais l'Etat ayant par définition, le monopole de violence, et l'action humaine n'ayant pas d'autre limite que les obstacles, toute révélation sortant de terre (que la terre soit bonne ou mauvaise) comme une taupe aveugle qui voudrait enfin voir la lumière pour se dresser devant Lui et qui vient dénoncer ce viol politique ne mérite que plus d'enfumage.

    "L'examen de ce qui est juste, on l'accomplit seulement quand il y a nécessité égale de part et d'autre. Là où il y a un fort et un faible, le possible est exécuté par le premier et accepté par le second."
    "À l'égard des dieux nous avons la croyance, à l'égard des hommes la certitude, que toujours, par une nécessité de la nature, chacun commande partout où il en a le pouvoir." Thucydide

    RépondreSupprimer
  8. Le dernier délire, colporté par le Canard Enchainé semble t il : la quenelle serait l'équivalent... du salut hitlérien du docteur Folamour !

    Vous lisez bien.

    N'importe qui doté de 2 neurones et ayant vu le film de Kubrick... sait que le docteur Folamour tend son bras, automatiquement, et place son autre main sur... le poignet ou la main pour faire remettre le bras dans sa position initiale.

    Et absolument pas sur l'épaule.

    Bref, on le voit c'est une campagne démente, hystérique, qui ne recule devant aucune énormité pour forcer la fausse inférence "quenelle = nazi".

    Bon sang ! Alors que la quenelle est simplement un geste très vulgaire, rien de moins qu'un fist fucking... mais avec tout le bras.

    Comme un doigt d'honneur, ou un bras d'honneur, ce qui compte c'est le CONTEXTE.

    Faire une quenelle devant le monument de la Shoah ou un synagogue... ce n'est pas très intelligent.

    Mais faire une quenelle devant l'Elysee, le siège de la CGT à Montreuil, un Pôle Emploi, une agence du Trésor public... c'est un geste anti système.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je fais un bras d'honneur devant une synagogue, le bras d'honneur devient-il un geste antisémite, partout, tout le temps ?

      http://www.lepoint.fr/societe/quand-le-dr-folamour-tentait-de-masquer-son-salut-nazi-02-01-2014-1776320_23.php

      Voir les commentaires, ça latte grave l’hystérie anti-quenelle :

      SOMMET DU RIDICULE ET APOGÉE DU GROTESQUE

      Il y a pire tout de même : la sodomie du déporté de la LIC(R)A

      Supprimer
  9. Yonanda a raison : hors du logiciel libre point de salut
    J'ai installé open-office. C'est super : beaucoup plus simple à utiliser que la suite word-excel qui a chaque livraison est un peu plus merdique à utiliser... J'ai installé Gimp, parce qu'en changeant de mac ma version payante de photoshop ne fonctionnait plus... Quelle arnaque ! Vive le libre ! Lisez numérama et framasoft pour vous informer sur ces questions.

    RépondreSupprimer
  10. j'ai aussi l'impression que ça commence à bouger, c'est mou, mais ça commence, j'ai autours de moi, du socialo pur sucre, consommateur de pensée prémâchée, que je vois changer, commencer à se retourner, réfléchir. en d'autres temps, ils ont été mobilisés sur la liberté d'expression, la censure, et maintenant globalement on leur explique que c'est pas bien, qu'ils n'ont pas le droit de rire de tout. ça plus toutes les autres grosses ficelles, idem sur le mariage, si le projet de loi était présenté aujourd'hui, je parie qu'une pars plus importante de gauchos serait de sortie dans la rue.

    RépondreSupprimer
  11. Pour démonter le premier idiot qui viendrait à répéter comme un chien de Pavlov bien éduqué que la "Quenelle" est antisémite il suffit de faire un parallèle avec un doigt d'honneur :

    - Si quelques personnes commencent à faire des doigts d'honneur devant des Synagogues ou des mémoriaux de la Shoah alors le doigt d'honneur deviendra-t-il inévitablement antisémite dans son ensemble, indépendamment du contexte ?

    - Ou pire, le doigt d'honneur deviendra-t-il alors "originellement" et "objectivement" antisémite ? Dira-t-on qu'il a avant tout été pensé comme un salut Nazi digital ? Qu'il a été inventé pour insulter et sodomiser les victimes de la Shoah ?

    200 000 ans d'années d'évolution de l'Homme pour en arriver à là. Fallait pas sortir de la caverne visiblement.

    RépondreSupprimer
  12. Disco,

    bonne année à toi à ta famille et merci pour ton boulot ! mais dis donc, grosso modo les + de 50 ans t'abuses !


    1) tu les auras, je te le souhaites,
    2) on est pas tous des dummies, la preuve j'ai pas la tv ;-)))
    4) j'ai connu le blog de jova en mai 2008 on étaient 60 à la lire,
    3) je connaissais soral et drac avant tes commentaires sur la bulle


    Al1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hachis parmentier3 janvier 2014 à 21:26

      c'est quoi le blog que tu lis et qui sera célèbre dans 2 ans?

      Moi, j'ai connu john le rouge avant tout le monde.

      bonne année a tous

      Supprimer
  13. La quenelle in your face.

    Oui, ce n'est plus dans le cul, c'est dans la gueule. Et là ça fait vraiment mal.

    Vous voyez bien qu'il y a autre chose avec cette putain de quenelle.

    Vous voyez bien que les socialistes qui se réveillent doucement la sentent vraiment passer, quand même.

    Une fois qu'elle te chatouille la quenelle c'est déjà trop tard !

    Car , non seulement il ya des élections, municipales ET européennes, mais la conjoncture n'est plus tout à fait , comment dire, maîtrisable sur le plan médiatique.

    Vous voyez bien qu'ils (les institutions politiques) n'ont aucune légimité (ils sont en faillites) au regard des idées et des idéaux et qu'ils sont tombés sur un os (les réseaux) contrôlé par une intelligence collective (opensource) d'une puissance redoutable voir diabolique et qui font de l'audience en plus!

    Donc, c'est la guerre. Rien de neuf et chacun ses armes, mais le Dieudo sert d'exemple, il y en aura beaucoup d'autres suivant l'efficacité de sa mise à mort.

    Ils sont à l'œuvre, Snowden n'est qu'une explication de textes qui prouvent leur impuissance actuelle et la vitesse supérieure qui vient d'être enclenché est antidémocratique, anticonstitutionnel, antirépublicaine… bref, que du bonheur pour tous, avec ou sans bonnets rouges, qui eux ont compris que s'en prendre aux portefeuilles est plus productifs dans les négociations…

    RépondreSupprimer
  14. Je n'arrive plus à me connecter sur dieudosphere.com
    Et vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas capable non plus....Valls l'a-t-il fermé? Ont-ils réussit à le museler?

      Supprimer
    2. Le site s'est fermé lui-même car piraté avec vol du fichier contenant des coordonnées d'individus faisant la "quenelle"...
      Probablement en cours de refonte pour remédier à ce risque.

      Supprimer
  15. Situation parfaitement résumée et analysée. Les masques tombent, merci Dieudonné, grand maître quenéleur qui libéra le peuple enchaîné aux traîtres et aux menteurs.

    Pas étonnant que la presse française n'existe plus qu'à travers les subventions de l'Etat. Ces enculés de journalistes vont tomber de très haut, les élections approchent et ça va faire très très mal...

    RépondreSupprimer
  16. VIDEO Dieudonné et la quenelle, mais pourquoi sont-ils si méchants ?

    https://www.youtube.com/watch?v=n-Cqq32YWPA&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
  17. Pas d'accord, mais pas du tout avec cette soi-disant "masse de gens qui n'ont encore rien compris, grosso modo ceux de plus de 50 ans." Je ne peux m’empêcher de penser aux parole de la chanson 'des cons' de Brassens: Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con! Petit con de la dernière averse, vieux cons des neiges d'antan. Pour avoir un tel jugement à l’emporte-pièces l'auteur affiche n’être pas encore quinqua et je suis supposé être plus con que lui, moi qui suis bientôt septua...Mais pour qui se prend ce 'petit con de la dernière averse'; Bref, il aurait mieux fait de s'abstenir de cette réflexion indélicate pour le moins ( sauf à ce qu'il dévoile les résultats chiffrés de son enquête justificative.) signé -Un vieux con des neiges d'antan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faite pas l'innocent enfin faite pas le con . Vivement que ça pète.

      Supprimer
  18. Tout cela est bien, mais pour aboutir à quoi ?

    La Mondialisation que vous appelez "Babel" est définitive car c'est la conséquence naturelle de l'évolution du commerce et de la technique. Même si un "pays de seconde division"" tel le nôtre peut partiellement s'en distancier il faudra qu'il en paye le prix fort au niveau économique,

    C'est pourquoi je suis certain que les politiques "Français" de tous bords, de l'extrême droite à l'extrême gauche, se glisseront dans ce moule "mondialisé" très rapidement dès qu'ils accéderont au pouvoir par les urnes au grand dam de ceux qui pensent sincèrement qu'on peut en sortir par décret...

    Donc, il me semble que la réponse est "aboutir à rien" sauf à prendre les armes pour casser la baraque, la sienne avec, comme un dernier chant avant extinction des feux !...

    Il reste cependant, encore et toujours, des solutions à titre individuel qui, évidemment peuvent être calamiteuses pour soi (sa famille et les siens), mais parfois mener à une conduite de vie originale, heureuse, voire lucrative, que le "système" s'empressera alors (ça est sûr une fois...) de récupérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Babel, c'est pas la mondialisation.

      Babel, c'est cette idéologie, soutenue en première ligne par les gentils gens de gôche (ce qui inclut les élites de l'UMP) et autres frères la truelle, faux nez de la groucho finance kleptocratique qui gouverne par la groucho dette/monnaie, visant à créer un homme nouveau uniformisé, asservi, atomisé, esseulé, multi culturalisé, prolétarisé au maximum.

      Le tout dans une optique unique : maximiser le flux travail salarié/consommation marchande et la ponction sur ce flux. C'est à dire, faire de la fausse croâssance (car ne correspondant pas à une hausse du niveau/cadre de vie), pour que le système groucho financier ne fasse pas faillite.

      Supprimer
    2. Oui, voir Pierre Hillard sur la différence entre mondialisation et mondialisme.

      Supprimer
    3. "Non, Babel, c'est pas la mondialisation"

      OK, donc d'accord quand même en ce qui concerne la mondialisation.

      Pour le reste, à quoi voulez-vous aboutir et comment ?

      Mais, ça est sûr une fois, essayer de proposer des solutions viables de remplacement est beaucoup plus difficile que de s'en tenir à dénoncer Pierre ou Paul, son serviteur et même son chien !...

      Supprimer
    4. Pour commencer, travailler pour et pour les siens au maximum :
      Une relecture de la courbe de Laffer : de l'intérêt réel de sortir légalement du rapport marchand salarié pour vivre au maximum en autarcie

      Et tout le tag autarcie en général, pour la partie potagiste conseil... C'est un début.

      Supprimer
    5. Et si tout s'effondrait dès avant Pâques de cette année ???

      Supprimer
    6. "Et tout le tag autarcie en général, pour la partie potagiste conseil... C'est un début."

      Effectivement c'est un début méritoire mais le retour à la terre n'est pas une idée neuve et les essais réussis ne sont pas très nombreux, pas plus d'ailleurs, dans le même genre d'idée, que la création de monnaies locales (sel). Sauf à considérer que l'avenir sera la juxtaposition de petits groupes fermés, la voie me parait bien trop étroite dans la mondialisation en marche.
      Par contre une formule nouvelle comme le "bitcoin" a quelques potentialités comme moyen de contournement du système financier actuel (tant décrié !...) mais c'est un truc mondialisé et "boursicotifié", qui, s'il fonctionne sera, je pense, récupéré par le système pour, ça est sûr une fois, renforcer encore plus la mondialisation...

      D'autres idées peut-être ?

      Supprimer
  19. C'était une nuit, c'était en pleine nuit et je me suis mis à trembler de tous mes membres, j'avais enfin compris. Et ce que j'avais compris, c'est que la révolution française s'était faite, uniquement et essentiellement, contre l'église catholique. C'est cette nuit là que j'ai enfin retrouvé mes attaches pré-républicaines. Après il a suffit de dérouler la pelote pour connaitre la vérité et toucher du doigt l'ampleur de l'escroquerie qu'est l'enseignement de l'Histoire de France en France. A propos, le mot "aristocrate" pendant la révolution, signifiait "catholique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis fait la même réflexion. Le problème est que on ne peut pas s'arrêter au milieu du gué. Ca veut dire que si on valide cette thèse, non seulement on en vient à rejeter des choses impensables comme la république et la laïcité. Ca va même plus loin que cela parce qu'on est pratiquement à démontrer l'existence de Dieu.
      Pour un croyant, ce saut est possible. Mais il y a beaucoup de francais qui sont peu pratiquants, qui ont des parents ou des grands parents qui eux étaient croyants et donc ils restent de culture, de traditition catholique. Pour eux, il ya un équilibre entre la vieille France catholique et la république laique, qui est le meilleur compromis entre le passé et le présent. Or Babel n'accepte pas les justes milieux, (tu es avec nous ou contre nous). On est en train de basculer, parce que la génération de nos grand-parents disparait, et nos parents vieillissent. Et dans notre génération les valeurs traditionnelles et/ou catholiques ne sont plus assez puissantes. Le travail le dimanche en est une illustration.
      En fait c'est un choix collectif et quand Peillon dit que la Révolution n'est pas terminée, il a parfaitement raison. L'Eglise sera éclipsée.

      Supprimer
    2. Je dirais plutôt qu'on en vient à se persuader de l'existence du Diable, non ? Puisque, comment expliquer que dans un pays aussi civilisé que la France du 18 eme, la république naissante en soit venu à tanner de la peau humaine, à vendre de la graisse humaine, à légalement ordonner d'exterminer la population de plusieurs de ses provinces? Un génocide légalisé par la loi de la république, c'est quand même incroyable! Même Hitler n'a pas osé légaliser ses crimes. Alors oui, le Mal Absolu surgissait en France brutalement, bizarrement, sauvagement. Et oui, le combat est évidemment eschatologique par conséquent. Or l'église ne peut pas perdre puisque Dieu ne le peut pas, il s'en suit que c'est la révolution qui sera anéantie et extirpée jusqu'à ses fondements. Mais vous avez parfaitement raison, rien de ce qui vient de la révolution ne peut être accepté, car tout est corrompu par le venin luciférien des "lumières", car tout est fondamentalement vicié dès l'origine y compris la notion de république.

      Supprimer
  20. Jules Monnerot meurt le 3 décembre 1995. Son dernier article s’achève sur ces
    mots : « La France doit être voulue à chaque génération. Vous qui me lisez, c’est
    votre tour »

    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CDEQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.alaindebenoist.com%2Fpdf%2Fjules_monnerot.pdf&ei=p8zHUtODL4aqhQfZpoHQCQ&usg=AFQjCNENnL664QLIfCyZynC9di3p-0OkZA&bvm=bv.58187178,d.ZG4

    RépondreSupprimer
  21. Moi je pense qu'il est trop tard. La NSA veut fabriquer un superordinateur quantique pour vous surveiller avant même que vous écriviez (j'exagère à peine) que la communauté organisé est omniprésente et contrôle les gouvernements occidentaux. Toutes pensées "déviantes", c'est-à-dire qui remettra en cause la puissance monétaire, politique, économique, omnipotente juive sera anéantie par le pouvoir avant même de naître. Allons ne nous fermons pas les yeux, les plus grandes fortunes sont juives et le seront toujours. Les banques et tous les leviers économiques sont juifs, l'argent est juif, donc tous les pouvoirs sont juifs. Jamais ils n'abandonneront ce privilège.

    RépondreSupprimer
  22. Dieudonne incarne parfaitement la dissidence qu'il faut etouffer car celle-ci s'avere contagieuse pour la plèbe et compromettante pour notre élite kleptocratique qui a pour dessein ce Lievathan europeen qui s'avère n'etre que la continuation, sous sa forme transfigurée c.à.d expurgée du racialisme, de son pere fondateur: Hitler.

    Le 4eme REICH est en voie de parachevement, il implique son extension territoriale, son " ESPACE VITAL" au dela de l'Atlantique vers ces USA/CANADA/MEXIQUE qui deviendront le prochain bastion régional de l'Empire. La dictature sera son mode fonctionnel, tout en ayant la souplesse de laisser croire que la Démocratie n'appartient pas au passé... et pourtant.
    Les "collabos" francais étaient zélés et désiraient hardemment ce grand reich millenaire dans lequel la nation francaise aurait été dissoute et avec elle sa culture, son identite

    L'UNION FEDERALE EUROPEENNE a été le reve de Hitler, Goebbels, Laval... il est devenus la réalité de leurs petits fils et chose surprenante les juifs d'hier, bien que sacrifiés sur l'autel du néo-paganisme, leurs petits enfants sont à l'oeuvre pour que se réalise le GRAND OEUVRE qui avait échoué.

    La transvaluation des valeurs précede celle des actes et des pensées, elle reconstruit le reel avec le tour de force du renversement absolus... avec la subtilité du reflet dans le miroir on ne distingue plus les reperes qui cimentaient la conscience des réalités. La dissolution des reperes ne permet plus à 2 générations de discerner l'avant, du basculement de l'apres... l'avant est réduis a la part congrue laissée en miette de l'histoire que le vainqueur concede en souvenir memorable afin que les suivants croient savoir alors meme qu'ils ne savent rien... rien qui ne leur permettent de se forger véritablement une opinion juste des réalités historiques. En déformant l'histoire on formate les citoyens par cet immense mensonge par omission. Quand le mensonge cotoie la vérité des faits, on réinvente l'Histoire, on habille la réalité d'hier pour que celle qui se dessine devant nous soit prise pour autre chose que ce qu'elle est véritablement.

    Ce qui a échoué hier, echouera t il demain?

    Par quel cataclysme devrons nous en passer pour que ce machiavélique projet finisse dans le fumier de l'histoire?

    La course à l'entropie pousse les peuples à la confrontation avec ses élites traitresses dans un momentum ou la masse deviendra critique, dans sa double acception. La croisée des chemins est imminente, de la révolution des fourches aux bonnets rouges aux indignés espagnols jusqu'aux chemises brunes grecques, tout s'accelere, monte en puissance et l'élite amplifie le mouvement dans sa course échevelée pour nous imposer sa puissance et sa suffisance, s'évertuant à nous diviser, nous opposer...

    Ne les sous estimons pas ils ont pour eux structures, argent et pouvoir en face la masse, destructurée, peu dotée et sans véritable pouvoir car sans conviction commune, sans leader.

    MASTER T

    RépondreSupprimer
  23. "Les frères la truelle sont bien moins nombreux en France que les catholiques", certes. Mais combien plus puissants !!! Ils sont surtout très nombreux dans les corps intermédiaires de la fonction publique, pour verrouiller leur république.

    RépondreSupprimer
  24. @ Master T
    Meilleurs voeux.
    Belle et forte image: pour moi le fédéralisme que Bruxelles est bel et bien en train de nous imposer est en fait un impérialisme de type IVème Reich.

    Hitler vs Staline. Au niveau des idées, au plan idéologique, le néo-darwinisme était dogme d'état sous le IIIème Reich (barrière de Weissmann, élitisme, race aryenne), alors que le lamarckisme était dogme d'état sous Staline. L'affaire Lyssenko ayant participé à discréditer le lamarckisme politique, les marxistes actuels se sont convertis au darwinisme, d'autant plus facilement sans doute parce que le lamarckisme est maintenant quasi-pavloviquement associé au finalisme, au dessein intelligent, au créationnisme, à la religion.
    Je pense qu'idéologiquement, presque métaphysiquement, le choix fondamental actuel est là: néo-darwinisme vs néo-lamarckisme. J'ai détaillé le point de vue lamarckien dans le post "L'obsession des libéraux...". C'est "la structure précède la fonction" (les cellules germinales, le génome, l'élite, commandent, les cellules somatiques, les esclaves, le peuple, exécutent) ou "la fonction précède la structure". Dans le premier cas, le triangle éthique est "nous pouvons", "nous voulons", "vous devez", le pouvoir ayant sa signification usuelle, dans le deuxième le triangle éthique est "nous voulons", "nous devons", "nous pouvons", le pouvoir ayant cette fois une toute autre signification. C'est peut-être métaphysique mais je suis intellectuellement pour la deuxième solution car pour moi la vie est d'abord désir ("je veux").
    Je milite sur ce blog pour montrer que cette voie idéologique alternative existe, bien qu'elle soit fort peu merdiatisée (on peut se demander pourquoi), et montrer où elle mène. Je n'en vois pas d'autre.

    "Ne les sous estimons pas ils ont pour eux structures, argent et pouvoir"
    Je ne pense pas que l'élite ait les bonnes structures (d'autant qu'elle passe son temps à déréguler). Je vois au contraire ces structures comme fragiles, prêtes à s'effondrer car le projet de l'élite n'est pas un projet collectif, c'est un projet de classe.
    "en face la masse, destructurée, peu dotée et sans véritable pouvoir car sans conviction commune, sans leader."
    Il nous faut, je crois, nous fédérer (au sens vrai du terme, pas au sens bruxellois) autour d'un projet commun, projet commun à l'espèce humaine et non commun à une classe particulière, qu'elle soit élitiste ou prolétaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout va s'effondrer deux semaines avant les rameaux.Préparez-vous au lieu de spéculer dans la théorie." Un abruti qui avance vaut plus que deux intellectuels assis", dixit Audiard, donc en périodes fastes. Imaginez la pertinence du propos en période de chaos !!!

      Supprimer
    2. @ETCHAMENDY ERIC
      A partir de quelles faits considerez-vous que l'effondrement se produit?
      Pourquoi cette date?

      Supprimer
    3. On peut être un instant intellectuel et assis et, l'instant qui suit, un abruti qui avance. Mon regretté père disait: "Plus les gens sont cons, moins ils s'en aperçoivent, c'est un miracle, c'est pour cela que je crois en Dieu". Je n'ai jamais su dans quelle catégorie il me (se?) plaçait.

      Supprimer
  25. Meilleurs voeux! Lamarx!!

    Les structures quand elles émergent, épousent alors la fonction, soit celle-ci est germinative/ non encore active, soit sa fonction est opérative à mesure que la structure se développe. La necessité conduit les actes pour lesquels une structure adéquate sera créée, normal puisque celle-ci sera le vehicule/cadre de l'action. La raison d'etre de l'amphore c'est le vide qui le contient et le vide implique la fonction pour laquelle l'amphore existe, ainsi c'est la necessité de conserver une denrée (liquide ou non) qui détermine le type de contenant, la fonction détermine la structure. L'ADN est un contenant/structure qui détermine des fonctions actives/potentionnellement actives, la fonction est la raison d'etre de la structure tout comme la raison d'etre du cerveau est l'exercice de la conscience/inconscience via les sensations physiques. Toute fonction détermine sa structure propre, mais l'évolution structurelle nous renvoie à la question épineuse de la cause première... nouménale car déterminante des phénomènes causaux.

    L'élite n'a fondamentalement les bonnes structures que selon l'usage qu'elle en a et si les résultats attendus sont bien là.( le désir/pensée/sensation précede la fonction/procédure qui engendre la structure/véhicule de l'action désirée). Evidemment, toute structure possede une dynamique d'action qui implique une mobilité structurelle, mais l'energie qui se déploie dans celle-ci la rend dépendante de l'environnement (energie dissipative), elle est soumise in fine à l'entropie puisque sa complexification suit l'agrégation des contraintes et pressions auxquelles elle est censée répondre (EX avec les lois de plus en plus nombreuses et qui impactent la structure juridique tout comme la structure judiciaire/pénitentiaire, policière... la société est d'autant plus malade qu'elle possede de trop nombreuses et croissantes lois.)

    Il nous faut nous fédérer, je suis d'accord, "autour d'un projet commun, projet commun à l'espece humaine" ...c'est sur, la "bruxellose" est irritante pour les esprits un temps soit peu accrocher aux valeurs humaines, celles la meme que nous voyons tous les jours baffouées car transvaluées par nos élites visibles et invisibles.... qui dirige les marionnettes?.

    Face à l'occupation de nos esprits par les discours "collabos", la resistance au systeme pavlovien prend du temps à s'agréger, il lui manque son leader charismatique qui ne s'est pas encore médiatiquement révélé.

    MASTER T (mes propos mériteraient certainement d'etre approfondis...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lamarck est en effet quasi anagramme de Karl Marx. Je n'ai finalement pas osé le prendre pour pseudo, ne serait-que parce que je ne connais guère de Marx que le nom...

      "la question épineuse de la cause première"
      ou, pour les finalistes, mon cas, de la cause finale.

      "Les structures quand elles émergent". Je ne vois pas ça comme ça. Pour moi les structures n'émergent pas, ce sont des contraintes formelles (de forme) incontournables, en quelque sorte éternelles, platoniciennes. D'ailleurs je verrais bien cause efficiente et cause finale comme deux facettes de la même cause, formelle cette fois. Tout ça amène à une vision orientale (hindoue?) d'un univers éternel dans lequel tout évolue cycliquement. Pourquoi pas? Si tout est de toute éternité et pour toute éternité alors plus de problème d'émergence, de cause première, de cause finale, d'oeuf avant la poule, de la poule avant l'oeuf, etc. Ne restent, si l'on suit Aristote, que la cause formelle (alias la contrainte structurelle, pour moi associée au "je dois" du triangle éthique), et ses rapports avec la cause matérielle. Dans cette optique je suis séduit par la position du philosophe italien Emanuele Severino: http://alessiomoretti.perso.sfr.fr/VattimoSeverino.pdf

      "L'ADN est un contenant/structure qui détermine des fonctions actives/potentionnellement actives"
      Ce n'est évidemment pas la position d'un lamarckien pour qui le génome se constitue par action progressive et continuelle du soma sur le germen et, par suite, apparaît plutôt comme un "dépôt culturel".

      "la société est d'autant plus malade qu'elle possede de trop nombreuses et croissantes lois".
      Vu la vitesse à laquelle les élites produisent (c'est devenu une industrie) des lois et règlements (maintenant par ordonnance, ça va plus vite) notre société doit être bien malade!

      "bruxellose": génial!

      " la resistance au systeme pavlovien prend du temps à s'agréger, il lui manque son leader charismatique qui ne s'est pas encore médiatiquement révélé."

      Là je ne suis pas d'accord avec vous. OK pour une idée charismatique, un projet fédérateur. Mais peut-être ce projet sera-t-il assez puissant pour ne pas nécessiter pour sa réalisation de leader charismatique, et même de leader tout court. C'est en tout cas ce que je souhaite (je n'ai pas le culte du chef) dans l'optique d'une "vraie" construction fédérale qui part de la base (je ne vois pas me fédérer avec quelques voisins en commençant par leur dire: "c'est moi le chef"...).

      Supprimer
  26. @ master T & Lamarx,

    Inutile de perdre du temps dans des longueurs même si vos réflexions sont loin d'être dénudées de sens.

    Nous avons un Pouvoir en échec (économique, politiques, culturel) avec des feuilles de route européennes. Faire dix versions, c'est faire diversion.

    Le racisme et autres bêtes noires ne sont qu'un prétexte, ignoble, primaire, inacceptable. Ces socialistes ne sont que des semeurs de troubles par incompétence notoire.

    Ils se cachent tous derrière des futilités pour ne point affronter les réalités. Hollande doit déjà en rendre des comptes chômage, chute vertigineuse en court, aucune visibilité, des banques en faillites, des investissements aux points morts, bref que du bonheur pour tous et pendant un bon moment…

    Sur fond de campagnes électorales… pas besoin d'aller plus loin, ils vont faire que des bêtises, c'est tout ce qu'ils sont capables. Aucune grande idée, aucune trajectoire, juste de la mascarade, c'est le peuple qui rince, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Inutile de perdre du temps dans des longueurs"
      J'ai tendance à prendre ce blog pour un divan lacanien...

      "même si vos réflexions sont loin d'être dénudées de sens."
      Je pense que le pouvoir symbolique est fondamental pour la cohésion sociale. Ainsi la religion a longtemps assuré cette cohésion avec curé et église dans chaque village.
      Les révolutions sociales (1789, etc.) et les révolutions scientifiques ont fait qu'il n'y a plus actuellement de pouvoir symbolique pour assurer cette cohésion. Il ne reste qu'un pouvoir réel à propos duquel le lacanien Charles Melman (L'homme sans gravité) écrit: "La barbarie consiste en une relation sociale organisée par un pouvoir non plus symbolique mais réel". Il est clair pour moi que la mondialisation nous impose la barbarie du struggle for life aux dépends de notre idéal républicain "liberté, égalité, fraternité". Pour moi le "système" ne tient que parce qu'il a réussi à convaincre, par éducation et merdias interposés, que le néo-darwinisme n'est pas une théorie mais la loi de la nature, naturellement au dessus des lois des hommes. Que l'on montre que ce n'est pas le cas et le "système" s'écroule idéologiquement et apparaît pour ce qu'il est en réalité: une dictature. Voilà pourquoi je milite pour le lamarckisme.

      Supprimer
  27. Trés bon sujet abordé dans ce post.

    Vous dîtes: "Idem, le fait que plus de la moitié des ministres soient frères la truelle, ça ne choque personne."

    Personnellement avant de renouer avec la vie chrétienne il y a quelques années en arrière, aprés une longue période d'obscurité, je ne savais pas ce qu'était la franc-maçonnerie. Mis à part les "marronniers" dans le magazine l'Express. Au mieux, je prenais ça comme une sorte de mafia d'affairistes, sans mesurer la dimension spirituelle, qui est pourtant le point-clé pour comprendre ce qu'est la maçonnerie.

    Aujourd'hui je sais que la franc-maçonnerie n'est pas une mafia à la Don Corleone.

    C'est la mafia à la Don Corleone qui est une maçonnerie! Une maçonnerie parmi bien d'autres, et en plus une maçonnerie du pauvre, rurale à l'origine et sans grande envergure, si on la compare avec les maçonneries qui sont le clergé occulte de la république.

    Ces gens-là n'ont vraiment rien de sympathique, ni d'amical.

    Comme quoi nous avons un formidable travail devant nous pour éclairer les consciences en milieu chrétien, principalement sur la dimension spirituelle de la franc-maçonnerie (ce qui se cache derrière le banale laïcisme).

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.