vendredi 14 février 2014

A 50 sur un p'tit pois

J'écoutais sur le vélo ce matin, les matins de France culture recevant Marine Le Pen.

L'unilatéralité des chroniques (sans droit de réponse bien sûr), l'économiste klepto capitaliste, groucho libérale (du genre de ces escrocs de la pensée libérale que Bertez décrit si bien), et promise à un grand avenir si elle continue à prôner le sacrifice du peuple pour les ploutocrates, le tout sur une radio dite "de gôche", tout ça est stupéfiant   

On a droit toujours aux mêmes procédés mettant en avant des cas ultra particuliers pour vendre son propos (alors que naturellement, on pourrait trouver des cas ultra particuliers, mais en bien plus grand nombre, pour justifier l'inverse), me fait penser que cette radio n'a rien à voir avec la culture.

Le tout, en plus, venant de fonctionnaires hyper protégés de la concurrence, assurés que leur corps de métier ne soit pas ouvert aux étrangers, et assurés également que dans le marché transtalantique, l'exception culturelle babelienne française soit assurée.

On est vraiment dans la gôche des socio traitres intégraux à la terra nova.

Et le problème, c'est que toute la pravda française est ainsi, intégralement soumise à Babel.

Or, le camp des babéliens, au vu du sondage du cevipof qu'il y avait eu et largement commenté ici en son temps, c'est MAXIMUM 25% de la population.

Et la quasi intégralité de la pravda se bat pour un tout petit marché de 25%, et en voie de réduction très très rapide.

Pas étonnant qu'ils n'aient plus d'audience et qu'ils parlent de plus en plus dans le vide.

Ce qui me fait dire d'ailleurs que le libéralisme, la concurrence, les lois du marché, le système s'en fout. Sinon, spontanément, il y aurait des médias pour aller parler à cette clientèle de 75% de gens laissés tout seuls.

On le voit bien d'ailleurs. Valeurs actuelles, ouvertement anti babelien, est le seul journal à monter.

L'omerta est telle, qu'une radio comme RMC, non pas anti babélienne, mais juste permettant qu'on suggère que ce camp existe et qu'il puisse y avoir des gens légitimement pas d'accord (mais naturellement immédiatement recadrés par les frères la truelle à l'antenne), grimpe également.

4 commentaires:

  1. Ouais mais pfff... le FN est champion pour dénoncer les dérives démocratiques ok, mais on ne les a jamais pris en flag, la main dans le pot de confiture ?
    Ce n'est pas d'un FN dont on a besoin, mais d'un de Gaulle, accident de l'Histoire certes, mais dont je ne vois pas d'alternative au modèle à l'heure actuelle.

    Se confier à l'extrême droite, ça a toujours donné des catastrophes (si vous avez des contre-exemple d'extrême droite heureuse, je suis preneur pour ma culture). Les extrêmes en général donnent des résultats terriblement contre-productifs.

    Leur seul intérêt réside dans l'orientation de la masse molle du centre.

    Mais il faut un socle administratif solide et intègre, et à cet égard le nôtre donne des signes de décadence qu'il devient urgent de gérer. Le festivisme local risque de tuer l'organe global.

    Une révolution citoyenne (verte et autarcique) pourrait nous sauver. Mais c'est trop tôt. On va se Nauruifier avant.

    RépondreSupprimer
  2. ecouter france culture, france désinfo et consoeurs le matin, c'est un coup à être énervé toute la journée. La preuve avec ce billet :-))))

    RépondreSupprimer
  3. Ce matin, un article dans les Echos explique que les suisses qui ont voté à une faible majorité contre l'immigration de masse n'ont rien compris et sont des attardés du progrès, notamment économique.
    Je poste derechef un commentaire mesuré qui exprime que ce n'est pas un problème économique mais identitaire, avec en illustration les 30% de naissances françaises d'origine africaine, les blancs minoritaires à Londres et les européens de souche à 30% de la population du continent en 2100.
    Commentaire censuré à cette heure.

    RépondreSupprimer
  4. Faut pas écouter les infos sur France culture, ni ce qui est en rapport avec l'actu. Par contre : Je te conseille 3 emissions haut de gamme quoique tu en penses. Je suis un auditeur de méridien zéro mais ceci ne m’empêche pas d'écouter :
    - "Répliques" animé de façon magistral par A. Finkielkraut (débat de fond sur l'actualité, discussion sur la littérature, autour de la philosophie et la politique)
    - "Le Gai savoir" émission philosophie animé essentiellement par R. Enthoven
    - Place de la toile : animé par X. Delaporte La meilleure emission parlant des nouvelles technologies et d'internet.

    Tu aimes bien les cases, Tonio. Moi, je les cultive malgré moi mais j'aime à les détruire.

    Julien P

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.