dimanche 23 février 2014

Babel contre le reste du monde

Je reviens d'un petit séjour à Tiers-Monde sur Seine alors j'ai pas trop eu le temps ces derniers jours de poster.

Je dépile rapidement :

   Faut-il vraiment lutter contre l’étalement urbain ? (voncent Bénard via Contrepoints)

   Le Venezuela et l’Argentine en disent long sur la France (h16)
   Caracas Is Burning As Maduro Warned May Face Military Coup (ZH)

   Mal-être français : la tradition de la trahison (yoananda)

   Bruno Bertez : François le synthétique, François le caméléon, François l’Américain ou comment le PS achève de détruire toute richesse en France en démolissant les incitatifs et en brulant les meubles, tout en asservissant le travailleur français aux capitaux étrangers...

   Le survivalisme de grand-père (Baptiste Créteur via Contrepoints). Article intéressant sur le mode de vie de nos grands parents, survivalistes avant l'heure, et sans le savoir.

   Child-Porn Scandal puts German Grand Coalition on Rocks; End of a "Glorious" Honeymoon; Broken Eggs (Mish)ou comment le SPD se retrouve dans des histoires de pédopornographie ... Pour changer avec la gôche...

   Pour former un vassal, que doit faire le suzerain ? (Le blog à Lupus) ou petite liste non exhaustive des young leaders...

   Absentéisme dans les mairies : le fléau à deux milliards (Europe 1)
Une étude du think tank libéral IFRAP révèle que la plupart des grandes villes souffrent d’un absentéisme très important et parfois injustifié, la plupart du temps supérieur à 10% du temps de travail annuel.

   Chronique d’une crise ordinaire, qui devient banale (yoananda)
Hausse du chômage réel bien plus alarmantes que les chiffres officiels (calculs J Sapir) :

   Marseille : autopsie d’une fracture nord/sud (La Provence)
Qu’on le veuille ou non, les cités du Nord (et non pas les noyaux villageois) font plus ou moins peur. La preuve : le prix du logement a chuté de 50 %. 15 000 € le T5 au Parc Corot (Saint-Just) : qui dit mieux ?
"Alors, et toi, ou vas-tu t’installer ? Côté mer ou côté favelas ?"

   Le « province shoring » ou l’art de délocaliser… en France (La Tribune)

   Exposing what lies beneath the bodies of dead bankers and what lies ahead for us (Canada Free Press). On appréciera le coup du "suicide" au pistolet à clous, de plusieurs clous dans le torse et la tête...

6 commentaires:

  1. Aux Etats-Unis, les banques devront subir des soi-disant "tests de solidité" le 1er octobre 2015.

    En Europe, les banques devront subir des soi-disant "tests de solidité" en 2014.

    Aux Etats-Unis, comme en Europe, ces soi-disant "tests de solidité", c'est du pipeau.

    Et le plus rigolo, c'est que tout le monde sait que c'est du pipeau !

    Et, cerise sur le gâteau, tout le monde FAIT SEMBLANT de ne pas voir que c'est du pipeau !

    Lundi 24 février 2014 :

    La Banque centrale américaine (Fed) et l'un des régulateurs des établissements financiers, l'OCC, ont assoupli vendredi les règles de calcul des fonds propres pour certaines grandes banques commerciales.

    JPMorgan Chase, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Citigroup, The Bank of New York Mellon, State Street Corp, Northern Trust Corp et U.S. Bancorp peuvent à compter du second semestre choisir de présenter leur ratio de levier, un des principaux critères financiers imposés aux banques en réponse à la crise, suivant la méthode décidée par le Comité de Bâle, est-il précisé dans un communiqué de l'OCC.

    Elles pourront intégrer ces règles de calcul, jugées moins lourdes que les classiques, lors de leurs tests de solidité du 1er octobre 2015, précise le communiqué.

    Les règles de calcul du Comité de Bâle pour évaluer les risques sont plus souples que la méthode classique d'évaluation, selon le communiqué.

    La réforme dite de Bâle III, lancée au lendemain de la crise financière de 2007, vise à renforcer la capacité des banques à absorber des chocs, notamment en les contraignant à augmenter leurs fonds propres.

    Dans ce cadre, un ratio de levier avait été instauré. Il impose à chaque établissement de détenir à l'horizon 2018 des fonds propres représentant 3% de l'ensemble de ses actifs.

    Face au tollé de grandes banques européennes, ces règles ont été assouplies et il est désormais permis aux banques de comptabiliser leurs opérations de financement à court terme en prenant en compte leurs positions nettes et non plus brutes, ce qui leur offre plus de souplesse.

    Les banques peuvent aussi pondérer le poids de leurs actifs hors bilan en fonction du risque.

    http://www.romandie.com/news/n/USAFed_les_regles_de_calcul_des_fonds_propres_de_certaines_banques_assouplies89240220140621.asp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand classique des cap'tains magouilleurs qui nous gouvernent :

      Le bateau s'enfonce dangereusement. Vite, changeons les règles et redessinons la ligne de flottaison au niveau visible en oubliant les risques d'une vague un peu plus forte…

      Oui, cela ne trompe plus personne, BA, et en temps normal il faudrait augmenter les fonds propres des 5 grosses banques Française de plus 400 milliards!!!! pour un tier 1 à 10%.

      Même divisés par trois en changeant les règles, nos banksters vont devoir trouver plus d'une centaine de milliards… juste pour la France !!

      La faillite en chantant,

      Savez-vous compter nos sous à la mode, à la mode.
      Savez-vous compter nos sous, à la mode de chez vous.

      On les compte avec le pif, à la mode, à la mode.
      On les compte avec le pif à la mode de chez nous.

      C'est vraiment plus rigolo, non ?

      Parce que pour les fraudeurs il suffit de faire payer un peu plus ce qui ne peuvent plus, et pis c'est tout. C'est simple la finance.

      Attendez-vous tout de même à la disparition d'un certain nombre de banques de la zone EU d'ici les deux ans à venir… Mais rassurez vous vous pourrez aller au tabac du coin pour votre nouvelle carte bancaire !!… AhAhAh !

      Une chose est évidente, ils sont tous incapables de restaurer un semblant de sérieux.

      Supprimer
  2. Attaque frontale du peuple suisse contre le système ?
    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/contre-la-dictature-de-la-finance-148262

    RépondreSupprimer
  3. faut etre logique:quand l'état offre du 1.25 %d'intéret sur livret A alors que les taux de la BCE sont vers 0.5,il faut bien s'attendre a ce que cette fausse épargne soit récupérée.idem avec l'assurance vie,idem avec la bourse idem avec la monnaie.quand on imprime de la monnaie a tour de bras c'est qu'elle ne vaut plus rien,donc vos économies tendent vers zéro.les banques vont donc remettre les compteurs a zéro et rétablir la vérité .dommage pour ceux qui ont crée de la vraie valeur,il aurait mieux valu qu'ils fassent du troc

    RépondreSupprimer
  4. Pour un gars qui nous répète toutes les semaines qu'il faut aller cultiver nos tomates nous même en Aveyron...Ça te fait pas mal au cœur l'étalement urbain? Je ne comprend pas où tu vas avec ça? Tu nous serines à longueur de vie de faire dans l'humus, la permaculture, l'anti pesticide et là les écolos qui décrient l'étalement urbain sont tes nouveaux ennemis. Soit cohérent que diable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pavillon sur 1000m², c'est déjà un premier pas vers le rural. Ça sort les gens des tours en béton plastoc.

      Et sur leurs 1000m² de terrain, tous ceux que je connais autour de moi se font un potager. Ils se retrouvent de vraies relations de solidarité de voisinage.

      Certes, ils vivent à la campagne comme des urbains, avec le boulot dans l'agglomération proche, et les maisons décorées à la d&co, mais c'est déjà ça.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.