mardi 11 février 2014

Babel ou la synthèse du Meilleur des Mondes et de 1984

Je ne reviens pas sur le fond du projet. L'article précédent de Bertez résume parfaitement le projet babelien. Unir l'occident autour du grand projet nihiliste de l'homme-rien.

Ça c'est pour la partie meilleur des mondes.

Dans ce post ci, le mot important, c'est "unir l'occident". Et ça, c'est pour la partie 1984.

On le voit bien. Les USA ont complètement redéployé leurs priorités stratégiques sur la Chine et l'Asie. L'occident se prépare à un affrontement, dans la logique du choc des civilisations de Huntington, avec l'Asie montante, qui contient la moitié de la population de la planète.



Population qui plus est homogène ethniquement et culturellement. Ce qui n'est pas le cas de l'occident. D'où la création de cette religion du grand rien pour unifier sur le plus petit dénominateur commun : le rien.

Propagande du Grand Rien babélien, pub Coca Cola au superbowl 2014 :


Je vous invite d'ailleurs à regarder les différentes émissions du dessous des cartes sur la Chine.

C'est aussi comme ça qu'il faut interpréter les pressions occidentales sur la Russie pour la faire plier sur la propagande homosexuelle. Ce qu'il s'est passé en Georgie, ce qu'il se passe en Ukraine.

Il s'agit d'arrimer de force l'ex URSS au camp du rien occidental.

Et on voit bien que ces pressions de soumission au grand rien ne s'exercent jamais sur l'Asie.

La stratégie occidentale dans le grand affrontement qu'elle prépare est très simple : l'Asie a la moitié de la population de la planète, mais sur un espace réduit. Il s'agit donc pour l'occident de l'affamer par les ressources. Il lui faut donc soumettre tout ce qui pourrait alimenter l'Asie : Afrique, Amérique du Sud et Russie.

11 commentaires:

  1. Population qui plus est homogène ethniquement et culturellement

    Un peu difficile à avaler, cette phrase, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Chine, c'est 1,3 milliards d'habitants, dont 90% de han. Cf le dessous des cartes.

      Supprimer
  2. Très cher Nain a dit:

    "... l'Asie montante, qui contient la moitié de la population de la planète. Population qui plus est homogène ethniquement et culturellement"

    Non. Pas du tout. C'est quoi le rapport entre un chinois, un japonais, un indien, un sud coréen, un nord coréen et un vietnamien ?

    Quasiment rien.

    Un japonais est aussi différent d'un vietnamien qu'un grecque est différent d'un allemand. La langue, l'histoire, la culture.... tout est différent. Souvent ils ne peuvent même pas se supporter. Les japonais et les sud coréens ne peuvent pas se voir. Les vietnamiens ne peuvent pas encadrer les chinois...

    Et il n'y a pas de stratégie occidentale. Juste chacun pour sa gueule.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que Tonio s'est mal exprimé : en Asie, chaque pays est culturellement / ethniquement homogène.

    En tout cas, c'est une certitude, beaucoup plus qu'en Europe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque pays, supposons, mais ils se haïssent entre eux.

      Aucune chance qu'ils ne s'unissent contre des européens et s'ils s'en prennent aux US, ça sera via le Japon, et le morceau est un peu dur à avaler.

      Supprimer
    2. Faut pas parler tant on y est pas allé.

      Perso je suis allé au Vietnam 8 mois. Accent du sud différent de l'accent du nord. Mentalités différentes aussi. Sans parler des vieilles rancunes datant d'avant la réunification. Différentes ethnies aussi, mais imperceptibles par l'oeil occidental.

      Supprimer
  4. Attention !
    Ne pas oublier que le grand Rien culturel se double du grand Tout militaire.
    Et l'un ne va pas sans l'autre.
    La carotte et le bâton : c'est ce qui a permis à Big Brother de s'imposer. Par le Rien tu t'intègres, et si tu résistes, par le Tout tu es détruit.

    Pigé, les mecs ?

    Les amerloques ont misé un siècle sur ce postulat hypra-simple, que même Hollande il l'a compris.
    Qu'est-ce que vous faites chier à penser par vous-mêmes ? vous voulez des emmerdes avec la CIA ?

    RépondreSupprimer
  5. La pub Coca est effectivement moins innocente qu'elle n'en n'a l'air.

    Malgré sa belle réalisation ce spot sonne faux. Des individus qui n'ont rien en commun, font société de façon harmonieuse et heureuse simplement parce qu'ils... Boivent du Coca !!!
    Tous les chocs de civilisation que l'humanité à connu auraient pu être évités avec le Coca, c'est évident...

    Les multinationales n'ont rien à envier aux régimes totalitaires en terme de propagande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les multinationales n'ont rien à envier aux régimes totalitaires en terme de propagande."

      Euh, c'est quoi la pub à part de la propagande, du pur bourrage de crane, de la manipulation mental ?

      Mais ça, pas de problème, ça ne sert à rien et ça rend les gens cons, moi y compris, ça coûte un bras à tout le monde, mais c'est autorisé.

      Supprimer
  6. Dites-donc les grognons: d'abord quel % de la population mondiale aime le Coca? Presque tout le monde.

    Ensuite c'est une pub, donc un cliché. Après, c'est fait par et pour les US, et leur kif, c'est pas la pub jambon cru avec un petit pichet de rouge sous une tonnelle à la campagne en été, c'est le rêve américain, donc la chance donnée à tous les motivés à se sortir les doigts à bien vivre. L'immigré qui débarque et devient riche ou héroïque, c'est ca leur truc à eux.

    Certes le cliché est un peu fâné, mais il suffit de se ballader à NY ou en Californie pour se rendre compte que ca marche encore. Les latinos et les indiens y sont super motivés, ils vivent la vie à fond, et la majorité qui n'y arrivera pas fermera sa gueule car ca fait partie de la règle du jeu.

    La tentation du petit village au clocher est très très francaise, c'est la nostalgie d'une époque révolue et idyllisée. Il ne faut pas oublier la dureté de la vie, les maladies infectieuses permanentes, les guerres, la famine, la solidarité nécessaire plus que choisie, la religion comme seul échappatoire intellectuel pour la plupart, l'alcoolisme pour faire passer, les morts-nés à la pelle... vive le Coca [avec modération], c'est pas lui qui rend stupide.

    RépondreSupprimer
  7. Si presque toute le monde aime ce produit, désastreux pour la santé, cancérigène jusqu'à 2012 au moins, mauvais pour les os et la fertilité masculine, il ne faut pas s'étonner que le monde va dans le mur.
    Celui qui comprend la différence entre un verre de coca et un verre de vin comprend tout, de l'économie à l'histoire en passant par beaucoup d'autres choses.
    Le petit village français n'est pas disparu, il est juste éclipsé pour quelques décennies. Les églises, les cathédrales, les ponts et les châteaux traversent les siècles voir les millénaires. Car la catastrophe elle est devant nous, n'en doutez pas une seule seconde. La triple, quadruple impasse écologique, économique, démographique et idéologique n'est surement pas une résultante de l'ancien monde mais un effet secondaire du nouveau monde. Globalia aura une durée de vie très courte.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.