samedi 8 février 2014

Cette gôche, meilleur alliée de la finance kleptocratique

Un seul mot d'ordre : précariser...

Pendant que le système groucho capitaliste babélien précarise tout le monde économiquement, la gôche maçonnique avec son soi-disant progrès et son sens de l'histoire n'a qu'un seul rôle objectif : étendre la précarisation économique à tous les autres domaines de la vie.

   précarisation affective en instillant une idéologie de la rupture amoureuse permanente,
   précarisation familiale en transformant l'enfant en simple produit de consommation qu'on ballade au gré des caprices amoureux des parents infantilisés,
   précarisation populaire à grands coups d'immigrationnisme, de multi culturalisme, pour être sûr que le petit peuple ne se sente pas de destin commun,
   précarisation intellectuelle en faisant baisser méthodiquement le niveau et en lavant les cerveaux à coups de propagande.
   précarisation sécuritaire en trouvant toujours des excuses et en offrant l'impunité au lumpen prolétariat qu'elle fabrique pour qu'il agresse et terrorise les couches moyennes.


Le but très clair est d'affaiblir les défenses immunitaires du peuple pour pouvoir l'asservir et le piller sans qu'il bronche.

La gôche est le pire ramassis de salopards et de socio traitres qu'il m'aie été donné de voir.

La droite la plus intelligente du monde diront certains.

4 commentaires:

  1. "La gôche est le pire ramassis de salopards et de socio traitres qu'il m'aie été donné de voir."
    Pour moi le PS (Parti Solférinien) est un parti de "centre droit", qui emmène l'UDI à la droite de ce "centre droit". Le "vrai" centre est vide, la "vraie" gôche, à la gauche de ce centre vide, est quasi-vide. Or la nature a, paraît-il, horreur du vide...

    RépondreSupprimer
  2. Socialisme + capitalisme = national socialisme

    Vous verrez...

    RépondreSupprimer
  3. Un lien qu'un ami a posté sur fècebouk, http://www.journaldunet.com/economie/distribution/consommation-alimentaire-en-france.shtml, je suis allé voir pour mon département c'est édifiant!
    Lait pour bébé, charcuterie hallal, boissons sans alcool

    RépondreSupprimer
  4. ......................"Le but très clair est d'affaiblir les défenses immunitaires du peuple pour pouvoir l'asservir et le piller sans qu'il bronche.

    La gôche est le pire ramassis de salopards et de socio traitres qu'il m'aie été donné de voir.

    La droite la plus intelligente du monde diront certains".................................. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Hier-soir, chez Ruquier le collègue journaliste à Natacha Polony, nous a fait la démonstration qu'il n'y avait pas lieu de perpétuellement soupçonner des complots ou autres conspirations dites Babelliennes . En effet, quand Jean-Jacques Bourdin, en préambule à la question qu'il allait faire à l'invité politique de la soirée, en l'occurrence le ministre Benoît Hamon, a posé le fait (établi par plusieurs sondages) que les français portaient bien plus d'intérêt aux questions d'ordre économiques qu'à celles dites "sociétales", ce journaliste aussi fougueux que chevelu-barbu, s'est immiscé dans la question de Bourdin en l'accablant d'être finalement comme les politiques qu'il interviewait par des affirmations non vérifiées. Ce chérubin, aussi bellâtre fusse-t'il, et qui porte encore au coin de ses lèvres les traces du lait maternel s'autorise à couper la parole à un éminent collègue dont il devrait commencer par s'inspirer et par respecter pour défendre la thèse selon laquelle les questions dites sociétales sont aussi importantes et stratégiques pour les citoyens que toute autre question. Un peu comme s'il fallait considérer que le fait de discuter du sexe des anges alors que les forces musulmanes entrent dans la ville de Byzance, restait encore à ce jour un élément historique éminemment significatif d'un degré civilisationnel aussi élevé que...pertinent. Merde !
    Bref, là il ne s'agit pas là d'un partisan au complot, non, juste de quelqu'un qui, faute d'avoir la CULTURE nécessaire, voire la formation, et surtout faute de bon sens et d'humilité pour participer à la formulation de questions alternatives à ce foutu système, préfère rassurer ce qui lui reste de certitudes d'une gauche complètement à la RAMASSE. Voilà tout simplement comment ça fonctionne. C'est le manque de vista des uns et des autres qui nous expose à des débats stériles. Et conséquemment à toutes sortes de débordements inciviques et de mesures dictatoriales en enchaînement type Action-Répression.
    Et c'est inutile de renvoyer la responsabilité à certains groupes ou à certains courants de pensée, nous sommes tous responsables. Comme l'écrivait Edgar Morin: " Nous sommes tous frères parce-que nous sommes tous perdus".Amen !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.