mardi 18 février 2014

Génération Réac

On dirait que les papy boomers 68ards jouisseurs et rentiers commencent à comprendre qu'ils vont se manger un mai 68 inversé. Et que comme leurs parents avant eux, ils ne comprennent pas que la jeunesse puisse remettre en cause leur idéologie babelienne, pourtant faillie à tous les niveaux.



Réac. Certes. C'est à dire, contre le "progrès et la modernité" et qui assume un "c'était mieux avant".

Sauf que voila, la vraie question selon moi, c'est de chercher plutôt qui peut être assez con aujourd'hui pour croire encore au progrès et à la modernité et au sens de l'histoire de Taubira ?

Dit autrement, avec le peak everything qui nous vient dessus, le vieillissement, la faillite de l'occident, le ponzi éducatif qui s'effondre, l'immobilier horrible et inabordable, le tiers-monde qui nous fait son 1789 et dont le paiement du tribut s'assèche, la déculturation babélienne qui rend notre monde hideux et sans âme, comment peut on décemment être jeune aujourd'hui, avec deux neurones encore actifs, et ne pas être réac ?

Y a plus que les crétins réjouis du boboland de centre ville, nourris au petit journal, et les déracinés par construction, pour y croire encore... Et encore, beaucoup font semblant. C'est juste que pour eux, vu leur entourage et leur environnement, croire dans la nouvelle religion, c'est obligatoire.

Et à mon avis, faut pas chercher plus loin la réislamisation des banlieues, ou encore le fait que les jeunes des cités aillent voir du côté de Dieudo et Soral. L'interview l'autre jour du recteur de la mosquée de Bordeaux sur France Culture était pour le moins intéressante, pas tant pour ce qu'expliquait ce monsieur (qui est sensiblement la même chose que la ligne Iquioussen, avec une lecture de l'Islam sur le fond et non sur la forme), mais pour l'inquiétude assumée à un moment d'un chroniqueur fonctionnaire gôcho bobo babélien de l'émission, sur la naissance d'une alliance catholiques/musulmans contre la dictature maçonnique, ou autrement dit, le fait que que Babel perde l'immigration la chance qu'elle a construit volontairement dans le déracinement pour en faire les janissaires de leur agenda de destruction des peuples enracinés.

Et quand on y pense, les chansons de la dernière coqueluche du boboland parisien, Stromae, sont violemment réacs ("alors on danse" sur le no future de la jeunesse, "papaouté" sur l'horreur des familles décomposées, "formidable" sur la solitude...). L'admiration du boboland babélien pour Stromae me fait penser à ces précieuses ridicules dégénérées de fin d'ancien régime qui se pâmaient devant les encyclopédistes, sans comprendre qu'elles posaient leur tête (ou plutôt celle de leurs enfants) sur la guillotine.

J'écoutais hier également le début d'une émission de Méridien Zéro sur Charles Péguy. Très bien faite, d'un haut niveau. Ses interrogations du début du 20ème siècle résonnent étrangement aujourd'hui. Il y voyait une sorte de rouleau compresseur inarrêtable.

Mais à mon avis, cette course de la "modernité et du progrès" est indissociable du progrès technique, de la société de consommation, qui en rendant la société plus riche a permis la tertiarisation, de tolérer plus de diversité de comportements, et surtout de subventionner les comportements aberrants et l'extension de la société de consommation aux rapports familiaux eux mêmes. Mais le corolaire de tout ceci, c'est l'énergie et les ressources, qui sous-tendent tout ça.

Or voila...



Et là, on parle de l'approvisionnement global. Avec la montée de la consommation du reste du monde, le peak oil occidental a déjà largement commencé.

yoananda parlait l'autre jour d'un lieutenant colonel US qui s'inquiétait ouvertement du déclin du conventionnel à 6% l'an. Bien au delà des scénarios pessimistes des peakistes...

Et ce que l'opulence a fait dans un sens, l'appauvrissement le fera dans l'autre... Sauf à ce que le système, et son élite qui diverge de plus en plus de son peuple, assume la dictature pour continuer d'imposer son agenda babélien et sa nouvelle religion du Grand Rien.

14 commentaires:

  1. En effet, beaucoup de choses résumées sur cette couverture. Mai68 s'est mondialisé et les tenants du systèmes contrôlent absolument tout. L'image est tellement forte qu'on peut faire passer n'importe qui pour n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  2. Désormais, chaque Italien qui recevra de l’argent de l’étranger se verra confisqué automatiquement de 20% de cette somme.

    http://fortune.fdesouche.com/329731-desormais-chaque-italien-qui-recevra-de-largent-de-letranger-se-verra-confisque-automatiquement-de-20-de-cette-somme

    RépondreSupprimer
  3. Le nouvelobs... Libération.... même combat, même destin...

    Sectarisme, outrance, mensonge, propagande, ce n'est que ça. Et tout le monde le voit. Il n'y a que les crétins perchés qui écrivent dans ces torchons qui ne se rendent comptent de rien.

    Ces gus ne sont plus que dans l'insulte. Voir la photo de cette fille en une et dire que c'est une réac... même les gens de gauche intelligent doivent être mal à l'aise de voir cette une, qui ne peut provoquer qu'un "pfffff".

    Que ces canards subventionnés fassent faillite et les inutiles qui écrivent dedans aillent à leurs vrais place de compétence, au chômage. Vite. Ils pourront toujours faire un blog, que personne ne lira.

    Franchement être journaliste aujourd'hui, c'est être bien bas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je plussoie. Rarement vu un titre aussi décalé avec la photo.
      Le Nouvel Obs se tire une balle dans le pied et en plus fait de la pub à la Manif pour tous. Les jeunes qui n'y étaient pas encore vont tous y aller pour rencontrer la charmante demoiselle.

      Supprimer
  4. L'énergie et les ressources, c'est la CAUSE, l'origine du problème. Toute société (et toute organisation) qui arrive à son apogée crée une abondance inutile et excessive, par l'usage immodéré des ressources énergétiques notamment. Esclaves chez lez romains, esclaves-Kwh aujourd'hui. Cette facilité, cette absence de contraintes généralisée (en occident) induit inévitablement le laxisme, l'avachissement, qui s'étendent en tache d'huile dans tous les domaines, économique, social, sexualité... et conduit à la corruption totale du système.
    Corruption dans tous les sens du mot. Jouir sans entraves.
    Cela ne concerne pas que les classes favorisées de la société, car cela s'est répandu progressivement et irrésistiblement dans toutes les couches de la sociétés. Le poisson pourrit d'abord par la tête, mais le reste suit sans faire de difficultés, se vautre dans le modernisme mal compris, la télé, les jeux, le sociétal, les psychologues charlatans and so on. La facilité est encore plus pernicieuse en bas de l'échelle et on en redemande encore plus.
    C'est pourquoi je trouve un peu facile de dénoncer exclusivement les Kleptocrates et politiciens babéliens comme boucs émissaires. Ils suivent la tendance générale, en profitent au mieux, mais ne pourraient rien faire sans ce laxisme généralisé de toute la société occidentale.
    Tout s'avachit, le QI des jeunes est en baisse notable, de même que leurs aptitudes physiques.
    Usque non descendemus ?
    Ce sont les difficultés, le manque de ressources essentielles (se nourrir, se loger, sécurité du territoire...) qui suscitent le lien social,le goût de l'effort, le courage (virtus) et par là l'ordre social et moral. Mais inutile de ramer aujourd'hui à contre-sens, il faudra attendre que quelques centaines d'années de marasme aient suscité dans la douleur un nouveau type de société, qui s'imposera de lui-même, dont nous ne pouvons imaginer les prémisses.
    Les quelques quakers qui résistent seront emportés par le flot.

    RépondreSupprimer
  5. Enfin quelque chose qui a dû sens tous ces jeunes rebelles savent ce qui est bon pour eux et ce qui ne l est pas les jeunes changent et les valeurs qui vont avec aussi

    RépondreSupprimer
  6. Sur la question de l'énergie, je ne pense pas qu'on atteigne nos limites prochainement. Vous vous trompez par excès de pessimisme...

    On a :

    - des gisement d'économies d'énergie énormes.
    - des énergies alternatives et renouvelables qui ne demandent qu'à se mettre en place.
    - des hausses de rendement colossales pour tous nos véhicules, appareils divers, machines...
    - des réacteurs de génération IV qui pourraient produire 1000 ans d'électricité rien qu'avec une partie des déchets de parc électronucléaire actuels
    - des possibilités de gestion de l'électricité révolutionnaires si les technologies de stockage fonctionnent un jour.
    - et bien sûr toutes les découvertes auxquelles on ne pensent pas aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a fallu 50 ans et 2 Guerres mondiales pour passer du charbon au pétrole avec 1 à 3 Md d'habitants
      L'infrastructure du pétrole c'est 100000 milliards de $, il ne va pas etre facile de se retourner même si on avait des solutions théoriques toute prêtes.

      Autant dire qu'on ne va pas couper à un effondrement global meme s'il y aura ca et la des solutions locales plus ou moins résiliente.

      La vraie question est de savoir ce que babel ou l'empire a prévu pour elle et sa descendance ? Rien et ils vont le payer cher. Tout et ils vont s'arranger pour nous le faire payer à coup de guerre et d'épidémies s'il le faut pour faire baisser la pression sur eux. Au cas par cas peut-être. Je ne doute pas que les plus malins se soient déjà prévus des solutions de repli pour tous les cas de figure et qu'ils n'auront aucune pitié pour le bas peuple.

      Supprimer
    2. D'accord avec 16:02.

      Passe le pétrole à $200 le baril, ça n'impactera que faiblement notre niveau de vie, par contre, la consommation mondiale va être divisé par 2.

      Il y aura toujours du pétrole mais il arrivera un jour où on ira plus le chercher sauf pour faire voler les avions des klépto, si on ne les a pas pendu d'ici là.

      Supprimer
    3. @anonyme 18 février 2014 16:02
      @anonyme 18 février 2014 19:29

      vous êtes de sacrés optimistes par contre.

      morceaux choisis :
      "- des gisement d'économies d'énergie énormes." justement, c'est ça notre baisse de niveau de vie, car c'est moins d'esclaves énergétiques (Jancovici) disponibles. Par exemple c'est moins de trajet en voiture (donc plus de vélo), c'est plus d'isolation thermique (donc moins d'argent pour acheter autre chose)...

      "- des énergies alternatives et renouvelables qui ne demandent qu'à se mettre en place." oui oui yakafaukon. Surtout quand c'est archi subventionné, et un petit frein des subventions et toutes les boites font faillites, on connait.

      - "et bien sûr toutes les découvertes auxquelles on ne pensent pas aujourd'hui..." oui oui on peut rêver...

      "Passe le pétrole à $200 le baril, ça n'impactera que faiblement notre niveau de vie" ah ouais, c'est une blague j’espère, parce que là...faut tout reprendre à zéro !!

      yongtai

      Supprimer
    4. De 2002 à 2004, le baril était entre 20 et 40 $ le baril, est-ce que tout était trois fois moins cher ?

      Mon cher Yongtai, il serait temps de se réveiller et de comprendre que ce qui constitue les prix de vente TTC de nombreux produit, ce n'est pas du pétrole mais des salaires, des marges, des taxes, de la pub, et un peu d'autres matières premières.

      Supprimer
    5. Bonjour Yongtai,

      Je note déjà que vous ne m'avez pas contredit sur gén,IV, les hausses de rendement et la gestion du réseau.

      - Sur les gisements d'économies, certains sont tout simplement le fait de découverte de nouveaux matériaux de construction plus performant, confortable et mois polluant (et pas plus cher à terme), au fait de mettre son PC en veille (il fera moins de bruit), à des éclairages a déclenchement automatique, à des systèmes de régulation du chauffage qui chauffe mieux, etc... Tout cela AMÉLIORE le confort de vie et non le contraire.

      - Sur les énergies renouvelables et autres systèmes DD. Les amortissement des chauffes eau solaire, cuve de récupération d'eau de pluie, puits canadien, géothermie, etc... tournent autour de 5 à 20 ans. Ce qui, comparé à la durée de vie d'une maison est très faible. Idem sur le vélo électrique, ce n'est pas forcément un recule. On peut avoir envie d'en faire même avec un baril à 0$...

      - Sur les découvertes futures vous dites "on peut toujours rêver"... C'est vrai qu'on n'a jamais rien découvert de révolutionnaire (surtout sur les 200 dernières années...). Franchement là, c'est plus du pessimisme, c'est de l'ordre du dénis de réalité...

      Je partage la vision de ce blogueur mais le pessimisme ambiant vous fait vous tromper sur la capacité de résilience du système face à sa chute/refondation que vous appelez de vos vœux.

      En 2005, je pensais que l'immo ne pouvait que s'effondrer de 30% à horizon 2009. Je me suis fait conspuer par les collègues, la famille et autres moutons. J'ai malgré tout acheter (2 fois) depuis. Et force est de constater qu'entre 2005 et 2014, ça n'a pas baisser de 30% mais plutôt monté de 20... donc avant que ma/notre prédiction ne se réalise inévitablement il aura coulé de l'eau sous les ponts.

      - dans un système collectif, c'est chaud d'avoir raison tout seul.
      - il ne faut pas sous-estimer les forces de résistance au changement logique et naturel.

      Et avoir tord, seul et longtemps peut coûter un cher moralement et financièrement...

      Supprimer
  7. 18/02 9h20
    eh, les gars, je n'ai pas dit que c'est la fin du pétrole qui allait écrouler notre civilisation. Même pas besoin.
    J'ai dit que le laxisme généralisé (dû à la facilité énergétique) conduisait de lui-même à l'effondrement et surtout, que tout le monde y contribue, y a pas que les klepto et babéliens, le bon petit peuple est bien consentant et la common décency est bien loin.
    L'effondrement aura lieu sans doute avant même l'épuisement des ressources et même si on en trouve de nouvelles, on ne fera que s'enfoncer dans le laxisme. Inévitable.
    Il suffit de voir l'appétit des pays émergeants pour la "modernité" américaniste super-babelienne.
    Quoiqu'on en dise dans la propagande occidentale, Il y a Poutine qui résiste, avec des principes nationaux, moraux, religieux. L'islam aussi s'y oppose, en un sens. Le pape François, pas beaucoup, je le crains.
    Tous ceux qui résistent sont traités de réacs, c'est facile.

    RépondreSupprimer
  8. Pour rebondir sur ton commentaire sur Stromae, ecoutes donc les morceaux AVF et Batard... ils sont savoureux

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.