lundi 3 février 2014

Henri Guillemin sur les années 30

Il part de l'origine. De la fausse gôche (déjà à l'époque) de Thiers et Ferry, qui veut bouffer du curé pour masquer sa soumission intégrale à la kleptocratie.

Puis Clémenceau, Herriot, jusqu'aux manifs de 34, où l'action française et les croix de feu étaient à deux doigts de prendre la chambre, 36 et le front populaire... Pour l'instant j'en suis là...

Les similitudes avec l'époque actuelle sont vraiment troublantes. Je ne les recense pas. C'est quasiment à chaque phrase. Et cette émission date des années 80 (donc sans connaissance de l'époque actuelle), d'un professeur d'histoire normalien, se revendiquant catholique de gauche, qui a vécu tout ça (Guillemin est né vers 1900).

Ce qui est étonnant, c'est de voir comment on arriverait presque à faire matcher les réalités de l'époque qu'il décrit avec des forces et des personnages d'aujourd'hui...

Je note tout de même des différences de fond.

Ce qu'il appelle l'extrême droite (cf Lacroix-Riz également sur la synarchie), et qui est la force la plus anti sociale, à savoir le patronat exploiteur de l'époque, est cul et chemise avec les "fascistes" naissants. Cette alliance là ne me semble pas fonctionner aujourd'hui.

Quant au projet totalitaire, là encore, aujourd'hui, la donne me semble inversée, avec la velléité forcenée du pouvoir d'instaurer Babel, l'homme nouveau et la démocrature mondiale, le tout sous couvert de "République"...

A resituer également dans le contexte de ce qu'explique Michéa sur les bleus, les blancs et les rouges.



A écouter absolument. Un document extrêmement précieux. Afin d'arriver à faire la part des choses, éclairé par le passé.

Ça me conforte dans l'idée que je me fais de l'impossibilité de choisir son camp... Je n'irai dans la rue, ni pour Soral, ni pour Babel... La saison de jardinage arrive. Je préfère m'occuper de mes semis pour l'instant.

20 commentaires:

  1. Guillemin a dit une foule de choses intéressantes sur bien des sujets et ses grandes biographies restent des musts anti pensée unique (notamment sur Napoléon, Lamartine, Jeanne d'Arc, Rimbaud, Tolstoi, ou même Lénine). Ne partageant pas ses convictions d'homme de gauche, j'ai toujours profondémment gouté sa probilité, sa rigueur et son humanité....eh oui, il avait parfois en France la réputation d'un procureur implacable, mais il était toujours rempli de compassion pour ses frères en humanité, et ne s'attaquait qu'aux mensonges, à l'hypocrisie et à touts les faux semblants..Evidemment avec de pareilles cibles, il ne manquait pas d'adversaires, et a été complètement ostracisé par la télévision française pendant toute sa carrière d'historien, alors qu'il était une bête de TV, parvenant faire complètement entrer son public dans l'Histoire. Dommage pour nous et tant mieux pour les suisses romands. Heureusement, internet comble aujourd'hui cette lacune, et nous avons accès à ces grands témoignages...à diffuser ausi largement que possible...

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr qu' il n' y a pas de solutions. Aucune.
    Mais finalement, je préfère mourir les armes à la main, défendant mes enfants, que vivre sous une dictature à la V comme Vendetta, cultivant mes haricots.
    Et en plus, je pourrais me casser et je ne le ferai pas ( à priori )

    RépondreSupprimer
  3. Oui, "Il faut cultiver notre jardin" d'après Voltaire. C'est-à-dire laissons de côté les problèmes métaphysiques (critiqués tout au long de Candide à travers l'image du philosophe Pangloss), et occupons-nous au contraire des choses que l'on peut changer, améliorer. En d'autres termes, cela signifie qu'il faut s'appliquer à faire évoluer la société et à la rendre meilleure.

    RépondreSupprimer
  4. Etienne Chouard qui pratique des ateliers assemblées constituantes à travers la France pour montrer aux gens qu'ils ont les compétences pour penser et rédiger eux-mêmes une Constitution s'est fait empêcher hier à Marseille par des "antifas" (notez l'état respectueux du genre humain que soutiennent ces bienfaiteurs):
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2014%2F01%2F29%2F365-rendez-vous-a-marseille-samedi-prochain-1er-fevrier-2014-avec-les-colibris-pour-des-ateliers-constituants#c21784
    Donc aujourd'hui les fascistes sont ceux qui aprennent au peuple à se réapproprier leur pouvoir politique, et les "républicains" ceux qui les en empêchent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Interdiction "d'en haut" de même palper ou toucher les antifas. "La dictature c'est maintenant" dixit un CRS. http://www.youtube.com/watch?v=EyduVCFwxFE

      Supprimer
  5. Nos parents disent ça aussi depuis les années 70 "je n'irai dans la rue pour personne", "tous pourris".....
    Résultats: Les frontières sont grandes ouvertes, on enterre nos déchets nucléaire n'importe ou, nos poubelles c'est pareil, on s'assoit sur les référendums, on enseigne la bonne pensée socialiste dans nos écoles, on bouffe du pesticide a tous les repas....
    Mais c'est bien, continuons comme ça, n'allons dans la rue pour personne, nos gamins se démerdront avec ce qu'on leur laissera, nos parents ont fait la même chose, après nous le déluge....
    Quelle tristesse, ces pourritures d'élites politiciennes réussissent a nous maintenir a l'état de larves inertes depuis 40 ans, elles doivent rire de nous dans leurs salons feutrés....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aller dans la rue pour aller dans la rue et marcher dans les ornières sous l'oeil rigolard des CRS avec bien sûr l'autorisation préalable de manifester, c'est se foutre de la gueule du monde. S'il faut aller dans la rue, c'est quand on en a envie, où on en a envie, et surtout investir les lieux du pouvoir. Ce n'est pas dans la rue que se rassemblent les "Républicains", mais dans leurs palais.

      Supprimer
  6. http://io9.com/artist-perfectly-captures-genderswapped-disney-princess-1514224910

    Avec tout ce qui se passe maintenant sur le genre etc, ça pourrait donner des idées à certains ^^

    Vs

    RépondreSupprimer
  7. "Ça me conforte dans l'idée que je me fais de l'impossibilité de choisir son camp"..

    Est-ce une réserve stratégique ?
    Sinon, soyons honnête.
    Ce ne serait pas tant une impossibilité personnelle, mais bien plus une volonté raisonnée à ne pas trancher qui t'habiterait.

    Un véritable choix est par essence souvent difficile....C'est sa nature, sinon on le nomme " une évidence"!

    Profite de ton jardin car demain "interdiction tu auras surement"!
    Un conseil de jardinage : Ne te laisses pas envahir par les adventices. Il serait dommage que tes plantations se fassent étouffer par ce que tu as laissé prospèrer. ;)


    J'en profite pour te féliciter pour la justesse de tes analyses peu conformistes et l'intégrité intellectuelle/morale que tu essayes en permanence de tenir .
    ...Après pour les choix personnels. Et beinh,.... ils sont personnels!

    Salut.
    Haro sur la base.

    RépondreSupprimer
  8. pour ma part, je reviens d'une conférence de Reichman à Lyon ce samedi sur la mise en concurrence de la sécu.
    Je compte en effet quitter ce monstre, même si je suis salarié.

    Plusieurs choses intéressantes dans cette conférence, mais surtout, surtout, des commentaires de Reichman en répondant à quelques questions qui font vraiment peur...
    je résume:
    - les caisses retraites sont en faillite (ARRCO AGIRC etc)... et cela posera un énorme problème aux retraités actuels...parce que notre génération devra (je suis trentenaire) mettre la main au porte-monnaie une fois de plus pour eux.. on le lit tellement, mais à entendre ça réveille le cerveau ...
    - la sécu va tomber inévitablement... gestion calamiteuse, plus assez d'actifs pour payer les passifs (démographie), ...etc ... ça m'a paru évident à l'écouter ...
    - l'hsitoire de son combat du MLPS/quitter la sécu, démontre à quel point les sbires de l'état n'en ont rien à faire de nous, à quel ils peuvent manipuler le peuple, le droit européen ... là ça fait vraiment peur quand on l'écoute ... on se dit vivre en dictature...son expérience de la justice ne remonte pas le moral non plus (nomination par des politiques de personnes pro-système à la tête des institutions pour bloquer des décisions de justice etc ...)
    Notamment un commentaire: ceux qui tiennent la bourse de l'état, c'est les "socios", les hauts fonctionnaires qui gèrent les organismes de sécurité sociale (sécu urssaf retraites, etc ...) car le magot est énoooorme.
    Bref, on ne peut rien attendre d'eux, ce sont des irresponsables qui ne pensent qu'à leur poste, et il ne faut rien attendre également des institutions dites judiciaires ...
    - absolument personne de crédible à venir dans le monde politique actuel. Pas de Général en vue...rien que des nuls. Et les personnes crédibles et valables ne surviendront que lorsque la crise, la vraie, arrivera... bref, rien à attendre d'"eux" actuellement.;

    et puis surtout, une petite confidence en répondant à une question:
    connaissant pas mal de personnes haut-placées (haut fonctionnaires d'état notamment),
    il fait état d'une ambiance pré-révolutionnaire de plus en plus forte... cf notamment le jour de colère de la semaine dernière....et cela se ressent de plus en plus en haut de la pyramide....
    Et sur cette dernière remarque, je prends peur...

    Donc, pour moi, les choses sont claires.
    Oui au jardinage, oui à l'autonomie....comme tu le fais, Tonio.
    Mais moi, en ville, j'aurai du mal à Lyon à trouver une maison avec grand jardin à une distance raisonnable de nos 2 lieux de travail ma femme et moi.

    mais surtout, je vais mettre le fruit de mont ravail à l'abri, et préparer ma retraite hors de france, en Europe (assurance vie) et cotiser à une sécurité sociale étrangère (d'abord pour moi, pour tester, et pour ma famille si tout va bien)..

    A bon entendeur.

    RépondreSupprimer
  9. les méchants anti sémite la méchante droite et la gentille centre gauche fasciste totalitaire anti français anti patrie anti famille oui effectivement en politique rien à changé tous pourris.

    RépondreSupprimer
  10. Ce jour, on a eu droit à un éditorial (un de plus) dans "direct matin", un journal gratuit dans la lignée du "monde", c.à.d synthétique, descriminateur et orienté pro-élite, pro-oligarque, façon chien de berger chargé d'éduquer le bon troupeau de citoyens/"mougeons" en lui donnant le pré-maché de l'information qui lui est quotidiennement necessaire pour croire qu'il sait, alors meme qu'il ne sait que les mensonges et demis vérités qu'on lui narre, ad nauseum, sous toutes les formes "propa-grotesques" utiles à leur injustifiable maintiens.

    J.M COLOMBANI (ex directeur du "monde") dans son dernier opus:
    " La France du repli et du rejet": (il critique les manifestations récentes)
    " le contexte est celui d'un pays tourné contre lui meme et dont l'idéologie dominante est desormais le catastrophisme et le défaitisme"
    Ce bon seigneur parisianno-centré, gagnant tres bien sa vie, parfaitement auto satisfait, planant à 10 000 pieds dans la stratosphere des élites/métayers/kapos, s'étonne et se plaint du "défaitisme" et du "catastrophisme" ambiant !? Mais bougre d'idiot!, le libre échangisme que tu l'aimes, les mensonges que tu as diffusés toutes ces années, toutes ces vessies qu'on nous a fait prendre pour des lanternes, la trahison du traité de Maastricht, la haute trahison du référendum démocratiquement nié par nos politiques et acquiescés par nos médias aux ordres... tout cela concours aux symptomes ci-dessus mentionnés. De la part d'un eurodolatre comme vous, épaulée par toute votre "cléricature" institutionnelle, internationaliste et foncierement apatride; vous avez vendu aux moins disant social la nation à une grouillante meute de hyenes, dépecant ici et là ce qui subsiste encore de viable dans ce pays: la dignité humaine. Les hotes que nous sommes sont certes catastrophés de ce parasitisme mortifere dont ils percoivent les symptomes et l'impasse dans laquelle nous sommes aujourd'hui, demain plus encore.

    " c'est la France du repli IDENTITAIRE et du refus de l'euro. Cette France a toujours existé. Elle a toujours été minoritaire (sauf PENDANT LE REGIME DE VICHY). Mais elle trouve aujourd'hui, au prétexte de la crise, davantage de canaux d'expression".
    - Le repli identitaire n'est que la réponse physiologique à notre "bruxellose aigue", cette infection qui n'est pas nouvelle car elle prenait, dans sa forme ancienne, des accents identiques, leurs porteurs d'alors s'appelaient "FFI" et développaient eux aussi une résistance offensive face à l'agression d'alors. Les collabos proliféraient sans toujours saisir qu'une Europe Fédérale allait s'agréger derriere une Allemagne conquérante cherchant son espace vital dans la conquete et l'annexion à son idéologie "progressiste" d'alors.
    - Le refus de l'euro, cette aberration mentale qui nous vaut tous les anathemes du clergés, jusqu'à nous excommunier du cénacle républicain et faire de nous les lépreux de la société "bisoulandaise", auquel bientot, il lui sera retiré ce qui lui reste de liberté d'expression (déja bien réduite) au profit et à travers un web 3.0 totalement verrouillé et ceci " au nom de la rose".

    L'odeur de la dissidence monte jusqu'à vos narines si peu enclines à le supporter, elle nuit à vos utopies, au maintien du consensus général qui semblait acquis "vaille que vaille".
    DIVISER vous vous etes activés; OPPOSER chacun d'entre nous, vous vous en etes réjouis et IMPOSER fut votre méthode machiavélique. Que tout se retourne, s'entropise dans les limbes de la défaite, voilà ce qui vous effraie et constitue votre cauchemard - demain les retournements de vestes, les collabos d'hier appelleront à la resistance demain... mais qui vous oubliera??

    master t

    RépondreSupprimer
  11. J.Sapir chez Morandini ?!
    https://www.youtube.com/watch?v=XnhkngLz3uw
    Se passerait-il des choses en coulisse ?

    RépondreSupprimer
  12. Tonio si tu veux comprendre Babel et la religion de progrès, va voir les vidéo de Jacques Ellul sur le système technicien (cf: http://www.youtube.com/watch?v=LdogID589Mk ).
    C'est une pensée très puissante pour comprendre la folie du monde: http://technologos.fr/textes/jacques_ellul.php

    RépondreSupprimer
  13. " Ça me conforte dans l'idée que je me fais de l'impossibilité de choisir son camp... Je n'irai dans la rue, ni pour Soral, ni pour Babel..."

    Si pour vous le seul choix se réduit entre le Dr Frankenstein et sa créature...

    RépondreSupprimer
  14. Le son de ce clip est terrible, j'ai du mal a l'ecouter, dommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au casque ça passe mieux, et franchement c'est passionnant.

      Supprimer
  15. Très instructif, il y manquait la donne souterraine de la cagoule et de ses liens avec le second bureau et notamment l'énigmatique docteur Henri Martin interface entre la grande muette et cette organisation (OSAR-N-) que l'on retrouvera sur le balcon des 4 généraux putschistes de 61 ( Zeller, Jouhaud, Challe et Salan).....
    Dans l'immédiat, et pour résumer, tout exécutif est et restera INCAPABLE de faire face aux bouleversements qui secouent la planète toute entière. Rien à attendre de cette génération de formatés aux formes du pouvoirs qui est du reste parfaitement inculte, car insuffisamment formée à la véritable lecture des événements historiques. Attendons-nous donc à avoir à vivre des relents de fascisme (projet web 3.0 entre-autre exemple). Nous sommes avertis. Inutile de palabrer sur le sujet si nous ne nous adaptons pas à cette réalité. Bon vent aux bonnes volontés !!

    RépondreSupprimer
  16. Waldeck-Rousseau : « poussez votre offensive du coté du cléricalisme et du clergé, c’est indispensable, parce qu’il est beaucoup plus facile de dévorer du curé que de dévorer du banquier. »

    Jean Jaurès : « Je sais ce que c’est le radicalisme français, c’est le transfert du respect. A la place du dogme : l’argent, et à la place du prètre : le banquier »

    Rien a changé

    RépondreSupprimer
  17. Tiens marrant, il finit en espérant qu' "émerge un grand mouvement mobilisation en faveur d'une reconstitution de la cité", et j'ai mis il y a 3 heures un nouveau bouquin qu'on m'a fortement recommandé sur ma liste "à lire" : "la cité à travers l'histoire", Lewis Mumford http://www.amazon.fr/La-cit%C3%A9-%C3%A0-travers-lhistoire/dp/2748901355/ref=wl_it_dp_o_pC_S_nC?ie=UTF8&colid=3KX3JJMQE7WK6&coliid=I2D80TPV4PJK72
    (à ne surtout pas acheter sur Amazon évidemment, sauf cas de force majeur )

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.