lundi 17 février 2014

Heureux qui comme Ulysse

Il paraît qu'il faut voyager. Que c'est le comble de l'épanouissement. La boboïtude déracinée et sans âme adôôôôre voyager. C'est teeeellement enrichissant.

Et moi aussi, je voyage beaucoup.

Tous les jours, je traverse la banlieue de Bordeaux à vélo.

Immeubles en béton plastique, population babélisée, magasins Célio et boulangeries Paul...

Je pourrais tout aussi bien être dans une banlieue irlandaise, italienne, allemande, espagnole, suédoise...

Pourquoi voyager ? Pour voir les 3 morceaux de vieille pierre, vestiges d'un passé "nauséabond", que Babel n'a pas encore rasés ? Constater l'effondrement de nos civilisations et l'extension du cancer généralisé du grand rien babélien et de sa laideur ?

Je préfère garder mon argent pour m'acheter des tuteurs à tomates. Là, au moins je voyage. Au sens où je me libère...

32 commentaires:

  1. Sebastien Tellibag17 février 2014 à 10:39

    J'aime bien cet article, il résume tout:

    http://marietheresebouchard.blogspot.fr/2013/07/tristes-tropiques-plaidoyer-pour-un.html

    RépondreSupprimer
  2. Et faut voire qd les bobos voyagent ! C'est avec tout leurs bagages de préjugés à la con : le doigt-de-lhommisme, sans-frontiérisme, multiculturalisme, féminisme, et j'en passe.
    Le bobo voyage avec son idéologie de merde et gare à ceux qui ne se plient pas aux règles : chatiement immédiat.

    RépondreSupprimer
  3. Ben évidemment, je suis pas d' accord avec toi. Bien au contraire.
    Vas au Japon ou en Islande ( deux pays diamétralement opposés) et tu m' en diras des nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu vas y aller une semaine, 15 jours et tu auras appris quoi ?

      Bizarrement, c'est en revenant des voyages que j'en apprend le plus, tranquillement chez moi via Internet.

      Je reviens de Norvège, j'y ai vu des paysages qu'aucunes photos ou film ne peut décrire mais cela en vaut-il le coût ? A mon avis non. Surtout que quelques paysages, mais des heures de bagnoles.

      Par contre pas de pub 4x3 en dehors des villes et peu en ville, ça, c'est un vrai bonheur. Mais on pourrait avoir la même chose chez nous.

      Supprimer
  4. Oups ! j'ai du rater qqch...
    A vous lire seuls les bobos voyageraient. Or, bien entendu cela est faux au plus haut point et donc si cet article est faux vous tendez une perche aisée à vos contradicteurs qui ne manqueront pas de souligner que les autres articles doivent être aussi faux.
    Il me semble qu'il ne faut pas introduire sa rancœur ni son fiel dans le traitement d'un article.
    Le monde mérite autre chose que l'association de termes nauséabonds, d'images improbables plaquées comme l'absolue vérité.
    Vivre à Bordeaux doit bien représenter l'image du bobo pour un bipède de notre pays...
    Et puis quand vous dites garder votre argent pour des tuteurs....
    Allez plutôt couper quelques branchages plutôt que d'aller chez Jardiland !

    Acheter des tuteurs : mais quel bobos vous faites !
    Nous, à la campagne, la vraie, pas celle des citadins transplantés qui savent tout et viennent même nous expliquer, nous n'achetons jamais de tuteurs...

    Bonne récolte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu allumes aussi, ton feu avec deux silex ?!!!
      ..Toi, t'es un comique qui s'ignore.

      Supprimer
    2. On se tutoie ! Bref, "quand on sait pas, on dit pas !" Vous me faites marrer avec votre découverte du jardin, du puits, ...
      Pour calmer mon nouvel ami, je dirai que je me chauffe au bois pour environ 20 fois moins cher que les autres. Mieux, en cas de panne d'électricité l'hiver, je continue à me chauffer là où tous les autres sont à l'arrêt du fait de leur pompe électrique !!! (je me marre un peu, c'est vrai)

      Quant aux voyages, j'ai visité >50 pays avec ma pogne, selon mes choix, jamais en groupe et oui le monde vaut d'être visité.
      Pour autant comme je suis un nègre blanc je ne dirai pas que c'est essentiel mais franchement les occidentaux sont trop souvent malades du ciboulot, ce sont des chialeuses de première, toujours à se plaindre, pas combatifs pour un sou... D'ailleurs les français montrent une très mauvaise image à l'étranger ; je m'en fous car je parle couramment d'autres langues et j'évite ainsi les préjugés sur les grandes gueules irrespectueuses !

      Alors oui, je dis à mon nouvel ami que j'allume le feu dans mon poêle à bois durant l'hiver, ce qu'il ne doit pas savoir faire même s'il va être tenté ici de dire le contraire (internet, caché derrière le clavier, toussa-toussa).
      Dans mon village, j'adore les nouveaux venus, avec eux on ne s'ennuie jamais ; il savent tout sur tout. Les voisins brûlent du bois vert, ça fume mais ne chauffe pas, l'autre a mis le feu au bois près de sa baraque, ils pondent des jardins au rendement zéro, ils s'achètent une tenue de chasseur/paysan pour faire plus vrai mais ce sont et ils resteront des citadins ; pire au bout d'un moment ils ne seront ni citadins, ni ruraux, bref rien...

      Les gens des grandes villes sont des assistés de première : transports, magasins et service au public. Une fois la première année passée ils se rendent compte qu'ils ne sont pas faits pour leur faux pavillon à la campagne, un vrai trou à rats, empilés horizontalement, avec la même promiscuité qu'en ville. Ici, il faut se bouger et on les reconnaît vite ils sont toujours dans leur bagnole : 100 mètres, hop, la bagnole avec la zik à fond, la casquette à l'envers, le gros chien et l'air méchant...

      Alors s'il y a bien une personne qui se marre Mr17 février 23.43, c'est moi !
      D'ailleurs que faites vous debout à cette heure là à donner des leçons ?

      Salut mon pote !

      Supprimer
  5. "L’âne qui fait tourner la meule du moulin fait cent mille en marchant, mais lorsqu’on le détache, il se trouve toujours au même endroit. Il y a de ces hommes qui voyagent beaucoup mais n’avancent nulle part. Lorsque le soir arrive ils n’ont vu ni villes ni villages, ni choses créées, ni choses naturelles, ni forces, ni anges. En vain les malheureux ont-ils souffert."

    Evangile de Philippe

    RépondreSupprimer
  6. Tatez de l'islande, une voiture de loc et tout en camping. A part la voiture
    c'est plus hard comme ballade. Les jeunes non
    boboïsés adorent, allez savoir pourquoi ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a matelot dans la marchande, aussi.
      Du fric, de la thune, du voyage, et des p*tes à tous les ports. Ma meilleure année.

      Supprimer
  7. l'âne ou le mulet ou l'âne et le mulet

    RépondreSupprimer
  8. Le Nain a dit:

    "Pourquoi voyager ? Pour voir les 3 morceaux de vieille pierre, vestiges d'un passé "nauséabond", que Babel n'a pas encore rasés ? Constater l'effondrement de nos civilisations et l'extension du cancer généralisé du grand rien babélien et de sa laideur ?"

    Tu as la tête dans le guidon. tu ne vois plus rien sauf ton quotidien pourri qui t'obnubile. Ce qui expliquerait tes obsessions, tes névroses même.

    Tu vas finir avec un ulcère ou un cancer. Change ton quotidien. Fais un CIF par exemple.

    RépondreSupprimer
  9. Mdr ... Que d'aigreur, de repli sur soi et de tristesse dans ce post. Perso, je vois plein de raisons qui poussent les gens à voyager ^^ (et pas que les bobos):

    (A) faire de belles photos "de vieilles pierres" à mettre sur Facebook pour faire jaser son entourage et se rassurer sur son rang social >> il semble que cela soit la majorité des gens autour de l'auteur du post.

    (B) se reposer, se changer les idées et prendre du recul sur sa situation pour se permettre d'avoir un regard neuf. L'objectif est de se sortir la tête du guidon et du train train quotidien pour avancer dans la vie.

    (C) partager, échanger, découvrir des gens, des modes de pensées et des cultures car entre découvrir une information dans un article et réaliser ce que concrètement cela implique dans la vie de tous les jours, il y a mille lieux. Après ce n'est donné à tout le monde de savoir créer des liens avec d'autres, ça demande quelques compétences.

    (D) ne pas mourir inculte. ça m'a toujours fait mal au coeur de croiser un nombre impressionnant de personnes au quotidien qui réfléchissent en amalgames et généralités car ils ne sortent jamais ("La France, c'est le plus beau pays du monde, pourquoi en sortir ?"). En voici des exemples TRES, TRES softs et sans importance:

    > qui pense que la nourriture chinoise se résume à ce qui existe dans les fast-foods (qui n'ont de "chinois" que le nom) avec nems en entrée (d'origine vietnamien).
    > qui pense que les belges avec voitures sont dangereux car tous alcooliques ou pervers (dixit une brave commerçante sérieuse ayant vécue 65 dans le même village quand nous sommes partis visiter la Belgique).
    > ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que le classique "vol + hôtel all inclusive" semble se cantonner à la catégorie A...
      Ce n'est pas du voyage, c'est de la consommation de loisirs marchands... Sans rencontre, coupé des habitants du pays en question...
      Le tourisme est passé à l'ère industrielle, avec la même absence de saveur et de sens qu'une tomate (^^) hors sol... Les masses de beaufs déversées chaque été par moults cars dans chaque lieu un peu touristique, on est quand même loin de la rencontre intimiste avec la vraie vie des vrais gens du coin... rayon authenticité, c'est du niveau de disneyland...
      J'espère que c'est différent pour vous, mais quand des proches font état de leur "voyage", photos à l'appui, c'est une succession de visites de lieux hyperclassiques, photos mille fois faites, photo du repas du soir, et on recommence... certes, ils auront parcouru en voiture une grande partie du pays, mais ce qu'il en reste, c'est quand même une grande impression de vide...
      Après je ne dis pas qu'il n'y a pas de solutions alternatives...

      Supprimer
    2. Bien vu !
      On ne "sent" jamais mieux les choses que quand on les a vécues.
      Et partager le savoir fait partie de l'expérience.
      Je mets en ligne les photos (commentées) de mes pérégrinations sur photo.geoloc.in

      Juste pour que ceux que ça intéresse puissent avoir une idée de comment c'est ailleurs, et en fasse son profit.
      Le site de référence à mes yeux reste toutefois : www.berclo.net

      Supprimer
  10. Bonjour à tous.

    Petit HS pour signaler cette vidéo d'un des avocats de Dieudo. Interressant à plus d'un titre, mais nous y reviendrons.

    Il y a voyages et Voyages. Une valise ne racontera jamais rien, mais un simple regard a suffi pour s'évader.

    à Bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lien manquant que vous avez trouvé certainement…

      https://www.youtube.com/watch?v=_Hb6FMhsJfE

      Une démocratie normale quoi. C'est beau le pouvoir ! Quand on ne sait pas quoi en faire !!

      Supprimer
  11. Arrête Tonio, tu vas finir par mourir de chagrin.. et nous aurions tous beaucoup de peine :-(

    RépondreSupprimer
  12. Oui, beaucoup d'aigreur dans ce post.
    L'auteur a son point de vue, il est respectable. En quoi le point de vue d'autres personnes, qui trouvent dans les voyages mille raisons de s'ouvrir et de s'épanouir, serait moins respectables que le sien ?
    Bien dommage que l'auteur fasse preuve d'une telle intolérance.

    RépondreSupprimer
  13. Pas d'accord du tout...j'ai beaucoup voyagé, j'ai vécu à l'étranger, et les voyages ouvrent l'esprit!
    Déjà, niveau nourriture, le seul moyen de manger local est d'aller dans le pays, les restos en France adaptent le goût au palais Européen...
    Ensuite, il faut se donner la peine de discuter avec les locaux...là, on apprend pas mal de trucs, leur manière de penser, leurs habitudes...Un Hollandais, ça ne pense pas comme un Français, quoi qu'on en dise...et quand on part en Asie, qu'on se donne la peine de faire copain copain les gens du coin et de leur poser des questions, on est sur une autre planète...
    Les paysages, c'est à couper le souffle, les sensations aussi...Une chaleur étouffante, une odeur souffrée, comment comprendre sans l'avoir vécu?
    Il faut sortir des sentiers battus...pour moi c'est facile, mon mari est asiatique, ça nous ouvre beaucoup de portes...Tu imagines aller dans un "hôtel" avec 8 heures d'électricité par jour seulement (et c'est la chambre de luxe)? Dormir sur une natte? Manger du poisson sur un bateau avec le pêcheur? (chopper une gastro monstrueuse parce que ta petite flore intestinale n'est pas habituée...)?
    Plus dur, tu imagines voir des gosses bosser? Tu imagines voir des coins détruits par la pollution, devenus décharges à ciel ouvert?
    J'ai énormément appris de mes voyages, et de ma vie à l'étranger. Ne serait-ce que:
    - je suis une petite nature inadaptée
    - je ne sais pas ce que c'est que la vie "non individuelle"
    - j'ai de la chance d'avoir été à l'école, de vivre dans un pays avec le confort
    - les violences de nos "cpf" ne sont tolérés dans aucun pays...sauf qu'ailleurs, c'est le "village" qui s'en occupe
    - je ne sais pas ce que c'est que la rigueur et le perfectionnisme au travail
    - le bouffe est quand même vachement bonne et diversifiée en France
    Je repartirais. Et tu ferais bien de partir un peu aussi.

    RépondreSupprimer
  14. pas sur que l'on soit fait pour être sédentaire ...?

    RépondreSupprimer
  15. Il y a bouger et bouger : prendre l'avion depuis Paris le jeudi direction Marrakech pour etre de retour le dimanche soir; et puis ensuite jouer le vaniteux le lundi matin au boulot en demandant aux autres s'ils sont restés dans leur ville, c'est à vomir ! Les paysages à couper le soufflé : il suffit d'aller en Europe; et déjà en France, mais cela fait trop ringard mais si la plupart ne connaissent peu notre territoire; franchement, les posts ci_dessus sont vraiment écrits par des débilles et des egoistes

    RépondreSupprimer
  16. On ne citera que Séneque pour approuver le post et desapprouver l'ensemble des commentateurs qui idolatrent les voyages (le plus loin possible):
    "A quoi sert de voyager si tu t'emmènes avec toi ? C'est d’âme qu'il faut changer, non de climat."

    RépondreSupprimer
  17. J'aime bien ce blog mais là ce post c'est n'importe quoi . Pour écrire ça faut être soit complètement idiot, soit totalement aigri de la vie . Si tu crois que c'est avec internet et tes plants de tomates que tu va connaitre le monde vaut mieux arrêter de vouloir l'expliquer aux autres . D'ailleurs j'ai remarqué que ce blog qui était principalement économique prend un léger fléchissement vers le nationalisme (et pas le patriotisme) tendance raciste . Voyage ça te défrisera les poils du cul .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai moi aussi constaté ce "fléchissement" sur ce blog ces derniers temps.
      J'invite l'auteur à s'aérer un peu l'esprit, à voir autre chose, à bouger un peu, et même à se défaire de son blog et d'Internet pendant quelque temps.

      Visionner en permanence des vidéos et des reportages sur les aspects négatifs de notre monde conduit forcément à un dégoût, un sentiment de piège et de perte de liberté, et forcément entraine des réactions d'aigreur et de rejet. C'est une réaction humaine et normale, mais elle n'est pas saine, et il faut réagir. D'ailleurs, cela peut même conduire à la dépression (j'ai connu des cas comme ça, pour les mêmes raisons).

      Cette réaction n'est pas saine, car on se pourrit la tête, alors qu'il y a dans le monde aussi beaucoup de choses intéressantes et porteuses d'optimisme. Il y a plein de personnes formidables, riches d'expériences et d'histoires qui ne demandent qu'à être partagées. Il y a plein de choses à découvrir, de choses à construire, de projets à avoir non seulement pour soi, mais aussi avec les autres. Mais pour les voir, il faut décoller les yeux de son écran.
      Pourquoi ne pas s'engager dans des actions de proximité ? (ex. associations d'aides aux démunis, participation aux activités de la municipalité, etc.) Le but n'est pas de militer pour changer le monde, on sait très bien que la gestion des associations et des municipalités est imparfaite. Le but c'est de rencontrer les gens, d'avoir conscience de la richesse sociale autour de nous, et de se faire un réseau de contacts, voire d'amis.
      D'ailleurs, il ne faut pas se leurrer : ce n'est pas en restant chez soi derrière son écran et dans son jardin qu'on changera le monde.
      C'est bien de s'informer et de vouloir informer, mais attention à l'intoxication de l'esprit. Et je pense que l'auteur est en plein dedans.

      D'ailleurs, je pose la question : pourquoi ce blog ? A quoi sert-il, et quelle est sa finalité ?

      Supprimer
    2. Logique de munichois. Discours qui pue la défaite. La soumission.

      C'est justement parce que j'ai l'espoir que ça change (et que j'en ai même la conviction) que je ne lâche pas.

      Supprimer
    3. "C'est justement parce que j'ai l'espoir que ça change (et que j'en ai même la conviction) que je ne lâche pas."

      Bravo et tiens bon le TonioDisco, il y en a trop qui sont tombés à cause des trolls rabats-joies.

      Tu déranges, et c'est très bon signe de lire les réactions des uns et des autres. Je ne suis pas toujours en accord avec tous les sujets que tu soulèves, mais Bon Dieu que cela fait du bien d'entendre d'autres points de vus.

      Il y en a mare de cette France européenne aseptisée.

      Supprimer
  18. ta raison reste à bordeaux
    perso, le jardinage, ça me gonfle

    RépondreSupprimer
  19. Les plants de tomate pour se sentir voyager, là c'est vraiment n'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  20. Epatant tous ces commentaires pour un simple petit billet...
    Perso, les voyages c'est sacré.
    Je m'explique : j'ai 3 gosses, dont la question des générations futures, ça me parle.

    Pourquoi ne pas rester sagement chez moi ? Parce que ce que je ne consommerai pas le sera par un connard de pétromonarque qui se fait une piste de ski en plein désert. Donc Tragédie des communs, donc rien à foutre (je résume).

    Pourquoi voyager ? Parce qu'au rythme où nous détruisons le monde, précisément en voyageant, mais juste aussi en restant les patachons jouisseurs d'énergies fossiles que nous sommes, nos enfants vivront sur une planète fort différente (et en moins bien !) de celle que nous habitons.

    Donc j'apprends à mes enfants à connaître le monde, en espérant que ça leur donnera la force de le préserver.
    Car j'en suis convaincu : on ne saura le préserver que par la force.

    RépondreSupprimer
  21. Le monde extérieur est si petit à côté du monde intérieur que l'on ne connait même pas...

    explorez vous, asseyez vous et respirez, bienvenue sur air meditation, tous les voyageurs ayant emprunter notre compagnie en sont revenus vivants :-)

    Quant à celui qui s'est trouvé petite nature parce qu'il a chopé la chiasse en asie, c'est un bouffon, nous sommes adapté à notre localisation, point.
    S'il va vivre 30 ans dans un pays ou l'eau est pourrie, il s'adaptera...ou pas

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.