vendredi 21 février 2014

Les commentaires sur les commentaires des événements à Kiev ou la terrible propagande du Système Par Philippe Schneider

Les commentaires sur les commentaires des événements à Kiev ou la terrible propagande du Système Par Philippe Schneider
via Le blog à Lupus, Philippe Schneider/ Visions et Perspectives 2020, 21/02/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Les commentaires sur les commentaires des événements à Kiev ou la terrible propagande du Système Par Philippe Schneider

J’ai décidé de réagir à ce qui se dit dans la presse française et européenne à savoir un tissu de contre-vérités donnant aux citoyens une vision tronquée et manichéenne. Mon expérience depuis 2009 de l’Ukraine et de Kiev en particulier me donne une grille de lecture qui pourra certainement être utile à ceux qui s’intéressent aux décryptages de la doxa dominante.

Après la Lybie et la Syrie, nous voilà donc en Ukraine car d’après la "presse officielle", c’est l’Ukraine qui se soulève, oppressée par le joug du pro-Russe Viktor Ianoukovitch lançant ses forces spéciales de police à l’assaut d’opposants pacifistes épris de liberté et d’Europe, de bien-être économique et de libéralisme entrepreneurial!! Comment en effet faire avaler tant de bêtises au bon peuple de France et comment surtout le mépriser à ce point!

Quelles sont les forces en présence? Face au président Viktor Ianoukovitch du parti des Régions élu démocratiquement mais non sans corruption (nombreux cas de votes achetés notamment) se dresse une opposition prenant sa source d’une part dans le Bloc Yulia Timoshenko (parti soutenant l’ancienne présidente incarcérée) et dans le Front pour le Changement d’Arseni Iatseniouk et d’autre part dans le parti Svoboda d’Oleg Tiagnibok. Aux premiers s’est vite rallié l’ex-boxer devenu politicien chef de l’Alliance Démocratique Ukrainienne pour la Réforme Vitali Klitschko, sous la bienveillance de l’Union Européenne (France et Allemagne en tête) et des États-Unis.

Les seconds forment la pointe émergée d’un iceberg à la couleur uniformément brune. Svoboda est en réalité un parti néo-nazi portant encore anciennement (il y a quelques mois) la croix gammée de la division SS Das Reich ayant opéré en Ukraine et essentiellement constituée à ce moment-là d’Ukrainiens de Galicie (à l’instar de la Division SS Galicia régulièrement commémorée). Rassemblé autour de la mémoire de Stepan Bandera, chef des nationalistes pendant l’occupation allemande mais relooké aujourd’hui par un discours autour de la protection des plus pauvres et du folklore cosaque (voir l’interview sur novopress d’Andriy Voloshyn, chef adjoint des relations internationales de Svoboda ), ils sont les chefs de file de groupuscules encore plus radicaux dans une opposition à Ianoukovitch et à une Russie qu’ils abhorrent.

C’est dans ce cadre que les USA et l’UE ont soutenu politiquement et financièrement cette coalition hétéroclite de Maidan, chaque parti y trouvant une alliance de circonstance, en particulier Svoboda résolument opposé à tout ce qui constitue l’UE à savoir l’ultralibéralisme et le multiculturalisme. Et c’est aussi à cause de ces derniers que les événements ont dégénéré occasionnant aux dernières nouvelles 28 morts et plus de 250 blessés tant chez les opposants que dans les forces de police, cette dernière ayant dû intervenir face à l’hostilité des manifestants la plupart armés (revolvers, armes de chasse avec lunette, cocktail Molotov voire projectiles en tout genre dont des pierres). Il est clair aussi que les troupes de police ont été vite dépassées par l’ampleur de la réaction et ont dû utiliser non seulement des gaz lacrymogènes mais aussi des armes à feu (voir par contraste la répression policière massive à New York du mouvement "Occupy Wall Street" essentiellement composé de jeunes gens pacifistes et assis dans la rue!!).

La conséquence de tout cela est que la ville est aujourd’hui singulièrement désorganisée, notamment des vagues de voleurs en ont profité pour des pillages d’appartements dans le centre-ville.

Le pays et les principales grandes villes (Lviv, Lugansk, Kherson, Kharkov, Sebastopol, Odessa) ne bougent cependant pas et attendent une réaction d’un pouvoir résolument faible.

Ianoukovtch principalement empêtré dans ses affinités pro-russes, ses campagnes électoralistes récentes pour reconquérir les régions de l’Ouest autour d’un discours plus national et enfin sa crainte de voir geler ses avoirs en Europe de l’Ouest par les autorités de Bruxelles est contraint à l’immobilisme politique tout en espérant secrètement une intervention de Poutine qu’elle soit symbolique, financière (la Russie vient cependant d’accorder un prêt de 2 Mds $ qui vient d’être suspendu en ce 20/02/2014!) voire militaire (ce qui serait catastrophique pour le pays dans tous les cas).

La seule question qui se pose est la suivante: est-ce que des activistes peuvent à eux-seuls déstabiliser un pays tout en étant uniquement présent dans une seule grande ville? question en induisant une seconde: n’est-ce pas un prétexte pour pousser à une intervention de la Russie et provoquer la dislocation du pays, but inavoué de l’UE (pré-carré de bas salaires pour l’Allemagne, les Français étant des idiots utiles) et des USA (élargissement de l’OTAN, ressources agraires et gazières cf accord signé avec Chevron, affaiblissement de la Russie).



Le grand perdant d’une scission sera assurément l’Ukraine proprement dite, l’essentielle du PIB étant fait par la partie russophone industrielle de l’Est et qui sera rattachée à la Russie. Cette hypothèse n’est cependant pas à exclure au regard de la volonté récemment renouvelée de la Crimée de se rattacher à cette dernière.



PHILIPPE SCHNEIDER/ Visions Et Perspectives 2020/ Jeudi 20 février 2014

http://visionsetperspectives2020.blogspot.fr/

20 commentaires:

  1. Hors sujet mais regardez ça:

    Un coup de gueule qui fait plaisir à entendre : l été dernier un maraîcher de Lavelanet, commune ariégeoise, a été contrôlé et verbalisé sur le marché... Son délit ? Avoir vendu des tomates "hors catalogue" !... Cette histoire fait l'objet d'une chronique d'Olivier de Robert, un conteur ariégeois qui commente l'actu par chez nous, la vidéo produit son petit effet, je vous invite à aller voir. À mettre en application et à faire tourner !

    http://www.ariegenews.com/news-1464-67205.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ben merci l'Europe : Reste plus qu'le FN !

      Supprimer
  2. en gros techniquement le pays le plus grand d'$urope n'est pas prenable, l'€URSS s'africanise

    ([La gloire]
    ukrainienne
    n'est pas encore morte)

    RépondreSupprimer
  3. - L'article est vraiment intéressant et il vise juste sur le plan interne et externe.

    - Concernant la "sécession" de la Crimée, je n'y crois pas, même en cas de changement très important de l'orientation politique ukrainienne. Quelques députés locaux l'ont évoqué dans le cadre des récents troubles, mais on est très loin de cette situation. Ianoukovitch est minoritaire dans l'opinion. Mais très légèrement si on en croit les derniers sondages http://www.socis.kiev.ua/ua/press/dani-spilnoho-zahalnoukrajinskoho-sotsiolohichnoho-doslidzhennja-tsentru-sotsialnykh-ta-marketyn.html : Le dernier sondage national réalisé fait apparaître les tendances suivantes :
    - Polarisation sur le soutien aux protestations (ex-aequo entre opposition et soutien) et sur l'adhésion à "l'UE ou à l'Union Douanière" (s'il y avait un référendum : 55% UE et 44% Union Douanière parmi ceux qui sont surs de leurs choix Union Douanière, il y a 10% d'indécis).
    - 60% des ukrainiens interrogés estiment que pour défendre leurs droits les manifestants doivent négocier, 20% qu'il faut continuer à organiser des manifestations pacifiques et 11% qu'il faut utiliser la force.
    - Interrogés sur la question de savoir qui doit être le chef de file de l'opposition les ukrainiens répondent à 20% Klitschko - 12% Porochenko et à 6% Iatseniouk (et Timochenko).
    - Si les élections présidentielles devaient avoir lieu aujourd'hui : Au premier tour, les 72% d'ukrainiens sûrs de voter placeraient Ianoukovitch en tête (29%) devant Klitschko (28%), Porochenko (19) et Iatseniouk (9%) (les autres sont à moins de 5%) Hypothèse d'une candidature séparée (restant plus plausible qu'une candidature unique à l'heure actuelle). // Au second tour, il serait battu largement (64-36) par Klitshko. Je rappelle que normalement les élections auraient du avoir lieu en janvier 2015. (Elles auront probablement lieu avant la fin de l'année désormais). Au plan interne le pays va rester diviser mais on s'oriente vers un leadership plus tourné vers l'occident, mais qui devra tenir compte du reste de la population. Ianoukovitch dispose de plus de popularité qu'Hollande mais il faudrait au moins le triple de cette popularité (d'Hollande) pour s'imposer à la future présidentielle. Par contre la campagne présidentielle peut faire des dégats dans l'opposition, de même que les débats sur la réforme constitutionnelle et surtout la nouvelle loi électorale



    RépondreSupprimer
  4. (Partie 2) - Concernant le rôle (plutôt la posture) des États-Unis, je relais les déclarations de Georges Friedman le directeur de Stratfor (l'agence de renseignement privée américaine) :
    " la stratégie choisie par les américains en Ukraine est la même que celle qui a mené à la Révolution Orange, soutenir le type d'intervention que supporteraient ET les défenseurs des droits de l'homme ET les partisans d'un changement de régime. "Apporter un soutien financier et psychologique aux manifestants pour protester contre la décision du président ukrainien Viktor Ianoukovitch de rejeter une relation plus étroite avec l'Europe, et protester plus tard contre la tentative du gouvernement de supprimer les manifestations, conserver la possibilité d'un changement de régime en Ukraine avec une exposition au risque minimale pour les États-Unis".
    "Une Ukraine pro-occidentale serait pour la Russie, l'équivalent d'un Texas pro-russe"

    "l'utilisation des manifestations en Ukraine est un "coup d'éclat" dans la mesure où elle remplit 3 caractéristiques : obtenir l'appui des militants favorables aux droits de l'homme, contenter les adversaires d'accords avec l'Iran (je rajouterai diminuter l'influence russe en général), et donner un signe aux pays d'Europe Centrale et Orientale qu'il y a une alternative entre la Russie et l'Allemagne."

    (Traduction que j'ai faite), l'article original est ici : http://www.realclearworld.com/articles/2014/02/11/americas_power_play_in_ukraine-2.html

    RépondreSupprimer
  5. Gardons donc un oeil à l'Est, tout en en jetant un attentif à l'Ouest...Car cette nuit Kerry a mis en garde le gouvernement Vénézuélien contre les violences exercées à l'égard des manifestants.
    Sera t il plus facile de destituer Maduro que Chavez? Aurons nous un nouveau Chili de 1973?

    Et si demain le peuple français est dans la rue, les Russes et les américains forceront ils Hollande à des élections anticipées?

    Ah, je ris...jaune.

    RépondreSupprimer
  6. Faux, faux et re faux !

    1/ Le portrait d’Hitler est un faux, c'est un MONTAGE ! Rien que cela suffit a discréditer complètement le propos de l article. http://croah.fr/corbeau-dechaine/le-portrait-de-bandera-devant-lhotel-de-ville-de-kiev/
    Cela en dit long sur les méthodes de Moscou pour discréditer un mouvement populaire. Toujours la vieille corde usée du fascisme (Poutine met en place un lot de mesures mémorielles et d'anti racisme sauce touche pas a mon pote)
    Faut arreter la Poutinolatrie.

    2/ Ce qui se passe en Ukraine est un problème interne au pays. Renseignez vous sur le pays, la corruption y est reine. Faut arrêter les délires géopolitiques. Allez vivre en Ukraine sous un régime kleptocrate de corruption et on en reparle. Faut arrêter d avoir une vision binaire du monde. Avec cette logique la, la Corée du nord est un modèle !

    Je vous conseil d'écouter cette très bonne vidéo qui remet en place pas mal de choses :
    http://www.youtube.com/watch?v=OfQj5_5HtuY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "vieille corde usée du ..........fascisme" : Point Godwin après 30 mots. Peut mieux faire.

      Supprimer
    2. PS : "régime kleptocrate de corruption et on en reparle...."

      Ben reparlons-en : Un régime, comme le nôtre, ou un député touche 25 mille euros par moi, à vous écouter, c'est pas un régime corrompu, ni kleptocrate ? Ben non, ca crêve les yeux que non !!

      Supprimer
    3. Quant à votre vidéo, le ton est donné en moins de 30 secondes : Notre envoyé spécial de la rédaction de "valeurs actuelles"....

      Vraisemblablement mieux informé et pas tenu par la bourse par son redachef...:

      http://www.dailymotion.com/video/x1cs8j0_bientot-la-guerre-civile-entretien-avec-roman-halauniov-sur-les-emeutes-en-ukraine_news?start=2

      Supprimer
    4. 8.25, 8.32 et 8.42 sont de moi, PhiliP.

      Supprimer
  7. Cela a été démenti, la photo de Hitler est un fake.

    RépondreSupprimer
  8. Le calendrier est fort bien choisi pour monter "cette assaut finale "!

    Le gouvernement actuel doit tenir jusqu'à dimanche19h00.
    Après, il est certain que Poutine va moins faire rigoler cette opposition de mercenaires occidentales opportunistes. ...Et peut-être bien, tout les pays vassaux occidentaux!
    Je pense que nous sommes là, à un tournant européen Historique.

    Soit, Poutine capitule et s'en est fini du renouveau de la "grande Russie". Soit, c'est l'escalade et le début des gros emmerdes ... bien cherchés!!!

    Poutine ne nous a pas habitué à "baisser son froc". Surtout quand des "révolutionnaires/mercenaires pseudos-indépendantistes" veulent le terroriser et lui dicter sa politique.
    Il aurait plutôt tendance à les "buter jusque dans les chiottes".

    Au fait, certaines prophéties ne parlaient-elles pas de "guerre civil en occident" en prémisse de la vilaine suite ?

    RépondreSupprimer
  9. Il y avait une femme et des gens en prison simplement parce qu'ils sont opposant, des policiers qui tirent sur la foule, et vous osez reprendre ce type de connerie qui pu la mauvaise foi ?!

    Votre opposition légitime aux politiciens francais vous fait sympathiser avec des types brutaux d'inspiration soviétique, simplement par ce qu'ils sont opposés à l'occident... Vous manquez de recul...

    Je ne parle même pas de ce pauvre Lupus qui avec ce truc, se discrédite tout seul.

    Cela me fait penser à ces Signoret, Montant et tous ces francais à l'esprit binaire qui parce qu'ils étaient anti gaulliste et extremement naif avait perdu tout sens commun, devenant les facteurs des soviets... faisant et disant beaucoup de betises plus grosse qu'eux.

    Vous etes à juste titre extremement critique vis à vis du systeme francais en perdez tout esprit critique vis à vis des autres propagandes, à commencer par la russe qui est très bien équipé... et en gobant n'importe quoi comme ce fake sur Hitler. Comme s'il y avait des bons et des gentils... Pardon mais ce type de position très naive est assez ridicule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est ridicule, c'est de se croire supérieur!

      Sous prétexte d'énormes dysfonctionnements intérieurs récurrents, certains prétendent que cet état de faits annihile le bien fondé d'un jugement binaire de géopolitique extérieur (bloc otan/Russie).

      Oui, les politiciens ukrainiens sont tous vérolés par une corruption endémique, mais la belle tueuse blonde pas moins que le grand Victor!
      Mais aussi, il faut être bien vérolé intellectuellement pour ne pas voir le copie collé Yougoslavie / Ukraine que les mêmes nous refont là.

      Peut-être trop simpliste ?
      ... mais les oppositions sont souvent binaires , en déplaise aux esprits supérieurs!

      signé: Un vil simple en l'esprit.

      Ps : Simone et Montant, c'était surtout le catéchisme des "bienfaits du maoïsme".

      Haro sur la base.

      Supprimer
  10. "L'Ukraine ? Rien à foutre".

    Je trouve l'article de La Lime très pertinent.

    http://fboizard.blogspot.fr

    Nous sommes en effet en pleine hystérie.

    RépondreSupprimer
  11. hors sujet, mais épouse un peu les thèses du "taulier" de ce blog,je partage

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140219trib000816179/le-province-shoring-ou-l-art-de-delocaliserhellip-en-france.html

    RépondreSupprimer
  12. Croire qu'il n'y a eu aucune intervention extérieur dans cette affaire c'est vraiment être aveugle..
    On pas pas le droit d'être opposé a l'Europe, au camp du bien. La Russie n'est pas aligné. Il faut tout faire pour l'affaiblir.. Ca me parait logique.. (même chose en,Syrie avec l'Iran ?)
    Tout le monde bien pensant Conspue ces régimes peu démocratique mais tout le monde ferme sa geule sur l'Arabie Saoudite. Deux poids deux mesures, voila ce qui discrédite l'occident !

    RépondreSupprimer
  13. Un article important sur la finance et les morts des dernières semaines : http://canadafreepress.com/index.php/article/61200

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.