vendredi 28 février 2014

« Petits Blancs » contre bobos, la nouvelle lutte des classes ? / La fin programmée des classes moyennes

Premier article très intéressant, où on dirait que l'élite de traitres découvre qu'elle n'a pas encore totalement effacé le peuple précédent, et qu'il est même encore assez nombreux...

«Petits Blancs» : la jeunesse oubliée
Le Figaro, 28/02/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Aymeric Patricot, auteur de Petits Blancs, réagit à l'enquête du Monde sur la jeunesse. Il dénonce le mépris et l'indifférence des élites à l'égard des jeunes de la France périphérique, absents des radars politiques, qui souffrent particulièrement de la mondialisation.



Autre article intéressant. A lire en gardant bien en tête que l'énorme majorité de ce boboland hors sol de centre ville vit de pur Robin des Bois inversé. Tout ce monde vit dans la culture babélienne d'État archi subventionnée, et donc de ponction sur le petit peuple de France. Thomas Legrand de France Inter, la goule babélienne, en étant un archétype absolu...
« Petits Blancs » contre bobos, la nouvelle lutte des classes ?
Le Figaro, 28/02/2014 (en Français texte en français )
→ lien

Très intéressant de voir comment le Legrand décrit le boboland comme ayant un niveau culturel élevé. Et là je me bidonne. Cultivé de quoi ? De cet art d’État mondialiste, qui se torche avec tout ce qui est sacré et décent, profondément anti peuple, véritable propagande insupportable que plus personne ne lit/regarde/écoute, et qui est l'équivalent moderne de l'art soviétique de l'URSS ?

Y'a qu'à voir les favoris des Césars de ce soir... "La Vie d'Adèle", "Les Garçons et Guillaume, à table !", "L'Inconnu du lac", "La Vénus à la fourrure"... En compétition, un film vulgaire sur deux jeunes lesbiennes, un film sur la théorie du genre, un film sur deux homos, et un dernier dont je ne sais pas grand chose, sinon que son titre reprend celui de l’œuvre maitresse de Leopold von Sacher-Masoch, inventeur du masochisme, et qu'il est réalisé par quelqu'un interdit de séjour aux USA pour viol de mineure...


Et naturellement, la conclusion logique de cette politique de destruction du peuple cohérent, des frontières limitant les excès du capitalisme : la tiers-mondisation de la France, ie la destruction des classes moyennes, avec l'instauration d'une République bananière avec sa ploutocratie et sa plèbe impériale indigne sous tittytainment...
La fin programmée des classes moyennes
Les Echos, Julien Damon, 28/02/2014 (en Français texte en français )
→ lien
Deux livres anglo-saxons qui dessinent un avenir très noir à la « middle class » des pays riches. Concurrencés par des machines intelligentes, appauvris par les prix de l'immobilier, les perdants seront nombreux.

Et le multi-culturalisme, l'immigrationnisme sont des outils absolument indispensables pour détruire le peuple, les frontières, et amener ce nouveau monde hideux.

6 commentaires:

  1. Vidéo à ne pas manquer :
    En 30 minutes Yann Carrière explique tout : du gender au système de domination en passant par les totalitarismes athés, Dieu, Huxley/Orwell et les mensonges sur les inégalités de salaires !

    http://www.dailymotion.com/video/x1bvc14_la-theorie-du-genre-entretien-avec-yann-carriere-docteur-en-psychologie_news

    RépondreSupprimer
  2. Très cher Nain.

    Comment te dire..... Boboland... t'en fais partie. De Super-Boboland même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu peux développer Ced ? que tout le monde puisse comprendre, parce que là, c'est une attaque sans argumentation ou c'est ironique ? merci
      yongtai

      Supprimer
    2. Détend-toi, tu m'as l'air un peu crispé.

      Supprimer
  3. un superlatif n'est plus de mise pour un mec de 30-35 ans non fonctinnaire mon chère super-fonctionnaire

    RépondreSupprimer
  4. http://www.arte.tv/guide/fr/045359-000/la-fabrique-de-pauvres?autoplay=1

    Un reportage édifiant sur la pauvreté en Europe, et notamment dans les cités, avec une gamine ´petits blancs´...cela calme

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.