vendredi 28 février 2014

Ukraine, une révolution illégitime en panique

Je vous passe les dernières nouvelles, où le petit groupe qui a pris illégitimement le pouvoir à Kiev (en chassant les députés pro russes et en s'auto désignant comme chefs) ne contrôle rien, continue d'avoir actifs les groupes nazillons qui ont réellement fait cette révolution, voit l'est se rebeller, la Russie arriver...

Bref, on a à Kiev une petite bande de politocards qui brasse de l'air, et qui visiblement ne s'intéresse qu'à une seule chose : brimer les russophones.

Ils paniquent et en appellent au monde entier. Au conseil de sécurité, à l'OTAN, à l'occident, aux USA, à l'Angleterre, demandent l'extradition de l'ex président, ils menacent les deux tiers du pays pro russe... Ils sont pathétiques.

Je vous mets au passage un commentaire d'un lecteur de Mish que ce dernier a poussé sur son blog :
Inside Ukraine: Mish Reader Who Speaks Ukrainian and Russian Challenges Western Media View of Events
Mish's Global Economic Trend Analysis, Mike Shedlock, 28/02/2014 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Hi Mish,

The last Ukrainian government was awful, but as someone who speaks the language and has been reading the local news for hours each day, I want you to know there are two sides to this story.

The Western media is not reporting accurately and in a balanced way as to what’s going on in Ukraine, both in the run-up to the fall of the regime, and now, in the aftermath.

There is a “reign of terror” in Kiev and some other areas right now.

Offices and even private homes associated with the former ruling party and its communist allies have been ransacked or burned by militias even though Yanukovich’s mansion has been left alone.

An independent member of parliament who critiqued certain positions of the main nationalist party was assaulted and had to go to hospital with a concussion. Also, some public officials in the central/western regions have been detained and beaten-up.

Other pro-Russia citizens have been rounded up and taken away by militias, with no warrant. We have no idea if, how, or where they are being held.

The ultra-nationalist umbrella groups that direct the militias have just announced they will essentially take charge of Central Elections Commission HQ and monitor its work during the upcoming national vote. How fair will the vote be?

Riot police returning to their bases in western Ukraine were forced to attend public assemblies in which they had to get on their knees and beg forgiveness (whether or not they were involved in any abuses.) Some have already fled their homes and are living as refugees.

Also, one of parliament’s very first post-revolution decisions was to revoke the right of local governments to do business in non-Ukrainian languages, such as Russian. Another law has been proposed to effectively ban the broadcast or rebroadcast of television or radio from Russia. There are still other proposed bills aimed at provoking and oppressing the Russian or Russian-speaking population.

Lastly, while the new legal authorities are investigating the killing of around 70 protestors, no one is looking into the deaths of at least 13 policemen (at least 10 from gunshot wounds) or several ruling party workers who were killed in an attack on their office.

It’s much easier to pretend this is about democracy, human rights, the peoples’ choice, etc. while looking the other way now that “our guys” have won. We have seen this movie before. And I fear it will only get worse from here.

Yes, the former government led by President Viktor Yanukovych was corrupt. But the leading opposition figure, who was just released from jail was named by U.S. Federal prosecutors as an unindicted co-conspirator in the massive corruption schemes of a former Ukrainian prime minister who served time in U.S. Federal prison for money laundering and other charges after having made off with what is believed to be hundreds of millions of dollars, much of it not yet recovered.

Feel free to use my name. I put in my time in uniform, and I’m not afraid that some pro-war, pro-intervention chickenhawks might call me a traitor for supporting the “wrong” side. I have earned my right to say whatever I want.

All the best,

Jacob Dreizin



Et naturellement, pour BHL et Fourrest, c'est pas un problème...

Il y avait déjà eu la Syrie. Mais on pouvait encore se poser des questions parce que l'opposition modérée pouvait encore être légitime. Mais avec l'Ukraine, on commence vraiment à comprendre que pour les traitres babéliens, l'ennemi à abattre n'est pas du tout le fascisme (vu qu'eux mêmes sont pas loin d'en être avec leur projet totalitaire), mais le camp de l'enracinement, du conservatisme, qui empêche l'avénement de leur Homme Nouveau abruti.

Caroline, Bernard-Henri et les embarrassants néo-nazis ukrainiens
Egalité & réconciliation, 28/02/2014 (en Français texte en français )
→ lien


Bonne chance au peuple enraciné russophone de ce pays. Babel a décidé d'avoir sa peau. Que-c'est-la-démocratie (quand les gusses qui ont pris le pouvoir sans élection sont minoritaires)...

Au passage, j'ai vu que le nouveau pouvoir avait demandé à ce que l'ancien président soit jugé par le tribunal international de La Haye pour "crime de masse" pour avoir défendu le régime... Ca va être intéressant de voir ce que l'occident va répondre à une telle requête, alors qu'en occident, les pouvoirs sont de plus en plus illégitimes et dictatoriaux, et qu'ils vont surement avoir besoin d'avoir recours d'ici 20 ans aux mêmes méthodes pour se défendre.

8 commentaires:

  1. Un article intéressant de Meyssan sur l'action US simultanée en Ukraine, Syrie, Venezuela :
    http://www.voltairenet.org/article182258.html
    pimo29

    RépondreSupprimer
  2. Après le néo-Islamisme, les amerloques sont en train de nous inventer le néo-fascisme...
    Tout est bon pour faire chier les insoumis à l'Empire, peu importe les moyens !

    Tu me diras, c'est le la guerre froide revisitée.

    Et nous voilà embarqués comme légionnaires de cette farce, sous menace de ruine.
    Joie.

    RépondreSupprimer
  3. http://lemonderusse.canalblog.com/

    --neuneu.

    RépondreSupprimer
  4. N'importe quoi, vous tombez dans le caricatural. Lisez s'il vous plait avec attention mon message, je pense sincèrement qu'il pourra vous aider a y voir plus clair.

    Je m’étonne que toi Tonio qui s'élève toujours contre les klepto tu puisses par pure jeu géopolitique dénier le droit aux Ukrainiens de se rebeller contre un pouvoir mafieux.

    1/ L'Ukraine a le droit a son indépendance et a son identité propre:
    On lit tout et n'importe quoi sur le sujet. Il faut deja remettre les choses dans l'ordre. Dire que l'Ukraine c'est la Russie, c'est comme dire que La France c'est l'Allemagne, parce qu'elle a été fondée par des tribus germaniques venues d'Allemagne.
    Si vous ouvrez de temps en temps des libres historiques, et je peux vous en citer de niveau universitaire si cela vous intéresse, vous saurez que la Russie est une émanation de l'Ukraine et pas l'inverse.

    2/ La vision manichéenne et bipolaire est absurde:


    Nous ne sommes plus dans un scénario de guerre froide. Refuser au peuple Ukrainien le droit de se débarasser délites corrompues au titre que cela nuirait a la Russie, c'est accépter de sacrifier sur l'autel de la géopolitique un peuple.
    Ce meme peuple qui est baloté entre l’impérialisme US et Russe. Si la Russie adpotait a l'egard de ses anciens satellites une politique plus noble, ils se rangeraient de facto dans son giron. Au lieu de cela elle finance des oligarques (elle a magouillé avec a peu pres tous les tenants du pouvoir) qui affament le peuple.
    Pire la Russie, dont monsieur Poutine a décidé de fonder le pouvoir sur une glorification partielle du passé communiste refuse toute auto critique quand aux exactions de l'URSS. Croyez vous que vous pouvez fonder de bonnes relations avec votre voisins et votre frères si vous refusez de parler du passé et niez en bloc les erreurs commises ? Holodomore etc.
    Combattre l influence occidentale dans la région c'est promouvoir la réconciliation entre frères slaves. Cela ne pourra se faire qu'au travers d'une Politique différente de Moscou, qui prend le chemin inverse (celui de la domination)

    3/ Vous rapportez bêtement les propos Russes sur les "fascistes".
    C'est ridicule. La Russie qui refuse d'avoir une once de recul sur les crimmes de l'URSS passe son temps a crier au loup en ce qui concerne le fascisme. Fascisme par ci, fascisme par la.
    Vous ne semblez pas comprendre, que pour un Russe chauviniste, tout se qui s'oppose a la grandeur de la Russie est Fasciste. C'est un terme générique qui désigne tout énemie de l'impérialisme Russe.
    En d'autre mot une blague.

    4/ Ce n'est pas parce que l'on peut apprécier la politique de Poutine sur certains point et le retour d'un monde multi polaire, qu'il faut de se fait devenir Poutinolatre.
    Désolé mais la politique de Poutine en ce qui concerne l'Ukraine est très très louche, financement d'oligarque, revirement perpétuels, marionnettes. I n'y a qu'a voir les relations ambiguës avec Timochenko.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas rapport au pouvoir précédent qui est indéfendable. C'est rapport à ceux qui ont pris le pouvoir.

      Ils sont totalement illégitimes, ils se sont fait élire par la menace, et en chassant du vote les députés russophones, ils commencent à ratonner, et ce sont des pions de Soros, de la Banque.

      Et leur obsession, c'est d'en foutre plein la gueule aux russophones.

      1) Il n'y a pas d'Ukraine. Il y a deux peuples dans ce pays, dont un majoritaire, russophone. Les non russophones l'ont bien compris et ont pris le pouvoir par la force. Encore une preuve de plus que la démocratie n'a AUCUN sens dans les pays multi culturels.

      2) et 4) je ne suis pas Poutinolâtre. En revanche le dégueulis permanent de la pravda sur les gentils rebelles qui ont libéré l'Ukraine est à vomir.

      3) écoute la dernière émission de Méridien Zéro, et tout le passage sur le Pradi Sektor... C'est d'autant plus intéressant que les ultra nationalistes de Méridien Zéro prennent le parti de ces allumés...

      Supprimer
    2. Tout à fait c'est très lisible dans les commentaires de fdesouche, les "natios" néo-fascistes atlantistes se font moins timides depuis que leurs collègues fascistes d'ukraine ont réussi ce dont ils fantasment depuis toujours.
      Justement quand on ouvre un livre d'histoire, wikipédia suffit, l'ukraine est complètement bancale, comme beaucoup de pays de toute façon, partagée entre la pologne lituanie empire austro-hongrois russie, à quand on met-on la date de prescription ?

      Et cette date doit alors s'appliquer à tous et pour la France çà donnerait quoi alors ? la bretagne ? savoie corse alsace lorraine ne sont pas plus françaises qu'une partie de l'ukraine est russe, si on applique votre façon de voir les choses.

      Ils disent exactement la même chose, je suis déçu, je pensais que sur ce site patati, du copié collé des natios.
      Et au final les natios sont pour une europe unifiée sur une base ethnique, la race blanche, ils sont des menteurs parce qu'ils se prétendent nationalistes, mais suivent le meme but que les impérialistes atlantistes unifier les peuples d'europe qu'ils considèrent ou voudraient voir comme un seul, et pour çà il faut détruire les nations d'europe et leurs particularismes culturels.
      Ils sont presque aussi internationalistes que les mondialistes et communistes de gauche, çà s'arrête "juste" à l'échelon européen.

      Supprimer
    3. "Les ultra nationalistes de Méridien Zéro" vous vous discréditez mon chère !
      Ce n'est pas en classant dans des petites cases et en taxant d’extrémistes les gens qui ne pensent pas comme vous que vous valoriserez. Vous êtes pourtant le premier a rejeter ce régime de la dictature du politiquement correcte. Dommage pour le coup vous me décevez. J'écoute MZ et je crois qu'ils sont bien au delà du clivage que vous donnez.
      Il semblerais que la vision binaire du monde issue de la culture judeo-chrétienne ait fait des ravages sur les esprits. Dommage !

      Sur l'Ukraine vous n’êtes pas un historien et cela se sent, je ne peux pas vous en vouloir, mais permetez moi de vous dire que vous racontez n'importe quoi. Dire "il n y a pas d'Ukraine" c'est totalement aberrant.

      Deux liens pour vous éclairer :
      http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/rous__la_ruthenie_kievienne_histoire_et_civilisation.asp

      http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/l_empire_medieval_de_kiev_debats_historiques_d_hier_et_d_aujourd_hui.asp


      Supprimer
  5. faut il en conclure que nous sommes, en tant que chienchien des USA (Syrie, Prisme, Snowden et l'avion du président de Bolivie...) sous protectorat de la finance américaine (sur ordre de Washington), empêchant nos big bank et la dette souveraine de se faire attaquer (sinon on coulerait) ?

    yongtai

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.