lundi 3 mars 2014

Actualité ukrainienne

   Visite guidée de la psychologie des serviteurs-Système face à la Russie (De Defensa)

   Ukraine, la partie d’échecs (blog d'Olivier Demeulenaere)




Attaque en règle de la Banque :
   la bourse russe plonge de 12%
   Ruble Sinks to Record Low; Russia Intervenes in Currency Markets to Stabilize Ruble; Russia Denies Ultimatum (Mish)

   La Banque centrale russe relève ses taux pour défendre le rouble (Les Echos)

   Ukraine: Moscou et Pékin partagent des approches similaires (Ria Novosti)

   Ukraine: Pékin partage l'analyse russe sur l'implication de forces extérieures (Ria Novosti)

   Ukraine Ships Get Russian Ultimatum; One Misstep from Outright War; Russia Denies Ultimatum (Mish)

   La Russie est «du mauvais côté de l'Histoire» en Ukraine, selon Obama (Le Figaro) Puté... ces frères la truelle, ils peuvent pas s'empêcher de nous remettre leur sens de l'histoire, leur modernité et leur progrès à toutes les sauces. Même si leur religion babelienne du Grand Rien (mais surtout de la Grande Banque) est en faillite absolue...

7 commentaires:

  1. Tiens ça parle de Babel sur les moutons enragés : http://lesmoutonsenrages.fr/2014/03/03/la-crise-ukrainienne-vue-sous-langle-de-la-symbolique-cachee/#more-59447

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bruegel était-il franc-maçon ?
      Une architecture avec des bâtiments rectangulaires décalés ça ressemble au graphique du sigle SS, ou ça permet d'optimiser l'ensoleillement ?
      Trilatérale et franc-maçonnerie, coïncidence due à la tendance des élites à se coopter par ce genre de club, ou signe d'un complot mondial ?

      Ces amalgames un peu rapides qui inversent souvent les causes et les effets font passer à côté des vrais enjeux, dont le principal reste (à mon sens, parce que rarement démenti : la course au profit ou à son produit dérivé, le pouvoir).

      L'Europe n'a pas la légitimité de sa base, ça la met à la merci du moindre coup de vent. Une oligarchie tente de s'y créer un socle, ok. Mais on reste là dans le classique de la constitution des ordres conventionnels.

      Attention à ne pas verser dans les amalgames trop faciles ! ceux qui se tiennent tapis en se drapant de la virginité du nationalisme (à vague connotation socialisante) ne sont pas gaulliens non plus !

      Supprimer
  2. La bourse russe plonge de 12% : Ce n'est pas une "Attaque en règle de la banque" au sens politique, c'est simplement les retraits des actifs etranger et des riches russes, oligarches, etc, du pays, qui ont peur d'un krach, et se retirent precipitamment, comme n'importe quel investisseur ...

    Vous êtes vraiment très parano, et fantasmez la théorie du complot dans tout les détails, ca en ai souvent un peu ridicule. Dommage car ça discredite un peu des reflexions souvent pertinente.

    Mettez de l'huile.

    En tout cas vous etes un bon relais de la propagande russe, ça c'est sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre analyse n'est pas plus pertinente. Vous avez l'air d'insinuer que la Russie serait perdante des tourments qui la frappent aujourd'hui. C'est un point de vue. C'est sans doute le point de vue qui va nous être diffusé par les bons médias télévisés français matin, midi et soir (Salade tomate oignon...ogm) si ce n'est pas déjà le cas...

      Supprimer
  3. D'un côté un Poutine qui sait qu'en chahutant un peu les marchés il peut nous plonger dans une vraie, vraie merde...
    De l'autre ses oligarques qui ont recyclé leurs avoirs en produits financiers bidons.

    On tient la Russie par les mêmes roupinettes que les pétromonarchies.

    L'Ukraine fait figure de stress test.
    Je vais toutefois relouchifier sur l'or physique tant qu'il est pas cher (merci Goldman Sachs), au cazou...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis effaré par le niveau de propagande dans les Médias Français.

    Même BFM Business s'y met !

    BFM tout cours est déjà à classer dans la rubrique "Pravda" depuis bien longtemps avec El Krief et Marshall comme agents officiels de "l'empire".

    Donc c'était Doze ce matin sur BFM Business qui s'y est également mis en rigolant au sujet de la "prétendue mainmise des Russes sur l'approvisionnement en Gaz de l'Europe et la France en particulier". Et d erajouter que l'Europe peut se passer de gaz Russe......
    Aahahahahahahah !

    Puis ce qu'il le dit , alors je dis Chiche !!!
    Que Poutine et Gazprom coupent les robinet qu'on rigole pour voir.
    Qu'ils stoppent aussi leurs exportations de pétrole tant qu'on y est.

    Ces journaleux n'ont strictement aucune notion du concret, du monde réel et des réalités physiques. Ce sont des théoriciens qui ne font que répéter ce que leurs maîtres leurs disent de dire, sans aucune réflexion personnelle ni aucune recherche de vérité.

    La vérité est que le monde est déjà entré dans une phase "d'allocation" en ce qui concerne les hydrocarbures et que changer de source d'approvisionnement est devenu quasi impossible car ceci nécessitera de couper les livraisons à d'autres pays pour compenser.

    Mon gros doigt me dit que le Japon de l'après Fukushima est en train , en ce moment même de supplier à genoux la Russie de bien vouloir lui allouer un peu plus de gaz et de pétrole.
    Et mon petit doigt me dit que la Chine serait plus qu'heureuse de pouvoir disposer asap des volumes de gaz aujourd'hui alloués à l'Europe....

    Bien sur il faudra faire un peu de "plomberie" (pipe-lines) entre Sibérie Occidentale et Orientale. Mais si l'Europe devait soudainement s’approvisionner ailleurs qu'en Russie , il en serait de même :
    Quand au transport de gaz par voie maritime, et bien il faut des bateaux spécifiques.....ceux existant étant déjà exploités à 100%. et de tels bateaux nécessitent des quantités énormes d'Inox à hautes caractéristiques mécaniques donc la capacité mondiale de production est forcément limitée et déjà bien exploitée par l'industrie.
    Il faut aussi des usines de liquéfaction du gaz. Usines fort coûteuses et complexes. usines qu'il faudra bien construire. de tels investissements nécessiteront des DIZAINES, voir CENTAINES de milliards de dollars et des années pour être en production.
    Et "last but not least", il faut aussi une source de Gaz. Le Gaz de Schiste s'impose ainsi.

    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme....Doze et les autres devraient réfléchir un peu avant de parler et de répéter bêtement la propagande impériale qui reste au niveau des pâquerettes.

    Vous allez voir que l'exploitation du gaz de Schiste en France va s'imposer sur un tel prétexte Ukrainien !
    C'est couru d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis quand BFM Businesse serait-elle indépendante de la Pravda ;-) ?

      Ils n'ont qu'une TRES vague idée de la corrélation entre énergie et économie. Rien à attendre de ceux qui ne comprennent pas que les USA, avec 25% des réserves de charbon de la planète, ont les moyens de nous toiser de haut, nous qui consommons les dernier restes de nos ressources carbonées, et comptons sur notre seule servilité pour nous sauver.

      Quel maître aurait envie de se sacrifier pour son esclave ?
      Quel maître se rend compte que sans ses esclaves, il n'est plus rien ?

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.