lundi 10 mars 2014

La Barge : débat sur l'euro avec Dupont-Aignan, Jovanovic, Delamarche

La Barge
06/03/2014 (en Français texte en français )






10 commentaires:

  1. Excellentes vidéos. Dans la 3eme vidéo ca chauffe un peu sur la planche à billets/croissance, entre NDA et OD. En gros, faut-il suivre le Japon et les Us et participer au Weimar global ou bien continuer de laisser notre secteur productif avec une monnaie trop forte ?

    RépondreSupprimer
  2. Voilà la différence entre politiques et commentateurs: le premier cherche des solutions face à une situation bien réelle alors que les deux autres s'en amusent sans vraiment chercher une porte de sortie. Je ne suis d'ailleurs pas sûr que Delamarche et encore moins Jovanovic comprennent vraiment les concepts qu'ils utilisent, notamment cette fameuse "planche à billets". Le problème n'est pas l'existence de la monnaie crée "à partir de rien" (bien au contraire, c'est une invention extraordinaire), mais qui la créé et en quelle quantité. Et c'est là que le bas blesse: pour Delamarche et surtout Jovanovic, tout système monétaire qui n'est pas basé sur de la valeur préexistente (l'or en l'occurence) ne serait pas viable et ce, dès la mise en circulation du premier billet imprimé "à partir de rien", ce qui est ricicule.

    Bref j'ai fait le tour de Delamarche et Jovanovic depuis bien longtemps. En face d'un politique, on voit bien que ces deux là planent à dix mille. Surtout Jovanovic avec son "on ne rembourse pas les dettes car elles sont de la planche à billets" qui s'est vraiment ridiculisé une fois de plus.

    Il faut que tout le monde comprenne bien ce qu'est la monnaie, l'argent dette; que l'argent émis par un état pour son fonctionnement n'est pas de la dette (elle ne devient dette que si l'état le doit à un tiers) et que par conséquent ce n'est pas non plus de la planche à billet. Que le système de l'argent dette est la base du système parasitaire actuel et que le mondialisme, le libre échange poussé à l'excès, la destruction des nations, la financiarisation du capitalisme et les privatisations ne sont que les conséquences de ce poison.

    Tout ceux qui ont réfléchi plus de deux secondes à toutes ces problématiques sentent bien que ce monde ne peut marcher qu'avec des nations souveraines qui maîtrisent la circulation des biens, des personnes et du capital et qui maîtrisent la quantité de circulation de leur propre monnaie. Bref éviter le mur de l'exponentiel du capital financier sans limites, car sans aucun lien avec la réalité fini de ce monde.

    RépondreSupprimer
  3. Une excellente initiative : Marine Lepen résilie son abonnement Canal+.

    http://tinyurl.com/psh6q5h

    Elle en a marre que cette clique de mafieux se foutent d'elle en permanence... donc elle tape au portefeuille.

    Si tous ses électeurs FN abonnés... résilient leur abonnement, ce serait une sacrée claque à Canal+.

    Les mafieux ont péché par le pognon. Ils périront par le pognon.

    Le même principe doit s'appliquer à l'état (et toutes ses officines).

    Coupons leur les vivres ! Asphyxions les !

    RépondreSupprimer
  4. "Coupons leur les vivres ! Asphyxions les !"

    Je crois présentement que c'est plutôt eux (les mafieux) qui nous coupent les vivres et qui nous asphyxient doucement.

    Quant à se désabonner de Canal -, comme Marine, certes c'est un bon début mais ce n'est pas ce qui va faire bouger les lignes.

    Sinon, n'oubliez pas d'aller voter le 25 mai.

    RépondreSupprimer
  5. Marine le Pen a raison, sur ce point ; la télé conditionne les esprits.
    Marine le Pen avait aussi raison lorsqu'elle a balancé au ministre de l'économie qu'il était honteux que le gouvernement français soutienne le parti néo-nazi svoboda.... sauf que ce parti est l'allié du FN depuis 2009 !

    RépondreSupprimer
  6. Complètement à la ramasse, Dupont Aignan.
    Il se fait bien tacler par Delamarche, même si son raisonnement semble raisonnable, stratégiquement. Mais c'est Delamarche qui a raison : on ne raisonne pas la dette par de la dette autrement constituée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 50-50 pour ma part. Delamarche a raison en ce qui concerne la création de richesses véritables fondée sur le développement, , l'énergie, la compétence. Son analyse macro-économique est très bonne cependant. Depuis 5 ans il arrive sur les plateaux de télé en disant que ca va péter ... et ca ne pète jamais. Or il ne veut pas non pus entendre parler de complot. Donc il préfère penser que les banques centrales sont idiotes, les marchés idiots.
      En attendant, le Japon est toujours debout. Il nous dit que les taux d'intéret devraient monter or ca ne monte jamais. Les Us impriment comme des malades depuis 6 ans, ils sont à moins de 3%.... Au minimum, il faut reconnaitre que la situation actuelle échappe aux fondamentaux de la macro-économie. Donc manipulation.

      Quand à Jovanovic il ne parle plus de la maison avec le puits :)
      Il ne parle plus de la révolution qui devait éclater au plus tard en janvier 2012 ou de mlp qui devait être élue dès le 1er tout :) Mais il est sympatique malgré tout et on trouve de bonnes infos sur son blog.
      Par contre, il arrête pas de couper la parole. Sur une vidéo toute récente avec Delamarche, Herlin et Feron-Polony il arrête pas d'interrompre tout le monde comme un goujat. Sur radio-courtoisie, le comble :)

      Supprimer
  7. Très mauvaise prestation !
    Je m'explique :
    - les intervenants se coupent la parole.
    - on change de sujet toutes les cinq secondes.
    - les gens en charge de l'animation sont en dessous de tout.
    - le barbu fait systématiquement des remarques en coupant la parole aux personnes invitées. (là on est pas en période de crise ? C'est juste pour savoir ! Là dessus je suis débutant ! : alors ferme là !!!) Mon pauvre ami, blablaterie inutile et appauvrissante ; c'est juste insupportable de hacher autant votre débat avec des réflexions de cour de récréation de maternelle.

    Tout cela brouille le "débat" et rend l'émission totalement incompréhensible, lourde et chiante.

    De plus, je n'aime pas le côté politique ; je préfère de loin écouter une bonne interview...
    Olivier Delamarche est malmené par ce genre d'intervention comme c'est aussi le cas sur BFM quand il est "opposé" à marc Riez. Vos spectateurs ne sont pas des crétins, alors il faut que vous soyez à la hauteurs et non des "blogueurs" prêts à faire du buzz...

    Voilà qui est dit.

    RépondreSupprimer
  8. "La discussion n’est jamais coupée ou orientée. Les silences gênants restent, les esclandres tumultueux aussi. On devient l’invité silencieux de ce dîner. Une position privilégiée, où l’on est assis, silencieusement à la dernière chaise de cette table."

    Heureusement que vous le dites !
    Le dénommé Adrien n'a de cesse de couper la parole aux invités avec des remarques de béotien, des constats d'évidence.
    Bref, nous sommes très loin d'un vrai débat, bien mené, clair et instructif.
    Là, c'est une bouillie, un mélange des paroles qui devient inaudible, insupportable.

    RépondreSupprimer
  9. Peu de choses dans ce débat, aucun mot sur François Asselineau,sur les articles de loi de la constitution européenne, sur l'OTAN, sur la volonté des USA de faire rentrer un maximum de pays dans l'Europe et d'en élargir les frontières.
    Dupont Aignan passe un peu à la TV parce qu' il est peu clair et peu crédible (sortir de l'europe tout en y restant ; employer les mêmes procédés que les usa ou le japon en espérant des résultats différents ...).
    Delamarche est définitivement convaincu qu'on va dans le mur, mais dans combien de temps, les USA ne cherche t-il pas à gagner du temps et pourquoi ?
    Jovanovic est certainement très humain, mais c'est plus un mystique qui cherche à retrouver dans les faits la vision apocalyptique biblique.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.