vendredi 7 mars 2014

Libéréééés ! Délivrééééés ! Progrès et modernitéééé !

Désolé pour le titre, mais ceux qui ont une gamine de 5 ans comprendront   

Après la "fête" du maidan, le petit peuple passe à la caisse !
OBSERVATEUR DU MONDE RUSSE, 07/03/2014 (en Français texte en français )
→ lien
La presse ukrainienne a révélé ce matin le contenu du projet du ministre des finances de "plan gouvernemental de stabilisation économique". Son contenu est explosif : Iatseniouk prépare la politique la plus antisociale en Ukraine depuis son indépendance, en 1991.

Le maïdan qui voulait lutter contre "l'oligarchie corrompue" s'attaque aux... retraités et aux travailleurs. D'ailleurs les premières nomination du nouveau pouvoir l'ont prouvé : les oligarques restent au pouvoir. En effet, la nomination comme gouverneur de la région de Donetsk du milliardaire Sergueï TAROUTA est un signe patent de la gestion du nouveau pouvoir. Tout comme l'est le choix de l'oligarque Petro POROCHENKO comme envoyé de la Rada (le parlement ukrainien) en Crimée la semaine dernière pour essayer de négocier une marche arrière de la part des chefs de la République Autonome, avec affaires juteuses, subventions et prébendes à la clef (il est parti comme il était arrivé).

Le programme des libéraux-oligarques est précis :

- réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;

- augmentation de l'impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;

- augmetation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;

- paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;

- fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;

- augmentation du temps de travail des enseignants ;

- augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;

- fin de la gratuité des établissements sportifs d'enseignement ;

- baisse du financement des théâtres publics ;

- instauration d'une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

Sans aucun doute ce programme sera appliqué avec grande vigueur par l'ancien nomenklaturiste de la jeunesse communiste de LVOV, devenu banquier Alexandre CHLAPAK, nouveau ministre des finances du très pro-américain premier ministre d'Ukraine Arseni IATSENIOUK, dont la carrière politique a été financée par Georges SOROS et par Zbiniew DRZYMALA, milliardaire polonais ayant fait fortune dans les pièces automobiles, cherchant à transférer ses usines de Pologne vers l'Ukraine occidental et à profiter des juteuses privatisations qui se profilent.

17 commentaires:

  1. Decryptage du gouvenrement ukrainien:

    http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-un-nouveau-gouvernement-democratique-ukrainien-avec-les-leaders-du-parti-fasciste-svoboda-et-a-122781527.html

    PCF, les vraix, qui n'ont pas abandonné la faucille et le marteau je relaie même si je ne suis pas sur leur ligne.

    RépondreSupprimer
  2. - "instauration d'une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture."

    Comme pour le traité trans-atlantique,... l'exemption culturel.
    Pur hasard..

    RépondreSupprimer
  3. Ianoukovitch ne gérait pas le pays...
    Ses prédécesseurs non plus.

    Si le pays en est la c'est majoritairement leur faute, et c'est ce qui a conduit a la rébellion populaire. Maintenant il est vrai que la situation est catastrophique.
    Mais toi a leur place, t aurais fait quoi ?

    La façon dont tu présentes les choses est une inversion des causes et des effets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je comprends bien, un pays dont la situation est catastrophique est un pays qui DOIT rentrer dans l'UE.
      On comprend mieux le merdier.

      Supprimer
    2. Vous avez l'habitude de faire dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit ?
      Ou ais je dit qu'il fallait que l'Ukraine rentre dans l'europe ?

      Connaissez vous les individus qui se sont rebellés ? Pensez vous serieusement qu'ils veulent rentrer dans l'UE ?

      La réponse est non.

      Bouhou méchants Ukrainiens qui refusent d être ballottés entre impérialisme US et Russe, bouhou. Imaginez ces gens qui refusent un système corrompue (ami de Moscou) et qui se révolte contre un régime kleptocratique ! Les horribles fascistes (propagande Russe)

      Supprimer
  4. Naomi Klein peut donc officiellement rajouter un chapitre à "la stratégie du choc".

    RépondreSupprimer
  5. Donc, les Ukrainiens qui n'ont déjà pas d'argent vont fuir massivement, mais discrètement en UE et en Russie.

    Ensuite la Pologne et la Roumanie vont devenir trop chère et le nouvel eldorado des bas salaires sera l'Ukraine. Plus les plantations d'OGM, les réglements pas respectés, la corruption facile et la prostitution massive. Le tout subventionné par l'UE dans le cadre des accords transatlantiques...

    On nous montrera à la tv la petite partie de la population qui a vu sont niveau de vie s'améliorer, mais pas trop parce que le Slave enrichi a des gouts particuliers.

    Un far-west à l'est pour l'EU, plaque tournante de tout les trafiques ( avec la Turquie en face. ) et de toutes les subventions. Le gaz et le pétrole de la mer noire pour les Américains et une blessure à vif pour la Russie en voie de démembrement.

    Le tout surveillé discrètement par les milices héroique de maidan, symbole de l'émancipation... et bla bla bla, je ne fais pas la suite.

    Abominable...

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de recevoir un SMS de BHL que je vous livre ici :

    "C'est avec courage que le peuple ukrainien s'est libéré du joug détestable de la peur et du totalitarisme, et, j'en suis intimement convaincu, c'est avec courage et maintenant avec espoir qu'il peut désormais construire l'avenir radieux de l'Ukraine."

    Colombani vient de tweeter : "Nous sommes tous ukrainiens."

    RépondreSupprimer
  7. Article de media part sur le noyau dur de l'euro maiden:
    http://blogs.mediapart.fr/blog/xavier-d/280214/euromaiden-le-noyau-fasciste-du-mouvement
    Au vu de mon héritage culturel familial en voyant ca j'ai vraiment envie de bruler un drapeau européen....

    RépondreSupprimer
  8. "Libéréééés ! Délivrééééés ! Progrès et modernitéééé !"

    Vidéo émouvante de Paul Jorion dans ce monde si merveiiiiiiillllleeuuux :

    https://www.youtube.com/watch?v=XlYrOkO55Us

    La Violence dont nous sommes tous confrontés, d'une manière ou d'une autre, a ses sources dans ton titre, Tonio le Disco :"Libéréééés ! Délivrééééés ! Progrès et modernitéééé !"





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc si je comprends bien, M.Jorion dit que ce japonais a inventé le bitcoin pour essayer de b......er les banques centrales (qui lui ont détruit sa vie) en créant un truc non-centralisé qui échapperait à leur contrôle pour essayer de sortir les peuples de l'esclavage.
      Temps mort, c'est tellement énorme que ce demande réflexion et un peu de recherches.

      Néanmoins 2 remarques :
      1/ Si c'est le cas, ca démontre un peu plus le complot des banques, ce complot dont M.Jorion nous dit pourtant qu'il n'existe pas.
      2/ Cette idée de la monnaie décentralisée est celle développée dans un des épisodes de l'argent-dette (le dernier?) pourtant critiqué par M.Jorion.

      Supprimer
    2. Pour Tous si ce n'est déjà visionner en plus de cette remarquable vidéo de Jorion:

      Fabrice Epelboin et la société de surveillance:

      https://www.youtube.com/watch?v=QVBRC9MmZJk

      Si vous comprenez bien ces deux sujets, vous comprendrez pourquoi ce monde utilise l'intelligence pour sa destruction.

      Supprimer
    3. @ 08:17,

      Il vous manque, à mon sens, une approche du sujet.

      Nous assistons actuellement à un télescopage entre intérêts et directions civilisationnels. La place de l'humain en est directement affectée. Cela n'est pas nouveau, mais cela prend des dimensions incontrôlables, donc chaotiques.

      La technologie mal employée accentue la dérive alors qu’elle devrait nous faciliter la tâche. l'exemple du bitcoin et du peer to peer n'en sont que des exemples parmis tant d'autres, puisque tous les domaines en sont concernés.

      Nous assistons à un renversement organisationnel de nos sociétés dites développées sur un modèle qui ne fonctionne plus, et les réponses politiques sont dépassées par l'ampleur du désastre.

      Les réseaux modifient profondément notre approche sociétale. Les hackeurs ont et auront toujours une longueur d'avance sur l'évolution technologique.

      Si l'individualité n'est pas au service de la société, alors elle joue son rôle de contre-pouvoir en détruisant ou modifiant les structures. La fabrique du chômage et la signature inavouable du rééquilibrage en cours.

      Jusqu'à présent, les politiques se contentaient de récupérer les forces vives, mais dans les réseaux et les organisations Open Source cela devient impossible.

      Aujourd'hui, les réseaux obligent les politiques d'afficher leur impuissance. Les confrontations vont se faire de plus en plus violemment puisque les institutions sont incapables de répondre à ces évolutions.

      Nous sommes en faillite, pas uniquement sur le plan financier, mais dans l'incapacité d'apporter des réponses pour une adaptation sereine de nos sociétés.

      Nous allons payer très cher nos erreurs et nos retards, car nos sociétés se sont développées sur le mensonge et l'excuse d'une démocratie inadaptée aux enjeux actuels.

      Ces enjeux sont trop nombreux pour les affronter dans leur globalité sans casse économique, politique, environnementale, culturelle, humaine…

      Supprimer
  9. mdr pr le titre, je compatis :)

    RépondreSupprimer
  10. je comprend mieux pourquoi le fmi a dit qu'il était " heureusement surpris " par les décisions prises par les " dirigeants " ukrainiens ; pauvre peuple ;

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.