vendredi 7 mars 2014

Pourquoi l'occident refuse toute modification des frontières ?

Moi bêtement, je suis toujours dans cette idée (surement fasciste cela va sans dire) de la souveraineté des peuples à disposer d'eux mêmes.

Or, hormis le cas du Kossovo, l'occident fait tout pour empêcher que les frontières bougent pour correspondre aux peuples qui habitent sur les territoires.

Et de tous les continents du monde, c'est surement l'Afrique qui aurait le plus besoin de voir ses frontières évoluer pour qu'elles correspondent à ses peuples...

Impressionnant par exemple de voir sur cette carte combien les frontières sont placées sans cohérence aucune avec les différents peuples :


Je me demande pourquoi cette doctrine ?

   Peur de ses propres séparatismes ? (explosion de la Belgique ? A quand le rattachement de Marseille à l'Algérie ?)
   Volonté de garder des pays totalement incohérents pour les maintenir dans le sous développement et les contrôler ?
   Mythe de la fin de l'histoire ?
   Refus de l'idée que des nations doivent correspondre à des peuples cohérents ?

5 commentaires:

  1. A relier à RFI ce matin juste avant 8h, où l'on a pu entendre Elisabeth GUIGOU (devenue hégérie fabuisienne) prétendre qu'une sécession de la Crimée serait "illégitime" et "irrespectueuse du droit international" ; et de citer un certain nombre de fictions (rattachement de la haute Savoie à l'Italie, etc.) mais n'évoquant jamais les tentatives séparationnistes belges et leur projet (sérieux) de demander un rattachement à la France.

    Et pourtant, la petite Crimée semble prête à le faire...
    Refuser de rester liée aux pourris ukrainiens et refuser d'entrer dans le giron de l'Empire ; y sont trop ouf ! faut leur envoyer BHL.

    RépondreSupprimer
  2. Tu es souvent le premier pour donner des arguments, ou citer des personnes, qui montrent la colonisation sous un angle positif pour les africains.

    En l'occurrence ces frontières sont directement issues de la colonisation.

    Sur ce point au moins, on peut dire que la colonisation a encore aujourd'hui des effets dévastateurs, au sens propre.

    RépondreSupprimer
  3. Le multiculturalisme on te dit ;-)

    RépondreSupprimer
  4. ça s'appelle diviser pour mieux régner...

    Et ce qui explique aussi l'instauration de monocultures par les occidentaux pour les pays africains (exemple cacao ivoirien) afin que ceux ci ne soient jamais autonomes alors que la plupart des pays sub sahariens par exemple s'ils n'étaient pas tombés dans l'appât des monocultures au rendement financier rapides mais non pérennes, auraient pu au lieu de cela développer de multiples cultures et productions et seraient ainsi devenus depuis belle lurette autonome vis à vis de l'occident.

    après diviser pour mieux régner, il leur faut absolument maintenir dans l'ignorance afin de limiter toute tentative d'émancipation du petit peuple...

    RépondreSupprimer
  5. En effet, la colonisation : les frontières, surtout dans le golfe de Guinée, ont été définie de sorte que chaque pays colon puisse avoir des comptoirs donnant sur la mer. Le découpage fut le résultat de "négociations" entre les pays colons, dans le plus complet mépris de la répartition géographique des ethnies. Une fois la décolonisation entamée, de nombreux pays se sont retrouvés avec des configurations multiethniques et multiculturelles, conduisant à nombre de troubles que l'on constate depuis de très (trop ?) nombreuses décennies.
    Ça, on me l'a appris à l'école quand j'avais 13 ans (c.a.d. il y a 20 ans).

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.