jeudi 20 mars 2014

Qu'ils aillent tous se faire foutre !

Dimanche, je suis censé voter pour les municpales à Bordeaux...

J'ai donc au choix, le NPA, la LCR, le front de gôche...

Le PS...

L'UMP...

Et le FN...

Tous socialistes, à des degrés plus ou moins importants.

TOUS !

Même le papelard de Juppé est une ode à la solidarité festive et la fraternité de la diversitude qui chatoye... Bref, au toujours plus d'impôt pour de l'argent gratuit pour les autres...

La mafia publique me vole déjà 70% de mes revenus. A 35 ans, avec des revenus nous plaçant moi et ma femme dans les 20% de revenus les plus confortables de France, sans voiture, je peux même pas m'acheter un appart en centre ville. Et en banlieue, c'est 30 ans de crédit.

Pendant que toute la diversité la chance importée, tous dans leur logement gratuit, ont leur écran plat, moi j'ai toujours ma vieille télé cathodique et mon gros loyer. Pendant que tout le fonctionnariat rentier et inutile de plus de 50 ans jouit de sa belle maison censée couter 20 ans de mon salaire, moi je suis condamné à la location et à me faire racketter pour payer toute cette bande pieds nickelés sur payés.

En bossant hier, je regardais les webcams de Lacanau, d'Arcachon, des quais de Bordeaux... C'est blindé. Des tas de gens qui flânent, surement payés à branler avec l'argent de mon esclavage.

C'est comme le chômage. Le chômage est un choix politique. En deux mesures, en supprimant le SMIC à seuil pour faire une redistribution lissant la courbe de Lorentz autour du pivot du revenu moyen, le chômage disparaît.

Toutes ces élites ne veulent qu'une chose. Qu'on reste du bétail bien sage, qu'on puisse traire sans qu'il bronche... Le chômage pour ça est un outil indispensable pour faire tenir tranquille les esclaves du salariat. La destruction planifiée du monde paysan également, par nature indépendant, insoumis, décent et digne (et ce malgré la rentabilité avérée de nouvelles méthodes comme le semis direct sous couvert).

Idem, ces enfoirés ont littéralement figé ce pays, et les petits vieux et leurs héritiers avec leurs maisons au Cap Ferret sont bien assurés que personne ne viendra les détrôner par leur travail et leur mérite.

Il y a une sainte alliance des parasites pour exploiter au maximum ce qui reste de productifs et de méritants dans ce pays.

Qu'ils aillent tous se faire foutre !

57 commentaires:

  1. Tu te trompes.
    ...Il vont te foutre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu m'as l'air sympa, viens en Belgique… en banlieue, là où on vit le mieux chez nous, pour 300.000eur, tu auras une maison, un jardin, des voisins sympas… pas le climat ;-(

      Supprimer
    2. 300 000 ... Wahoo, la super occas. !

      Dans une ville du sud est de la France, ville de 50 000 hab, 1000 m2 en 1998 : 33 000 euros et moins de 100 000 maison 130 m2.

      Vous êtes en province ? Regardez le prix de cette période ou d'avant, corrigez de l'inflation, vous allez être dégouté.

      Mais à l'époque, il fallait 10% d'apport et sur 15 ans. Merci la banque d'avoir passé les crédits sur 30 ans et bon courage aux esclaves.

      Supprimer
  2. Ils s'en foutent que tu leur dise d'aller tous se faire foutre.

    Mais alors d'une force...

    La seule chose qui compte, leur obsession, est de retrouver et se partager leurs places. Même s'il y a 80% d'abstention. Quand il y a de l'abstention ils font leur petit discours de théatre larmoyant et ensuite ils retournent retrouver leur place avec le smile.

    C'est tout.

    RépondreSupprimer
  3. La question qui se pose c'est de savoir ce qu'on est prêt à sacrifier pour défendre ses idées / sa peau.

    Parce que "eux" sont prêt à te sacrifier, ca c'est sûr. Et a te remplacer par plus docile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord. Désormais, c'est Atlas Shrugged généralisé. Les gens s'enfuient du pays, les impôts ne rentrent plus.

      Une chose est sûre, voter ne sert à rien, il n'y a que des partis de socialistes qui veulent asservir le peuple.

      D'ailleurs non, le bon mot, c pas "socialiste", c'est "étatiste".

      Il n'y a qu'à attendre tranquillement la faillite de toute l'économie Potemkine parasitaire...

      Supprimer
    2. c'est pas étatiste (aucun problème avec un état fort sur le régalien) mais collectiviste et constructiviste !

      Supprimer
    3. Oui, Tonio, étatiste. Le gros problème c'est que ce mode de fonctionnement aujourd'hui complètement dépassé est dans la nature de la France et des Francais depuis plus de 1000 ans, ca ne changera pas. Si tu ne le supportes pas, il te faut préparer ton départ vers d'autres terres compatibles avec ta vision.

      Supprimer
    4. "pas "socialiste", c'est "étatiste" "

      Ni l'un ni l'autre, le bon mot, c'est carriériste, clientéliste, corrompu ... et le reste.

      Quelque soit la politique, on a largement les moyens de se payer un état sociale, c'est à dire revenu minimum + couverture maladie universelle + éducation gratuite, ça coûte que dalle comparer au reste des gabegies.

      "économie Potemkine parasitaire" ben voilà justement, tu peux être à droite ou à gauche et gérer correctement le pognon non ?

      D'ailleurs, Olivier Berruyer a démonté que plus le partie était à gauche mieux il gérait son pognon !

      Ça me rappelle la phrase du Général De Gaulle : « Je n’aime pas les communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes, et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent. »

      tout à fait d'actualité !

      Supprimer
    5. 46 % du budget de l’état cramé dans les prestations sociales (couverture maladie, retraites...). Quant à l’éducation gratuite, ça n'existe pas et ça serait presque drôle si 40000 gamins ne sortaient pas chaque année de l'école primaire avec des difficultés d'apprentissage à la lecture, à l'écriture ou au calcul.

      Relis-toi avant de dire des conneries...et n'hésite pas à consulter les Rapports intitulés
      "LA DÉPENSE PUBLIQUE ET SON ÉVOLUTION". Quelle que soit la politique, nous n'avons pas les moyens de nous payer un état maman social au sens des 40 dernières années.

      Supprimer
    6. Avant de me relire, je te propose de me lire !

      Je n'ai parlé que de trois choses : revenu minimum, couverture maladie et éducation gratuite. Pas d'APL, ni de retraite subventionnée, ni d'ailleurs de l'instrumentalisation de la couverture maladie pour subventionner l'industrie du médicament.

      Concernant l'éducation, après le bac, c'est loin d'être gratuit, et gratuit, ça ne veut pas géré avec les pieds, ni 100% gratuit. On peut très bien avoir des écoles privées (ou pas), concurrentielles et rémunéré par l'État en fonction du nombre d'élèves et de leurs performances.

      Supprimer
  4. Perso l'année prochaine je vais passer le concours CRPE (professeur des écoles). J'en ai marre de travailler devant les ordinateurs.

    Tu devrais songer à te recycler cher Nain, une carrière dans une SSII c'est pas humain ; toi aussi tu as le droit de croquer du système. Mais tu peux aussi lamentablement continuer à te plaindre sans agir pour que ta situation ne change.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'étais pas censé être au Vietnam toi? Deja finie l'expat, ca s'est mal passé?

      Supprimer
    2. Très satisfait de mes 8 mois là-bas. Avec moi il n'y a jamais rien de définitif.

      Je reviens pomper sérieusement du fric en France avant de repartir là-bas où ailleurs. J'ai déjà plein de nouveaux projets.....

      Supprimer
    3. Faudra peut-être penser à autre chose que professeur des écoles pour "pomper sérieusement du fric en France" ;-)
      Au plaisir de continuer à te lire.

      Supprimer
    4. Vous avez des chances de l'avoir, il y a de moins en moins de candidats pour ce boulot.
      C'est après que vous vous en mordrez les doigts.
      Les cellules de reclassement de l'Education nationale sont débordées de demandes.
      Je travaillais dans le secteur privé. Je suis devenu PE. Je retourne dans le secteur privé. Idem pour mon épouse.

      Supprimer
    5. Ah on chie sur la gueule des fonctionnaires, mais on veut intégrer la fraternité ? Tocard...

      Supprimer
    6. J'ai jamais chié sur personne, moi je profite ouvertement du système et je l'assume.

      Aujourd'hui je fais du dev informatique et je remplis mon compte en banque.
      Dans quelques mois je repars au soleil et je prépare le CRPE à distance. Une fois instit, je ferai le minimum et je profiterai des longues vacances et congés.

      Supprimer
  5. Guerre générationnelle. Erreur mon gars. Pose ton stylo et prends un marteau. Avec ce dernier, tu as deux possibilités: vraiment travailler et vraiment te révolter.
    Pour ton info et t’inciter à fermer ta gu...., j'ai 66 ans et je bosse, sinon je crève. Toujours été petit indépendant. Beaucoup gagné, beaucoup volé et j'en ai payé des impôts pour que des jeunes connards puissent être soignés, éduqués, instruits et donneurs de leçons. J'ai gagné ma maison, parce que je suis foutu le camp à l'étranger. Fais pareil. Mais sache que c'est dur, très dur de partir sans un rond et de commencer à son compte à l'étranger. Ailleurs, il n'y a pas d’accueil pour les merveilleux immigrés intelligents, dociles, courageux et tout et tout. Ailleurs c'est pas la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Beaucoup gagné, beaucoup volé et j'en ai payé des impôts pour que des jeunes connards puissent être soignés, éduqués, instruits et donneurs de leçons. " Des histoires que l'on vous a raconté, et auxquelles vous vous accrochez, en espérant vous légitimer.

      Supprimer
    2. On est tous le connard d'un autre.
      Merci d'être le mien aujourd'hui.

      Supprimer
    3. @François
      A mon âge, je n'ai aucun besoin de légitimer. l'expérience me suffit.
      Les histoire ne m'ont pas été racontées, elles m'ont été imposées.
      @Anonyme
      Gamin ( certainement vu la tournure très directe de la réponse), vous attestez le fond de mon commentaire.
      Je suis donc en bonne compagnie.

      Supprimer
  6. à partir du moment où une partie de la population peut vivre sur dos des autres et bien en démocratie ils votent pour toujours plus de privilège c'est toujours comme ça
    le pb est que la classe de parasite se multiple soit culturellement (en propageant la connaissance de comment en faire parti (c'est à dire comment utiliser le système et toucher les aides)
    soit par la reproduction (les gens qui bossent ont statistiquement moins d'enfants à cause de leur carrière et parce qu'ils ont moins le temps)
    au final ça ne peut aller qu'à l'explosion (cf grèce etc...)

    ce qui à mon avis peut être fait c'est soutenir les libéraux (les vrais pas l'UMP ni les multinationales qui bénéficient de ne pas être soumis aux lois ce qui est antilibéral, mais les libéraux du type contrepoints, h16free)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autrement dit des nihilistes tout aussi américanolâtres que l'UMP et le PS et qui ne sont motivés que par une chose : la haine de la France et de tout ce qui fait notre culture et notre identité. Quelle différence avec l'UMPS ? On ne sait pas.

      Ils sont fasciné par le grand mouvement centrifuge de nivellement par le bas qu'est leur dieu-marché ? Grand bien leur fasse, moi, j'ai d'autres exigences.

      Supprimer
    2. Non ca n'ira pas jusqu'à l'explosion. Même Grèce la révolte n'a pas été très forte (j'en recois des nouvelles régulièrement par des amis qui y ont une vie totalement normale), et plus près de nous, regarde l'Espagne: une résignation tranquille sur l'élite pourrie, une solidarité familiale qui fait son travail, et malgré une chute du niveau de vie, le train-train continue sans aucun problème.
      Espérer un clash est vain. Restent 3 options:
      - Soit on travaille parce qu'on aime ca et on accepte de se faire tondre par amour du pays
      - Soit on devient parasite, il y a un tas d'options entre la fonction publique, les grosses boites, les subventions.
      - Soit on émigre, après avoir identifié et préparé la meilleure option pour soi et sa famille (si Tonio était intéressé par cette option, il y aurait de quoi développer, mais ce n'est pas le cas)

      Supprimer
  7. Tu oublies une chose... Avec ou sans SMIC le travail n'existe plus. Il a disparu et 80% de ce qui reste est automatisable d'ici une dizaine d'années, à moins que le peak oil nous ramène tous sur terre. Regarde autour de toi : quels sont les boulots indispensables à la marche de l'économie ? Qui produit réellement quelque chose ? Pas grand monde. La plupart des jobs du tertiaire se résument à colorier des cases excell et à cliquer sur next slide en réunion.

    C'est encore le vieux principe de Schumpeter : la mécanisation a provoqué un gain de productivité exponentiel mais détruit le travail. Et cette fois rien ne vient remplacer les emplois devenus inutiles. Et avec la révolution nano ça va aller crescendo. Au mieux, 10% de la population aura les capacités intellectuelles pour tirer leur épingle du jeu. Le déploiement parallèle de l'état-nounou et de la société de surveillance n'est que le reflet de cette fuite en avant.

    Tittytainment. Brzezinsky nous avait prévenu il y a 20 ans. A moyen terme c'est 80% de la population qui se retrouvera sans travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1000 mais une erreur. On essaye de nous faire croire qu'on est dans un cycle de Schumpeter. Alors qu'on arrive au bout de notre logique et nos principes scientifiques fondamentales. Nous stagnons.

      Supprimer
    2. Quand on a inventé la bagnole, les chevaux communs ont disparu, ça a été la destruction pas créatrice.

      Aujourd’hui, c'est au tour du travailleur commun.

      Supprimer
  8. la télé est elle bien nécessaire?
    130 € d'économisés / an

    RépondreSupprimer
  9. Quel malheur de vivre dans une grande ville et se sentir si frustré alors que dans de nombreux villages de france, c'est à l'échelle locale que la réelle démocratie s'applique.

    Fuis la ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, on ne paye pas d'impot à la campagne?
      Fuis hors de France veux-tu dire.

      Supprimer
  10. Généralement je profite des élections pour glisser un nom de gens qu'il détestent, autant se marré, en ce moment on a le choix (j'hésite entre m'bala et poutine :) ). Sinon oui, ca sert à rien de voté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant mater Telefoot.

      Supprimer
    2. quelques conseils:Kim yong un,Patrick Fiori,Patrice Evra,Fourniret,Cindy Sanders

      Supprimer
  11. disco, rien ne t'empêche d'acheter un écran plat vu le prix maintenant
    pour la maison ou l'appart c autre chose (pour l'instant) car tout le monde a bien compris qu'il y a problème avec l'immobilier ça finira par se ressentir sur les futurs acheteurs qui normalement sont les jeunes (encore naifs ou motivés) mais ces jeunes n'ont ni boulot ni argent ni vision à long terme
    grolandais31

    RépondreSupprimer
  12. pour les européenes il y aura des candidats civils(nous citoyens entre autres)sinon au niveau local,c'est impressionant de voir le nombre de candidats(900000),c'est preuve que la place est bonne,il est faux de dire qu'il n'y a pas d'abus dans les petits villages.alors une seule solution:dégager les sortants afin de casser les petits clientélismes et éspèrer qu'ils renaitront plus lentement

    RépondreSupprimer
  13. "pour la maison ou l'appart c autre chose (pour l'instant) car tout le monde a bien compris qu'il y a problème avec l'immobilier ça finira par se ressentir sur les futurs acheteurs qui normalement sont les jeunes"

    Oui mais quand? Sauf à être logé gratis, en attendant il faut trouver un toit , et à raison d'un décroissement des prix de l'ordre de 2%-3% (la pierre est trop subventionnée en France pour un dégonflement brutal).

    Que ce soit l'achat (cher aux niveaus actuels) ou la location (merci les APL réhaussant les loyers en solvabilisant les locataires bénéficiaires, à la défaveur de ceux n'en bénéficiant pas....cas du salarié lambda de base ), c'est du perdant/perdant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les APL il faut quand même relativiser, il faut vraiment pas gagner grand chose pour y avoir droit :

      http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F12006.xhtml#N10072

      "À titre d'exemple, un couple sans enfants gagnant à eux deux 53 000 euros par an et louant un appartement à Paris pour 1 100 euros par mois ne peut percevoir l'APL.

      À l'inverse, un couple (dont un chômeur) sans enfants gagnant à eux deux 18 000 euros par an et louant un appartement à Paris pour 700 euros par mois touchera 24,12 € d'APL par mois."

      Supprimer
    2. Il faudrait faire le rapport entre :

      - le montant total des APL, 4.9 Milliards EUR en 2013
      - et la somme total des loyers d'habitation encaissés sur la même année (chiffre que je n'ai pas)

      Pour pouvoir à la louche estimer à combien se monte le surloyer payé par chaque locataire du fait de l'existence de ces aides.

      Supprimer
  14. L'abstention est depuis longtemps le premier parti de France (et d'ailleurs), ce qui signifie que les gens ne veulent plus de ce système (non)représentatif.
    Un exemple de système démocratique :
    http://popularchie.wordpress.com/2014/03/14/instances-democratiques-bouricius/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le système a pris cette variable en compte depuis longtemps, et du coup ca n'a aucune conséquence. Il faut chercher autre chose.

      Supprimer
  15. S'abstenir ne changera rien, le système peut largement se maintenir dans sa parodie de démocratie actuelle, que les gens votent ou pas, et quoiqu'ils votent, tout est sous contrôle. Même avec une économie en chute libre, des rentrées d'impots qui baissent, un chomage en hausse, le système peut durer des décennies.

    Un tas de pays dans le monde fonctionnent de manière stable avec des indices aussi mauvais, avec de la pauvreté, de la violence, de l'injustice, des magouilles, du marché noir, etc. C'est parfaitement viable et la France dispose de tous les atouts pour réussir dans le chemin de la tiermondisation/transformation en pays touristique figé dans le passé qu'elle a pris.

    La solution doit être individuelle. Une fois qu'on a compris l'arnaque et qu'on se souhaite plus se faire abuser, il reste soit à profiter du système soit partir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet s'abstenir fait l'affaire des voleurs qui sont au pouvoir. Les gens intelligents s'abstiennent et les clientèles véreuses élisent les gouvernements. Moins on vote plus les magouilleurs ont des chances.

      Supprimer
  16. un moment ou un autre tous va s'écroulé
    Pour eux, c'est une crise financière, pour nous, c'est une crise de civilisation

    RépondreSupprimer
  17. "faire une redistribution lissant la courbe de Lorentz"

    100% d'accord avec toi, mais si ça c'est pas du socialisme ...

    RépondreSupprimer
  18. Il pourrait y avoir trois votants sur 100 000 le systeme sera content, il a sa majorité absolue
    Que tu ne votes pas il s'en foutent completement etd 'ailleurs sont bien content car c'est comme si tu n'existe pas. Bon a Bordeaux, c'est pas grave les urnes sont deja bourées et Jupe va passer direct au premier tour.
    Moi j'ai choisi le FN pour faire chier a ces connards.

    RépondreSupprimer
  19. Ré allocation des richesses
    On ne pourrait être plus clair :

    Pendant que le gouvernement français augmente les taxes de "mutations" aux profits des administrations publiques, il décide de baisser de force les commissions des agents immobiliers (les gens du privé qui de débrouillent comme ils peuvent) et d'attaquer les émoluments des notaires et des huissiers (les gens ayant eu la chance de faire des longues études universitaires et qui se croyaient, égoïstement, à l'abri).

    ça a le mérite d’être évident, le tout se passant dans le même mois...

    On n'a pas besoin des chinois et des turcs pour faire baisser le revenu des français : les gouvernements UMPS s'en occupent déjà très bien.

    http://letapesuivante.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les notaires, il me semble que c'est que leur rémunération qui baisse, pas les taxes qui vont à l'état. Et en comparaison c'est qu'une partie assez mince (cherchez simulateur frais de notaire).

      Bref ne soyons pas dupes. L'objectif est, alors qu'en 2013 le prix de l'immobilier a baissé très légèrement, de donner un petite bouffée d'air frais aux gens qui achètent, il faut maintenir la bulle, encore un petit peu. Dans certains départements du sud de la France ou de l’île de France, ça peut représenter quelques milliers d'euros qui au lieu d'aller au notaire, iront au propriétaire (et aussi en taxes).

      L'année prochaine on verra quelle nouvelle mesure on passera pour que l'immo se maintienne.

      Vs

      Supprimer
  20. Il fautr descendre dans la rue et envahir les palais ministériels, botter le c... à tous ces félons, vendus au parti de l'étranger... voilà la seule issue à cette impasse démocratique.

    RépondreSupprimer
  21. Dessinez une quenelle sur votre bulletin aux européennes !

    RépondreSupprimer
  22. Bravo Tonio ! Bien résumé.

    Mais ne tombe pas dans le piège : vote FN.

    On se fout du programme du FN, plus ou moins étatiste.

    Le vote FN enrage les bobos, les gauchos et donc le Système.

    Conclusion : il faut voter FN.

    CQFD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour vous faciliter les conclusions Politiciennes UMPS, réédition:

      Oh, les p'tits loups! , vous ne comprenez toujours pas les discours UMPS !

      Ce n'est pas au municipal que le FN fera mal, c'est aux Européennes. Aux municipales l'abstention sera la meilleure attaque, aux Européennes, c'est le vote FN qui défoncera les lignes.

      Sans bonnets rouges, sans violence si vous pensez comme Tonio :"Qu'ils aillent tous se faire foutre !" vous savez quoi faire aux municipales faites vous plaisir, aux Européennes faites leur plaisir.

      Avez-vous saisi le fond dans la forme ?

      Supprimer
    2. Bien vu. +1000³

      Supprimer
  23. cher Tonio : "c'est Atlas Shrugged généralisé. Les gens s'enfuient du pays, les impôts ne rentrent plus."

    c'est une vision optimiste. Ok, il y a des départs, des jeunes notamment, et surtout de jeunes brillants et diplômés, mais bon, bof, est ce si massif ? les chiffres ?

    et les impôts, si si ca rentre encore, moi je continue de payer, et vous ?

    sinon, d'accord avec toi, on est devenu des esclaves. "Le meilleur des mondes" est presque là !
    Il ne reste plus qu'à laver le cerveau façon 1984 de quelques réticents comme nous, et le système aura définitivement gagné !

    yongtai

    RépondreSupprimer
  24. @TOUTES et TOUS;

    Si nous continuons à nous lamenter tel le charretier de la fable, nous devrions aussi nous rappeler de temps en temps que seule la devise "Aide-toi et le ciel t'aidera" a été de règle tout au long de l'évolution de notre charmante espèce de bipède à allure verticale, pour avancer et encore avancer droit devant vers notre destinée.
    Nos grands-parents crevaient à la moindre septicémie ou à la moindre merde qui traînait, le taux de mortalité infantile était quatre fois supérieur à l'actuel, l'espérance de vie était inférieure de près de 15 ans etc.....
    Ici, au P.Basque,les flux migratoires vers l'Argentine, le Chili et les états de l'ouest nord-américain étaient presque inscrits dans les gènes....
    C'est clair, la vision de notre futur n'est pas très lisible, mais d'où venons-nous ???

    RépondreSupprimer
  25. Moi j'ai des parents et une famille qui ont beaucoup travaillé et ont bien profité des conditions favorables quand l'opportunité s'est présentée pour constituer un patrimoine pour eux et leurs enfants. Aujourd'hui âgés, ils me transmettent le fruit de leur labeur, tout comme d'ailleurs j'en ferai autant avec mes propres enfants. Du coup, je vais réaliser cash l'achat de mon appartement cette année, sans contracter de crédit auprès des banques sangsues.
    Les divergences inter-générationnelles ne sont donc pas un problème quand on est dans une famille unie. L'origine de ta frustration, ce n'est donc pas une question de générations. C'est tout simplement le fait que tu n'es pas né aussi bien que tu aurais pu le souhaiter.
    Je ne dis pas "mal né", car il y a bien des habitants d'autres pays qui seraient hyper heureux d'avoir ton niveau de vie. Dommage que tu ne saches pas apprécier ce que tu as déjà.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.